Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?


Format d'impression Texte sans onglet Texte sans onglet
Samedi 17 mars 2012

Depuis 15 jours je suis anéanti par une grippe carabinée. Jamais vu ça. Je dormais toute la journée, ne me levais que pour les réunions et me rendormais aussitôt après.

Et pourtant… Depuis dimanche dernier nous prenons quelques jours de vacances au soleil du Briançonnais, particulièrement spécialisé dans la destruction des vilains microbes qui s’attaquent aux poumons. Bref, je vais skier… et je me rendors....

Du coup, j’ai suivi avec quelque distance le cours épouvantable de la campagne électorale en France, cette première élection présidentielle face à la grande crise du début du XXIe siècle. Dans mon livre Green Deal (sorti le 15 mars) j’explique que, face à cette grande crise mondiale du libéral-productivisme, la première opposition est entre ceux qui cherchent la solution dans la coopération et ceux qui la cherchent dans le nationalisme et le repli sur soi. Cela se confirme de jour en jour. Et les forces partisanes de la coopération ne sont pas bien vaillantes...

Passons sur les habituels « nonistes », souverainistes de droite ou de gauche. Mais le mal est général. Dans mon billet de blog précédent, j’expliquais comment même Eva Joly, candidate d’un parti qui s’appelle "Europe Ecologie", qui a investi énormément pour avoir le Congrès du Parti Vert Européen à Paris afin de lancer sa campagne, qui avait fixé à cette occasion, dans la Déclaration de Paris une position très claire pour la création d’un "Fonds Monétaire Européen" afin de mutualiser les dettes et émettre des eurobonds, qui avait fixé des conditions de contrôle réciproque de la discipline budgétaire, Déclaration dont j’avais souligné ici l’importance pour cette année 2012 si semblable à bien des égards à l’année 1932, comment donc les députés d’Europe Ecologie ont trouvé moyen de voter contre le Mécanisme Européen de Stabilité, lequel ressemble pourtant trait pour trait avec le Fonds Monétaire Européen qu’ils étaient censés défendre !

Face au tournant nationaliste des autres candidats, il était facile à Eva Joly d’affirmer sa spécificité et de casser la baraque, en faveur de la coopération et d’une réponse européenne face à la crise : voter OUI au MES et voter NON au TSCG, le traité d’équilibre budgétaire (dit « règle d’or »).

Eh bien non. Mis à part deux sénateurs qui sauvent l’honneur, les élus nationaux d’Europe Ecologie ont oublié complètement les positions qu’ils sont censés défendre avec les autres écologistes européens. Après mon article du Monde cosigné par nos eurodéputés et nos « grands économistes », après l’article « Pour l’Europe, ni Merkozy, ni Mélenchon » de Dany, José Bové et Pascal Canfin sur Médiapart, j’ai essayé d’approfondir un peu le débat. Oui il était possible de voter pour le MES et contre le traité budgétaire (et bien entendu, si l’Europe ratifie le Traité budgétaire, a fortiori faut-il alors avoir du moins obtenu le MES !!!!). Oui, les écologistes ont des propositions précises en matière de responsabilité budgétaire. Non il n’est pas si facile de financer directement les États (et encore moins les individus) en émettant des Euros...

Mais je sens bien que, derrière les arguments juridiques ou économiques, tous les candidats sont maintenant lancés dans une course à la récupération du vote majoritaire de 2005 : le non à l’Europe fédérale. Bayrou retrouve les accents à la Marchais du « Produisons français ». Sarkozy se prononce pour rétablir les barrières à la libre-circulation des personnes à travers l’Europe. Le PS refuse de voter la création d’un fond de mutualisation des dettes européennes, dont il réclamait hier la création et dont il demandera demain le renforcement. Sur Facebook circulent tous les bobards conspirationnistes anti-européens. Un coup d’Etat libéral aurait eu lieu avec le vote du MES, à moins que ce ne soit en 1973 quand Giscard a décidé que la Banque centrale ne financerait plus les déficits publics... Yaka faire comme les péronnistes en Argentine dans les années 2000… Et tout ça c’est un coup des juifs, ou des francs maçons, ou des Fabiens…

Car bien sur, ce discours, qui vise à dévier la juste critique de la politique de la droite européenne (Sarkozy, Merkel, Barroso, Cameron…) vers une haine de « l’extérieur » (l’Europe, l’Allemagne, etc), aboutit toujours à une dénonciation de l’ ennemi de l’intérieur « anti-national » : en 1932, les Juifs, en 2012, les musulmans. C’est tout le sens de l’ahurissant tintamarre de cette campagne sur la viande hallal : opération lepeno-sarkozyste islamophobe, mais Fillon s’est empressé de rappeler qu’elle visait aussi la viande casher. « L’ancien se meurt, le nouveau ne parvient pas à voir le jour, dans cet interrègne surgissent les monstres. »

Petite consolation : en Slovaquie, 2ème pays le plus pauvre de la zone Euro, et jusqu’ici l’un des plus sensibles aux sirènes nationalistes, la coalition de droite a explosé précisément, l’automne dernier, sur le refus d’élargir la capacité de prêt du FESF (forme actuelle du Mécanisme européen de stabilité). Des élections anticipées viennent d’avoir lieu : c’est la sociale-démocratie pro-européenne et pro-MES qui emporte la majorité absolue ! Socialistes slovaques qui sont d’ailleurs l’ancien parti communiste…

Il faudra un jour s’interroger sur cette particularité du nationalisme « de gauche » dans un pays comme la France, patrie de Jaurès et de Hugo, chantres des « États-Unis d’Europe »… Cette capacité de confondre, en toute bonne conscience, la « défense du peuple » et la « défense de la nation ». Pourquoi ont ils tué Jaurès ? On dit traditionnellement « à cause de la confusion entre l’idée de peuple et l’idée de nation, développée par les bonapartistes et les boulangistes à partir d’une fausse interprétation de la Révolution Française ». Eva Joly, avec qui je déjeune et que j’interroge sur son acceptation de l’oukaze de la direction d’EELV contre le MES, qui la coupe et de ses soutiens européens et des économistes qui lui apportaient crédibilité, me donne une réponse beaucoup plus simple : « Expliquer le MES, c’était trop compliqué ».

Oui. Expliquer la coopération, l’Europe, la négociation pour la paix, les eurobonds et la mutualisation des dettes, c’est beaucoup, beaucoup plus compliqué que de brandir la haine de l’autre en évoquant des solutions magiques. L’affaire du MES (comme il y a 7 ans le referendum sur le TCE) c’est aussi le grand retour de l’argumentation stalinienne. Ainsi, dans EELV, un éminent noniste m’explique longuement que ceux qui défendent le MES (c’est à dire les Yann Moulier, Guillaume Duval, Shahin Vallée, Pascal Canfin ou moi même) « cherchent politiquement à faire croire que la crise est uniquement financière, et ignorent la crise sociale et écologique ».

C’est cela, oui… Position qui caractérise en effet les Yann Moulier, etc, depuis des années… Mon livre Green Deal et ses stades successifs antérieurs ont pourtant tourné pendant des mois dans la commission économique de EELV sans que personne ne trouve rien à redire, ni à la défense du MES qu’il contient, ni à l’importance très limitée accordée à cette réforme : mais jusqu’à il y a un mois, c’était « la ligne »…

Bien entendu, le stalinisme dans l’opposition n’a pas la dimension criminelle du stalinisme au pouvoir, et les procès à la clique trotsko-boukharinienne ne sont pas pour demain. Il indique simplement qui est qui, et de quoi est capable l’esprit humain.

Bon. Comme je l’ai dit, j’ai pu émerger de mon demi-sommeil pour me rendre à des réunions passionnantes.

La meilleure : je me suis trainé dans un appartement pour assister à une représentation de L’improbable rencontre de Henri Kochman et Yola Buszko sur leurs souvenirs, l’un de Juif polonais, l’autre de Polonaise non juive qui découvre en arrivant, dissidente, de Pologne, qu’elle ne peut faire du théâtre.... que dans une mairie communiste (en l’occurrence Villejuif).

Surtout, je réponds à quelques invitations de divers lobbies en tant que délégué d’Eva Joly pour l’alimentation et pour l’Economie Sociale et Solidaire.

Ainsi, je rencontre « l’ennemi », le GNIS, au salon de l’Agriculture : les défenseurs des OGM et surtout de l’appropriation privée de la propriété intellectuelle des semences. On esquisse une piste de compromis sur la reconnaissance des obtentions végétales paysannes ou traditionnelles, des promesses sur la recherche de variétés adaptées à l’agriculture biologique. On se tient à l’œil.

Ainsi, toujours au Salon, je dialogue sur la télé interne avec un (sympathique) représentant du CNJA. Je présente le programme de sécurité alimentaire d’Eva, il est largement d’accord. Faut dire qu’il élève des moutons (dans le Limousin), et lui aussi cherche à les nourrir avec des légumineuses locales, et n’y arrive pas parce que la PAC est dirigée contre les légumineuses, à cause de l’accord de Blair House. (Voir ici l’analyse historique de l’établissement du modèle maïs–soja, par Natalie Gandais).

Ainsi, je rencontre le COORACE. Quasi totale convergence de points de vue.

Ainsi, je rencontre la Fédération du Commerce Associé – FCA, c’est à dire la Fédération des coopératives des commerçants (type Système U, Intermarché...) Discussion très intéressante, parce ce que ce secteur, assez loin de l’associationnisme ouvrier du 19ème siècle, maintient quand même un certain nombre de valeurs et de préférences, qui l’amènent à coopérer avec d’autres réseaux de coopératives, parfois de nature nettement plus solidaires. Il est clair en tout cas qu’une stratégie de révolution écologique dans le domaine alimentaire devra passer par une alliance conflictuelle avec ce secteur de la distribution.

Ainsi, je rencontre les Vignerons indépendants, eux aussi très intéressants. Ils m’expliquent que déjà 25% de leurs producteurs sont passés au bio et que 20% supplémentaires ont entamé le processus. On discute évidemment des réformes libérales de la commissaire Mariann Fischer Boel contre lesquelles nous avions déjà ferraillé au Parlement Européen.

Le clou est quand même la rencontre entre le CEGES (qui regroupe toutes les entreprises de l’économie sociale) et les candidats à la Présidence. Deux sont venus en personne : François Hollande et Eva Joly. Celle-ci rencontre un vrai succès personnel, tant elle parvient à faire comprendre la proximité entre l’Économie Sociale et Solidaire et l’Écologie Politique.

Et, sur la route des Alpes, arret pour une réunion débat à Bourg en Bresse, avec les candidats EELV de l’Ain. C’est ma première intervention à partir de Green Deal. Réunion co-animée par Philippe Delvallée, vieux complice de la commission économique des Verts, et prof d’éco en IUFM. Je constate qu’il a déjà intégré mon livre à ses cours !!

Le lendemain, revisite à la somptueuse Abbaye de Brou (et révision du destin de l’héritage de Charles le Téméraire), puis déjeuner chez des copains qui viennent de se construire une maison en bois au dessus de Grenoble. Le chauffage ne leur coute plus que quelques dizaines d’euros par an, en granulés de bois. Le secret ? Outre l’isolation parfaite : la Ventilation Mécanique Contrôlée double flux et le puits canadien. L’air extérieur (par exemple à -12°) est d’abord amené à la température du sous-sol (vers 7°), puis est ventilé vers l’intérieur après avoir récupéré une partie de la chaleur de l’air qui sort (vers 17°) : il n’y a plus qu’à bruler quelques granulés pour avoir du bon air chaud bien homogène !

Adresse de cette page : http://lipietz.net/?breve453

Haut de la page


Forum du blog

Il y a 5 contributions à ce blog.
  • Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    Prêt pour l’interro-écrite. Mais pas sûr d’avoir une bonne note !

    Car si Famine au sud, malbouffe au nord de Marc Dufumier est d’abord facile, Green Deal renvoie à une somme d’ouvrages et documents que peu de gens dans le grand public (dont je suis) ont lu. Prêt pour l’interro, malgré tout.(*)

    Dans Green Deal, vous citez le livre-reportage de Florence Aubenas, que j’ai lu entre Marc Dufumier et Green Deal.

    À propos de Le quai de Ouistreham je voudrais m’étonner ici de son utilisation plus que discrète par les politiques de gauche en cette période électorale. Ils ne doivent pas être très nombreux ceux qui pensent que florence Aubenas s’est fait capturer en Irak pour se faire de la pub, et ils n’étaient pas tous de gauche ceux qui chaque jour priaient pour sa libération. Quand elle démontre, dans son reportage, que quand on a le bac et le permis de conduire, et qu’on est prêt à accepter n’importe quel emploi, il n’est pas du tout évident de trouver un emploi, elle démontre de façon définitive la sottise de ceux qui pensent et disent que beaucoup de chômeurs seraient des fainéants assistés par "ceux-qui-se-lèvent-tôt".

    (*) J’ai acheté Green Deal sur Amazon.fr. J’ai mis un avis sur votre livre sur leur site.


    Lundi 26 mars 2012 à 03h18mn29s, par Joke (joke@no-log.org)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve453#forum4291
    • Florence Aubenas et les "fonds de casserole".

      Bravo Joke !

      Je suis en effet étonné de l’écho relativement faible du Quai de Ouistreham chez les "politiques" (et meme les sociologues). J’avais invité Florence Aubenas aux Journées d’Eté de EELV, mais elle n’était plus disponible. Ce que vous rappelez n’est qu’une des nombreuses perles du livre. En fait avec les qualifications que vous rappelez elle n’est pas "le dessus du panier mais le fond de la casserole " comme le lui rappelle une employée du Pôle emploi. C’est le problème de très nombreuses femmes au foyer larguée après la quarantaine, nous en avons discuté le à une soiré organisée par EELV-Villejuif à l’occasion du 8 mars.


      Lundi 26 mars 2012 à 04h44mn12s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve453#forum4292
  • Peut-on laisser Jaurès en paix ?

    J’aimerais bien qu’EELV s’occupe un peu plus de coopération actuelle et un peu moins du passé. Pour le moment, je n’ai vu que de l’information descendante. Nous prendrait-on pour des écervelés ? Je me demande si les partis politiques peuvent apporter une solution à la crise de la société actuelle. En quoi l’organisation d’EELV est-elle différente de celle des autres ? J’ai proposé une proposition de prise en compte des propositions... Qui est tombée à l’eau.
    Lundi 19 mars 2012 à 13h08mn36s, par Grandtout (michel.divine@free.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve453#forum4280
  • Pourquoi ne voit-on pas ÉVA ?

    Je suis content d’apprendre en fin d’article qu’Éva a eu l’occasion de faire bonne figure !

    Sur les médias que je fréquente, la seule info que l’on reçoit est un tricotage récurrent sur l’échec de la campagne d’Éva Joly. Quand un journaliste l’interroge, au final, ce que le téléspectateur entend c’est : "Votre campagne ne marche pas. Madame Joly, irez-vous jusqu’au bout ?" ainsi que la réponse à cette question vicieuse !

    Pourquoi cette rengaine ? Éva Joly doit bien s’exprimer, j’imagine, elle doit avancer ses idées. Pourquoi le contenu de sa campagne n’est-il jamais reporté ? Est-ce si peu "sexy" ???

    Pourquoi répond-elle à cette question "négative" vu que si elle y répond, si elle se contente d’y répondre, c’est sa réponse prendra le pas sur le reste, sur l’essentiel !!!!????


    Dimanche 18 mars 2012 à 09h18mn26s, par Claude
    lien direct : http://lipietz.net/?breve453#forum4279
  • Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    En tout premier lieu, rétablissez-vous vite ! C’est difficile de se bagarrer quand on n’est pas bien. Ensuite, merci pour ce billet. Qui m’a rafraîchit la mémoire : votre livre ! J’allais oublié. Heureusement, la commande est rapide. "Acheter en 1-click," qu’ils disent chez Amazon... Désolé pour les petits libraires mais quand on habite à 15 km de la plus proche librairie ! Le facteur me l’apportera probablement mercredi. Intéressantes, vos rencontres. Quant à EEVL/Eva Joly/MES... déprimant. Je ne dirai rien concernant les nonistes version 2012. Assez dit à la suite de votre précédent article !
    Dimanche 18 mars 2012 à 07h17mn20s, par Joke (joke@no-log.org)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve453#forum4278
Calendrier des blogs
<< mars 2012 >>
lumamejevesadi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
21/03: Le racisme "marabout de ficelle de cheval"
19/03: Crimes de Toulouse : antisémitisme ou "racisme général" ?
17/03: Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?
les derniers textes du blog du site
Les archives du blog
2014

:: juillet:
18:
:: juin:
3:
:: avril:
24:
:: mars:
22:
:: janvier:
15:
2013

:: décembre:
16: 2:
:: novembre:
17: 3:
:: octobre:
1er:
:: juillet:
27:
:: mai:
14:
:: avril:
25: 4:
:: mars:
19: 16: 11: 8: 4:
:: février:
3:
:: janvier:
26: 24: 22:
2012

:: décembre:
17:
:: novembre:
16: 1er:
:: septembre:
29: 17:
:: août:
4: 1er:
:: juin:
27: 16:
:: mai:
28: 17: 6: 5:
:: avril:
21:
:: mars:
21: 19: 17:
:: février:
23: 17: 10: 4:
:: janvier:
23: 12:
2011

:: décembre:
10:
:: novembre:
29: 21: 8: 7: 4:
:: octobre:
20: 14: 5:
:: septembre:
22: 8:
:: juillet:
15: 2: 1er:
:: juin:
27: 25: 21: 14: 6:
:: mai:
31: 23: 20: 17: 3:
:: avril:
3:
:: mars:
24: 21: 16: 8:
:: février:
23: 2:
:: janvier:
23: 12:
2010

:: décembre:
19: 12: 10:
:: novembre:
23: 22: 12:
:: octobre:
26: 5:
:: septembre:
9: 6:
:: août:
25: 17:
:: juillet:
13: 6:
:: juin:
30: 23: 16: 3:
:: mai:
31: 26: 13:
:: avril:
20:
:: mars:
29: 20: 12:
:: février:
26: 16: 8:
:: janvier:
28: 16: 1er:
2009

:: décembre:
22: 7:
:: novembre:
23: 15: 13: 7: 1er:
:: octobre:
23: 20: 12: 7: 5: 3: 1er:
:: septembre:
28: 25: 21: 13: 8:
:: août:
30: 24: 18:
:: juillet:
26: 24:
:: juin:
28: 10: 9: 6: 5:
:: mai:
30: 23: 17: 10: 2:
:: avril:
24: 20: 11: 5: 1er:
:: mars:
8: 1er:
:: février:
22: 13: 8: 6: 1er:
:: janvier:
21: 16: 10:
2008

:: décembre:
19: 14: 8: 1er:
:: novembre:
23: 19: 13: 5:
:: octobre:
26: 19: 12: 9:
:: septembre:
30: 21: 14: 7:
:: août:
31: 26: 19:
:: juillet:
14: 4:
:: juin:
29: 20: 14: 7:
:: mai:
29: 24: 18: 10: 5:
:: avril:
25: 19: 13: 5:
:: mars:
28: 21: 13: 6: 2:
:: février:
23: 9: 6: 4: 1er:
:: janvier:
24: 18: 11: 6:
2007

:: décembre:
21: 14: 9: 2:
:: novembre:
29: 25: 23: 22: 16: 9: 4:
:: octobre:
28: 26: 20: 12: 9: 7: 4:
:: septembre:
30: 29: 22: 20: 16: 12: 9:
:: août:
29: 19:
:: juillet:
31: 14: 8: 7: 1er:
:: juin:
28: 25: 18: 13: 11: 8: 3:
:: mai:
26: 19: 14: 12: 7: 5: 4:
:: avril:
27: 24: 20: 15: 13: 7: 2:
:: mars:
29: 27: 26: 24: 22: 20: 17: 11: 6:
:: février:
23: 17: 12: 9: 2:
:: janvier:
31: 29: 24: 23: 22: 21: 18: 13: 8: 6:
2006

:: décembre:
23: 17: 15: 10: 6: 3: 1er:
:: novembre:
30: 26: 22: 17: 16: 11: 10: 5:
:: octobre:
29: 27: 24: 12: 8: 6: 1er:
:: septembre:
28: 23: 21: 18: 15: 10: 3:
:: août:
27: 20:
:: juillet:
23: 15: 13: 9: 7: 1er:
:: juin:
26: 21: 12: 7: 3: 1er:
:: mai:
31: 28: 19: 16: 14: 8: 2:
:: avril:
27: 21: 18: 14: 7:
:: mars:
31: 26: 19: 10:
:: février:
25: 23: 21: 19: 17: 14: 10: 2:
:: janvier:
30: 23: 19: 15: 12:
2005

:: décembre:
22: 16: 8: 5:
:: novembre:
26: 23: 17: 13: 10: 6: 3:
:: octobre:
31: 27: 20: 16: 13: 11: 6: 5:
:: septembre:
29: 28: 25: 15: 13: 11: 8: 7: 5: 3:
:: août:
24: 5: 3:
:: juillet:
14: 13: 12: 8: 7: 6: 5: 4: 2:
:: juin:
29: 28: 25: 23: 22: 21: 20: 17: 13: 9: 6: 2: 1er:
:: mai:
28: 26: 15: 7: 5: 1er:
:: avril:
24: 15: 8: 6: 1er:
:: mars:
26: 10: 8: 5: 2:
:: février:
24: 23: 22: 17: 13: 2:
:: janvier:
31: 20: 15: 13: 12: 6:
2004

:: décembre:
15: 11: 8: 7: 6: 2:
:: novembre:
28: 21: 16: 6:
:: octobre:
29: 27: 26: 22: 17: 14: 6: 5:
:: septembre:
25: 24: 22: 21: 1er: