Accords de partenariat économique


Format d'impression Texte sans onglet Texte sans onglet
Mardi 23 janvier 2007

C’est un choc pour nous, parlementaires européens : les Accords de Partenariat Economique (APE) que l’Europe est en train de négocier avec l’Afrique sont ici rejetés avec une très grande violence. Ils jouent le rôle du méchant, un peu comme l’ALCA (le Traité de libre échange des Amériques) en Amérique latine.

Comment expliquer cette hostilité totale aux APE ? Probablement, les responsabilités sont partagées. Les APE doivent succéder aux accords de Lomé et Cotonou, qui régissaient jusqu’ici les rapports privilégiés entre l’Europe et ses anciennes colonies les plus pauvres. Sous la pression de l’OMC, qui trouvait que ces accords violaient ses dogmes concurrentiels, mais aussi en réponse à la crise–même de l’OMC, l’Union européenne cherche à construire des accords avec des entités continentales ou sous continentales : les APE.

C’est la différence politique officielle entre l’Europe et les États-Unis. Depuis 2003 les États-Unis, depuis 2006 l’Europe ont renoncé au multilatéralisme de l’OMC qui avait fini par se retourner contre eux, et notamment contre les États-Unis. Dans ce monde post-Doha, alors que les États-Unis recherchent des accords bilatéraux de libre échange, l’Europe ne veut discuter qu’avec des blocs continentaux ou régionaux, justement pour placer ces partenaires dans un rapport de force plus équilibré. Si le multilatéralisme est « plus progressiste » que le bilatéralisme (comme l’accord de libre-échange USA-Colombie ou Équateur…), alors, les APE, qui comportent un volet politique et un volet « aide au développement », et peuvent prévoir une « asymétrie » dans l’ouverture commerciale (libre échange du sud vers le nord, mais pas dans l’autre sens) sont potentiellement plus progressistes. C’est d’ailleurs ce qu’expliquent à leurs peuples les gouvernements africains qui tiennent un discours « de gauche », comme au Burkina-Faso, mais ils se heurtent à une opposition de plus en plus forte de leurs paysans.

Problème, en effet, (que je dénonce lors de la soirée de l’Association des Français de l’étranger, qui a organisé un très bon débat avec les délégués des ONGs françaises à Nairobi) : les APE « réellement négociés » ne semblent pas très favorables aux Africains, mais beaucoup plus orientés vers le libre échange. En bref, l’Afrique aura perdu les avantages de l’accord de Lomé, et elle se trouvera morcelée par des accords sous-régionaux qui ne correspondent pas vraiment à sa propre dynamique de regroupement (pour autant qu’il y en ait une), et visent à lui imposer un démantèlement de ses taxes douanières, indispensables protections de ses paysans et souvent ressource unique des États africains.

Face à cette situation, il y a au FSM de Nairobi des oppositions extrêmement radicales, négatives et « victimaires », encouragées par la terrible affiche de la campagne Stop, Think, Resist, qui montre une femme noire et musulmane au regard terrifié étranglée par la main d’un homme blanc.

L’affiche anti-APE (Accords de Partenariat Economique)

Et puis il y a la position plus constructiviste d’Oxfam France (ex Agir ici) et du réseau africain ACORD, qui cherchent à mobiliser la société civile avant que des APE ne soient conclus entre des États africains corrompus et la Commission européenne.

Le séminaire qu’ils organisent ensemble (il y en une demi-douzaine d’autres en même temps « contre les APE » !) est excellent. Interpellé sur « que font nos eurodéputés ? », je resitue le débat dans l’analyse du monde post-OMC, car il est essentiel que les altermondialistes rattrapent leur retard sur l’adversaire et se mobilisent sur les APE, pas seulement avec l’Afrique, mais avec l’Amérique du Sud, l’Inde, etc. Je glisse une pique au passage : « Le TCE accordait au Parlement européen un droit de contrôle sur ces négociations. Le Non a eu aussi pour conséquence de maintenir le « fast track » (la voie rapide) selon laquelle la Commission européenne (en l’occurrence Peter Mendelson) est seule à négocier. Si nous arrivons encore à peser sur la négociation avec le Mercosur ou la Communauté andine, c’est parce que la société civile y est très forte et a, en plusieurs endroits (Brésil, Argentine, Venezuela, Bolivie, Équateur), porté au pouvoir des gouvernements issus des partis qui s’étaient constitués en s’appuyant sur elle. »

Adresse de cette page : http://lipietz.net/?breve206

Haut de la page


Forum du blog

Il y a 7 contributions à ce blog.
  • Accords de partenariat économique Cher Parlementaire Je participe actuellement à une mission financée par l’UE relative aux négociations APE et au développement du secteur privé au Mali. Jusqu’à présent et après avoir consulté de nombreux chefs d’entreprise, le gouvernement (plutôt modéré), les administrations et la société civile ; après avoir consulté de nombreux documents sur le sujet : études d’impact, excellent rapport de l’AFD de janvier 2007 etc.), je n’ai pas rencontré beaucoup de soutien pour que les APE soient signés comme tels. La perte des recettes douanières, peut-être compensée par les recettes fiscales résultant des nouveaux investissements ne suffira sans doute pas.De plus, l’incapacité des économies africaines à s’insérer dans la mondialisation faute de produits de qualité à proposer, sans moyens de lutter à armes égales avec les producteurs internationaux intégrés, tout ceci fait qu’il faudrait étudier la question sous un angle radicalement différent et éviter que l’Afrique ne devienne que consommatrice de biens produits par des producteurs mieux organisés. (Cf la percée des produits chinois partout en Afrique). Christian Moitrieux
    Jeudi 22 février 2007 à 18h59mn42s, par Christian Moitrieux (christianmoitrieux@wanadoo.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve206#forum1352
    • Accords de partenariat économique Merci pour votre témoignage. Tout à fait d’accord. Comme je l’ai expliqué, les APE pour l’Afrique sont parmi les plus mauvais des Accords d’association proposés par l’Union Européenne. Mais ce n’est pas mon rayon (je m’aoccupe de la Communauté andine). Pour les APE, il serait très utile que vous vous mettiez en rapport avec l’eurodéputée verte française Marie-Hélène Aubert.
      Lundi 26 février 2007 à 18h02mn28s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve206#forum1367
      • Accords de partenariat économique

        Bonjour Je suis Présidente de l’association Echanges & Développement, basée à Lyon, dont une partie des actions porte sur le développement de partenariats nord-sud et sud-sud. Je voudrais vous faire part de mon indignation concernant les APE. Si on veut achever les Africains, on ne s’y prendrait pas mieux. La pauvreté et la faiblesse des économies africaines expliquent en grande partie les aventures quasi suicidaires de milliers d’africains à bord de pirogues pour atteindre les rives de l’Union Européenne dans l’espoir de devenir « immigré » et trouver un hypothétique eldorado. Les APE risquent de réduire à néant l’industrie des pays africains alors qu’ils sont déjà confrontés au phénomène de l’arrivée massive de produits chinois. Je pense que l’Europe a une responsabilité morale vis à vis de ses partenaires (historiques) africains, même si cette expression semble démodée en ce moment. Je recherche un soutien de toutes les bonnes volontés pour ramener l’Union européenne à la raison.

        Mané THIAM Franco-sénégalaise


        Dimanche 6 janvier 2008 à 09h57mn22s, par Mané THIAM (edeveloppement@gmail.com)
        lien direct : http://lipietz.net/?breve206#forum2158
      • Accords de partenariat économique Je ne suis pas contre les APE, et je ne pense pas qu`il faille les critiquer de maniere avec force sans avoir pris le temps de les analyser et les comprendre. Les APE sont une nouvelle forme de cooperation qui donne a l`afrique l`opportunite de faire des choses sans restrictions aucunes de la France. Parce qu`il faut le dire La France a longtemps eu pignon sur rue dans le continent et sur certaines regions, Or d`autres pays europeens n`ont jamais eu de presence en Afrique et la France n`est pas prete a se laisser damer le pion en Afrique...< cette Afrique, mere nourriciere..de la France..> Mais en realite les choses evoluent deja en afrique et le changement perceptible. L`Afrique a le droit aujourd`hui de choisir ses partenaires economiques. Et seuls ceux qui ne maitrisent pas les contours des APE peuvent aujourd`hui organiser des ripostes. L`EU s`est engage a travers avec l`afrique et non plus pour l`Afrique. Hier les politiques etaient concues pour l`Afrique et aujourd`hui elles le sont avec l`afrique. Et dont les APE sont aujourd`hui en accord avec l`afrique. Et en plus l`Afrique n`est obligee de soutenir les APE, elle est libre de faire ses choix..Il ne faut pas que des gens hors du continents et qui ont des idees qui ne peuvent pas faire avancer le continent pensent pouvoir penser pour le continent. Le continent regorge d`intelligence capable d`aider les politiques a faire des choix. Evitons cette excessive transposition des problemes et meme des idees. Doha n`est pas APE et cela ne surait etre pris dans la meme lignee. L`afrique evolue et changement. Et c`est une irreversibilite a laquelle l`on fait face aujourd`hui...
        Dimanche 6 janvier 2008 à 11h15mn50s, par Charles ATANGANA (bcharlesatangana@yahoo.fr)
        lien direct : http://lipietz.net/?breve206#forum2159
        • Accords de partenariat économique C’est incroyable !!! quand je lis le dernier intervenant, d’autant plus que c’est un africain en Afrique qui s’exprime. Tout africain devrait avec la plus grande force dire NON aux APE. c’est une arnaque de plus pour dépouiller davantage notre terre mère. Il n’existe aucun avantage lié à ce contrat. Est ce qu’on a pensé aux recettes douanières qui dans certains pays africains représentent plus de la moitié de l’ensemble des recettes. Par quoi va t’on remplacé ce déficit, si ce n’est augmenté la pression fiscale, et c’est le contribuable qui va en pâtir !! soyons sérieux, voir comme avantage le fait que l’APE donne à l’Afrique la possibilité de choisir désormais ses partenaires économiques est décevant !! Prenons le secteur de l’agroalimentaire, quelque soit le partenaire européen qu’un pays africain choisira, il se fera inondé automatiquement, la plupart des petites et moyennes entreprises locales exerçant dans le même secteur vont devoir fermé, l’état ne possédant pas assez de de fonds pour subventionner une partie de ses investissements. on peut en rester là !! NON aux APE !!!!Vive L’Afrique !!!
          Lundi 7 janvier 2008 à 14h23mn05s, par Jackismael (diagambini@gmail.com)
          lien direct : http://lipietz.net/?breve206#forum2161
          • Pour de « bons » APE

            Comme vous pouvez le voir sur mon blog, ma position est un peu plus nuancée. D’abord, on ne peut pas être « contre les APE » (ni « contre les accords ACP ») mais contre ceux qui sont proposés par M. Mandelson. Et on se bat, dans la négociation, pour les faire évoluer. Mais je suis bel et bien pour qu’il y ait des accords Union Européenne-Afrique, avantageux pour l’Afrique, pour les raisons que dit Mané Thiam.

            Sur mon blog, je raconte, à partir de septembre dernier les déconvenues de la Commission européenne dans cette affaire. Rien n’est joué, il faut rester mobilisés !

            Un détail cependant à l’usage de Jackismael. Il a raison de souligner qu’une partie importante de revenus de certains États africains sont des droits de douane, et qu’il faudra donc les remplacer par des impôts. Pas d’accord en revanche pour dire que ces impôts pèseraient plus sur les bas revenus que les droits de douanes. Les droits de douane sont des impôts payés par tous les consommateurs, ils sont non-progressifs et sont donc parmi les impôts les plus anti-sociaux. Je veux bien qu’on défende les industries naissantes africaines, que l’on s’interroge sur ce que serait une fiscalité africaine frappant en priorité les plus riches, mais il faut commencer par reconnaître que les droits de douane sont eux-mêmes des impôts !


            Samedi 12 janvier 2008 à 13h25mn04s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
            lien direct : http://lipietz.net/?breve206#forum2175
            • Pour de « bons » APE

              Nous aussi nous dison non au APE

              http://www.peaceactionsolidaire.org/

              Plateforme Africaine pour le Commerce Equitable

              Réseau présent dans 7 pays africains ( Sénégal, Burkina Faso, Bénin, Mali, Cameroun, Gabon et Ghana) , La Plateforme des Etudiants Africains pour un Commerce Equitable / Action Solidaire, en abrégé PEACE / Action Solidaire , est une association de jeunes à vocation continentale, apolitique, autonome, laïque et à but non lucratif.

              http://www.peaceactionsolidaire.org/

              L’association vise à rapprocher les jeunes au niveau national, régional et international, à créer un engouement autour de la notion de commerce équitable, du développement durable à tisser des liens avec les acteurs de la société civile et à ouvrir les portes du leadership aux membres adhérents.

              http://www.peaceactionsolidaire.org/

              PEACE / Action Solidaire se veut un cadre de concertation et de conscientisation permanent avec une capacité de mobilisation de la jeunesse des producteurs et des décideurs pour lutter contre la pauvreté à travers une équité dans le commerce mondial.

              http://www.peaceactionsolidaire.org/


              Lundi 28 janvier 2008 à 16h53mn03s
              lien direct : http://lipietz.net/?breve206#forum2245
Calendrier des blogs
<< janvier 2007 >>
lumamejevesadi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
31/01: Revers à Bordeaux.
29/01: Sommet des Oui. Demain , l’appel SNCF
24/01: Politiques à Nairobi
23/01: Accords de partenariat économique
22/01: Wangari
21/01: Le FCM de Nairobi
18/01: Deux batailles du rail. Nouveautés au PE.
13/01: Sale semaine. Agro-énergie. Présidentielle.
8/01: Gisèle Donnard. Lectures écolo.
6/01: Mélange de nouvel an
les derniers textes du blog du site
Les archives du blog
2014

:: juillet:
18:
:: juin:
3:
:: avril:
24:
:: mars:
22:
:: janvier:
15:
2013

:: décembre:
16: 2:
:: novembre:
17: 3:
:: octobre:
1er:
:: juillet:
27:
:: mai:
14:
:: avril:
25: 4:
:: mars:
19: 16: 11: 8: 4:
:: février:
3:
:: janvier:
26: 24: 22:
2012

:: décembre:
17:
:: novembre:
16: 1er:
:: septembre:
29: 17:
:: août:
4: 1er:
:: juin:
27: 16:
:: mai:
28: 17: 6: 5:
:: avril:
21:
:: mars:
21: 19: 17:
:: février:
23: 17: 10: 4:
:: janvier:
23: 12:
2011

:: décembre:
10:
:: novembre:
29: 21: 8: 7: 4:
:: octobre:
20: 14: 5:
:: septembre:
22: 8:
:: juillet:
15: 2: 1er:
:: juin:
27: 25: 21: 14: 6:
:: mai:
31: 23: 20: 17: 3:
:: avril:
3:
:: mars:
24: 21: 16: 8:
:: février:
23: 2:
:: janvier:
23: 12:
2010

:: décembre:
19: 12: 10:
:: novembre:
23: 22: 12:
:: octobre:
26: 5:
:: septembre:
9: 6:
:: août:
25: 17:
:: juillet:
13: 6:
:: juin:
30: 23: 16: 3:
:: mai:
31: 26: 13:
:: avril:
20:
:: mars:
29: 20: 12:
:: février:
26: 16: 8:
:: janvier:
28: 16: 1er:
2009

:: décembre:
22: 7:
:: novembre:
23: 15: 13: 7: 1er:
:: octobre:
23: 20: 12: 7: 5: 3: 1er:
:: septembre:
28: 25: 21: 13: 8:
:: août:
30: 24: 18:
:: juillet:
26: 24:
:: juin:
28: 10: 9: 6: 5:
:: mai:
30: 23: 17: 10: 2:
:: avril:
24: 20: 11: 5: 1er:
:: mars:
8: 1er:
:: février:
22: 13: 8: 6: 1er:
:: janvier:
21: 16: 10:
2008

:: décembre:
19: 14: 8: 1er:
:: novembre:
23: 19: 13: 5:
:: octobre:
26: 19: 12: 9:
:: septembre:
30: 21: 14: 7:
:: août:
31: 26: 19:
:: juillet:
14: 4:
:: juin:
29: 20: 14: 7:
:: mai:
29: 24: 18: 10: 5:
:: avril:
25: 19: 13: 5:
:: mars:
28: 21: 13: 6: 2:
:: février:
23: 9: 6: 4: 1er:
:: janvier:
24: 18: 11: 6:
2007

:: décembre:
21: 14: 9: 2:
:: novembre:
29: 25: 23: 22: 16: 9: 4:
:: octobre:
28: 26: 20: 12: 9: 7: 4:
:: septembre:
30: 29: 22: 20: 16: 12: 9:
:: août:
29: 19:
:: juillet:
31: 14: 8: 7: 1er:
:: juin:
28: 25: 18: 13: 11: 8: 3:
:: mai:
26: 19: 14: 12: 7: 5: 4:
:: avril:
27: 24: 20: 15: 13: 7: 2:
:: mars:
29: 27: 26: 24: 22: 20: 17: 11: 6:
:: février:
23: 17: 12: 9: 2:
:: janvier:
31: 29: 24: 23: 22: 21: 18: 13: 8: 6:
2006

:: décembre:
23: 17: 15: 10: 6: 3: 1er:
:: novembre:
30: 26: 22: 17: 16: 11: 10: 5:
:: octobre:
29: 27: 24: 12: 8: 6: 1er:
:: septembre:
28: 23: 21: 18: 15: 10: 3:
:: août:
27: 20:
:: juillet:
23: 15: 13: 9: 7: 1er:
:: juin:
26: 21: 12: 7: 3: 1er:
:: mai:
31: 28: 19: 16: 14: 8: 2:
:: avril:
27: 21: 18: 14: 7:
:: mars:
31: 26: 19: 10:
:: février:
25: 23: 21: 19: 17: 14: 10: 2:
:: janvier:
30: 23: 19: 15: 12:
2005

:: décembre:
22: 16: 8: 5:
:: novembre:
26: 23: 17: 13: 10: 6: 3:
:: octobre:
31: 27: 20: 16: 13: 11: 6: 5:
:: septembre:
29: 28: 25: 15: 13: 11: 8: 7: 5: 3:
:: août:
24: 5: 3:
:: juillet:
14: 13: 12: 8: 7: 6: 5: 4: 2:
:: juin:
29: 28: 25: 23: 22: 21: 20: 17: 13: 9: 6: 2: 1er:
:: mai:
28: 26: 15: 7: 5: 1er:
:: avril:
24: 15: 8: 6: 1er:
:: mars:
26: 10: 8: 5: 2:
:: février:
24: 23: 22: 17: 13: 2:
:: janvier:
31: 20: 15: 13: 12: 6:
2004

:: décembre:
15: 11: 8: 7: 6: 2:
:: novembre:
28: 21: 16: 6:
:: octobre:
29: 27: 26: 22: 17: 14: 6: 5:
:: septembre:
25: 24: 22: 21: 1er: