Le NPA et la révolution écologiste.


Format d'impression Texte sans onglet Texte sans onglet
Jeudi 9 septembre 2010

Après l’immense succès des manifs décentralisées sur le retraites, le 7 , le débat tactique devient très difficile. Je me garderais bien de conseiller les syndicats. Il faut trouver quelque chose entre la grève générale reconductible (qui ne se décrète pas) et les manif espacées où la mobilisation s’effiloche... Mais ce débat tactique en recouvre un autre : se bat-on pour dénoncer ou pour avancer ? Un débat que j’avais un peu oublié mais que m’a rappelé l’invitation aux journées d’été du Nouveau Parti Anticapitaliste

Hyper-sympa, ces journées ! Les militants du NPA ressemblent à ceux de EE, en nettement plus jeunes. Mais quand on discute, on se demande si l’on parle de la même planète…

Je commence par un atelier sur « quelle politique écologiste alternative ». La camarade du NPA introduit par une charge contre les écotaxes, les quotas, la « politique de la brosse à dent » (l’austérité volontaire dans notre jargon), bref touts ces trucs réformistes qui ne mettent pas à bas le système, car « le capitalisme est incompatible avec l’écologie ». Alors ? J’attends avec impatience la politique écologiste alternative du NPA. Mais « elle n’a pas le temps de développer » et propose : Nationalisation des banques et service public démocratique de l’énergie. Bien.

A la tribune, une palette assez large d’organisations de la gauche de la gauche et de décroissants. J’introduis, pour Les Verts, par un rappel de nos analyses habituelles : les régimes d’accumulation capitalistes de l’Après-guerre (fordisme puis libéral-productivisme) ont conduit à la crise écologique. La crise actuelle du libéral-productivisme combine à celle-ci un aspect de crise de surproduction à la 1930 , dont on ne peut pas cependant sortir par une simple politique de relance keynésienne qui ne s’accompagnerait pas d’une conversion verte de nos modes de produire et de consommer, que je détaille brièvement (alimentation, bâtiment, transport), en soulignant qu’il s’agit plus de produire des biens communs que d’élargir la norme de consommation individuelle.

Le débat porte très largement sur mon réformisme et celui de la camarade du PCF. Nous passons un sale quart d’heure… de plus d’une heure. À croire que c’est de notre faute si les Nouveaux Anti-Capitalistes n’ont obtenu que de si médiocres résultats aux européennes et aux régionales. Selon tous les intervenants de la salle, le capitalisme ne peut tolérer aucune politique écologiste, et il est déjà scandaleux, de ma part, d’avoir laissé entendre que le capitalisme fordiste, de 1945 à 1975, était socialement plus progressiste que celui qui allait suivre. D’ailleurs qu’avons-nous obtenu (nous, les Verts) avec Jospin, etc… Bref, ou la révolution , ou rien.

Je réponds qu’il ne faut pas confondre : « sortie du capitalisme » , « sortie d’un modèle particulier de capitalisme », et « alliance avec le PS » . Sous le gouvernement Jospin nous avons fait des choses (35 heures, parité, PACS, arrêt de Superphoenix et du canal Rhin-Rhone). On peut critiquer, mais la LCR elle a fait quoi ? Ensuite, il est clair que le capitalisme passera, comme tous les modes de production antérieurs. Mais nous, écologistes, n’attendrons pas ces heureux jours pour tenter de sauver la planète. Pour éviter une dérive incontrôlable de l’effet de serre, il nous faut d’ici 2020 un autre modèle de capitalisme, et ça c’est jouable.

D’ailleurs, quand le NPA dénonce « le recul de la part du salaire dans le PNB, par rapport aux années 70, et la destruction des services publics et de la sécurité sociale », ne reconnaît-il pas que le capitalisme fonctionnait différemment avant les années 80, et que par certains aspects c’était mieux ? En tout cas, à cette époque les banques étaient nationalisées et il y avait un grand service public de l’énergie, Electricité et Gaz de France. Ce qui n’a pas empêché la dégradation de l’environnement et l’expansion du nucléaire, car la majorité des citoyens n’était pas mobilisés sur ces thèmes…

Je pose la question sans obtenir de réponse : « Quand vous demandez une réforme des retraites avec retour aux 60 ans et 37,5 ans de cotisations et 1700 euros minimum , c’est une réforme que vous considérez compatible ou incompatible avec le capitalisme ? »

On me fait remarquer que le NPA n’attend plus « le grand soir » mais je n’obtiens aucune précision sur la stratégie de changement social que le NPA a en tête. Un parti anti-réformiste qui ne croit plus en la Révolution, qu’est-ce donc d’autre qu’un haut-parleur des luttes ? Tiens ben d’ailleurs c’est leur logo.

Mais le plus étrange, c’est qu’ils s’identifient eux-mêmes à une organisation écologiste, mais pas « une écologie d’adaptation » (contrairement aux Verts et à Europe Ecologie, naturellement). Ma foi, si le NPA se veut écologiste, tant mieux, tant mieux ! Je savais qu’il y avait des écolos sincères et compétents au NPA, surtout sur le nucléaire et les OGM, mais je n’avais pas capté que le NPA se désignait désormais comme tel.

Le soir, grand meeting sur la plage, beaucoup plus consensuel, de mobilisation pour les retraites, sur les modèles habituels du Collectif National « Exigences citoyennes sur les retraites ». Olivier Besancenot conclut par un grand discours de politique générale. Il parle de la crise, l’analyse comme une crise de suraccumulation, mais oublie totalement de parler de crise écologique !!! Il n’en parlera d’ailleurs pas du tout, ni d’écologie ni d’environnement. Dommage, dommage, pour le nouveau parti de l’écologie radicale…

À part ça : les débats font rage, sur les Roms, les cathos, les Juifs d’hier et d’Israel, les musulmans, sur ma page Facebook et surtout sur mon « statut » , souvent riches et de mieux en mieux maîtrisés, respectueux. Mais ça me bouffe et je n’arrive pas à les synthétiser sur mon site…

Adresse de cette page : http://lipietz.net/?breve403

Haut de la page


Forum du blog

Il y a 10 contributions à ce blog.
  • Le NPA et la révolution écologiste. La confusione entre « sortie du capitalisme » , « sortie d’un modèle particulier de capitalisme », et « alliance avec le PS » me rappelle la confusion des agendas a court, moyen et long terme décrite par Immanuel Wallerstein. Dommage...
    Lundi 18 octobre 2010 à 17h10mn14s, par Samuel (quilombosam@gmail.com)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve403#forum3810
  • Footpaths for a Green Deal

    Un "must" votre "speech" ! J’en connais qui regretteront de ne pas avoir mieux travaillé en anglais au collège et de s’être contentés de pomper les verbes irréguliers. Que pouvez-vous faire pour eux ?

    http://lipietz.net/spip.php ?article2579

    J’écris cela ici. Sinon où ?


    Lundi 4 octobre 2010 à 09h52mn42s, par Joke (joke@no-log.org)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve403#forum3804
  • Le NPA et la révolution écologiste. Et si nous passions aux problèmes réputés sérieux ? http://www.centre-cired.fr/spip.php ?breve297 (par exemple)
    Lundi 27 septembre 2010 à 17h09mn39s, par Pierre S.
    lien direct : http://lipietz.net/?breve403#forum3797
  • Le NPA et la révolution écologiste. Le grand soir ? Non, ce ne sont plus les NPA qui l’attendent et s’y préparent, mais les islamistes.
    Vendredi 17 septembre 2010 à 02h49mn11s
    lien direct : http://lipietz.net/?breve403#forum3796
  • Le NPA et la révolution écologiste.

    Je me permets de répondre à ces questions laisser en suspend : « Quand vous demandez une réforme des retraites avec retour aux 60 ans et 37,5 ans de cotisations et 1500 euros minimum, c’est une réforme que vous considérez compatible ou incompatible avec le capitalisme ? ». Puisqu’on l’exige du gouvernement d’après moi c’est quelque chose de compatible avec le capitalisme, puisque c’est prendre sur leurs profits. Après c’est ce que nous demandons au gouvernement mais si nous "avions le pouvoir" il y aurait d’abord suppression de la propriété privé des moyen de production et ensuite on se servira des profits fait par l’état pour financer cette réforme, augmenter les salaires, etc... Et l’état ne serait pas à un seul mais à tous dans une démocratie participative. En réalité vous avez du mal à comprendre notre projet car vous ne pouvez pas vous défaire du fonctionnement actuel des choses. Vous n’arrivez pas à inventer autre chose.

    « Le NPA n’attend plus « le grand soir » » et non au risque de te décevoir, le NPA veut arriver à changer un peu les choses en rentrant dans les institutions. Mais bien entendu nous voulons supprimer le capitalisme et ça ca se fera par un rapport de force global de toute la société. Pour l’expliquer d’avantage je reprends la citation de olivier : Auguste Blanqui : « Notre projet ne serait qu’un mensonge s’il ne devait être que la substitution d’une forme de gouvernement à un autre il ne suffit pas de changer les mots il faut changer les choses, notre projet c’est l’émancipation des travailleurs, c’est la fin du régime de l’exploitation c’est l’avènement d’un ordre nouveau qui affranchira le travail de la tyrannie du capital. ».

    De plus ca fait bien longtemps que la LCR puis le NPA sont écolo mais une écologie complètement différente de la votre, une écologie ou l’on rompt avec les logiques productiviste du capitalisme. Pour nous être écologiste aujourd’hui il ne suffit pas de passer un coup de vert sur un concept capitaliste libéral. Car l’argent alors sera toujours au dessus du monde et continuera à dirigé les hommes. Cette logique capitaliste, nous croyons qu’il faut l’inverser pour cela nous proposons des mesures d’urgence écologique :
     Sortir du nucléaire le plus vite possible
     Renationalisé tout les grands groupes de l’eau dans un seul est même service public de l’eau en expropriant les requins du privé comme Veolia ou Vivendi
     Il faut refuser les flux tendu de marchandise qui surexploite les salariés, mettant toujours plus de camions sur les routes et provoquant des catastrophe comme celle du tunnel du mont blanc. Nous devons donc revaloriser le ferroutage.
     nous voulons crée un vrais service public des transports en commun en imposant un service public de transport urbain et interurbain 100% gratuit.


    Vendredi 10 septembre 2010 à 11h15mn39s
    lien direct : http://lipietz.net/?breve403#forum3788
    • Le NPA et la révolution écologiste.

      le NPA veut arriver à changer un peu les choses en rentrant dans les institutions. Mais bien entendu nous voulons supprimer le capitalisme et ça ca se fera par un rapport de force global de toute la société.

      Pour le moment on l’a pas beaucoup vu dans les institution *en responsabilité* la LCR / LE NPA.

      Renverser la capitalisme, pourquoi pas (bien que je crois pas qu’un système de production se renverse, il passe... mais en attendant que la société soit prête à admettre qu’il faille le renverser on fait quoi ?

      C’est rigolo, les mesures concrètres que vous proposer, mis à part le service urbain 100% gratuit (car pourquoi ne ferait-on pas payer les plus riches ?) sont exactement les même que ce propose les verts depuis 20 ans. Sauf que eux n’ont pas peur d’aller dans les exécutif, au risque parfois de passer pour des "socio ou ecolo traitre". Mais au moins ils mettent les mains dans le cambouis.

      ps : et il ne faut pas confondre capitalisme et productivisme. Si le capitalisme est productiviste, il existe de sproductivisme non capitaliste.


      Vendredi 10 septembre 2010 à 14h02mn59s, par Maïeul
      lien direct : http://lipietz.net/?breve403#forum3789
      • Le NPA et la révolution écologiste.

        Pour le moment on l’a pas beaucoup vu dans les institution *en responsabilité* la LCR / LE NPA.

        Par contre, les Verts on les a vu, et on a vu que pour des places au chaud, ils étaient bien capables de faire une croix sur leur côté écologiste. Je ne pense pas qu’il soit utile de rappeler le bilan de Voynet au gouvernement Jospin, et plus généralement les prises de position pro-nucléaire par les Verts/Europe Écologie dans ou hors des institutions...

        Le problème, c’est que contrairement à ce que pensent les Verts, un capitalisme vert n’est pas possible. Un productivisme vert non plus. Et il y a effectivement une opposition politique entre l’écolibéralisme productiviste défendu par les Verts/EE et l’écologie radicale, anticapitaliste et antiproductiviste, défendue par le NPA, le MOC, et d’autres.


        Dimanche 12 septembre 2010 à 09h57mn06s
        lien direct : http://lipietz.net/?breve403#forum3793
        • Le NPA et la révolution écologiste. Total délire.
          Mardi 14 septembre 2010 à 05h28mn35s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
          lien direct : http://lipietz.net/?breve403#forum3795
    • Le NPA et la révolution écologiste.

      C’est simple, effectivement. Yaka !

      javascript:emoticon(’smiley’)


      Vendredi 10 septembre 2010 à 14h27mn47s, par Joke (joke@no-log.org)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve403#forum3790
  • Le NPA et la révolution écologiste. Merci pour votre compte-rendu des journées du NPA. Rien de surprenant. On a le droit de démolir un immeuble vétuste et insalubre. Mais ceux qui y survivent ont quand même le droit de savoir comment sera leur nouveau logement. Après le capitalisme, ça sera comment ? La Chine de Mao ? Cuba ? Le Cambodge des khmers rouges ? La RDA ? La société féodale du Moyen Age, mais avec les élites éclairées comme seigneurs ? Les capitalistes et le NPA (& Co) sont les deux versants d’une même montagne. Bien sûr, si les uns ont plus, les autres ont moins, dans le partage de la richesse. Mais ils ont EN COMMUN de ne jamais se poser la question du mode d’obtention de la richesse. Détruire la planète, affamer des pauvres à l’autre bout de la planète, fabriquer des armes, etc. quelle importance ! La seule question c’est augmenter la part qui revient au travail pour les uns, aux actionnaires pour les autres. J’ai travaillé à Roanne entre 68 et 70 et j’ai entendu des ouvriers (CGT, certains) de l’arsenal me dire : "les peuples ont quand même le droit d’avoir des armes françaises". Mourir "français" pour que nous ayons des emplois.
    Vendredi 10 septembre 2010 à 04h29mn11s, par Joke (joke7474@gmail.com)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve403#forum3787
Calendrier des blogs
<< septembre 2010 >>
lumamejevesadi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
9/09: Le NPA et la révolution écologiste.
6/09: Eva et les crises de l’été
les derniers textes du blog du site
Les archives du blog
2014

:: juillet:
18:
:: juin:
3:
:: avril:
24:
:: mars:
22:
:: janvier:
15:
2013

:: décembre:
16: 2:
:: novembre:
17: 3:
:: octobre:
1er:
:: juillet:
27:
:: mai:
14:
:: avril:
25: 4:
:: mars:
19: 16: 11: 8: 4:
:: février:
3:
:: janvier:
26: 24: 22:
2012

:: décembre:
17:
:: novembre:
16: 1er:
:: septembre:
29: 17:
:: août:
4: 1er:
:: juin:
27: 16:
:: mai:
28: 17: 6: 5:
:: avril:
21:
:: mars:
21: 19: 17:
:: février:
23: 17: 10: 4:
:: janvier:
23: 12:
2011

:: décembre:
10:
:: novembre:
29: 21: 8: 7: 4:
:: octobre:
20: 14: 5:
:: septembre:
22: 8:
:: juillet:
15: 2: 1er:
:: juin:
27: 25: 21: 14: 6:
:: mai:
31: 23: 20: 17: 3:
:: avril:
3:
:: mars:
24: 21: 16: 8:
:: février:
23: 2:
:: janvier:
23: 12:
2010

:: décembre:
19: 12: 10:
:: novembre:
23: 22: 12:
:: octobre:
26: 5:
:: septembre:
9: 6:
:: août:
25: 17:
:: juillet:
13: 6:
:: juin:
30: 23: 16: 3:
:: mai:
31: 26: 13:
:: avril:
20:
:: mars:
29: 20: 12:
:: février:
26: 16: 8:
:: janvier:
28: 16: 1er:
2009

:: décembre:
22: 7:
:: novembre:
23: 15: 13: 7: 1er:
:: octobre:
23: 20: 12: 7: 5: 3: 1er:
:: septembre:
28: 25: 21: 13: 8:
:: août:
30: 24: 18:
:: juillet:
26: 24:
:: juin:
28: 10: 9: 6: 5:
:: mai:
30: 23: 17: 10: 2:
:: avril:
24: 20: 11: 5: 1er:
:: mars:
8: 1er:
:: février:
22: 13: 8: 6: 1er:
:: janvier:
21: 16: 10:
2008

:: décembre:
19: 14: 8: 1er:
:: novembre:
23: 19: 13: 5:
:: octobre:
26: 19: 12: 9:
:: septembre:
30: 21: 14: 7:
:: août:
31: 26: 19:
:: juillet:
14: 4:
:: juin:
29: 20: 14: 7:
:: mai:
29: 24: 18: 10: 5:
:: avril:
25: 19: 13: 5:
:: mars:
28: 21: 13: 6: 2:
:: février:
23: 9: 6: 4: 1er:
:: janvier:
24: 18: 11: 6:
2007

:: décembre:
21: 14: 9: 2:
:: novembre:
29: 25: 23: 22: 16: 9: 4:
:: octobre:
28: 26: 20: 12: 9: 7: 4:
:: septembre:
30: 29: 22: 20: 16: 12: 9:
:: août:
29: 19:
:: juillet:
31: 14: 8: 7: 1er:
:: juin:
28: 25: 18: 13: 11: 8: 3:
:: mai:
26: 19: 14: 12: 7: 5: 4:
:: avril:
27: 24: 20: 15: 13: 7: 2:
:: mars:
29: 27: 26: 24: 22: 20: 17: 11: 6:
:: février:
23: 17: 12: 9: 2:
:: janvier:
31: 29: 24: 23: 22: 21: 18: 13: 8: 6:
2006

:: décembre:
23: 17: 15: 10: 6: 3: 1er:
:: novembre:
30: 26: 22: 17: 16: 11: 10: 5:
:: octobre:
29: 27: 24: 12: 8: 6: 1er:
:: septembre:
28: 23: 21: 18: 15: 10: 3:
:: août:
27: 20:
:: juillet:
23: 15: 13: 9: 7: 1er:
:: juin:
26: 21: 12: 7: 3: 1er:
:: mai:
31: 28: 19: 16: 14: 8: 2:
:: avril:
27: 21: 18: 14: 7:
:: mars:
31: 26: 19: 10:
:: février:
25: 23: 21: 19: 17: 14: 10: 2:
:: janvier:
30: 23: 19: 15: 12:
2005

:: décembre:
22: 16: 8: 5:
:: novembre:
26: 23: 17: 13: 10: 6: 3:
:: octobre:
31: 27: 20: 16: 13: 11: 6: 5:
:: septembre:
29: 28: 25: 15: 13: 11: 8: 7: 5: 3:
:: août:
24: 5: 3:
:: juillet:
14: 13: 12: 8: 7: 6: 5: 4: 2:
:: juin:
29: 28: 25: 23: 22: 21: 20: 17: 13: 9: 6: 2: 1er:
:: mai:
28: 26: 15: 7: 5: 1er:
:: avril:
24: 15: 8: 6: 1er:
:: mars:
26: 10: 8: 5: 2:
:: février:
24: 23: 22: 17: 13: 2:
:: janvier:
31: 20: 15: 13: 12: 6:
2004

:: décembre:
15: 11: 8: 7: 6: 2:
:: novembre:
28: 21: 16: 6:
:: octobre:
29: 27: 26: 22: 17: 14: 6: 5:
:: septembre:
25: 24: 22: 21: 1er: