Bolkestein : ça se précise

Format d'impression Texte sans onglet Texte sans onglet
Jeudi 2 février 2006

Lundi, retour de Caracas, je dois immédiatement rallier Bruxelles. La semaine est chargée.

Le soir, mise sous enveloppe des invitations pour le colloque du 6 février prochain, « Etat des services publics en banlieue : les réponses du tiers secteur ».

Mardi matin, Madame Kroes, la Commissaire à la concurrence, vient répondre aux interpellations de la Commission Economique et Monétaire. Je l’interroge sur les subventions des villes aux compagnies aériennes « low coast » (exemple de Charleroi-Ryanair que j’attaque dans mon rapport). Elle me répond que ça concerne le Commissaire aux transports ! En fait, elle fuit absolument toutes les questions (y compris sur l’affaire Mittal, ce magnat indien qui lance une OPA sur Arcelor).

L’après midi, audition en Commission juridique sur la propriété intellectuelle et la défense du copyright. L’affaire devient de plus en plus compliquée…

Mercredi, je suis l’invité de midi de BFM Belgique. Au menu : le blocage polonais sur la TVA, le naufrage du chimiquier dans la Manche, la crise énergie-climat.

Nous votons en Commission économique un très bon rapport du socialiste français Benoît Hamon sur le FMI. À l’étonnement général, les amendements ne défigurent pas trop son rapport. Le rapport, ainsi modifié, pas mauvais, est adopté à l’unanimité. Un tel résultat, de la part de cette Commission, la plus droitière de toutes, n’a été possible que parce que les libéraux-démocrates ont la plupart du temps voté avec la gauche. Que se passe-t-il ? Est-ce bon signe pour la bataille sur la Directive Services (Bolkestein) ? Car c’est évidemment la grande affaire de la semaine. Les négociations s’accélèrent.

Mercredi après midi, nous avons un débriefing entre Verts. La situation est en gros la suivante :

1. Il se confirme qu’il est exclu d’obtenir une majorité pour rejeter purement et simplement la Directive Bolkestein. La gauche le proposera en début du vote, mais sera aussitôt battue. Ne pas espérer voir se reproduire la fronde qui avait donné une large majorité pour rejeter la directive portuaire ! Là, le Parlement s’était senti outragé de voir la Commission européenne lui refourguer un texte qu’il avait déjà rejeté. Ici , la situation est différente. En effet, non seulement la droite est largement majoritaire, mais les pays est-européens, toutes tendances confondues, sont à cran contre ce qu’ils ont perçu comme xénophobe dans les campagnes du non français et hollandais. Ils croient que le principe du pays d’origine lèvera le « protectionnisme mesquin » (à coup de normes excessives) dont ils se sentent victimes de la part des vieux Etats de l’Union.

Pour les convaincre, le groupe Vert a édité une petite brochure que vous pouvez trouver ici en anglais et qui ne sera traduite que dans les langues est-européennes ! Nous avons aussi de belles cartes postales électroniques en toutes langues à faire circuler sur le net et envoyer aux députés (servez vous !), avec l’appel à faire signer et nos explications.

2. Les négociations avancent entre le PPE et le PSE. Il se confirme que les premiers amendements excluront de la directive tout ce qui concerne la législation sociale, le droit pénal et le droit civil (Rome 1 et Rome 2), et que les contrôles resteront la responsabilité des pays d’accueil. La directive exclura également, non seulement les transports, les services financiers et tous les services faisant l’objet de directives sectorielles, mais tous les services d’intérêt général (SIG) et, parmi les services économiques d’intérêt général (SIEG, services publics marchands), elle exclura la santé, l’éducation, les services sociaux (par exemple les aides à domicile), les entreprises de travail temporaire, les entreprises de sécurité. Du coup, elle ne concernera pratiquement que les artisans, les architectes, les cabinets d’ingénieur-conseil.

Mais deux batailles restent des questions de principe :

- L’exclusion totale des Services d’intérêt économique général, ce qui reviendrait à rendre obligatoire l’adoption d’une autre loi-cadre sur les SIEG (il s’agit pour la gauche de « récupérer » le fameux article 122 du TCE, dont le contenu est maintenant réclamé à grands cris par… Attac).

- Le retrait du principe du pays d’origine.

Ici, les négociations sont extrêmement complexes et il n’est pas utile que je donne des détails, car les positions des uns et des autres varient d’un jour à l’autre (en fait le PPE cherche à diviser le PSE et réciproquement, et les communistes, tout en proclamant que la Bolkestein n’est pas amendable, se rallient un peu au hasard). Les Verts s’en tiennent à la solution qu’ils ont négociée avec Evelyne Gebhardt et qui n’a été battue que de deux voix en Commission marché intérieur et défense du consommateur. Elle résout le problème en distinguant l’accès d’une entreprise au marché et l’exercice de son activité. D’une part, on proclame la liberté d’accès à la totalité du marché européen pour quiconque est reconnu capable d’exercer une activité dans son propre pays (moyennant un travail d’harmonisation pour les diplômes). Mais d’autre part, on réaffirme qu’en un lieu donné la loi est la même pour tous, quelle que soit l’origine de l’entreprise qui s’y active. En clair : plombier en Pologne, plombier partout, mais un plombier polonais en France obéit aux lois, conventions et règlements français.

Je fais observer que ces deux batailles ne sont pas tout à fait de même importance. On peut se contenter d’une liste d’exclusions à propos des SIEG, car de toute façon, la revanche de la loi-cadre sur les SIEG se livrera à un autre moment. Par contre, la suppression du principe du pays d’origine, même s’il est d’ores et déjà largement dépouillé de tout impact, est fondamentale, d’un point de vue démocratique comme d’un point de vue européen, pour enlever à la Cour de Luxembourg toute tentation de s’appuyer dessus dans un sens libéral. Rappelons en effet que le « principe du pays d’origine » n’existe dans aucun traité, c’est une invention satanique de la jurisprudence de Luxembourg. Il serait donc positif de légiférer… pour l’exclure !

Immédiatement après ce briefing, un petit groupe d’entre nous rencontrons le Commissaire Mc Creevy (celui qui a remplacé Bolkestein), accompagné de deux de ses collaborateurs, eux aussi Irlandais, semble-t-il. Au début de l’année 2005, Mc Creevy avait pris parti pour la fameuse entreprise lettone qui avait emporté un marché de construction scolaire en Suède, et prétendait échapper aux conventions collectives suédoises. Il s’était fait taper sur les doigts, et, aujourd’hui même, la Commission venait d’informer la Cour de justice de Luxembourg qu’elle considérait que les conventions collectives faisaient bien partie de la législation sociale locale (un point très important pour interpréter la portée de l’amendement n°1 excluant la législation sociale de la Directive Services).

Il nous explique qu’il recherche un vaste consensus pour la Directive Services, et que notre groupe Vert/ALE joue un rôle charnière. Il est prêt à considérer toute reformulation du principe du pays d’origine.

J’attaque immédiatement : « Vous pouvez le rédiger comme vous voulez, mais je vous demande si, à votre sens, une clinique hollandaise, conformément à la loi de son pays d’origine, pourra pratiquer des avortements en Irlande ? ». Panique chez les Irlandais. « Mais bien sûr que non », dit Mc Creevy . « Ah oui ? et où est-ce marqué dans la Directive Services ? ». « Eh bien, il est évident que toutes les lois d’un pays s’appliquent à toutes les activités dans ce pays ! Il est évident qu’un agent d’une entreprise irlandaise allant rendre des services sur le continent devra rouler à droite, et non à gauche comme dans ce pays ! » Un des collaborateurs de Mc Creevy se permet d’écraser le pavé de l’ours : « Votre exemple est excellent ! Toutes les femmes irlandaises vont se faire avorter en Grande-Bretagne. Il serait plus simple que la directive leur permette de se faire avorter en Irlande ! » Je réponds : « Il serait surtout plus simple d’autoriser l’avortement en Irlande, sinon vous établissez une distorsion de concurrence entre les médecins irlandais, et les médecins des autres pays opérant sur le sol irlandais ! ».

Mc Creevy préfère s’en tenir à une argumentation plus classique : « At the end of the day (tous comptes faits), toutes les lois et conventions collectives locales s’appliqueront à toutes les activités locales ! » Nous nous engouffrons dans la brèche : « C’est exactement ce que propose l’amendement Gehbardt : la loi, les conventions et les règlements qui s’appliquent sont ceux du pays où se réalise l’activité, ceux du pays destinataire du service. Il n’y a qu’à l’écrire comme vous venez de le dire ! »

Gros embarras chez les Irlandais. « Oui, mais vous savez bien que les pays de l’Est considèrent que c’est une mesure protectionniste contre eux ». Nous répondons : « Bien sûr ! C’est pourquoi l’amendement Gehbardt affirme d’abord le libre accès au marché pour les entreprises de service, avec respect de la certification du pays d’origine, moyennant une poursuite de l’harmonisation. Autrement dit, un poseur de moquette lituanien peut poser des moquettes en Allemagne sans en passer par l’apprentissage allemand. Mais quand il pose des moquettes en Allemagne, il suit les règlements allemands en matière de pose de moquette. »

Les Irlandais sont de plus en plus gênés. « Oui, mais, puisque l’amendement confiant les contrôles au pays de destination a toutes les chances d’être adopté, nous craignons que, sous prétexte de contrôle de l’activité, on contrôle aussi l’accès au marché… » Je réponds : « Nous sommes prêts à discuter de toute formulation permettant d’éviter ce genre de protectionnisme mesquin, contre des producteurs ou artisans européens. Nous comprenons parfaitement les craintes des populations de l’Europe de l’Est. Mais il faut aussi se placer du point de vue des salariés, des consommateurs, des riverains. Pour eux, la loi est la seule protection contre les abus des entreprises. Or, réintroduire de quelque façon que ce soit le principe du pays d’origine introduit une forme d’insécurité pour les salariés, les consommateurs et les riverains quant à la loi qui s’applique à l’entreprise à laquelle ils ont affaire, si c’est une entreprise étrangère. La loi doit être connue de tous et rigoureusement la même pour tous en un point donné de l’espace européen. C’est d’ailleurs le principe même de la construction européenne depuis 1957 : faire oublier le pays d’origine ! »

Les Irlandais repartent un peu ébranlés. La lutte continue…

Petit plaisir personnel : ma sœur Hélène (conseillère régionale verte d’Ile de France et avocate) me téléphone lundi. Le procès que mon père avait, avant sa mort, intenté contre l’Etat français et la SNCF pour leur complicité dans sa déportation par les nazis vient d’être déterré par le Président du tribunal administratif de Toulouse ! Le procès aura lieu bientot. Si le verdict est positif, il s’agirait de la première condamnation de l’Etat ou d’une entreprise française pour leur complicité avec l’extermination des juifs !

Le fait que le procès ait lieu est déjà une grosse victoire pour nous, ses enfants. Mon beau-frère, avocat, plaidera (nous serons devant un tribunal administratif !). Mais bien entendu, à nos yeux, il s’agit essentiellement d’un principe, un nouveau pas en avant de la Justice relative aux crimes imprescriptibles contre l’Humanité. Je suis déjà décidé, en cas de victoire, à utiliser les indemnités dont j’hériterai pour aider les initiatives en faveur de la paix entre Israéliens et Palestiniens.

Adresse de cette page : http://lipietz.net/?breve123

Haut de la page


Forum du blog

Il y a 14 contributions à ce blog.
  • Le pire est même derrière nous. non ?

    Que les choses soient claires :

    - Soit les taux de TVA, la fiscalité, les prélèvements sociaux, les prestations sociales et tous les autres paramètres économiques pouvant fausser la concurrence sont ALIGNES de manière générale, et non pas harmonisés (ce terme mielleux induit toute la lenteur et l’hésitation auxquelles on assiste).

    - Soit les pays membres n’ont de compte à rendre à personne concernant leur politique de "Patriotisme économique". A savoir que cette solution est gravement incompatible avec une mondialisation équitable et il y a de quoi dire a ce sujet.

    La France, l’Europe, le monde se sont lancés dans l’économie de marché et cette solution est la seule porteuse de promesses pour l’avenir. Cependant, ce modèle n’a de chance de fonctionner que si tous les acteurs acceptent des règle claires au sujet de la fiscalité, du droit du travail, des droits de l’homme, de la TVA et des prélèvements sociaux. Au cas ou une différence notable de fonctionnement entre les pays ne pourrait être gommée par la loi, des droits de douanes et des taxes sur le travail doivent être appliquées pour obliger les états voyous à respecter leurs citoyens et la concurrence libre mais pas pour favoriser une secteur non rentable de l’économie.

    Je suis Gaël Hascoët, je mène ma campagne présidentielle pour 2007 sur mon site de campagne : http://www.coeurdelafrance.com


    Jeudi 2 mars 2006 à 23h41mn30s, par hascoetgael (hascoetgael@coeurdelafrance.com)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve123#forum529
  • medecins et avortement

    Je suis avec attention votre blog, notamment par rapport au vote de la directive Bolkestein. Un peu étonnée, par votre question provocante mais intéressante, à Mc Greevy, sur les possibles avortements réalisés par des médecins néerlandais en Irlande, je vous réponds que cela n’est pas possible au niveau pénal. suite à la directive sur les reconnaissances des qualifications professionnelles de 2005, Ils doivent faire une déclaration préalable annuelle, fournir la preuve de leurs diplômes et respecter le droit pénal (avortement, euthanasie) du pays où ils interviennent. ce qui veut dire, qu’un médecin néerlandais, réalisant un avortement en irlande pourrait être à ce titre condamné.

    j’ai également une question : Si le principe du pays d’origine est enlevé de la proposition, quelle est votre solution pour régir la liberté des services ? merci de votre réponse


    Mardi 7 février 2006 à 16h31mn11s, par Diane Laschewski (diarabella@yahoo.de)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve123#forum507
    • medecins et avortement

      Oui, mais le fait d’etre medecin n’autorise pas dans tous les pays à pratiquer l’avortement !!! C’est une des questions de la directive sur les services (attention, une directive est une injoction à chaque pays de transposer son contenu dans le droit local). S’il n’y a pas écrit dans la directive à l’article 16 (celui sur le PPO) "le principe de pays d’origine ne s’applique pas au droit pénal", alors il s’applique et les Irlandais devraient modifier leur droit pénal pour y inscrire "l’avortement est interdit ... sauf s’il est partiqué par un medecin venu d’un pays où il est autorisé" !

      Je voulais faire ressortir l’absurdité de la tactique de la droite "nous sommes pour le PPO, meme avec beaucoup d’exceptions". Ca a marché smiley .

      Pour régir la liberté des services, les Verts soutiennent toujours l’amendement Gebhardt en Commission marché intérieur, que je résume sur ce blog (pour en lire le texte, se reporter à l’article de la première page du site "où en est la directive Bolkestein ?").


      Vendredi 10 février 2006 à 00h57mn19s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve123#forum513
  • attac

    "le fameux article 122 du TCE, dont le contenu est maintenant réclamé à grands cris par... Attac"

    Une recherche sur google actualité reste infructueuse.... Les propos d’attac seraient ils déformés ? Références SVP !


    Mardi 7 février 2006 à 00h16mn55s, par JP
    lien direct : http://lipietz.net/?breve123#forum506
    • attac

      Je ne suis pas webmestre d’ATTAC smiley

      J’ai lu sur un tract dans une manif la signature d’ATTAC sur un tract demandant une loi cadre sur sur les services publics, en termes d’ailleurs moins précis que l’article 122.

      Voir aussi les interviews de dirigeants d’ATTC et du FSE dans le dossier de l’Humanité sur la Bolkestein (qui lui est sur le web)


      Vendredi 10 février 2006 à 00h48mn36s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve123#forum512
    • attac

      Post-scriptum : il s’agit de l’Huma du 16 janvier....
      Vendredi 10 février 2006 à 23h09mn25s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve123#forum517
  • Bolkestein : ça se précise

    Merci de votre billet, il est très intéressant de pouvoir sentir ce qui se passe à l’intérieur du parlement, et de percevoir l’échiquier politique sur la directive services. Cependant, il me semble que la directive sectorielle 2005/36 sur la reconnaissance des qualifications concerne aussi les architectes, donc exclus de la directive service contrairement à ce que vous affirmez. Cordialement Adam
    Lundi 6 février 2006 à 12h01mn14s, par Adam
    lien direct : http://lipietz.net/?breve123#forum505
    • Bolkestein : ça se précise

      Certes !!! mais cela ne suffit pas à régir leur activité . Par exemple : un architecte polonais est-il tenu à la garantie décenale ?

      Une des critiques des pro-Bolkestein au "protectionnisme mesquin" c’est que, pour couvrir la garantie décennale, un maitre d’oeuvre étranger doit avoir un compte bancaire... en France !


      Vendredi 10 février 2006 à 01h00mn59s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve123#forum514
  • > Les Verts reveillez-vous on est devenu fou

    comme beaucoup de mes concitoyens, je suis inquiet de l’avenir de la planète : économiquement, socialement, mais surtout et ce qui parait moins égoiste que mon confort perso, inquiet écologiquement. Cependant je constate que la representaion politique de cette inquiètude n’existe pas ! Oui j’accuse ! Les Verts, parti écologique si l’en est, n’ont à mon avis comme préoccupation que de paraphraser les discours formulés par la droite et la gauche. Ce n’est pas ce que la populasse attend de vous. nous souhaitons un vrai débat écologique et vous savez de quoi je veux parler : la pollution. on veut respirer. alors agissez. les socialistes n’ont pas de programme et nous, nous avons des idées, des solutions qui pourront etre des moteurs économiques alors n’ayez plus honte d’etre écolo.
    Vendredi 3 février 2006 à 22h02mn59s, par alexandre Pedrazzani (alexandre.pedrazzani@wanadoo.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve123#forum503
    • > Les Verts reveillez-vous on est devenu fou

      Vous avez tort de ne pas vous intéresser à la Bolkestein. La pollution franchit les frontières, pas seulement avec le vent , mais avec les activités qui l’engendrent.

      C’est pourquoi il est essentiell qu’existent des lois supranationales encadrant les activités et productions dangereuses.

      En ce qui concerne les batailles menées par les Verts européens à ce sujet, lisez par exemple sur ce site ou sur le site Sinople ou sur le site des Verts européens ou celui des Verts français tout ce qui concerne la directive REACH.


      Dimanche 5 février 2006 à 11h56mn41s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve123#forum504
      • > Les Verts reveillez-vous on est devenu fou

        Merci à vous de nous tenir au courant des négociations avec autant de clarté, car en ce qui concerne Bolkestein, il n’est pas toujours facile de savoir de quoi il retourne vu de l’extérieur...

        Sur ce thème, je renvoie aussi à l’interview de Jean-Claude Boual (CELSIG) sur le blog de Sauvons l’Europe - Sciences Po.


        Mercredi 8 février 2006 à 11h45mn42s, par Antoine (sauvonsleurope@sciences-po.org)
        lien direct : http://lipietz.net/?breve123#forum508
        • Colombie

          Salut Alain, pour info, ci-joint, le lien concernant l’article sur l’enlèvement d’ingrid Betancourt : « QUI PREND QUI EN OTAGE ? » smiley

          http://lescommunistes.net/ infos/colombie.html

          Bon courage et merci pour ton travail de parlementaire !

          Libertad para ingrid y los ostros presos !


          Jeudi 9 février 2006 à 19h44mn45s, par scoubidou
          lien direct : http://lipietz.net/?breve123#forum511
          • Colombie

            Cet article est en effet d’autant plus scandaleux qu’il est signé "les communistes" alors que les communistes colombiens condamnent l’enlèvement d’Ingrid par les Farc et demandent sa libération immédiate. De même, les proches des milliers d’autres otages ont tres bien compris que l’agitation en Europe sur Ingrid fait avancer aussi la cause de leurs malheureux parents.

            Je serai dans 15 jours à Bogota, conduisant une délégation officielle du PE, pour les ceremonies du 4e anniversaire de l’enlèvement d’Ingrid.


            Vendredi 10 février 2006 à 01h08mn48s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
            lien direct : http://lipietz.net/?breve123#forum515
            • Colombie

              Salut Alain , merci pour ta réponse, mais il est également scandaleux qu’ici en France le PCF et la CGT n’ont jamais dénoncé publiquement les FARCotrafiquants... et l’enlèvement d’ingrid ! A « vous » de faire en sorte de ne pas « travailler » avec des individus et des organisations qui ne se prononcent pas OUVERTEMENT pour la libération d’Ingrid et des autres prisonniers en Colombie...ou ailleurs, comme à Cuba !
              Vendredi 10 février 2006 à 10h47mn33s, par scoubidou
              lien direct : http://lipietz.net/?breve123#forum516
Calendrier des blogs
<< février 2006 >>
lumamejevesadi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272812345
25/02: Colombie : labos de paix dans territoires en guerre
23/02: Bogota se lève pour Ingrid !
21/02: La Colombie normalisée ?
19/02: Dialogue à La Havane
17/02: La Bolkestein en eau de boudin…
14/02: Kolossale manif à Strasbourg
10/02: Tiers secteur. Caricatures anti-Mahomet.
2/02: Bolkestein : ça se précise
les derniers textes du blog du site
Les archives du blog
2014

:: juillet:
18:
:: juin:
3:
:: avril:
24:
:: mars:
22:
:: janvier:
15:
2013

:: décembre:
16: 2:
:: novembre:
17: 3:
:: octobre:
1er:
:: juillet:
27:
:: mai:
14:
:: avril:
25: 4:
:: mars:
19: 16: 11: 8: 4:
:: février:
3:
:: janvier:
26: 24: 22:
2012

:: décembre:
17:
:: novembre:
16: 1er:
:: septembre:
29: 17:
:: août:
4: 1er:
:: juin:
27: 16:
:: mai:
28: 17: 6: 5:
:: avril:
21:
:: mars:
21: 19: 17:
:: février:
23: 17: 10: 4:
:: janvier:
23: 12:
2011

:: décembre:
10:
:: novembre:
29: 21: 8: 7: 4:
:: octobre:
20: 14: 5:
:: septembre:
22: 8:
:: juillet:
15: 2: 1er:
:: juin:
27: 25: 21: 14: 6:
:: mai:
31: 23: 20: 17: 3:
:: avril:
3:
:: mars:
24: 21: 16: 8:
:: février:
23: 2:
:: janvier:
23: 12:
2010

:: décembre:
19: 12: 10:
:: novembre:
23: 22: 12:
:: octobre:
26: 5:
:: septembre:
9: 6:
:: août:
25: 17:
:: juillet:
13: 6:
:: juin:
30: 23: 16: 3:
:: mai:
31: 26: 13:
:: avril:
20:
:: mars:
29: 20: 12:
:: février:
26: 16: 8:
:: janvier:
28: 16: 1er:
2009

:: décembre:
22: 7:
:: novembre:
23: 15: 13: 7: 1er:
:: octobre:
23: 20: 12: 7: 5: 3: 1er:
:: septembre:
28: 25: 21: 13: 8:
:: août:
30: 24: 18:
:: juillet:
26: 24:
:: juin:
28: 10: 9: 6: 5:
:: mai:
30: 23: 17: 10: 2:
:: avril:
24: 20: 11: 5: 1er:
:: mars:
8: 1er:
:: février:
22: 13: 8: 6: 1er:
:: janvier:
21: 16: 10:
2008

:: décembre:
19: 14: 8: 1er:
:: novembre:
23: 19: 13: 5:
:: octobre:
26: 19: 12: 9:
:: septembre:
30: 21: 14: 7:
:: août:
31: 26: 19:
:: juillet:
14: 4:
:: juin:
29: 20: 14: 7:
:: mai:
29: 24: 18: 10: 5:
:: avril:
25: 19: 13: 5:
:: mars:
28: 21: 13: 6: 2:
:: février:
23: 9: 6: 4: 1er:
:: janvier:
24: 18: 11: 6:
2007

:: décembre:
21: 14: 9: 2:
:: novembre:
29: 25: 23: 22: 16: 9: 4:
:: octobre:
28: 26: 20: 12: 9: 7: 4:
:: septembre:
30: 29: 22: 20: 16: 12: 9:
:: août:
29: 19:
:: juillet:
31: 14: 8: 7: 1er:
:: juin:
28: 25: 18: 13: 11: 8: 3:
:: mai:
26: 19: 14: 12: 7: 5: 4:
:: avril:
27: 24: 20: 15: 13: 7: 2:
:: mars:
29: 27: 26: 24: 22: 20: 17: 11: 6:
:: février:
23: 17: 12: 9: 2:
:: janvier:
31: 29: 24: 23: 22: 21: 18: 13: 8: 6:
2006

:: décembre:
23: 17: 15: 10: 6: 3: 1er:
:: novembre:
30: 26: 22: 17: 16: 11: 10: 5:
:: octobre:
29: 27: 24: 12: 8: 6: 1er:
:: septembre:
28: 23: 21: 18: 15: 10: 3:
:: août:
27: 20:
:: juillet:
23: 15: 13: 9: 7: 1er:
:: juin:
26: 21: 12: 7: 3: 1er:
:: mai:
31: 28: 19: 16: 14: 8: 2:
:: avril:
27: 21: 18: 14: 7:
:: mars:
31: 26: 19: 10:
:: février:
25: 23: 21: 19: 17: 14: 10: 2:
:: janvier:
30: 23: 19: 15: 12:
2005

:: décembre:
22: 16: 8: 5:
:: novembre:
26: 23: 17: 13: 10: 6: 3:
:: octobre:
31: 27: 20: 16: 13: 11: 6: 5:
:: septembre:
29: 28: 25: 15: 13: 11: 8: 7: 5: 3:
:: août:
24: 5: 3:
:: juillet:
14: 13: 12: 8: 7: 6: 5: 4: 2:
:: juin:
29: 28: 25: 23: 22: 21: 20: 17: 13: 9: 6: 2: 1er:
:: mai:
28: 26: 15: 7: 5: 1er:
:: avril:
24: 15: 8: 6: 1er:
:: mars:
26: 10: 8: 5: 2:
:: février:
24: 23: 22: 17: 13: 2:
:: janvier:
31: 20: 15: 13: 12: 6:
2004

:: décembre:
15: 11: 8: 7: 6: 2:
:: novembre:
28: 21: 16: 6:
:: octobre:
29: 27: 26: 22: 17: 14: 6: 5:
:: septembre:
25: 24: 22: 21: 1er: