La question des bois


Format d'impression Texte sans onglet Texte sans onglet
Mercredi 22 juin 2005

En tant que président du sous-intergroupe « Commerce et environnement », j’ai pris l’initiative, avec Pierre Tsiakkaros du Bureau Europeen pour la Conservation et le Développement (EBCD), d’une réunion sur la question de la contrebande de bois illégaux. Nous avons invité un représentant de la Commission, Niel Scotland, un représentant de Greenpeace, Sébastien Risso, et un représentant de l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN), Tim Christophersen.

Si j’ai accepté d’être président de ce sous-groupe de l’intergroupe « Développement soutenable », lié à l’EBCD, c’est parce qu’on peut y discuter avec les députés plutôt modérés mais s’intéressant un peu à l’environnement, et parce que l’IUCN le soutient. Je sais parfaitement que l’EBCD est beaucoup plus favorable à ce qu’on appellerait un productivisme raisonné qu’à ce que nous, Verts, appelons le développement soutenable. Mais si on veut construire des majorités, il faut d’abord construire des ponts.

La question des bois illégaux est typique. Suite à une proposition ONUsienne pour limiter la déforestation mondiale, l’Union a adhéré à un processus de construction de partenariats fondés sur le volontariat, « Forest Law, Enforcement, Governance and Trade ». Mais le plan d’action de l’Union pour la mise en œuvre de FLEGT ne prévoit même pas encore un instrument interdisant l’importation des bois dont l’abattage est, de notoriété publique, illégal dans leur pays d’origine. Il ne s’agit même pas de proposer de nouvelles lois aux pays d’origine ! Il s’agit d’une mesure minimale d’ordre public, relevant du droit commercial, mais elle fonde sa légitimité sur le fait qu’on ne peut pas abattre n’importe quel arbre, ce qui relève du droit de l’environnement.

Bien entendu, il est clair que pouvoir saisir le bois d’importation illégal n’est qu’une première étape nécessaire. Il faut d’abord que l’Europe proclame sa capacité à incriminer les importateurs illégaux et à saisir leurs marchandises. À partir de là, on pourra poser la question de la corruption qui règne au niveau de la délivrance de faux certificats de légalité d’abattage dans les pays d’origine. Puis on pourra incriminer les fonctionnaires corrompus laissant faire l’abattage dans les zones forestières dont ils proclament pourtant la protection. Et enfin on pourra poser la question de la législation nationale dans les pays forestiers pour protéger le patrimoine forestier de l’humanité. Ce qui posera finalement la question du « service environnemental » que ces pays rendent à l’humanité, et de la rémunération éventuelle correspondante.

Il faut savoir que, dans certains pays, l’abattage illégal touche 80 à 90% des bois, et par ailleurs, il est connu que, au rythme actuel, il ne restera bientôt plus rien des grandes forêts tropicales ou sibériennes. Mais il faut savoir également que la majorité des abattages de bois ont une destination domestique et sont souvent, mais cette fois pas majoritairement, le fait des petits paysans eux-mêmes, qui ont besoin de bois-énergie ou de défricher pour cultiver. Il est donc parfaitement clair que la protection de la forêt ne peut être que liée à la lutte contre la pauvreté. Vieux thème qui avait déjà fait l’objet du congrès de Bangkok de l’UICN. Il y a donc un risque que la « légalité » de l’abattage (fondée sur le droit de propriété, qui peut être monopolisé par les grandes exploitations forestières) masque le problème de la soutenabilité, écologique et sociale, de l’usage des forêts. Curieusement d’ailleurs, le premier texte philosophico-politique du jeune Karl Marx (une dissertation de ses études d’avocat, je crois) s’appelait « La question des bois ». Il justifiait le droit des paysans pauvres d’aller glaner des branches et des fruits dans les forêts domaniales. « Le bois tombé en terre, disait-il, appartient en propre aux malheureux ».

Bon, bref, tout ça c’est compliqué. N’empêche. Malgré les demandes répétées des commissions concernées du Parlement européen, et même malgré les demandes du conseil de l’agriculture et du conseil du développement, la Commission traîne depuis un an et demi à présenter un projet d’instrument légal pour entamer la lutte contre le commerce des bois illégaux. Plusieurs députés sont décidés à présenter une résolution en ce sens en juillet. Et si on en faisait un petit exercice d’initiative législative du parlement ?

Adresse de cette page : http://lipietz.net/?breve68

Haut de la page


Forum du blog

Il y a 1 contribution à ce blog.
  • > La question des bois

    Apparement, ça marche... Libé du 8 juillet, page 15 : Le Parlement européen sonne l’larme sur le trafic des bois. Bravo !
    Vendredi 8 juillet 2005 à 12h40mn47s
    lien direct : http://lipietz.net/?breve68#forum290
Calendrier des blogs
<< juin 2005 >>
lumamejevesadi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
29/06: La BEI et la convention de Aarhus
28/06: Constitution, brevets logiciels : premières manœuvres d’été
25/06: OGM, statut des députés…
23/06: Blair : 15, Karas : 0
22/06: La question des bois
21/06: Bolkestein, brevets logiciels : ça commence mal
20/06: Le retour de la mélancolie
17/06: Parlatino, Europarlement et farines de poisson
13/06: Crochet par l’Argentine
9/06: Le Parlement reprend péniblement ses travaux.
6/06: Décantation d’après Non
2/06: Début du détricotage
1er/06: La défaite a dépassé toutes nos espérances
les derniers textes du blog du site
Les archives du blog
2014

:: juillet:
18:
:: juin:
3:
:: avril:
24:
:: mars:
22:
:: janvier:
15:
2013

:: décembre:
16: 2:
:: novembre:
17: 3:
:: octobre:
1er:
:: juillet:
27:
:: mai:
14:
:: avril:
25: 4:
:: mars:
19: 16: 11: 8: 4:
:: février:
3:
:: janvier:
26: 24: 22:
2012

:: décembre:
17:
:: novembre:
16: 1er:
:: septembre:
29: 17:
:: août:
4: 1er:
:: juin:
27: 16:
:: mai:
28: 17: 6: 5:
:: avril:
21:
:: mars:
21: 19: 17:
:: février:
23: 17: 10: 4:
:: janvier:
23: 12:
2011

:: décembre:
10:
:: novembre:
29: 21: 8: 7: 4:
:: octobre:
20: 14: 5:
:: septembre:
22: 8:
:: juillet:
15: 2: 1er:
:: juin:
27: 25: 21: 14: 6:
:: mai:
31: 23: 20: 17: 3:
:: avril:
3:
:: mars:
24: 21: 16: 8:
:: février:
23: 2:
:: janvier:
23: 12:
2010

:: décembre:
19: 12: 10:
:: novembre:
23: 22: 12:
:: octobre:
26: 5:
:: septembre:
9: 6:
:: août:
25: 17:
:: juillet:
13: 6:
:: juin:
30: 23: 16: 3:
:: mai:
31: 26: 13:
:: avril:
20:
:: mars:
29: 20: 12:
:: février:
26: 16: 8:
:: janvier:
28: 16: 1er:
2009

:: décembre:
22: 7:
:: novembre:
23: 15: 13: 7: 1er:
:: octobre:
23: 20: 12: 7: 5: 3: 1er:
:: septembre:
28: 25: 21: 13: 8:
:: août:
30: 24: 18:
:: juillet:
26: 24:
:: juin:
28: 10: 9: 6: 5:
:: mai:
30: 23: 17: 10: 2:
:: avril:
24: 20: 11: 5: 1er:
:: mars:
8: 1er:
:: février:
22: 13: 8: 6: 1er:
:: janvier:
21: 16: 10:
2008

:: décembre:
19: 14: 8: 1er:
:: novembre:
23: 19: 13: 5:
:: octobre:
26: 19: 12: 9:
:: septembre:
30: 21: 14: 7:
:: août:
31: 26: 19:
:: juillet:
14: 4:
:: juin:
29: 20: 14: 7:
:: mai:
29: 24: 18: 10: 5:
:: avril:
25: 19: 13: 5:
:: mars:
28: 21: 13: 6: 2:
:: février:
23: 9: 6: 4: 1er:
:: janvier:
24: 18: 11: 6:
2007

:: décembre:
21: 14: 9: 2:
:: novembre:
29: 25: 23: 22: 16: 9: 4:
:: octobre:
28: 26: 20: 12: 9: 7: 4:
:: septembre:
30: 29: 22: 20: 16: 12: 9:
:: août:
29: 19:
:: juillet:
31: 14: 8: 7: 1er:
:: juin:
28: 25: 18: 13: 11: 8: 3:
:: mai:
26: 19: 14: 12: 7: 5: 4:
:: avril:
27: 24: 20: 15: 13: 7: 2:
:: mars:
29: 27: 26: 24: 22: 20: 17: 11: 6:
:: février:
23: 17: 12: 9: 2:
:: janvier:
31: 29: 24: 23: 22: 21: 18: 13: 8: 6:
2006

:: décembre:
23: 17: 15: 10: 6: 3: 1er:
:: novembre:
30: 26: 22: 17: 16: 11: 10: 5:
:: octobre:
29: 27: 24: 12: 8: 6: 1er:
:: septembre:
28: 23: 21: 18: 15: 10: 3:
:: août:
27: 20:
:: juillet:
23: 15: 13: 9: 7: 1er:
:: juin:
26: 21: 12: 7: 3: 1er:
:: mai:
31: 28: 19: 16: 14: 8: 2:
:: avril:
27: 21: 18: 14: 7:
:: mars:
31: 26: 19: 10:
:: février:
25: 23: 21: 19: 17: 14: 10: 2:
:: janvier:
30: 23: 19: 15: 12:
2005

:: décembre:
22: 16: 8: 5:
:: novembre:
26: 23: 17: 13: 10: 6: 3:
:: octobre:
31: 27: 20: 16: 13: 11: 6: 5:
:: septembre:
29: 28: 25: 15: 13: 11: 8: 7: 5: 3:
:: août:
24: 5: 3:
:: juillet:
14: 13: 12: 8: 7: 6: 5: 4: 2:
:: juin:
29: 28: 25: 23: 22: 21: 20: 17: 13: 9: 6: 2: 1er:
:: mai:
28: 26: 15: 7: 5: 1er:
:: avril:
24: 15: 8: 6: 1er:
:: mars:
26: 10: 8: 5: 2:
:: février:
24: 23: 22: 17: 13: 2:
:: janvier:
31: 20: 15: 13: 12: 6:
2004

:: décembre:
15: 11: 8: 7: 6: 2:
:: novembre:
28: 21: 16: 6:
:: octobre:
29: 27: 26: 22: 17: 14: 6: 5:
:: septembre:
25: 24: 22: 21: 1er: