Le 14 juillet de Eva Joly sera-t-il la Corse d’Alain Lipietz ?


Format d'impression Texte sans onglet Texte sans onglet
Vendredi 15 juillet 2011

Le 14 juillet de Eva Joly sera-t-il la Corse d’Alain Lipietz ?

Ça n’a pas raté. Eva Joly à peine élue candidate des écologistes pour la présidentielle, les mécanismes hostiles que j’ai connus en 2001 se déclenchent, à peu près selon le même timing, les mêmes arguments, les mêmes phobies. Mais il y a des différences et, malgré les « alertes google » qui m’informent que l’on ne parle de Eva que pour lui annoncer le même sort qu’à moi, je ne pense pas, je n’ai jamais pensé qu’on puisse refaire à Joly 2011 le coup de Lipietz 2001, je l’avais clamé dès la réunion de Eva le 13 mai à Paris.

Un mot d’abord sur sa victoire au second tour, le mardi 12 juillet. Son succès était acquis au premier tour, le second tour confirme simplement ce succès, à tel point que dans Libération de mercredi, 3 éminents spécialistes de l’institut Paul-Lazarsfeld et autre ne trouvent rien d’autre à écrire qu’une paraphrase de mon analyse de premier tour. Pourtant, quelques éléments nouveaux sont apparus à la fête du mardi.

D’abord les reports. Les deux candidats éliminés, Henri Stohl et Stéphane Lhomme, n’avaient pas exprimé leurs préférences. Le premier rassemblait les votes verts « identitaires » pour qui Eva Joly était encore trop « ouverture Europe Ecologie », le second ne mobilisait que contre Nicolas, et au second tour cela revenait à choisir Eva qui n’est pas sa tasse de thé. Si tous les électeurs de ces deux candidats s’étaient abstenues, Eva aurait obtenu 55%, si tous avaient voté pour elle, elle aurait obtenu 60%. Elle en obtient 58%, ce qui prouve sa haute capacité de rassemblement. Plus qu’une défait de Nicolas (dont le score est fort honorable), c’est une victoire d’Eva.

Ensuite , petite « révélation » : Dany a voté pour elle. On l’aurait deviné au flot de conseils qu’il lui a prodigué dans Libération au lendemain du premier tour, mais ça va mieux en le disant. Eva incarne l’esprit de 2009, la magnifique campagne des européennes.

Enfin, la joie. À la Bellevilloise, Eva fut acclamée par un rassemblement hétéroclite de « nouveaux » , d’un Stéphane Hessel hilare à la « jeune et jolyste » Elise Aubry, en passant par le Jeudi Noir au grand complet. Pas de doute , Eva rassemble très large, par delà les générations et bien au-delà du cercle environnementaliste (amputé encore des anti-nucléaires et des anti-Borloo-les-gaz-de schistes), dont Nicolas, malgré la sincérité de sa conversion, n’a pu se détacher. Mais quand même, mardi, ce sont d’abord les « Indignés » qui font fête à Eva.

Eva récupère donc sa couronne de « reine de l’anti-finance » de l’été 2010, lorsqu’elle occupait les medias sur l’affaire Woerth. Elle frappe d’ailleurs très fort dès ce mardi soir sur TF1, annonçant sa volonté d’attaquer de front le capital financier mondialisé en frappant au cœur de l’irrresponsabilisation absolue de la finance : en interdisant les CDS. Ces Credit Default Swaps sont des sortes de contrat d’assurance qui promettent aux banques d’échapper au risque de faillite de leur débiteurs (par exemple les Etats), mais en cas de vrai pépin, ces assureurs fantômes n’ont aucune réserve, et risquent de faire s’écrouler tout le système. Or la crise , qui n’était que de liquidité en 2008, est devenue en 2010 une crise de solvabilité : d’énormes quantités de crédits sont probablement insolvables. Eva Joly, bien conseillée par les experts économiques verts du Parlement européen, a donc frappé juste.

Cette proposition (d’une actualité brûlante, même si elle ne vise pas le fond de la crise écologique, ce qui devra être corrigé dans sa communication) laissera pourtant de marbre la presse et les adversaires politiques. Il n’en ira pas de même avec la proposition d’Eva de remplacer le défilé militaire « à la soviétique » du 14 juillet par un défilé « civique », comme en connaissent les autres pays (à commencer par les USA) lors de leur propre fête nationale : pompiers, chorales, humanitaires, sportifs, majorettes, etc. Quand aux traditions françaises que « la Norvégienne » serait censée ignorer, voir ici l’excellent blog de EELV Fontenay sous Bois

Immédiatement le feu se déchaîne à droite et à gauche ( à l’exception de Mélenchon). Dans une ambiance chevènementiste, quasi chauvine (« dehors la Norvégienne ! »), je retrouve les accents du processus de lynchage médiatique qui a eu ma peau en 2001, alors que j’avais été désigné par les militants comme leur candidat pour la présidentielle de 2002. C’est d’ailleurs le destin que la presse promettait aux écologistes s’ils ne faisaient pas le bon choix, Nicolas : « Eva Joly finira comme Lipietz en 2001 ».

Avant de revenir sur cette douteuse comparaison, un mot du fond. En critiquant cette coutume malsaine de célébrer la Prise de la Bastille par un défilé militaire, Eva visait bien sûr une tendance des chefs de l’Etat français à jouer à la guéguerre, jeu dont nos « petits gars » paient aujourd’hui le prix quotidien en Afghanistan, engagés dans une guerre pour le panache de Sarko, une guerre qui les éloigne des populations qu’ils sont censés protéger, une guerre en défense d’un régime archi-corrompu, qui pousse les Afghans dans les bras des Talibans. On ne pouvait rien attendre de moins de la candidate EELV. Mais cette position n’est pas encore très partagée au delà de notre zone d’influence, elle viole un consensus implicite (non vérifié) : à l’assaut !

De fait, en 2001, alors lancé dans le début du procès de mon père contre l’Etat et la Sncf pour participation à la Shoah, et suivant de prés la commission « Vérité et réconciliation » de Desmond Tutu en Afrique du Sud, j’avais tenté maladroitement, sur l’affaire corse, de lancer le débat « pas d’amnistie-amnésie », qui s’était retourné contre moi par d’assez faciles manipulations médiatiques, appuyées par un petit groupe, interne aux Verts, de revanchards de la primaire, ce qu’on avait appelé « le complot de Guyancourt ». Cela avait finalement très mal tourné pour moi quand en septembre Le Monde m’avait carrément accusé (parfaitement à tort ) d’avoir écrit le programme économique du FLNC…

J’ai jadis essayé de montrer que derrière ce lynchage il y avait plusieurs étages : solidarité de corps des journalistes (hier en faveur de Noël Mamère, aujourd’hui de Nicolas Hulot, contre un chercheur puis une juge), craintes du PS devant un concurrent – allié exigeant, mais surtout mobilisation des lobbies anti-écologistes propriétaires de la presse, et rôle destructeur du « complot de Guyancourt » .

Une telle conjoncture peut-elle se reproduire ? Oui et non.

Oui, car les journalistes sont encore plus dépités de la défaite très nette de leur poulain, le PS a encre plus peur de EELV, et surtout, face à la crise économique et après Fukushima, les lobbies du « vieux modèle financier et industriel » ont beaucoup plus peur de EELV et d’Eva Joly, incarnant la conversion verte, qu’ils n’avaient peur des Verts et de moi en 2001. Significativement, les financiers qui contrôlent Libération viennent d’imposer Anne Lauvergeon, fondatrice d’AREVA et membre de la Commission de la croissance française de Jacques Attali, à la tête du Conseil de surveillance du journal. Ça rigole plus.

Logiquement on doit donc s’attendre à une séquence de type 2001 : en août, « redécouverte » de la tribune d’Eva cosignée avec Noël Mamère et Esther Benbassa en faveur de la « laïcité ouverte », de ses visites à Gaza en tant que présidente de la commission du développement du Parlement européen, bref de ses « sympathies islamistes », et début septembre une bonne grasse Une du Monde : « Quand Eva Joly rédigeait le programme des Talibans »…

Et non, car on ne voit pas très bien qui serait d’un « complot de Guyancourt » 2011. Les meilleurs spécialistes de la « manipulation des medias » (on lance une critique en interne, on la fait fuiter via Facebook, la presse la reprend, et on reprend la presse en interne, cf l’attaque contre Cohn-Bendit « qui ne paierait pas ses cotisations »), ceux là sont du coté d’Eva. Ça rassure. On entrevoit qui pourrait faire aussi bien, mais ils savent que le jeu n’en vaudrait sans doute pas la chandelle : l’écologie politique ne peut se ridiculiser deux fois de la même manière. Il faudrait d’autre part que Nicolas se prête au jeu, viole son engagement de soutenir la sélectionnée de la primaire, ce qu’il a les moyens de faire (« je retrouve mon indépendance ») mais qui détruirait totalement l’affection que les écologistes ont fini par lui porter. Qui veut voyager loin ménage sa monture…

Je suis revenu de la manifestation contre le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes avec le directeur de campagne de Nicolas, Pascal Durand, et il était résolument pour un soutien loyal à Eva. Le lendemain, j’étais à… Guyancourt, pour soutenir la lutte des écologistes pour la sauvegarde du plateau de Saclay, « garde manger » potentiel de l’Ile de France en « bio de proximité », contre les désastreux et ringards projets d’un Sarkoland. On s’y réjouissait aussi du probable succès d’Eva. Et le plus illustre hulotiste, José Bové, a volé au secours de Eva Joly sur l’affaire du 14 juillet…

Bref , le front intérieur est peu dangereux pour Eva. Reste, pour les Erurope-Ecologistes à la soutenir de toute leur amitié, et à apprendre le sang-froid et la vigilance à l’égard des manipulations. Le Canard enchaîné, vous pensez par exemple que c’est un hebdo ami ? Oui mais, amis écologistes, ne soyez pas surpris de certains… écarts. Dans le numéro de cette semaine, un « reportage » sur la manif de NDD des Landes. Un demi-paragraphe contre son défenseur, le socialiste Jean-Marc Ayrault, et une pleine colonne contre EELV, très majoritaire dans le rassemblement. L’article souligne que cette lutte n’est pas NIMBYste (« pas dans mon jardin de derrière »), mais met en exergue une banderole « Joly-Hulot-Bové, votre combat n’est pas le notre : dégage ». C’est-à-dire ? quels combats ne sont pas ceux de NDD des Landes ? les paradis fiscaux ? la taxe carbone ? les OGM et gaz de schistes ?

J’y étais, et je déments formellement. NDD des Landes, Joly, Hulot, Bové, Saclay (et les jardins ouvriers de l’Epi d’Or ) : même combat !

Adresse de cette page : http://lipietz.net/?breve434

Haut de la page


Forum du blog

Il y a 12 contributions à ce blog.
  • La faute du thermomètre

    "manipulations médiatiques", "parfaitement à tort", "mobilisation des lobbies anti-écologistes propriétaires de la presse", "les financiers qui contrôlent Libération"... Quand on n’a plus d’arguments, on attaque les journalistes. Ainsi, si Alain Lipietz a été débarqué en 2001, c’est nécessairement parce qu’il "faisait peur" aux industriels qui possèdent la presse... Mais dans quel monde vit-il ? Pense-t-il vraiment que les journalistes qui suivent les Verts reçoivent des consignes de leur direction pour favoriser tel ou tel candidat ? A-t-il déjà mis les pieds dans un journal, parlé avec un journaliste autrement qu’en interview ? Lipietz ne voit dans les médias que des "amis" ou des "ennemis", et ne supporte même pas que le Canard fasse de l’ironie sur EE-LV (un "écart" !!!)... Pour résumer, le journaliste doit être avec lui, sinon il est contre lui. Un petit soldat de la politique, à qui Lipietz refuse le droit de se faire une opinion, de relater les faits avec honnêteté et d’enquêter sur les engagements passés d’un candidat. Dans son document mis en ligne par sur le site de Libération, Matthieu Orphelin se plaint aussi - et c’est sans doute le sort des vaincus - du traitement médiatique réservé à Hulot. Mais il le fait avec intelligence, en donnant sa version des faits, sans hurler de façon - dérisoire et pathétique - au complot !
    Vendredi 19 août 2011 à 17h20mn26s, par arno (arnaud822002@yahoo.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve434#forum4059
    • Un historien du passé semi lointain.

      Cher Monsieur il est en effet temps de se réveiller en historien sur des évènements vieux de dix ans, mais il serait alors souhaitable de produire des archives, des témoignages plutot que des proclamations idéologiques. Le comportement du Monde en ces années là (pour prendre un exemple) a fait l’objet d’un livre retentissant qui n’est pas étranger au renouvellement complet de sa direction. Cordialement.
      Samedi 20 août 2011 à 08h54mn43s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve434#forum4060
  • S’asseoir ensemble à la table de la fraternité

    Eva Joly va-t-elle subir le même sort qu’Alain Lipietz ? Je ne crois pas, car son "j’ai fait un rêve" avait des accents de Martin Luther King, il devrait donc rallier tous les démocrates.

    C’est un rêve profondément ancré dans le rêve de la révolution française. Le rêve que, un jour, notre pays se lèvera et vivra pleinement la véritable réalité de son credo : "Nous tenons ces vérités pour évidentes par elles-mêmes que tous les hommes sont créés égaux."

    Je rêve que, un jour, sur les vertes collines de France, les fils des anciens immigrés et les fils des immigrés plus anciens -car qui peut affirmer qu’il n’est issu que de français du moyen âge ?- pourront s’asseoir ensemble à la table de la fraternité !


    Samedi 16 juillet 2011 à 14h42mn11s, par Alain Grognou - EELV groupe local d’Aix en Provence (alain.grognou@fnac.net)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve434#forum4052
  • Le 14 juillet de Eva Joly sera-t-il la Corse d’Alain Lipietz ?

    Simple réaction par rapport à "la coutume malsaine de célébrer la Prise de la Bastille par un défilé militaire". La fête du 14 juillet n’est pas une commémoration du 14 juillet 1789, mais du 14 juillet 1790 et de la fête de la fédération, symbolisant l’unité de la nation.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%AAte_de_la_F%C3%A9d%C3%A9ration

    http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%AAte_nationale_fran%C3%A7aise


    Samedi 16 juillet 2011 à 07h06mn07s
    lien direct : http://lipietz.net/?breve434#forum4050
    • Le 14 juillet de Eva Joly sera-t-il la Corse d’Alain Lipietz ?

      Tres juste, mais le 14 juillet 1790 rendait hommage aux évenements de l’année précédente (effectivement assez brutaux). En tout cas aucun de ses deux évènements n’incite à feter l’armée (qui a deja deux autres jours fériés) et comme le dit wikipedia l’institution du défilé militaire en 1880 est un appel à la revanche contre les Allemands. Est -ce encore d’actualité ?

      Ne vaudrait il pas mieux rétablir la "journée des brouettes" ?


      Samedi 16 juillet 2011 à 14h17mn16s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve434#forum4051
  • Le 14 juillet de Eva Joly sera-t-il la Corse d’Alain Lipietz ?

    Se poser la question de l’utilité sociétale des dépenses du gouvernement français me semble une question hautement écologique. Qu’est-ce qu’on pourrait faire d’autre, de différent, de meilleur pour la planète pour le même montant ? J’ai un ami militant du MAN qui lorsqu’il aperçoit un Mirage dans le ciel traduit immédiatement : "tiens, un hôpital de 200 lits..." Issue de la société civile et récente adhérente d’EELV, j’ai envie de traduire les dépenses militaires françaises en équivalents-emplois d’économie sociale et solidaire, d’éducation, de santé, de culture et autres services de proximité. De même, Michel Abhervé sur son blog d’Alternatives économiques fait le constat que 3 patrons coûtent autant que tous les jeunes du RSA http://alternatives-economiques.fr/...

    Je suis pour appliquer en matière financière le principe d’Epicure "prive-toi du plaisir qui te procurera une peine supérieure..." ou "prive-toi de la peine qui te procurera une peine plus grande encore..." Les récentes exigences de la sobriété écologique ne sont qu’une version actualisée de cette sagesse antique dont on peut difficilement contester l’ancienneté de l’identité européenne.


    Samedi 16 juillet 2011 à 05h50mn10s, par alternative-sociétale
    lien direct : http://lipietz.net/?breve434#forum4049
  • Petit Nicolas

    En 2009 la saison de chasse a débuté le 13 septembre ici.

    Et tous les dimanches suivants, vers 7 heures du matin, les membres de l’équipe de chasseurs à laquelle appartient mon voisin et ami se sont retrouvés dans sa cour, au milieu des aboiements des chiens impatients.

    Nicolas, 22 ans, était l’un d’eux. Jusqu’au début du mois de novembre. Chasseur au 13ème Bataillon de chasseurs alpins d’Annecy il est parti pour six mois en Afghanistan. "Ici tu chasses le lièvre mais là-bas, le lièvre, ce sera toi," lui a dit un des chasseurs lorsqu’il a annoncé son départ. "- Je ne risque rien," a répondu le Petit Nicolas, "je conduis un véhicule blindé."

    Au début du mois de janvier 2010, une roquette a éclaté la tête du Petit Nicolas, dans son blindé.

    Les chasseurs se sont rendus à la cérémonie d’hommage à leur copain, le Petit Nicolas. Ils étaient très émus, bien sûr. Une vraie tristesse. Pas l’émotion de circonstance de ceux qui envoient les jeunes au casse-pipe comme des pions que l’on bouge sur un échiquier.

    Et chaque fois qu’un soldat meurt là-bas, mon voisin me dit : "Il y a encore un Petit Nicolas qui s’est fait tuer." Car, le Petit Nicolas, c’est comme ça que les chasseurs d’ici continuent à l’appeler.

    Eva a raison. Y’en a marre de cette glorification du Militaire. Même les Américains, vous le rappelez, ne le font plus.

    Va-t-on rester encore longtemps dans ce club, en compagnie de la Corée du Nord et de la Birmanie ?

    Dans le monde qui est, hélas, le nôtre, il faut une police et une armée. Mais il s’agit d’un mal nécessaire, et non de quelque chose dont il faut être fier.

    J’ai une pensée, en terminant, pour tous ces jeunes à qui l’on cache la vérité pour les enrôler :

    "Les soldats du 27 ème BCA, habitués à s’entrainer en montagne, se tiennent prêts à partir pour l’Afghanistan où les conditions climatiques s’annoncent rudes. Le froid, la neige, et un décor bien connu des chasseurs alpins, la montagne seront les premiers éléments qu’ils devront combattre." Source : http://www.lepost.fr/article/2008/1...

    En Afghanistan, il n’y aurait donc pas d’autre adversaire que le relief et le climat ?


    Samedi 16 juillet 2011 à 03h11mn26s, par Joke (joke@no-log.org)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve434#forum4048
  • Le 14 juillet de Eva Joly sera-t-il la Corse d’Alain Lipietz ?

    "Cette proposition de supprimer le défilé militaire du 14 juillet (d’une actualité brûlante, même si elle ne vise pas le fond de la crise écologique, ce qui devra être corrigé dans sa communication ...)" Effectivement, cher Alain, je crains qu’il y ait un vrai problème avec Eva Joly, c’est qu’elle ne semble pas s’intéresser fondamentalement à la crise écologique (impression ressentie après avoir écouté attentivement toutes ses interventions depuis quelques mois)... ce qui peut poser un problème de crédibilité au parti écologiste, que l’on attend prioritairement sur cette problématique !!! Depuis que je suis électeur, j’ai toujours voté écolo (Verts) au 1er tour des élections, considérant mon bulletin de vote comme un moyen de recentrer l’attention des hommes et femmes politiques sur l’écologie, qui n’est pas une question accessoire ou secondaire, mais centrale. Or, si Eva continue sur sa ligne de com actuelle, c’est elle-même qui va donner le sentiment que l’écologie est une question accessoire. J’aurais préféré, par exemple, qu’elle fasse un éclat sur les imbécilités récemment proférées par le Président de la République en Bretagne sur les algues vertes, plutôt que de lancer une polémique artificielle et sans intérêt pratique sur le défilé du 14 juillet. "Si le sel vient à s’affadir, avec quoi salera-t-on ?" Et si la candidate écologiste se détourne de l’écologie, qui donc s’en préoccupera ... et vers qui les écologistes qui croient en l’écologie vont-ils pouvoir se tourner ?
    Vendredi 15 juillet 2011 à 17h15mn12s, par Fleur84 (fmrtn@orange.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve434#forum4047
    • Le 14 juillet de Eva Joly sera-t-il la Corse d’Alain Lipietz ?

      qui a jamais mangé uniquement du sel ? le sel n’a de sens que dispersé dans les aliments.

      L’écologie politique apporte certes le sel de sa réflexion (les 3 piliers : autonomie / justice / solidarité), mais si elle ne l’apporte que sur le sel , alors ce sel n’en sera pas plus salé pour autant.

      Alors oui, l’écologie politique ne sera vraiment crédible que le jour où elle salera tout les aliments (par exemple : la fête, l’éducation, la question des relations hommes /femmes etc.)

      Après, la question est de savoir si l’aliment en question (le 14 juillet) était principal dans le repas de la république... à voir.


      Dimanche 17 juillet 2011 à 15h43mn32s, par Maïeul
      lien direct : http://lipietz.net/?breve434#forum4053
Calendrier des blogs
<< juillet 2011 >>
lumamejevesadi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
15/07: Le 14 juillet de Eva Joly sera-t-il la Corse d’Alain Lipietz ?
2/07: L’affaire Nafissatou dans l’affaire DSK
1er/07: Sur le succès d’Eva Joly
les derniers textes du blog du site
Les archives du blog
2014

:: juillet:
18:
:: juin:
3:
:: avril:
24:
:: mars:
22:
:: janvier:
15:
2013

:: décembre:
16: 2:
:: novembre:
17: 3:
:: octobre:
1er:
:: juillet:
27:
:: mai:
14:
:: avril:
25: 4:
:: mars:
19: 16: 11: 8: 4:
:: février:
3:
:: janvier:
26: 24: 22:
2012

:: décembre:
17:
:: novembre:
16: 1er:
:: septembre:
29: 17:
:: août:
4: 1er:
:: juin:
27: 16:
:: mai:
28: 17: 6: 5:
:: avril:
21:
:: mars:
21: 19: 17:
:: février:
23: 17: 10: 4:
:: janvier:
23: 12:
2011

:: décembre:
10:
:: novembre:
29: 21: 8: 7: 4:
:: octobre:
20: 14: 5:
:: septembre:
22: 8:
:: juillet:
15: 2: 1er:
:: juin:
27: 25: 21: 14: 6:
:: mai:
31: 23: 20: 17: 3:
:: avril:
3:
:: mars:
24: 21: 16: 8:
:: février:
23: 2:
:: janvier:
23: 12:
2010

:: décembre:
19: 12: 10:
:: novembre:
23: 22: 12:
:: octobre:
26: 5:
:: septembre:
9: 6:
:: août:
25: 17:
:: juillet:
13: 6:
:: juin:
30: 23: 16: 3:
:: mai:
31: 26: 13:
:: avril:
20:
:: mars:
29: 20: 12:
:: février:
26: 16: 8:
:: janvier:
28: 16: 1er:
2009

:: décembre:
22: 7:
:: novembre:
23: 15: 13: 7: 1er:
:: octobre:
23: 20: 12: 7: 5: 3: 1er:
:: septembre:
28: 25: 21: 13: 8:
:: août:
30: 24: 18:
:: juillet:
26: 24:
:: juin:
28: 10: 9: 6: 5:
:: mai:
30: 23: 17: 10: 2:
:: avril:
24: 20: 11: 5: 1er:
:: mars:
8: 1er:
:: février:
22: 13: 8: 6: 1er:
:: janvier:
21: 16: 10:
2008

:: décembre:
19: 14: 8: 1er:
:: novembre:
23: 19: 13: 5:
:: octobre:
26: 19: 12: 9:
:: septembre:
30: 21: 14: 7:
:: août:
31: 26: 19:
:: juillet:
14: 4:
:: juin:
29: 20: 14: 7:
:: mai:
29: 24: 18: 10: 5:
:: avril:
25: 19: 13: 5:
:: mars:
28: 21: 13: 6: 2:
:: février:
23: 9: 6: 4: 1er:
:: janvier:
24: 18: 11: 6:
2007

:: décembre:
21: 14: 9: 2:
:: novembre:
29: 25: 23: 22: 16: 9: 4:
:: octobre:
28: 26: 20: 12: 9: 7: 4:
:: septembre:
30: 29: 22: 20: 16: 12: 9:
:: août:
29: 19:
:: juillet:
31: 14: 8: 7: 1er:
:: juin:
28: 25: 18: 13: 11: 8: 3:
:: mai:
26: 19: 14: 12: 7: 5: 4:
:: avril:
27: 24: 20: 15: 13: 7: 2:
:: mars:
29: 27: 26: 24: 22: 20: 17: 11: 6:
:: février:
23: 17: 12: 9: 2:
:: janvier:
31: 29: 24: 23: 22: 21: 18: 13: 8: 6:
2006

:: décembre:
23: 17: 15: 10: 6: 3: 1er:
:: novembre:
30: 26: 22: 17: 16: 11: 10: 5:
:: octobre:
29: 27: 24: 12: 8: 6: 1er:
:: septembre:
28: 23: 21: 18: 15: 10: 3:
:: août:
27: 20:
:: juillet:
23: 15: 13: 9: 7: 1er:
:: juin:
26: 21: 12: 7: 3: 1er:
:: mai:
31: 28: 19: 16: 14: 8: 2:
:: avril:
27: 21: 18: 14: 7:
:: mars:
31: 26: 19: 10:
:: février:
25: 23: 21: 19: 17: 14: 10: 2:
:: janvier:
30: 23: 19: 15: 12:
2005

:: décembre:
22: 16: 8: 5:
:: novembre:
26: 23: 17: 13: 10: 6: 3:
:: octobre:
31: 27: 20: 16: 13: 11: 6: 5:
:: septembre:
29: 28: 25: 15: 13: 11: 8: 7: 5: 3:
:: août:
24: 5: 3:
:: juillet:
14: 13: 12: 8: 7: 6: 5: 4: 2:
:: juin:
29: 28: 25: 23: 22: 21: 20: 17: 13: 9: 6: 2: 1er:
:: mai:
28: 26: 15: 7: 5: 1er:
:: avril:
24: 15: 8: 6: 1er:
:: mars:
26: 10: 8: 5: 2:
:: février:
24: 23: 22: 17: 13: 2:
:: janvier:
31: 20: 15: 13: 12: 6:
2004

:: décembre:
15: 11: 8: 7: 6: 2:
:: novembre:
28: 21: 16: 6:
:: octobre:
29: 27: 26: 22: 17: 14: 6: 5:
:: septembre:
25: 24: 22: 21: 1er: