Verts : la renaissance ?


Format d'impression Texte sans onglet Texte sans onglet
Jeudi 13 mars 2008

La poussée à gauche du premier tour des municipales doit encore être confirmée, mais d’ores et déjà, elle indique le grand retour des Verts à leur niveau des années 2000.

Cette semaine à Strasbourg, grosse déception : après le coup porté par le gouvernement colombien aux tentatives de la diplomatie française pour faire avancer la libération d’Ingrid et des autres otages, le président du parlement, Pöttering (PPE allemand), prononce un discours affligeant, provoquant même un incident avec la famille d’Ingrid Betancourt.

Elections locales

Il ne faut pas vendre la peau de l’ours : une élection à deux tours ne se joue vraiment qu’au deuxième tour. Mais le premier tour constitue certainement un avertissement au pouvoir sarkozyste (25% des sondés reconnaissent qu’ils se prononcent, même aux municipales, sur des considérations nationales). Et en tout cas, ce premier tour constitue un sondage en vraie grandeur sur la remontée des Verts. C’est particulièrement sensible aux cantonales, puisque c’est un scrutin « de couleur » et non de liste. Au premier tour des cantonales, en effet, 20 candidats Verts obtiennent moins de 5%, mais 174 obtiennent entre 5 et 10%, 119 entre 10 et 15%, 38 entre 15 et 20%, 38 autres entre 20 et 40, et 13 au-dessus de 40% !

D’un coup, les Verts ont retrouvé leur étiage de l’époque de la « majorité plurielle ». Le « retour à 2001 » est d’une précision diabolique : pour les candidat-e-s vertes pur sucre au cantonales, le score moyen était de 11,63% en 2001, il est en 2008 de 11,54 %, et là où leur candidature était soutenue par un autre parti, la moyenne était de 21,38 %, elle est cette fois de 21,46 % ! et ce n’était pas les mêmes cantons !!

Ce résultat reste toutefois en décalage avec la cote de popularité, bien supérieure à celle de tous les autres partis, dont jouissent les Verts dans les sondages. Il y a du désir de vert, il n’y a toujours pas de confiance dans Les Verts.

Dans le cas des municipales, la situation est beaucoup moins claire, puisque, dans la plupart des cas, les listes « gauche plurielle » (souvent formées en 2001) ont été privilégiées au premier tour, sauf dans quelques cas, comme Paris et Lille. Ce qui nous assure dores et déjà un nombre de conseillers municipaux supérieur à 2001.

Si on s’intéresse spécialement aux résultats des listes autonomes « Vertes et ouvertes », ou aux listes d’union conduites par des Verts, on s’aperçoit que 18 font moins de 5%, 44 entre 5 et 10%, 22 entre 10 et 15%, 5 entre 15 et 20%, 15 entre 20 et 50%, et 4 maires verts sont élus dès le premier tour, dont l’un, Jean-François Caron, réélu à Loos en Gohelle (62) avec le score ahurissant de 82,1%. Bravo les copains et les copines !

Et pourtant : grosse tendance de l’électorat à zapper le premier tour (surtout pour notre électorat intello en vacances dans la zone C, l’Ile-de-France) et à reconduire les liste de « majorité plurielle » sous la bannière du maire sortant (généralement socialiste) en lui attribuant tous les mérites de ce qui a été fait en sept ans .

Paris, comme toujours, en est la caricature. Les Parisiens ont plébiscité la politique du tramway, des couloirs à bus et à vélo, de libération des voies sur les berges de la Seine en été, c’est à dire la politique de l’adjoint aux transports, le Vert Denis Baupin... et c’est la liste des Verts conduite par Denis qui a morflé ! Sauf justement l’excellent… maire Vert du 2è arrondissement, Jacques Boutault qui, avec environ 30 % des voix, fait presque jeu égal avec sa concurrente des listes Delanoë !

Moralité : l’autonomie des écologistes au premier tour , ça ne peut pas se faire « de temps en temps », mais presque systématiquement pour « sauver le vote à deux tours à défaut de proportionnelle ». C’est un risque, mais un risque stratégiquement indispensable. Paris paie sans doute l’absence d’autonomie des Verts aux régionales d’Ile-de-France en 2004.

Cette élection nous était donc très défavorable à priori. Outre les medias qui nous avaient enterrés, le "bonus" d’une bonne gestion avec le PS profitait au maire sortant, les "hésitants" (qui votent pour nous quand c’est le PS qui est en fin de course gouvernementale : 1988, 2002) ont voté Modem pour sanctionner (déjà ! même pas un an d’état de grâce !) le sarkozysme. Ses électeurs doivent aujourd’hui assister avec consternation au spectacle du Modem vendant ouvertement son soutien de second tour au plus offrant.

Invité le soir de l’élection à FR3 régional, je suis interrogé par le journaliste : « On ne parle que du Modem, et pas des Verts, pourquoi ? » Je réponds tranquillement « Parce qu’il est évident que nous ne nous rallierons pas à la droite. On propose la fusion à la gauche au second tour, et si elle ne veut pas de l’écologie, c’est son affaire. Nous n’avons aucun « suspense » à entretenir. »

Sarkozy, dans son discours de Toulon, sans doute étayé d’une batterie de sondages, a joué la carte de « re-séduire » l’électorat lepeniste plutôt que l’électorat centriste. Il a sans doute de bonnes raisons. Les électeurs vraiment centristes savent dès lors ce qu’ils ont à faire.

Dans le cas de Paris, il faut avoir l’honnêteté de reconnaître certaines difficultés liées à la campagne des Verts elle-même. J’ai découvert avec étonnement qui avait été choisi comme têtes de liste dans certains arrondissements (étonnement qui semble avoir été partagé par l’électorat). J’ai été surpris de ne pas retrouver sur la liste verte la maire-adjointe chargée de l’eau, Anne Le Strat, aujourd’hui connue dans toute l’Amérique latine au même titre que Danièle Mitterrand ou Raymond Avrilliers (de Grenoble), pour sa lutte contre la privatisation de l’eau.

De même, j’ai appris en direct lors de la réunion au Kremlin-Bicêtre, par un collaborateur de Denis Baupin, que les Verts-Paris étaient dorénavant pour le péage urbain, après des années de polémiques publiques entre Denis et moi sur ce sujet, mais qu’il choisissait de l’appliquer, non pas à l’entrée du cœur de ville (comme à Londres, Stockholm, Manhattan, etc) mais pour l’usage du Boulevard périphérique, autoroute circulaire commune à Paris et à sa banlieue. Il avait certainement ses raisons, mais c’est le genre de chose à laquelle on doit préparer l’opinion des années et des années à l’avance !

Pour ma part, et faute d’avoir pu en tenter l’expérience à Villejuif, je me suis intéressé dans cette campagne au cas spécial des "gauches partielles en banlieue rouge " : quand Les Verts s’allient avec des socialistes (ou plus rarement des communistes), dissidents ou pas de leurs propres instances, contre des « inamovibles » de l’autre parti de gauche, installés depuis des lustres, afin de rééquilibrer, verdir et redynamiser la gauche au second tour.

Bilan : ça ne fait pas grande différence que le PS soit en dissidence ou pas, dès l’instant que sa section locale fait bloc. La liste « Vert-PS » de Chevilly-Larue (PS en dissidence) a mieux marché que celle de Vitry (PS officiellement soutenant, légère et peu compréhensible chicaya venue des instances Vertes, mais la « cantonale » verte soutenue par le PS fait un très bon score). A Aubervilliers, St Michel sur Orge, où les listes Verts-PS avaient l’investiture PS, on frôle le score du maire « vieilles pratiques » sortant. Et je ne vous parle pas du duel Voynet - Brard à Montreuil : Dominique peut gagner, sur le papier, au second tour !

Mais au premier tour, on est devancé par le « dinosaure » sortant, presque partout. En revanche on s’en tire mieux aux cantonales.

Moralité : le rôle du clientélisme dans ces municipalités-dinosaures est énorme. Le vote pour le Conseil général permet moins de clientélisme : il leur est plus défavorable. Et le jour où ils perdent la ville, ils perdent tout, et après, la ville est très difficile à récupérer (Argenteuil).

Ici (à Villejuif), en 2001, nous étions à la fois l’opposition de gauche et l’opposition centriste, puisqu’il n’y avait alors que deux listes, celle de droite et nous, face à l’éternelle liste archi-dominée par le PCF. On a souffert cette année de la concurrence centriste : un Modem inconnu nous coiffe de quelques voix, à 14,2 % pour nous, 14,4 pour eux ! Mais, pour la première fois, on oblige la liste PC-PS à un second tour (45 %). Ils n’ont pas besoin de nous sur le papier, mais le PS aurait lui intérêt à la fusion à la proportionnelle, car alors PS+Verts ferait plus que le PCF, et ça donnerait de l’oxygène dans un conseil municipal "PCF de toujours".

Hélas ! le PS est trop « finlandisé » pour le comprendre et le PC trop intelligent pour ne pas voir le danger. Ils refusent la fusion « à la proportionnelle » que nous leur proposons (et qui fait partie de leur programme officiel !), on va donc se maintenir !

Ingrid : un échec

L’exécution de Reyes continue à faire des vagues. Le journal colombien La Jornada du 5 mars a réussi à reconstituer les faits : trois négociateurs français devaient rencontrer Reyes dans ce campement. Quelques jours auparavant, Luis Carlos Restrepo (l’homme du président Uribe chargé des négociations avec les FARC) avait averti les Français (pourtant officiellemnt chargés par le Président Uribe d’une médiation avec les Farc !!) de ne pas se rendre dans le campement de Reyes. Ce qui explique l’expression du Quai d’Orsay (« Reyes était notre interlocuteur depuis longtemps mais ne l’était plus depuis plusieurs jours »). Mais cela démontre aussi le caractère prémédité du bombardement du campement de Reyes et laisse mal augurer de la volonté réelle du président Uribe de soutenir la médiation demandée par lui à la France, l’Espagne, la Suisse, l’Église et Cuba, pour obtenir un accord humanitaire avec les FARC. Ce que je lui avait doucement fait remarquer.

Des étudiants colombiens et mexicains étaient là pour assister aux discussions ! (Une Mexicaine et une Colombienne ont survécu, elles sont dans un hôpital à Quito).

Malgré tout, le travail de tous les médiateurs (y compris le mien, à ma modeste mesure) a continué. Il devait déboucher mercredi à Strasbourg sur un discours solennel du président Hans-Gert Pöttering esquissant plus ou moins le compromis auquel nous étions parvenu. Depuis ma rencontre avec J-P Jouyet, et toute la semaine dernière, j’avais bien rappelé aux responsables de la diplomatie française ce qu’ils devaient expliquer aux leaders de la droite au Parlement européen, l’allemand Pöttering et le président UMP du groupe PPE, Joseph Daul. Pour sauver Ingrid et les otages, il faut tenir compte des majorités comme elles sont...

Hélas, le mardi soir, on nous communique le discours de Pöttering. Aucune des pistes de négociation pour un accord humanitaire ne s’y retrouve. Au contraire, Pöttering salue les propositions du président Uribe : encercler les positions des FARC pour y envoyer des médecins examiner l’état des otages ! Proposition à la fois prétentieuse (si l’armée colombienne avait les moyens d’encercler les « Fronts » des FARC, ça se saurait, depuis cinquante ans…), dangereuse (un campement des FARC contenant des otages, quand il est encerclé, peut réagir en tuant les otages) et absurde (si des FARC encerclées acceptent de négocier avec l’armée qui les encercle, ce qu’il faut obtenir, c’est la libération des otages et pas seulement l’envoi d’une visite médicale ! )

Malgré tous nos efforts et ceux de la diplomatie française, nous n’arrivons pas à faire bouger Pöttering. En revanche, l’ambassadeur colombien est sur le terrain, à Strasbourg, dès le début de la semaine. À la lecture du projet de discours, Fabrice Delloye, l’ex-mari d’Ingrid Betancourt, refuse de participer à cette mascarade. À la fin du discours de Pöttering, les députés brandissent ou applaudissent les portraits d’Ingrid que les Verts leurs ont distribués. Savent-ils quelle occasion a été perdue ?

À part ça, rien de follichon pour mes sujets à cette séance de Strasbourg (vous pouvez toujours aller voir sur le site du Parlement).

Mais la nouvelle de la semaine, c’est que j’ai un nouveau petit fils, Romain (en français) et Roman (en anglais et en bosniaque) !

PS. Si vous avez loupé cette semaine Le monde selon Monsanto, de Marie-Monique Robin, sur Arte, courez acheter le livre (éditions La Découverte). C’est un pavé mais qui en vaut la peine ! De la dioxine aux OGM, une multinationale qui vous veut du bien...

Adresse de cette page : http://lipietz.net/?breve293

Haut de la page


Forum du blog

Il y a 8 contributions à ce blog.
  • Verts : la renaissance ?

    SCANDALE EN FRANCE CONCERNANT LES CONTAMINES VIRUS HEPATITE C...... JE VOUS SUPPLIE EN TANT QUE DEPUTE EUROPEEN DE NE PAS RESTER DANS LE SILENCE........ DE NE PAS CAUTIONNER LA POLITIQUE DES INSTITUTIONS FRANCAISES DE PLUSIEURS DECENNIES CONCERNANT LA GENESE DE CETTE PATHOLOGIE DE CONTAMINATION SANGUINE CONCERNANT JE LE RAPPELLE :

    UN CITOYEN SUR CENT

    Pourquoi après avoir dénoncé le procès de mascarade de 12 ANS dont j’ai été victime, en envoyant un e.mail à l’ELYSEE ( au précédent PRESIDENT...)

    AIS-JE EU LA VISITE DES RENSEIGNEMENTS GENERAUX A LA MAISON EN SEPTEMBRE 2005. PREUV E ECRITE EN EST DONNEE DANS LA PETITION SUR POLITICIEN.FR

    Si, moi, l’on m’a traitée ainsi, il est clair que le sujet fache...... ET QUE L’OMERTA PRATIQUEE EN FRANCE....... va continuer si personne n’OSE DENONCER........

    NICOLE..... FAITES VITE CAR J’AI SOIXANTE ANS DESORMAIS 25 ANS DE CONTAMINATION....... 12 ANS DE PROCEDURES IGNOBLES QUI M ONT TUEE MORALEMENT.......

    Cautionner ce silence, condamne souvent les CONTAMINES JUSTICIABLES, LAS, EPUISES, A PRENDRE UN ALLER SIMPLE POUR LA STATION

    " SAINT PIERRE " MAIS SANS AUCUNE ASSURANCE D ETRE ASSIS A LA DROITE DU PERE......

    NICOLE j’invite tous ceux que ce message toucheront à ma joindre par e.mail : regereau.nicole@orange.fr et à se positionner sur ma pétion sur POLITICIEN.FR


    Jeudi 20 mars 2008 à 12h45mn26s, par regereau nicole (regereau.nicole@orange.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve293#forum2346
    • Verts : la renaissance ?

      MERCI D’AVOIR PERMIS QUE MON DRAME MEDICO JUDICIAIRE FIGURE DANS VOTRE BLOG M. LIPIETZ...... EN EFFET, si je continue à écrire, à témoigner :

      C’EST QUE JE N AI TOUJOURS PAS COMPRIS COMMENT LE PAYS DES DROITS DE L HOMME ( et de la femme ) AUTORISE SON SYSTEME JUDICIAIRE A FAIRE ATTENDRE DES CONTAMINES JUSTICIABLES : ENTRE 12 ANS A 20 ANS AVANT DE FINALISER LEUR PROCES DE RECONNAISSANCE " EN CONTAMINATION D ’ETAT " ........ que de surcroit, LA FINALITE DES PROCES PASSE PAR LE DENI PUR ET SIMPLE DE LA MALADIE, via LA POLITIQUE VOLONTARISTE DE DESINFORMATION MEDICALE ET SCIENTIFIQUE DES AVOCATS DE L ETABLISSEMENT FRANCAIS DU SANG....... dépasse la hiérarchisation d’accoutumance à la douleur psychologique imposée à l’individu pour qu’il arrive à survivre .......

      UN FRANCAIS SUR CENT PORTEUR DE CETTE PATHOLOGIE DE CONTAMINATION SANGUINE, VOLONTAIREMENT NIEE ET OCCULTEE PAR NOS DIVERS MINISTERES...... Motif, trop de porteurs, trop d’indemnisations potentielles .......

      POUR MIEUX COMPRENDRE MON PARCOURS DU COMBATTANT, merci de lire MES ARTICLES MOTEUR DE RECHERCHE GOOGLE A NICOLE REGEREAU SOS REPORTERS FIL INFO SANTE : Histoire d’une mort lente judiciaire et physiologique programmée AINSI QUE MES DEUX BLOGS SUR LE NOUVELOBS...... HEPATITE C ET JUSTICE EN FRANCE ma PETITION SUR POLITICIEN.FR CONTAMINATION HEPATITE C ( transmise au Parlement européen) UN DOSSIER AUSSI SYNTHETISE MEDICO JUDICIAIRE A ETE TRANSMIS A LA COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L’HOMME AFIN DE FAIRE CONDAMNER L ETAT FRANCAIS AU MOTIF DE :

      DELAIS JUDICIAIRES NON RAISONNABLES AYANT PORTE ATTEINTE A L INTEGRITE PHYSIQUE ET PSYCHOLOGIQUE DE L’INDIVIDU

      Mais mon combatjudiciaire de 12 ANS CONTRE L ETABLISSEMENT FRANCAIS DU SANG POUR UNE SIMPLE 1ère INSTANCE ET UN SIMPLE APPEL qui a duré 4 ans m’a oté nombre de mes illusions......

      TOUT CELA POUR ABOUTIR, via les avocats de l’EFS, aux procédés criminogènes ( ILS PRETENDENT QUE L HEPATITE C SERAIT ERADIQUEE EN FRANCE A 85% INEPTIES DE DESARGUMENTATION PUISQUE 600.OOO A UN MILLION DE PORTEURS ...... BI THERAPIE INEFFICACE SUR LE GENOTYPE 1 B CELUI DE LA TRANSFUSION ) celui dont je suis porteuse.... PERSONNELLEMENT JE NE SUIS PAS SOIGNABLE...

      COMMENT EN CE CAS ACCEPTER LA TARTUFFERIE JUDICIAIRE DONT J AI ETE VICTIME.... ILL S AGIT BIEN DE MORT LENTE...... ET JE NE PUIS M EMPECHER DE ME SOUVENIR QUE :

      UN FRANCAIS SUR CENT EST PORTEUR DE CETTE SALOPERIE DE VIRUS....... NO COMMNENT ........

      regereau.nicole@orange.fr NE PAS HESISTER A ME LAISSER DES MESSAGES SUR MA BOITE E.MAIL SI VOUS NE PARVENEZ PAS A LAISSER DE COMMENTAIRES SUR MA PETITION CONTAMINATION HEPATITE C SUR LE SITE POLITICIEN.FR


      Lundi 5 mai 2008 à 12h50mn33s, par NICOLE REGEREAU (regereau.nicole@orange.fr)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve293#forum2408
  • Plateau des glières

    Reçu de Vincent Corbaux, un ami, l’homme en anorak qu’on a vu avec le président sur les chaînes nationales, pour dire que… le président avait changé de style :

    "Le 18 mars, journée commémorative, sur le plateau des Glières. J’y étais.

    De nombreux gendarmes aussi.

    Le fan club du président, une vingtaine de personnes, y était aussi.

    Le plateau est sous un brouillard épais.

    Deux jeunes filles sont assises dans la neige, juste derrière moi. Brusquement un mouvement de gendarmes rompt le silence. Ils entourent les deux jeunes filles. L’une d’elles tient dans les bras une banderole pliée.

    « Donnez-moi la banderole »

    « - Non, c’est la mienne »

    « Vous n’avez pas le droit ici ! »

    « - Et la liberté d’expression »

    « Qu’est-ce qui est marqué dessus ? »

    « - La liberté en danger »

    Un gendarme lui arrache des mains.

    Contrôle des papiers… Fouille… sac à dos… pique-nique, ouf, il n’y a pas de couteau !

    « Vous n’avez pas le droit d’être ici, partez ! »

    « - On veut voir le président »

    « Non, vous devez partir »

    Dans l’assistance, seule une femme a le courage de prendre leur défense.

    Le fan club : « A ton âge je travaillais ! », « Qu’est ce que tu fous là », "Encore un soixante-huitarde"… J’en passe…

    Trois à quatre gendarmes traînent les deux filles dans la neige… Je ne les ai pas revues, les "résistantes".

    Toujours sale temps sur le plateau des Glières… L’ordre n’est pas du côté de la liberté.

    Je m’étais tu. Je voulais sortir, au bon moment, mon affiche cachée sous mon anorak.
    Un policier en civil est venu me voir mais il n’a rien vu.

    Me voilà devant le président. Je lui parle des deux filles.

    « Ce n’est pas gentil ce qu’ils ont fait » me répond-il sans me regarder.

    « - Demandez aux gendarmes de leur rendre leur banderole »

    Pas de réponse.

    Je lui parle des suppressions de postes dans l’Education Nationale…

    « Retourne faire du ski » qu’il m’a répondu."

    Vincent est d’accord pour que l’on cite son nom et qu’on diffuse son témoignage


    Jeudi 20 mars 2008 à 10h04mn04s, par Joke (joke@no-log.org)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve293#forum2344
  • Allons allons !

    Il ne fallait pas être si pessimiste : « Et je ne vous parle pas du duel Voynet - Brard à Montreuil : Dominique peut gagner, sur le papier, au second tour ! ».

    Comme prévu, pas une voix UMP-MODEM n’a manqué et Voynet l’a facilement emporté. En fait, c’était plié dés le premier tout : il suffisait de compter.

    Et pendant que Voynet battait les communistes avec les voix UMP à Montrreuil, une « verte » battait un UMP aux cantonales à Chambéry avec les voix des communistes : ils sont un peu benêts quand même ....

    Je n’aurai toutefois pas une larme pour Brard qui avait refusé de prendre C Autain dans sa liste en expliquant que « le parachutage est un sport qui ne se pratique pas à Montreuill ». Il a été servi !

    Par contre, en Savoie, les Verts n’ont pas fait tant d’étincelles en perdant leur seule municipalité (La Motte Servolex) face à l’UMP, à mon grand regret.... Et du coup, la communauté d’agglomération passe à droite. On ne peut pas être bon partout !


    Lundi 17 mars 2008 à 13h19mn47s, par Jean-Pierre B (jp.branchard%wanadoo.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve293#forum2340
  • Verts : la renaissance ?

    j’étais impressionné par le peu de recul des commentateurs sur le score des Verts en 2007 : alors qu’il était évident bien avant le début des campagnes de 2007 que le "vote utile" allait jouer à plein, et alors que cela s’est confirmé pendant les campagnes électorales, beaucoup avait expliqué que "les verts étaient politiquement morts". Les mêmes qui expliquaient qu’il était nécessaire de voter Royal même quand on était Vert déclaraient ensuite que le score de Voynet reflétait la place des Verts ! Les scores de 2008 devraient rappeler à tous que les verts existent toujours dans le paysage, à condition que le score en baisse des listes Baupin n’aveuglent pas nos chers commentateurs politiques parisiens...

    A propos de la campagne des Verts à Paris : n’étant pas habitant d’ile de france, je ne l’ai suivie qu’à distance et très épisodiquement. Je n’ai pas d’avis tranché sur le périphérique ou sur la façon dont cela a été présenté. Mais pour le reste, je dois dire que leur campagne m’a semblé très intéressante, montrant l’intérêt des listes autonomes pour "secouer un peu les idées".


    Samedi 15 mars 2008 à 05h30mn04s, par jseb
    lien direct : http://lipietz.net/?breve293#forum2337
    • Verts : la renaissance ?

      L’intérêt de la campagne des Verts Paris a quand même (surtout ?) été de dissuader Delanoë de s’allier au Modem, en grignotant un peu plus leur électorat (ce n’était pas joué à l’avance, avec la médiatisation dont Sarnez et Bayrou ont profité !). Je ne dis pas ça parce que je l’ai un peu faite...

      Maintenant, pour mettre les pieds dans le plat, je crois que l’approche de Voynet (qui a, il faut le dire, choisi de ne pas mettre le logo des Verts) était la plus pertinente pour cette campagne : une liste de citoyens ouvertement présentée ainsi, et "vraiment de gauche". Même si les batailles à venir seront différentes de celle des municipales, j’aimerais qu’elle retrouve un rôle national au sein des Verts, pas seulement en tant que courant !


      Mercredi 19 mars 2008 à 08h39mn29s, par kawouede
      lien direct : http://lipietz.net/?breve293#forum2342
      • Verts : la renaissance ?

        Comme je suis en vacances, il faudra attendre un peu "mes " leçons du second tour (car en tant que chercheur j’ai toujours cherché à tirer des leçons de tout). Bien sur, ça sera centré sur Montreuil, Aubervilliers, Chevilly etc

        Mais pour le magnifique succès de l’équipe Voynet à Montrueil , je ne dirai pas qu’elle a joué la carte "sans étiquette". La tête de liste était sur-signifiante "verte", mais , vu que dans son équipe était le PS dissident de Montreuil, il aurait été discourtois et sans avantage de mettre le logo vert alors qu’ils ne pouvaient pas mettre le leur...


        Mercredi 19 mars 2008 à 16h34mn59s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
        lien direct : http://lipietz.net/?breve293#forum2343
        • Voynet : la renaissance ?

          J’attends de vous lire avec impatience !

          Je serais déçu que les Verts ne tirent pas tout le profit politique de l’élection de Voynet. Surtout quand elle est attaquée par la "gauche de la gauche" comme ici
          http://www.politis.fr/La-claque,3272.html

          N’empêche que Voynet a choisi une couleur - le turquoise - un peu différente "ah mais la voilà la preuve que c’est la droite" s’écrieront certains ? ;-)


          Vendredi 21 mars 2008 à 14h28mn58s, par kawouede
          lien direct : http://lipietz.net/?breve293#forum2347
Calendrier des blogs
<< mars 2008 >>
lumamejevesadi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
28/03: Nouvelle gauche et non-cumul.
21/03: Changer de gauche dans une élection
13/03: Verts : la renaissance ?
6/03: Reyes. Aubervilliers. Sarkozy.
2/03: Ingrid. Municipales.
les derniers textes du blog du site
Les archives du blog
2014

:: juillet:
18:
:: juin:
3:
:: avril:
24:
:: mars:
22:
:: janvier:
15:
2013

:: décembre:
16: 2:
:: novembre:
17: 3:
:: octobre:
1er:
:: juillet:
27:
:: mai:
14:
:: avril:
25: 4:
:: mars:
19: 16: 11: 8: 4:
:: février:
3:
:: janvier:
26: 24: 22:
2012

:: décembre:
17:
:: novembre:
16: 1er:
:: septembre:
29: 17:
:: août:
4: 1er:
:: juin:
27: 16:
:: mai:
28: 17: 6: 5:
:: avril:
21:
:: mars:
21: 19: 17:
:: février:
23: 17: 10: 4:
:: janvier:
23: 12:
2011

:: décembre:
10:
:: novembre:
29: 21: 8: 7: 4:
:: octobre:
20: 14: 5:
:: septembre:
22: 8:
:: juillet:
15: 2: 1er:
:: juin:
27: 25: 21: 14: 6:
:: mai:
31: 23: 20: 17: 3:
:: avril:
3:
:: mars:
24: 21: 16: 8:
:: février:
23: 2:
:: janvier:
23: 12:
2010

:: décembre:
19: 12: 10:
:: novembre:
23: 22: 12:
:: octobre:
26: 5:
:: septembre:
9: 6:
:: août:
25: 17:
:: juillet:
13: 6:
:: juin:
30: 23: 16: 3:
:: mai:
31: 26: 13:
:: avril:
20:
:: mars:
29: 20: 12:
:: février:
26: 16: 8:
:: janvier:
28: 16: 1er:
2009

:: décembre:
22: 7:
:: novembre:
23: 15: 13: 7: 1er:
:: octobre:
23: 20: 12: 7: 5: 3: 1er:
:: septembre:
28: 25: 21: 13: 8:
:: août:
30: 24: 18:
:: juillet:
26: 24:
:: juin:
28: 10: 9: 6: 5:
:: mai:
30: 23: 17: 10: 2:
:: avril:
24: 20: 11: 5: 1er:
:: mars:
8: 1er:
:: février:
22: 13: 8: 6: 1er:
:: janvier:
21: 16: 10:
2008

:: décembre:
19: 14: 8: 1er:
:: novembre:
23: 19: 13: 5:
:: octobre:
26: 19: 12: 9:
:: septembre:
30: 21: 14: 7:
:: août:
31: 26: 19:
:: juillet:
14: 4:
:: juin:
29: 20: 14: 7:
:: mai:
29: 24: 18: 10: 5:
:: avril:
25: 19: 13: 5:
:: mars:
28: 21: 13: 6: 2:
:: février:
23: 9: 6: 4: 1er:
:: janvier:
24: 18: 11: 6:
2007

:: décembre:
21: 14: 9: 2:
:: novembre:
29: 25: 23: 22: 16: 9: 4:
:: octobre:
28: 26: 20: 12: 9: 7: 4:
:: septembre:
30: 29: 22: 20: 16: 12: 9:
:: août:
29: 19:
:: juillet:
31: 14: 8: 7: 1er:
:: juin:
28: 25: 18: 13: 11: 8: 3:
:: mai:
26: 19: 14: 12: 7: 5: 4:
:: avril:
27: 24: 20: 15: 13: 7: 2:
:: mars:
29: 27: 26: 24: 22: 20: 17: 11: 6:
:: février:
23: 17: 12: 9: 2:
:: janvier:
31: 29: 24: 23: 22: 21: 18: 13: 8: 6:
2006

:: décembre:
23: 17: 15: 10: 6: 3: 1er:
:: novembre:
30: 26: 22: 17: 16: 11: 10: 5:
:: octobre:
29: 27: 24: 12: 8: 6: 1er:
:: septembre:
28: 23: 21: 18: 15: 10: 3:
:: août:
27: 20:
:: juillet:
23: 15: 13: 9: 7: 1er:
:: juin:
26: 21: 12: 7: 3: 1er:
:: mai:
31: 28: 19: 16: 14: 8: 2:
:: avril:
27: 21: 18: 14: 7:
:: mars:
31: 26: 19: 10:
:: février:
25: 23: 21: 19: 17: 14: 10: 2:
:: janvier:
30: 23: 19: 15: 12:
2005

:: décembre:
22: 16: 8: 5:
:: novembre:
26: 23: 17: 13: 10: 6: 3:
:: octobre:
31: 27: 20: 16: 13: 11: 6: 5:
:: septembre:
29: 28: 25: 15: 13: 11: 8: 7: 5: 3:
:: août:
24: 5: 3:
:: juillet:
14: 13: 12: 8: 7: 6: 5: 4: 2:
:: juin:
29: 28: 25: 23: 22: 21: 20: 17: 13: 9: 6: 2: 1er:
:: mai:
28: 26: 15: 7: 5: 1er:
:: avril:
24: 15: 8: 6: 1er:
:: mars:
26: 10: 8: 5: 2:
:: février:
24: 23: 22: 17: 13: 2:
:: janvier:
31: 20: 15: 13: 12: 6:
2004

:: décembre:
15: 11: 8: 7: 6: 2:
:: novembre:
28: 21: 16: 6:
:: octobre:
29: 27: 26: 22: 17: 14: 6: 5:
:: septembre:
25: 24: 22: 21: 1er: