Scandale au Parlement européen


Format d'impression Texte sans onglet Texte sans onglet
Vendredi 14 décembre 2007

Mercredi à Strasbourg était signée en grande solennité la Charte des droits fondamentaux par les trois institutions de l’Union, le Parlement, le Conseil et la Commission. C’est le moment qu’ont choisi fascistes, conservateurs anglais et certains communistes pour provoquer un scandale inouï dans cette enceinte. Cette session de Strasbourg a fait l’objet de quelques votes disputés mais pas très intéressants. Je m’y étais rendu lundi avec un crochet par Bruxelles pour rencontrer les représentants de la société civile bolivienne.

À part ça, mardi soir, le groupe Vert a fait sa fête de Noël traditionnelle (très, très sympa) et… on avance sur les actes du colloque « Amnistie… Amnésie… Impunité…Problèmes de la Justice transitionnelle ».

Scandale au PE

Donc, les trois institutions signaient solennellement mercredi la Charte des droits fondamentaux, permettant ainsi au Conseil européen réuni le jeudi à Lisbonne de signer le Traité modificatif faisant référence à cette Charte en lui reconnaissant valeur constitutionnelle.

Jusqu’à présent, cette Charte, qui synthétise à peu près tout ce qu’il y a dans les différentes déclarations européennes de droits civiques et sociaux, n’avait que la valeur d’une déclaration intergouvernementale signée à Nice. Comme le Parlement européen l’avait lui-même adoptée, il n’y avait plus à la Commission qu’à la reconnaître, et elle devenait de fait un objet juridique non identifié, une déclaration inter-institutionnelle européenne. C’est uniquement à partir de la ratification du TME qu’elle deviendra juridiquement opposable par les citoyens aux actes des institutions européennes et aux gouvernements dans l’application des politiques de l’Union.

Sans problème, le président du Parlement européen prononce un petit discours, mais au moment où le président du Conseil, le Premier ministre portugais Socrates, s’apprête à prendre la parole, les souverainistes de l’UEN, l’extrême droite villiériste (Indépendance et démocratie) et le « non-groupe » des fascistes français, roumains etc se lèvent en vociférant, avec des T-shirts noirs et des pancartes « Referendum ». On ne les avait pas vus aussi acharnés pour la démocratie directe lors de la signature et la ratification du traité de Nice ! Et comme en janvier 2005, une petite partie des « tories » conservateurs britanniques les plus réactionnaires se joint à eux.

"Tories" et extreme droite

Tout l’hémicycle les regarde, effaré : s’il est usuel (et particulièrement Vert !) de manifester silencieusement par des pancartes et des T-shirts, jamais personne n’avait osé perturber par des hurlements une cérémonie du Parlement. En 2005, la droite souverainiste manifestait en chantant L’Internationale et en criant « Union européenne égale Union soviétique », mais à l’extérieur de l’hémicycle.

C’est alors que, presque par hasard, certains tournent les yeux vers l’extrême gauche. Et horreur ! dans les rangs communistes (la GUE), des député-e-s déploient la même banderole, vétu-e-s des mêmes T-shirts !

C’est sans doute la première fois depuis l’Entre-deux guerres et les erreurs du Parti communiste allemand sous la République de Weimar (le KPD n’hésitait pas à manifester avec le parti nazi) que des fascistes et des communistes, non seulement font le même choix politique (ce qui arrive forcément même aux Verts), mais manifestent ensemble avec du matériel fabriqué en commun.

Communistes en chemises noires

Prestement, la banderole disparaît des rangs communistes, mais évidemment pas les T-shirts. Je me précipite vers les travées de la GUE pour essayer de comprendre. Au passage, la fabiusienne Pervenche Berès me dit « Mais nous aussi, on est pour un référendum, mais c’est pour voter Oui ! » Le groupe communiste est en plein chaos. La communiste d’Allemagne de l’Est, Sylvia Kauffman, sanglote (de honte ? sûrement de mauvais souvenirs…) L’excellent communiste italien Agnoletti, à grand renfort de moulinets de bras, me dit « Mais ce n’est pas du tout la position de notre groupe ! c’est un coup des communistes portugais et de quelques scandinaves »…

Les trois présidents (du Parlement, du Conseil et de la Commission) signent sous les quolibets de l’extrême droite. L’Hymne à la joie de Beethoven (hymne européen pour quelques heures encore…) retentit. Tout le monde se met au garde à vous, y compris les communistes, pendant que les fascistes et autres souverainistes continuent leurs cris de singes. Nous apprendrons le lendemain qu’ils ont traité de nazis et molesté quelques huissiers qui essayaient de les calmer.

L’incident est suspendu par l’arrivée surréaliste du roi de Jordanie qui vient faire un très beau discours sur le conflit israélo-palestinien.

Aussitôt le roi parti, les présidents de groupe demandent la parole, condamnant très fermement l’attitude de l’extrême droite, mais aussi de l’UEN qui, en conférence des présidents de groupes, avait approuvé la signature solennelle de la Charte des Droits fondamentaux. Certains vont jusqu’à proposer des sanctions pour les perturbateurs. Heureusement, Dany, au nom des Verts, met un halte-là à ces pulsions répressives : « Une assemblée de 750 personnes a bien droit à un quota de 50 imbéciles, qu’il nous faut supporter. »

C’est alors que le président de la GUE, le communiste français Francis Wurtz, prend la parole d’un ton posé. Il a senti que son groupe explosait et a pris ses responsabilités : « Nous condamnons avec la plus grande fermeté cette manifestation anti-européenne, chauvine et indigne. Mon groupe est pour une ratification par un référendum, et a quelques doutes sur certains articles de la Charte. Mais il ne fait aucun doute que nous sommes pour une Europe fondée sur des valeurs. »

Bilan des courses :

* Il apparaît dorénavant clairement, au niveau européen, que gueuler « référendum », ce n’est pas tant réclamer une procédure, c’est déjà donner une réponse, NON. Ce qui nous pose un problème à nous, les Verts, qui souhaitons un referendum déjà européen.

* Il est clair que ce Non ne porte pas principalement sur le statut de la Banque centrale ou tel ou tel détail du droit de la concurrence, mais bel et bien sur la Charte des Droits fondamentaux, avec ses avancées démocratiques, sociales, écologistes et féministes, comme fondement de l’Europe.

* Il est clair dorénavant qu’au niveau européen, ce référendum-Non est porté essentiellement par l’extrême droite et les conservateurs britanniques, et par une honteuse minorité des communistes.

Le lendemain, les « Européens de cœur » (dont moi-même…) vont poser sous le drapeau de l’Union, avec un petit écriteau « I want my flag back »

CAN

Auparavant, j’avais fait lundi un saut à Bruxelles pour déjeuner avec les représentants de la société civile bolivienne (associations d’agriculteurs, de petits producteurs, indigènes etc). À noter que seule la délégation officielle bolivienne avait invité avec elle des représentants de la société civile ! Ça valait bien le coup de faire ce petit effort…

C’est en effet cette semaine que commencent les vraies négociations de l’Union européenne avec l’ensemble de la Communauté andine. Comme je l’ai dit dans mon blog précédent, la Bolivie, qui a fait reconnaître par l’Union européenne des asymétries à l’intérieur de la Communauté andine, était venue la semaine précédente présenter ses demandes particulières. En fin de semaine, j’avais eu un coup de téléphone avec la RELEX (la Direction des relations extérieures de l’Union), pour essayer d’arrondir les angles. Et il semble en effet que l’atmosphère soit relativement détendue.

Un lecteur ou une lectrice s’étonne, sur ce forum, de ce dialogue particulier avec la Bolivie qui semble contraster avec la négociation « de bloc à bloc ». Pourtant, là, rien d’étonnant : cette asymétrie reconnue était la règle du jeu dès le départ et, en tant que délégation pour la CAN, nous avions averti la Bolivie que cela ne devait pas servir à rétablir par la fenêtre des accords « par pays ». C’est d’ailleurs ce que je ré-explique aux représentants de la société civile bolivienne. De la même façon, j’ai des discussions avec l’Equateur ou avec la Colombie sur la question des bananes, point qui oppose ces deux pays, et seulement eux au sein de la CAN, à l’Union européenne, et qui d’ailleurs les oppose aussi entre eux.

(À noter que, devant l’échec des négociations avec les pays ACP pour des « APE », la Direction générale du Commerce de la Commission européenne, en violation de la doctrine proclamée de l’Union, ne se gêne pas pour négocier des accords particuliers avec des pays africains).

L’Union européenne elle-même est à géométrie variable : certains pays font partie de l’espace de Schengen ou de l’Euroland, d’autres non. Les traités actuels sont entourés d’un essaim de protocoles et de déclarations, parfois assez croquignolettes, comme celle de tel pays qui tient à souligner que la façon d’écrire Euro sur les billets n’implique rien quant à sa grammaire nationale, ou bien que le Danemark refuse la multiplication des résidences secondaires (allemandes !) sur son littoral…

Pour en revenir à la CAN, les nouvelles d’Equateur sont assez inquiétantes. Comme je le craignais, le Président Correa est revenu de Chine avec un discours très « productiviste-exportateur », limite « intreguista » (« vendre l’Equateur ») et traite de « terroristes immoraux » les écologistes, les communautés indigènes et les Églises qui, à Dayuma, en Orellana, manifestent contre les exploitants pétroliers qui ne leur ont rien apporté au niveau communal. La ministre des Affaires étrangères, Maria-Fernanda Espinosa, a démissionné pour raison de santé et sa successeure a pour mission d’adopter une ligne plus « commerciale ». Le ministre de l’Intérieur est changé de poste pour ne pas avoir su prévoir les incidents d’Orellana. Le projet de « garder le pétrole sous terre » à ITTest implicitement menacé si la communauté internationale ne paie pas, etc.

Bon, il semble que la mobilisation des organisations de droits de l’homme ait un peu ébranlé Rafael Correa. Affaire à suivre de très près, en ce qu’elle illustre la contradiction "productivisme/écologie" qui déchire la gauche latino-américaine, avec la Chine dans le rôle du Mauvais Ange.

À part ça, Coralie, Natalie, notre stagiaire Mariame, Perline et même Francine sous perfusion se démènent pour régler administrativement, traduire et mettre en ligne au plus vite les passionnantes interventions du colloque « Amnistie… Amnésie… Impunité… problèmes de la justice transitionnelle ». Sonos, textes VO et traductions sont mises en place au fur et à mesure. Vous avez déjà presque tous les textes originaux ou, à défaut, l’enregistrement vocal quand il est en français, et quelques textes traduits.

Sinon, rien de bien folichon dans les votes de Strasbourg. Un gros débat sur le vin où je finis par m’abstenir tant la résolution du Parlement européen (sans aucune valeur législative, comme tout ce qui concerne la politique agricole dans le cadre de Maastricht-Nice) tourne à un catalogue de revendications catégorielles. Une résolution sur l’accord d’association en négociation avec la Corée (prototype des futures APE !) contient des éléments intéressants, en ce qu’ils offrent de nouvelles bases à ce que les Verts appellent les « échanges qualifiés » (c’est-à-dire un commerce mondial régulé par des lois supérieures en matière sociale et environnementale). Néanmoins, nous nous abstenons parce qu’il subsiste des paragraphes passablement arrogants sur la défense de la propriété intellectuelle.

Et le reste, vous pouvez le voir vous même sur le site du PE et sur notre site

Adresse de cette page : http://lipietz.net/?breve279

Haut de la page


Forum du blog

Il y a 28 contributions à ce blog.
  • TME : codécision et majorité qualifiée

    Bonjour,

    Suite à l’adoption du TME, la majorité des compétences dévolues à l’UE passera à la règle de codécision et à celle de la majorité qualifiée si je ne me trompe. Il restera cependant un certain nombre de compétences européennes auxquelles ne s’appliqueront pas l’une ou l’autre de ces règles voire les deux. Il serait, je pense, intéressant d’en avoir une (double) liste exhaustive.

    Pouvez-vous m’indiquer où trouver cette liste des compétences européennes non soumises à la règle de la majorité qualifiée et/ou à la codécision avec l’europarlement ?

    Tarkûn


    Lundi 31 décembre 2007 à 09h33mn01s, par Tharkûn (no@adress.mail)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2155
  • Pendant ce temps, à la Commission Européenne.

    Je me suis risqué à une analyse rapide du récent accord UE/Caraïbes. Rien à dire de votre côté infiniment mieux informé à ce sujet ?
    Lundi 17 décembre 2007 à 14h51mn32s, par Gus (skolem@4jn1n.freesurf.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2132
    • Pendant ce temps, à la Commission Européenne.

      Aaaaah non ! moi c’est la Communauté andine. Mais si vous avez un lien vers votre analyse, je le mettrai volontiers ici. D’autant que via les bananes cet accord interfère certainement avec CAN-UE (pfffff ! vivement qu’il y ait une organisation monsdiale du commerce !)
      Mardi 18 décembre 2007 à 04h36mn36s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2134
      • Pendant ce temps, à la Commission Européenne.

        Hélas en l’absence de renseignements complémentaires, ça ne va pas être très publiable : donc, je résume ce que je pense avoir compris :

         > Libre accès au marché européen pour les pays caraïbes signataires.
         > Libre accès à 80% des marchés des pays caraïbes signataires pour les pays européens, incluant les matières de Singapour et les services, y compris eau, électricité, assainissement, santé, éducation, sureté, techniques policières et de maintien de l’ordre.

        charge revenant aux pays caraïbes signataires de définir leurs "secteurs stratégiques"


        Jeudi 20 décembre 2007 à 12h57mn32s, par Gus (skolem@4jn1n.freesurf.fr)
        lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2141
  • Coup de Lisbonne et autres vrais scandales

    Remettons les choses à leur place. L’impact d’un chahut au parlement est nul. C’est une péripétie sans importance, un scandale d’opérette. On ne peut pas en dire autant du coup de Lisbonne, c’est à dire la signature de ce traité de la honte, camouflage grossier du TCE que nous avions refusé il y a deux ans.

    Toute honte bue, les parlementaires français ratifieront ensuite le TCE contre l’avis de leurs mandants, niant ainsi leur propre représentativité dans la plus pure tradition antiparlementaire. Voilà un autre scandale bien plus grave que le port d’un maillot au PE !

    Un autre scandale est en préparation : la commission s’apprête à moduler les quotats d’émissions de CO2 alloués aux constructeurs d’automobiles... en fonction du poids de leurs véhicules, instituant ainsi un véritable permis de polluer pour Mercedes, BMW, Audi et Volvo qui produisent des véhicules lourds. N’est-ce pas plus grave que quelques cris dans l’enceinte du parlement ?

    Autre scandale : Airbus se prépare à délocaliser massivement dans la zone dollar pour échapper à la surévaluation de l’euro. Combien d’emplois perdu à cause de cette monnaie ? Combien de drames humains ? L’inflation repart : la BCE augmentera donc ses taux, faisant encore monter l’euro au prix de nouvelles délocalisations, incitant encore davantage à gaspiller le pétrole et autres matières premières.

    Les vrais scandales sont là !


    Samedi 15 décembre 2007 à 09h36mn27s, par Jean-Pierre B (jp.branchard%wanadoo.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2119
    • Coup de Lisbonne et autres vrais scandales

      On a dû répéter 20 fois sur ce blog que les « mandants » du parlement européen ont voté OUI à 55 % quand ils se sont exprimé par referendum ; que le TME est différent et moins bon que le TCE et plus proche de Nice (ce qui est normal compte tenu du Non de cinq pays) ; que les élus de juin dernier à l’Assemblée Nationale française ont été élus en pleine connaissance de cause, hélas , par des Français qui avaient le choix alternatif de voter pour ceux qui proposaient une ratification par referendum (et le peuple français a préféré ceux qui proposaient une ratification parlementaire) ; que c’est vous qui faites de l’antiparlementarisme en refusant toute valeur aux élections législatives ; que l’effondrement du Dollar est inéluctable (même si la politique de la BCE en arrive à faire surévaluer l’euro par rapport au franc suisse, mais c’est un peu la faute aux exportateurs de l’OPEP qui se font de plus en plus payer en euros et pas en francs suisse) ; et qu’en l’absence d’une monnaie mondiale je ne vois pas comment éviter que chacun des deux oligopoles de l’aviation répartisse sa production en fonction des zones monétaires.

      Vous ne trouvez pas que vous trollez un peu ?

      Bon, je passe votre message parce qu’il contient une question nouvelle. La Commission n’alloue pas les quotas, si ce n’est pour l’aviation, et dans ce cas elle proposait selon la méthode du grand-père (les pollutions acquises). Pour les autres industries, c’est les gouvernements nationaux. Si arrive à passer une allocation par l’Europe (ce qui serait souhaitable), on verra si la Commission propose la méthode du grand-père pour l’automobile (ce qui est le cas des gouvernements nationaux qui actuellement allouent les quotas de la grande industrie). Nous (les Verts) nous battons pour l’allocation par enchères (ce qui revient strictement à une écotaxe payée en gros) et dans ce cas de l’aviation le PE a repris partiellement notre proposition. Mais ceci reste encore dans les tuyaux.

      De toute façon, il s’agit du CO2 produit dans la fabrication des voitures (non négligeable !). Quant au CO2 produit par les conducteurs, la Commission se bat pour imposer la norme 120 g/km, contre les gouvernements, et nous soutenons cet objectif.


      Samedi 15 décembre 2007 à 11h08mn39s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2120
      • Coup de Lisbonne et autres vrais scandales

        « On a dû répéter 20 fois sur ce blog que les « mandants » du parlement européen ont voté OUI à 55 %»

        FAUX : on a arrêté les référenda quand ça a commencé à mal tourner. Les mandants des députés français au parlement du marché commun sont les citoyens français.

        « que le TME est différent et moins bon que le TCE et plus proche de Nice (ce qui est normal compte tenu du Non de cinq pays) ; »

        Ce n’est pas ce que dit Giscard, pourtant orfèvre en la matière...

        « que les élus de juin dernier à l’Assemblée Nationale française ont été élus en pleine connaissance de cause, hélas, par des Français qui avaient le choix alternatif de voter pour ceux qui proposaient une ratification par referendum »

        FAUX, car on a dit aux électeurs que les députés voteraient un mini traité simplifié, pas le TCE camouflé ! Du reste, les socialistes approuvent le vote parlementaire : ils en auraient donc fait autant (et vont d’ailleurs voter le texte) !

        « que c’est vous qui faites de l’antiparlementarisme en refusant toute valeur aux élections législatives »

        Tout pouvoir doit avoir ses limites, y compris celui du parlement. Je n’admets pas que les parlementaires contredisent un choix explicite des citoyens, ce qui ne revient pas à contester la valeur des élections législatives.

        « que l’effondrement du Dollar est inéluctable (même si la politique de la BCE en arrive à faire surévaluer l’euro par rapport au franc suisse, mais c’est un peu la faute aux exportateurs de l’OPEP qui se font de plus en plus payer en euros et pas en francs suisse) »

        Est-ce le dollar qui baisse ou l’Euro qui monte ? Louis Gallois a déclaré récemment que c’est la substance même de l’industrie qui est en train de partir. Le franc Suisse, on s’en fiche.. Ce qui importe, c’est la surévaluation de l’euro par rapport au dollar, au yen, au yuan etc..

        « et qu’en l’absence d’une monnaie mondiale je ne vois pas comment éviter que chacun des deux oligopoles de l’aviation répartisse sa production en fonctionmio des zones monétaires. »

        En maintenant une parité raisonable de l’euro par rapport aux autres monnaies. Et s’il faut choisir entre la sauvegarde de l’économie française et celle de l’euro, je choisis la première. Je suis d’ailleurs partisan d’un référendum pour ou contre le maintien de l’euro en France.

        « Vous ne trouvez pas que vous trollez un peu ? »

        Avec le traité de Lisbonne, nous vivons un « coup d’état simplifié ». L’euro conduit notre économie à une crise argentine. S’inquièter de choses aussi graves ne relève sûrement pas du troll.


        Dimanche 16 décembre 2007 à 08h03mn21s, par Jean-Pierre B (jp.branchard%wanadoo.fr)
        lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2123
        • Modération

          Vous ne voulez donc rien entendre. Je suis désolé, mais ce forum n’est pas une poubelle, mais un lieu où l’on échange rationnellement les arguments. Et chacun est libre d’évoluer, dans un sens ou un autre, mais vous occupez à vous seul une bonne partie du forum en répétant toujours la même chose. Je considère dorénavant que votre point de vue est publié sur mon site, et ne le reproduirai plus à nouveau (mais bien sur tous vos nouveaux arguments seront acceptés).

          Ainsi, il est inadmissible que l’on dise encore une fois "les referendum ont été interrompus quand ça a commencé à mal tourner". Alors même qu’un seul Non suffisait à bloquer le processus de ratification, et que le Non était passé en France et Pays Bas, les Luxembourgeois ont organisé un referendum (Oui à 55 %, dans la moyenne des votes précédents).

          Je vous rappelle une dernière fois que les Verts sont pour un referendum européen sur la ratification du TME et que ce sont les fascistes et les staliniens qui s’y sont opposés (mais pas les communistes français)

          Quant à la monnaie, c’est pareil, je vous ai déjà répondu sur le dollar, le yuan et le yen (qui sont "collés" entre eux), mais visiblement vous ne ’avez pas lu. J’admets que je ne vous ai pas expliqué pourquoi cette référence au Franc Suisse. En 1979, sous Carter, l’abyssal déficit américain (dû à la guerre du Viet Nam) avait provoqué une première fuite devant le dollar, descendu à 3,80 francs (soit 1,70 dollars pour un euro). L’euro n’existant pas, les valeurs refuges furent le yen, un peu le mark... et le franc suisse. Ce que je dis , c’est que la valeur-refuge est aujourd’hui essentiellement l’euro.

          Je suis en revanche étonné que vous évoquiez l’Argentine. L’Argentine a failli crever d’être arrimée au dollar comme le sont aujourd’hui le yuan et le yen.

          De récents calculs suggèrent que la Chine pourrait avoir aujourd’hui un revenu par tête bien plus élevé si elle ne s’était pas arrimée au dollar, bradant ainsi la valeur du travail (et de l’environnement) chinois. Son PNB "recalculé" en s’abstrayant de son système de prix artificiel la fait fondre de 40 %...

          Vous semblez approuver ici Gallois, reprenant son argument que j’avais signalé à Trichet sur mon site. Or vous le critiquiez dans le message précédent !!

          Vous semblez connaître un moyen pour éviter que le dollar ne plonge, alors que tous les agents américains ont accumulé des dettes colossales et visiblement non-remboursables (cf la crise des surprimes). Vous feriez mieux de nous le proposer ici !

          Et si vous nous répondez "quitter l’euro", qui vous garantit que Sarkozy adoptera la politique du franc faible (par rapport au reste de l’Euro) ? Cette politique impliquerait pour les consommateurs un bond énorme des prix des biens manufacturés importés de nos voisins européens et du pétrole importé, déclenchant probablement une inflation galopante et une lourde perte du pouvoir d’achat, alors que lui, Sarkozy, a trouvé un moyen simple de faire tourner les boites de ses copains (où qu’elles soient implantées) : vendre aux dictatures sanglantes ?

          Je pense que si le Franc quittait l’Euro, la Banque de France reprendrait au contraire une politique du franc fort à la "années 80-90" en collant à l’Euro par des taux d’intérêt démentiels, qui ont tué l’industrie française.


          Dimanche 16 décembre 2007 à 09h35mn43s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
          lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2124
          • Modération

            Et qui sont ces staliniens qui s’opposent au referéndum ?... Vous ne parlez que des communistes français - qui apparament veulent un refrérendum... Mais, para example, les communistes portugais - eux aussi veulent un referendum. Et avaient les mêmes t-shirts... demandant le referendum. J’avoue que je ne comprends presque rien du "scandale"... De ma connaissance, les communistes portugais, qu’on accuse très souvent de "stalinisme" sont très, très, contre des "alliances" (même ponctulles) avec des fascistes.
            Lundi 17 décembre 2007 à 08h03mn33s
            lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2128
            • Modération

              Ben oui... et pourtant la dame au premier plan sur la photo est portugaise et porte le tee-shirt noir des fascistes.

              En fait ils veulent des referendum nationaux (ce qui est interdit dans plusieurs pays ) et ont voté contre un referendum européen. C’est ainsi.

              Au fond, je crois qu’ils se fichent de la forme de la ratification, ce qu’ils veulent c’est dire non, parce que depuis l’origine ils sont nationalistes et contre l’Europe. Et contre aussi une charte des droits fondamentaux, pour eux c’est "bourgeois".


              Lundi 17 décembre 2007 à 10h35mn09s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
              lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2131
              • Modération

                Oui, c’est vrai, la dame dans la photo est MPE du PCP. Mais vous avez pas répondu à ma question... C’est à dire "qui sont les autres (partis) staliniens ?" En ce qui concerne la couleur, le noir c’est aussi la couleur des anarchistes. Et, au moins chez les gens de la CGTP c’est aussi la couler des protestations et de "la faim". Rien à voir avec les fascistes, qui d’ailleurs n’ont pas le "titre de proprieté" de n’importe quelle couleur. Même si la t-shirt lui a été "livrée" para des fascistes dans le PE ( ?... je ne le sais pas), même en ce cas lá (je ne dispute pas) ce que je voudrais vraiment savoir c’est quels sont les partis communistes en Europe qui se réclament encore de Staline. Ou alors simplement dans la pratique. A mons avis, le PCP c’est pas stalinien, du tout. Simplement rétrogrades en ce qui concerne les problèmes de la mondialisation. Il y en certainement des partis staliniens, mais pas le PCP. En tout cas vous avez raison en ce qui concerne la position nationaliste (je dirai même rétrograde) du PCP vis-a-vis la UE.
                Mardi 18 décembre 2007 à 11h05mn06s
                lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2137
          • Modération

            « Vous semblez approuver ici Gallois, reprenant son argument que j’avais signalé à Trichet sur mon site. Or vous le critiquiez dans le message précédent !! »

            Je ne vois pas à quelle critique vous faites allusion.

            Que vous « modériez » mes interventions ne me dérange guère. Ce qui me dérange, c’est que les parlementaires « modèrent » mon vote.


            Mercredi 19 décembre 2007 à 08h57mn10s, par Jean-Pierre B (jp.brancharsd%wanadoo.fe)
            lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2138
            • Modération

              Je suis surpris. Vous faites "Trichet Gallois" sur un des moteurs de recherche de mon site et vous trouvez http://lipietz.net/spip.php?article2081
              Mercredi 19 décembre 2007 à 09h04mn15s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
              lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2139
              • Gallois et Trichet

                Certes, la maladie d’Alzheimer fait rage, mais je ne me souviens pas avoir critiqué la déclaration de L Gallois ni votre intervention sur ce forum.

                Cette dernière n’est d’ailleurs pas toujours très claire, Ainsi, quand vous dites "les déclarations répétées sur « l’indépendance de la Banque centrale », y compris à ce sujet, ne peuvent qu’inquiéter.", on ne sait pas très bien ce qui vous inquiète ; une éventuelle rermise en cause de l’indépendance de la banque centrale ou bien son maintien... chacun peut comprendre ce qu’il veut.


                Vendredi 21 décembre 2007 à 12h35mn42s, par Jean-Pierre B (jp.branchard%wanadoo.fr)
                lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2142
                • Radiation d’un troll

                  Bon. Je vois que vous cherchez uniquement à « pourrir » ce site. Désolé d’avoir perdu mon temps à essayer de dialoguer et d’avoir perturbé les fils de discussion de ceux des lecteurs qui utilisent ce forum pour y avoir un dialogue démocratique.

                  Dans la même phrase

                  « …le plus étroit accord. Mais cet état de fait devrait être plus institutionnellement garanti, et les déclarations répétées sur « l’indépendance de la Banque centrale », y compris à ce sujet, ne peuvent qu’inquiéter. »

                  , il est "très clair" que je suis inquiet que l’indépendance de la BCE signifie qu’institutionnellement elle n’ait pas à être en accord avec la direction « politique », « démocratiquement responsable « , de l’économie européenne . Si vous en doutiez , vous n’aviez qu’à faire « Banque centrale européenne » à la rubrique « Economie » des moteurs de recherche sur la colonne de gauche de mon site. Vous l’avez d’ailleurs sans doute fait, mais ne cherchiez, de façon flagrante, et en toute mauvaise foi, qu’à pourrir le forum de mon site.

                  Et votre alzheimer n’est pas une excuse, car « les paroles s’en vont, les écrits restent ». Vous ne vous « souvenez pas d’avoir critiqué Gallois » ???? Vous remontez le fil même de ce dialogue. Là je vous reproche (forum2124) de tantôt approuver Gallois sur l’impossibilité actuelle de produire les Airbus dans la zone euro, tantôt de le critiquer. Un cran au-dessus vous avez votre billet 2123 où vous l’approuvez, un cran au-dessus votre billet 2119 où vous dites que son projet de délocalisation est « un véritable scandale ».

                  Soucieux de maintenir ce forum à un certain niveau de bonne tenue, je suis contraint de vous radier définitivement.

                  Ce forum reste largement ouvert à ceux qui, comme moi, critiquent depuis Maastricht la politique monétaire du SME... comme à tous ceux qui le défendent de bonne foi.


                  Samedi 22 décembre 2007 à 05h59mn28s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
                  lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2145
  • Scandale au Parlement européen.

    Merci Alain pour ce compte-rendu de ces incidents consternants qui démontrent bien la dérive fascisante des nationalistes. Un tel comportement dans une assemblée élue démocratiquement est une insulte aux citoyens européens. Dommage que le mode de scrutin proportionnel qui permet aux Verts d’être représenté permette aussi à ces extrêmistes de se trouver une tribune. J’espère que le Parlement trouvera un moyen de les sanctionner sévérement.

    Félicitations pour votre participation, le même jour, à l’initiative en faveur de nos symboles.


    Samedi 15 décembre 2007 à 08h17mn38s, par Valéry-Xavier Lentz (vxl@noos.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2118
  • Scandale au Parlement européen.

    Excellent compte-rendu. Merci. Les masques finissent toujours par tomber...
    Samedi 15 décembre 2007 à 08h07mn35s, par Tremeur Denigot (tremeur.denigot@gmail.com)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2117
  • Scandale au Parlement européen.

    Merci pour votre compte-rendu que j’attendais. Car j’ai beau cherché... pas beaucoup d’infos sur cet événement... Télé ? Radio ? Et même pas grand chose sur le Net ! A part Richard Corbett qui a réagi très vite car il n’avait pas de traductions à faire javascript:emoticon(’smiley’) smiley et il s’est senti particulièrement touché par le comportement de ses concitoyens UKIP et Tories.
    Samedi 15 décembre 2007 à 01h51mn47s, par Joke (joke@no-log.org)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2116
    • Le double jeu des travaillistes anglais et les clivages chez les communistes.

      Je comprends l’émotion de Corbett, que j’aime bien.

      Mais je dois à la vérité de faire remarquer qu’après le désaveu populaire de la majorité d’extrême droite en Pologne, la Grande Bretagne reste le seul pays de l’Union à avoir demandé et obtenu de ne pas être engagé par cette Charte des droits fondamentaux , contre la quelle se sont déchaînés mercredi fascistes et staliniens. Cet "opt-out", privant les peuples du Royaume Uni de la garantie des droits civiques et sociaux fondamentaux, a été négocié par un gouvernement dirigé par le parti auquel appartient Corbett, le Labour Party. Lorsque le PE a dû voter sur le mandat de la CIG de Porto intégrant déjà cet opt-out, en juillet dernier, les travaillistes britanniques se sont abstenus pour protester contre la condamnation par le PE de cet opt-out, et je n’ai pas souvenir que Corbett se soit dissocié de ses camarades, mais cela a pu m’échapper.

      A propos du vote de juillet, on a déjà vu se former la même coalition et les mêmes clivages que mercredi dernier lors de la ratification de la Charte. Les fascistes et les staliniens (qui mercredi hurlaient "référendum" !) se sont levés contre la demande des Verts de faire ratifier le TME par un référendum européen... Mais tous les communistes n’étaient déjà pas d’accord, et déjà Francis Wurtz s’était ostensiblement dissocié des staliniens.

      Finalement cette Charte des droits fondamentaux, dont j’avais méprisé en 2000 la portée, tant j’étais accoutumé au douillet cocon ouest-européen, est beaucoup plus clivante qu’il n’y parait. Même si elle ne représente pas une grosse avancée par rapport à des droits déjà reconnu par pas mal d’Etats, elle les verrouille en les constitutionnalisant (abolition de la peine de mort) et les étend à des pays qui ne les connaissaient pas (ex-fascismes d’Europe du Sud, ex-Empire soviétique).


      Dimanche 16 décembre 2007 à 07h43mn10s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2122
      • Le double jeu des travaillistes anglais et les clivages chez les communistes.

        Je vous trouve dur sur Corbett. Remarquez tout de meme qu’il a critiqué Brown pour son absence lors de la signature du traité : http://www.richardcorbett.org.uk/bl...

        Perso, j’échangerais bien qques Corbett contre l’ensemble de l’UEN...


        Dimanche 16 décembre 2007 à 21h30mn13s, par Thomas Lefebvre (t.lefebvre@club.lemonde.fr)
        lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2126
        • Le double jeu des travaillistes anglais et les clivages chez les communistes.

          Je dis explicitement que j’aime bien Corbett, un des rares Britanniques vraiment européens. Mais je trouve que , dans ce scandale, les travaillistes, dont lui, s’en tirent un peu à bon compte. Ils sont les seuls finalement à avoir refusé le bénéfice de la charte pour leurs peuples (dont 3 sur 4 étaient pour, Gallois, Irlandais et Ecossais, et je ne suis pas sur que les Anglais étaient contre , si gorgés de Murdoch qu’ils soient). Et ils faisaient les enfants de cœur pendant la cérémonie de signature de la Charte en lançant des regards méprisants aux vociférateurs de l’UKIP et de la droite Tory...
          Lundi 17 décembre 2007 à 05h31mn11s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
          lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2127
          • Le double jeu des travaillistes anglais et les clivages chez les communistes.

            Ok, fair enough. Si je peux me permettre une remarque, les travaillistes ont un sens profond de la discipline et de la loyauté envers leur parti (ce qui au passage pourrait inspirer certains partis de gauche en France...), Brown n’en fini plus de s’embourber sur les questions de l’UE et Corbett, sur son blog, en est a critiquer Brown, ce qui est deja pas mal sur la mascarade de la signature du traité. Alors voila, on peut critiquer les Corbett qui "s’en tirent a bon compte" mais qui en France défend la Charte ? A part Moscovici et quelques rares socialistes, on a quand meme l’impression que la promotion de la Charte soit un service minimum meme pas obligatoire (je ne dis pas ca pour vous). Elle est ou la gauche sur cette question ? Elle est ou la campagne en faveur de la Charte ? Je trouve simplement incroyable qu’il n’y ait que Guaino et le tres charismatique Jouyet a occuper l’espace médiatique sur les avancées sociales apportées par le traité de Lisbonne.
            Mardi 18 décembre 2007 à 07h12mn28s, par Thomas Lefebvre (t.lefebvre@club.lemonde.fr)
            lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2135
            • Le double jeu des travaillistes anglais et les clivages chez les communistes.

              Tres juste !

              Et d’ailleurs je ne critiquais pas tant Corbett que les travaillistes en général.

              A part ça, la mobilisation est aussi fonction de l’enjeu. La France ne fait pas d’opting out sur la Charte, et les juristes du droit du travail (et, mezzo voce, les syndicalistes) avaient fait du temps du TCE un appel à voter oui à cause de la Charte. Donc les Français n’ont pas besoin de "defendre" la Charte, ils en sont plutot (pour ce qui des juristes et des syndicats ou asso de droits de l’homme) à "s’en servir" - quand son caractère constitutionnel sera ratifié. Parce qu’à mon avis la petite cérémonie de mercredi ne suffit pas à la rendre "opposable"en Conseil d’Etat.


              Mardi 18 décembre 2007 à 10h01mn14s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
              lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2136
        • Le double jeu des travaillistes anglais et les clivages chez les communistes.

          Je lis quotiennement Richard Corbett. J’ajoute, détail d’importance, que c’est Alain Lipietz qui m’a donné le nom de Richard Corbett (ainsi que Jean Lambert et Andrew Duff) lorsque je lui ai demandé des députés européens britanniques... intéressants.

          Richard Corbett a, selon moi, ceci en commum avec Alain Lipietz qu’il fait lui aussi un très gros travail d’information sur son activité au PE - sur son blog et sur son site.

          Corbett minimise constamment la portée du TME. Pourquoi ? Parce que ses adversaires sont les Conservateurs et autres anti-européens absolus qui dans la presse acquise à leur cause exige la tenue d’un referendum : pour voter non.

          Corbett explique que le TME est un traité comme les autres et ne nécessite donc pas de referendum.

          Que pense réellement Corbett du opt-out britannique sur la Charte ? Alain Lipietz le sait sans doute. Mais Corbett ne l’écrit jamais,

          Dans la situation politique britannique actuelle, un élu britannique comme Corbett, pourrait-il se déclarer contre le opt-out sans s’attirer les foudres d’une majorité de travaillistes et fournir des arguments à l’opposition ?


          Lundi 17 décembre 2007 à 08h14mn11s, par Joke (joke@no-log.org)
          lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2129
          • Le double jeu des travaillistes anglais et les clivages chez les communistes.

            C’est probablement ça, et c’est bien triste pour le travaillisme et les britanniques qu’ils en soient à considérer comme une victoire d’échapper à la charte des droits fondamentaux , eux qui ont inventé la Magna Carta et l’Habeas corpus...

            C’était avant les attentats...


            Lundi 17 décembre 2007 à 10h28mn11s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
            lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2130
            • Le jeu des travaillistes anglais

              Pour ceux des lecteurs qui ne lisent pas bien l’anglais, voici une petite traduction de ce qu’on trouve dans la Presse britannique à propos de la signature du TME. On comprend à qui Corbett a affaire. Alors les "enfants de choeur" travaillistes ! Car il s’agit bien de journaux qui ont des millions de lecteurs, sans comparaison avec la France !

              "Les policiers français, espagnols, portugais, italien, néerlandais, avec leurs armes, pourront venir en Grande-Bretagne pour arrêter des citoyens britanniques" (Fergus Shanahan dans le Sun du 18 décembre)

              "Politiquement, la Grande-Bretagne a cessé d’exister jeudi. Elle a d’ailleurs cessé d’exister de bien d’autres manières ces dernières années" (Peter Hitchens dans le Mail du Dimanche du 16 décembre)

              "D’un trait de plume, Mr Bean nous a cédé notre liberté" (Daily Express)

              "Un nouvel abandon de souveraineté" (Michael Grove dans le Daily Telegraph du 16 décembre)

              "Coup dur pour notre Histoire : la Grande-Bretagne abandonne de nouveaux pouvoirs aux bureaucrates non-élus de Bruxelles" Neil Hamiltondans le Sunay Express du 16 décembre)

              Sur le blog de Richard Corbett, député européen britannique, 19 décembre http://www.richardcorbett.org.uk/bl...


              Jeudi 20 décembre 2007 à 03h48mn37s, par Joke (joke@no-log.org)
              lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2140
  • Scandale au Parlement européen.

    Les masques tombent... Merci pour ce témoignage éclairant.
    Vendredi 14 décembre 2007 à 18h11mn41s, par Thomas Lefebvre (t.lefebvre@club.lemonde.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve279#forum2115
Calendrier des blogs
<< décembre 2007 >>
lumamejevesadi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
21/12: Eurolat. SNCF. Cadeaux.
14/12: Scandale au Parlement européen
9/12: Amnistie et impunité : Un colloque mémorable.
2/12: Ingrid vivante ! Economie verte de marché.
les derniers textes du blog du site
Les archives du blog
2014

:: juillet:
18:
:: juin:
3:
:: avril:
24:
:: mars:
22:
:: janvier:
15:
2013

:: décembre:
16: 2:
:: novembre:
17: 3:
:: octobre:
1er:
:: juillet:
27:
:: mai:
14:
:: avril:
25: 4:
:: mars:
19: 16: 11: 8: 4:
:: février:
3:
:: janvier:
26: 24: 22:
2012

:: décembre:
17:
:: novembre:
16: 1er:
:: septembre:
29: 17:
:: août:
4: 1er:
:: juin:
27: 16:
:: mai:
28: 17: 6: 5:
:: avril:
21:
:: mars:
21: 19: 17:
:: février:
23: 17: 10: 4:
:: janvier:
23: 12:
2011

:: décembre:
10:
:: novembre:
29: 21: 8: 7: 4:
:: octobre:
20: 14: 5:
:: septembre:
22: 8:
:: juillet:
15: 2: 1er:
:: juin:
27: 25: 21: 14: 6:
:: mai:
31: 23: 20: 17: 3:
:: avril:
3:
:: mars:
24: 21: 16: 8:
:: février:
23: 2:
:: janvier:
23: 12:
2010

:: décembre:
19: 12: 10:
:: novembre:
23: 22: 12:
:: octobre:
26: 5:
:: septembre:
9: 6:
:: août:
25: 17:
:: juillet:
13: 6:
:: juin:
30: 23: 16: 3:
:: mai:
31: 26: 13:
:: avril:
20:
:: mars:
29: 20: 12:
:: février:
26: 16: 8:
:: janvier:
28: 16: 1er:
2009

:: décembre:
22: 7:
:: novembre:
23: 15: 13: 7: 1er:
:: octobre:
23: 20: 12: 7: 5: 3: 1er:
:: septembre:
28: 25: 21: 13: 8:
:: août:
30: 24: 18:
:: juillet:
26: 24:
:: juin:
28: 10: 9: 6: 5:
:: mai:
30: 23: 17: 10: 2:
:: avril:
24: 20: 11: 5: 1er:
:: mars:
8: 1er:
:: février:
22: 13: 8: 6: 1er:
:: janvier:
21: 16: 10:
2008

:: décembre:
19: 14: 8: 1er:
:: novembre:
23: 19: 13: 5:
:: octobre:
26: 19: 12: 9:
:: septembre:
30: 21: 14: 7:
:: août:
31: 26: 19:
:: juillet:
14: 4:
:: juin:
29: 20: 14: 7:
:: mai:
29: 24: 18: 10: 5:
:: avril:
25: 19: 13: 5:
:: mars:
28: 21: 13: 6: 2:
:: février:
23: 9: 6: 4: 1er:
:: janvier:
24: 18: 11: 6:
2007

:: décembre:
21: 14: 9: 2:
:: novembre:
29: 25: 23: 22: 16: 9: 4:
:: octobre:
28: 26: 20: 12: 9: 7: 4:
:: septembre:
30: 29: 22: 20: 16: 12: 9:
:: août:
29: 19:
:: juillet:
31: 14: 8: 7: 1er:
:: juin:
28: 25: 18: 13: 11: 8: 3:
:: mai:
26: 19: 14: 12: 7: 5: 4:
:: avril:
27: 24: 20: 15: 13: 7: 2:
:: mars:
29: 27: 26: 24: 22: 20: 17: 11: 6:
:: février:
23: 17: 12: 9: 2:
:: janvier:
31: 29: 24: 23: 22: 21: 18: 13: 8: 6:
2006

:: décembre:
23: 17: 15: 10: 6: 3: 1er:
:: novembre:
30: 26: 22: 17: 16: 11: 10: 5:
:: octobre:
29: 27: 24: 12: 8: 6: 1er:
:: septembre:
28: 23: 21: 18: 15: 10: 3:
:: août:
27: 20:
:: juillet:
23: 15: 13: 9: 7: 1er:
:: juin:
26: 21: 12: 7: 3: 1er:
:: mai:
31: 28: 19: 16: 14: 8: 2:
:: avril:
27: 21: 18: 14: 7:
:: mars:
31: 26: 19: 10:
:: février:
25: 23: 21: 19: 17: 14: 10: 2:
:: janvier:
30: 23: 19: 15: 12:
2005

:: décembre:
22: 16: 8: 5:
:: novembre:
26: 23: 17: 13: 10: 6: 3:
:: octobre:
31: 27: 20: 16: 13: 11: 6: 5:
:: septembre:
29: 28: 25: 15: 13: 11: 8: 7: 5: 3:
:: août:
24: 5: 3:
:: juillet:
14: 13: 12: 8: 7: 6: 5: 4: 2:
:: juin:
29: 28: 25: 23: 22: 21: 20: 17: 13: 9: 6: 2: 1er:
:: mai:
28: 26: 15: 7: 5: 1er:
:: avril:
24: 15: 8: 6: 1er:
:: mars:
26: 10: 8: 5: 2:
:: février:
24: 23: 22: 17: 13: 2:
:: janvier:
31: 20: 15: 13: 12: 6:
2004

:: décembre:
15: 11: 8: 7: 6: 2:
:: novembre:
28: 21: 16: 6:
:: octobre:
29: 27: 26: 22: 17: 14: 6: 5:
:: septembre:
25: 24: 22: 21: 1er: