Rocard-Bayrou-Voynet

Format d'impression Texte sans onglet Texte sans onglet
Dimanche 15 avril 2007

De retour en France, je découvre l’appel de Michel Rocard dans Le Monde du 13 avril à une alliance Bayrou Royal avant le premier tour : « Isolés, ni eux ni nous, n’avons aucune chance de battre la coalition de Nicolas Sarkozy et Jean-Marie Le Pen. Mais rassemblés avec les Verts, la gauche sociale-démocrate et le centre démocrate-social constituent une majorité dans le pays. Et dans deux semaines elle peut devenir la majorité réelle. C’est la chance de la France. » Je découvre aussi les réponses négatives de Royal et…Voynet (en tout cas, c’est comme ça que c’est présenté sur France 2, comme si on avait bien conscience que Voynet est celle qui est la plus concernée par cette proposition !)

Là, on arrive au summum de cette campagne où, les candidats n’ayant guère réussi à faire émerger véritablement un projet sur lequel se jouera la présidentielle, tout devient affaire de tactique et d’image… et d’alliance pour la majorité parlementaire future, qui décidera, quelques semaines plus tard, quelle sera finalement la politique du pays !

Car, comme je l’ai déjà dit plusieurs fois sur ce blog, cette présidentielle est perchée entre deux trous noirs. Le trou noir du Non au TCE qui, en barrant provisoirement la route à l’Europe politique, achève d’évider la démocratie et la souveraineté populaire, à l’échelle nationale (c’est le thème populaire "la politique ne sert à rien" : oui, car l’économie se joue à l’étage au dessus !) Et le trou noir des législatives qui se retrouvent, par la terrible erreur de Jospin (« l’inversion du calendrier »), placées juste après la présidentielle, sans que les programmes des alliances aient été auparavant discutés. Or, la France reste un régime parlementaire, c’est-à-dire que c’est la majorité du Parlement qui décide. L’inversion du calendrier a couplé cette majorité au vote présidentiel : on a simplement oublié de dire à quel moment se négociaient les alliances et le programme !

Donc, Rocard propose une alliance immédiate (avant le premier tour de la présidentielle) entre Royal et Bayrou, contre Sarkozy et Le Pen. Naturellement, un accord, tout le monde à gauche le souhaite. Je ne vois pas qui pourrait souhaiter, à gauche, que Bayrou appelle à voter Sarkozy au second tour. Sarkozy, qui s’est considérablement lepenisé, aura déjà probablement un report de voix considérable de l’électorat lepeniste.

Alors, arrêtons de jouer les vierges effarouché(e)s : face au péril Sarkozy-Le Pen, plus il y aura d’alliés, mieux ça vaudra. Le problème, encore une fois, c’est que Rocard joue la pure tactique, et n’évoque même pas le commencement d’une ébauche d’un programme commun. En fait, il ne fait que constater la situation objective dans laquelle s’est placé Bayrou. Ou bien Bayrou se retrouve au second tour face à Sarkozy et évidemment il voudra les voix de la gauche. Ou bien il ne s’y trouvera pas, et je vois mal comment, ayant préparé ce second tour en concentrant ses coups les plus durs contre contre Sarkozy, il pourra se prononcer pour lui. Rocard ne fait que constater cette réalité.

Plus intéressant : Bayrou acquiesce chaleureusement à la proposition de Rocard. Il accepte donc de s’enfermer dans une position qui n’était vraiment pas la sienne il y a un an : au centre gauche. J’ai analysé ailleurs sur ce blog les raisons de cette évolution de Bayrou, fortement marqué par l’expérience Prodi. Peut-on dire que Bayrou est tombé dans le « piège » que lui tendait Rocard ? Pas tout à fait. Rocard offre aussi à Bayrou un schéma de majorité parlementaire possible (mais pour le moment tout à fait virtuel), alors que jusqu’à présent c’était la grande faiblesse de Bayrou : contrairement à Royal, il n’avait pas l’ombre de l’idée d’une majorité parlementaire possible si par hasard il se retrouvait au second tour à battre Sarkozy.

La réponse dilatoirement négative de Ségolène Royal est justement le miroir de cet argument. Elle a moins de chance que Bayrou de vaincre Sarkozy au second tour. Mais elle a un avantage sur Bayrou : elle peut disposer d’une alliance de partis qui pourrait, dans la foulée, remporter les élections législatives. Rocard, en les remettant à égalité, elle et Bayrou, à la tête potentielle d’une alliance du centre et de la gauche, lui tire un peu le tapis sous les pieds.

Mais il faut rappeler ici que le parti socialiste, qui n’a pas compris que, au fur et à mesure qu’on approcherait de l’élection présidentielle, l’ombre portée de la législative immédiatement conséquente deviendrait de plus en plus un argument politique, s’est très mal préparé à cette échéance. Mieux que Bayrou, certes, mais à peine. La somme des voix socialistes (environ 25 %), des écologistes, et des 5 représentants de la « dynamique du Non » (un peu plus de 10 %), c’est très insuffisant. Surtout, le PS ne peut véritablement expliciter ses alliances législatives qu’avec la vieille union de la gauche de 1973, c’est-à-dire les radicaux et le parti communiste (plus sa tendance interne-externe que sont les chevènementistes). Contrairement à Bayrou qui peut au moins exhiber le ralliement de Lepage et même de Waechter ( !!), le PS n’a même pas trouvé, en 5 ans de règne de la droite, le temps de négocier un accord en bonne et due forme avec les Verts qui, lorsqu’ils se présentent aux élections à la proportionnelle, pèsent une dizaine de pour cent.

Bref, l’appel de Rocard se solde finalement par un potentiel léger « plus » pour les adversaires de Sarkozy, tout en relançant une compétition Bayrou-Royal pour le premier tour, en en modifiant les termes : un problème que l’entourage de Ségolène Royal pensait dorénavant réglé au son profit.

La réponse de Dominique Voynet, tout aussi poliment négative, est parfaitement compréhensible. Déjà, ranimer la compétition Bayrou-Royal pour le premier tour réduit encore les chances d’un vote pour les « petits candidats ». Mais surtout, l’idée d’un accord avec Bayrou avant le premier tour enterrerait définitivement cette double campagne sous le signe de la pure tactique. Alors que les Verts pouvaient espérer qu’un sursaut des électeurs, votant au premier tour selon leurs convictions ( l’ancien adage « au premier tour on choisit, au second tour on élimine »), réimposerait dans cette campagne les thématiques écologistes, la proposition de Rocard réduit à nouveau la politique à un pur jeu abstrait d’alliances partisanes. D’où son appel à ce que chacun vote, au premier tour, pour ce en quoi il croit : après, on verra.

Et elle a parfaitement raison. Progressivement, toutes les grandes coordinations d’associations pouvant se reconnaître peu ou prou dans « Les Verts » comme étant le parti qui exprime leurs aspirations et propose des réponses, sont en train de le dire explicitement.

Les réponses de Dominique Voynet à divers questionnaires lui ont valu d’être placée en tête par :

* L’Alliance pour la Planète (71 associations environnementales dont le WWF, les Amis de la Terre, la Fondation Nicolas Hulot, Greenpeace, la Plateforme du commerce équitable...)

* Le Collectif Urgence Planétaire (ONG de développement : CCFD, CRID, Cimade, Secours catholique...)

* La Ligue des Droits de l’Homme qui « appelle les citoyennes et les citoyens à prendre en compte, dans leur choix... l’importance donnée aux Droits de l’Homme dans les positions prises par les candidats... et leur engagement réel »

* Le Collectif pour la santé environnementale. Des spécialistes de la santé publique à l’origine de la loi Evin de 1991, ont interpellé courant janvier les candidats à la présidentielle en leur présentant « 16 propositions pour assurer la protection contre les épidémies industrielles ».

Dominique Voynet a en outre reçu un « prix spécial avec mention Transparence » par l’association Anticor, association d’élus qui luttent contre la corruption.

Cerise sur le gâteau, l’autorisation donnée par Nicolas Hulot, porte-parole de l’Alliance pour la Planète, de faire état de son soutien sur la profession de foi de Dominique Voynet.

Bref, pour Dominique, pour les Verts et pour l’avenir de la planète, il est vital que ce premier tour se joue projet contre projet et non pas combinaison contre combinaison (même s’il aurait fallu, s’il faut et faudra tisser des alliances). Mais n’est-il pas un peu tard ? Les Verts, eux aussi, ont eu 5 ans pour construire, avec les associations, un socle de propositions à présenter à leurs alliés potentiels (PS, et maintenant Bayrou). C’est ce qu’ils appelaient « co-élaboration ». Cette co-élaboration semble se concrétiser vraiment in extremis. Pèsera-t-elle sur le résultat ? C’est-à-dire, permettra-t-elle à Dominique Voynet et aux Verts d’émerger comme le plus important des petits partis de luttes et de gouvernement ? Il reste une semaine pour en convaincre réseaux, associations, ami-e-s et autres électeurs/trices.

PS. Dans le même esprit, voir ma "Lettre ouverte à Etienne Balibar"

Vous pouvez également discuter une version semblable de ce texte sur http://www.agoravox.fr/article.php3 ?id_article=22590

Adresse de cette page : http://lipietz.net/?breve229

Haut de la page


Forum du blog

Il y a 13 contributions à ce blog.
  • Rocard-Bayrou-Voynet

    D’abord tenté en 2006 par une candidature unitaire antilibérale réunissant la gauche du PS et les écologistes, j’ai très vite constaté que cette stratégie devenait improbable au fil des mois. Le Pacte Ecologique de Nicolas Hulot s’est ensuite imposé dans le débat présidentiel et a généré un véritable espoir dans la galaxie écolo, en la bousculant aussi. Comme beaucoup d’écologistes, j’ai été troublé par les soutiens tardifs ou absents de certains dirigeants Verts que j’estimais, ou par l’ambiguïté de certaines de leurs positions, prêts à changer de braquet à la première occasion. Aujourd’hui, les choses deviennent plus claires. Dominique Voynet est la seule à porter haut l’urgence écologique. On ne fera pas d’écologie sans les écologistes, on ne refondera pas non plus l’écologie politique sans les Verts.

    Parce que ça compte pour moi, je soutiens Dominique Voynet... et je réadhère aux Verts !

    Jean-Marc Ben, maire-adjoint écologiste de Calais


    Jeudi 19 avril 2007 à 09h03mn29s
    lien direct : http://lipietz.net/?breve229#forum1475
  • Rocard-Bayrou-Voynet

    Toutes ces histoires autour d’une alliance Bayrou ont à mon avis énormément à voir avec l’animosité qui existe maintenant au sein du PS entre la gauche sociale-démocrate et la gauche sociale citoyenne antilibérale altermondialiste anticapitaliste anti-libre-échange et pour une autre europe (ouf !)...

    Faut dire ce qu’il est, le parti socialiste a totalement implosé lors du dernier référendum sur le TCE. Les militants PS "bobo-démocrates" (pour reprendre les mots du très spirituel Jean-Luc "j’en ai rien à foutre des lituaniens" Mélenchon) sont quand même un certain nombre si l’on en croit le score de DSK aux primaires du parti. J’en connais quelques uns qui ont très mal vécu les tomberaux d’insultes et de calomnies qu’ils ont du subir au moment du vote sur le TCE. Et le malaise est toujours là même si le PS a cherché à le nier avec cette absurde "synthèse".


    Jeudi 19 avril 2007 à 08h48mn48s, par Kuri Koer
    lien direct : http://lipietz.net/?breve229#forum1474
    • Rocard-Bayrou-Voynet Je ne la connaissais pas "j’en ai rien à foutre des lituaniens" . Ma grand mère étant de Vilno, je suis très intéressé. Pourriez vous donner des détails ?
      Jeudi 19 avril 2007 à 09h17mn56s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve229#forum1476
      • Carton rouge à Jean-Luc Mélenchon

        « T’en connais un toi de Lituanien ? »

        http://www.taurillon.org/Carton-rouge-a-Jean-Luc-Melenchon


        Jeudi 19 avril 2007 à 12h24mn14s
        lien direct : http://lipietz.net/?breve229#forum1477
        • Carton rouge à Jean-Luc Mélenchon Vu ! C’est édifiant ... j’ai répondu sur Le taurillon (excellent site...)
          Jeudi 19 avril 2007 à 13h17mn49s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
          lien direct : http://lipietz.net/?breve229#forum1478
    • Ambiance à la gauche socialiste

      Je vous recommande ce blog / site de discussion où j’ai par provocation souligné le rapport entre le style de langage employé contre Rocard-Kouchner, et les procès de Moscou... Apparemment je n’ai pas convaincu les gardiens de la vraie foi. http://www.democratie-socialisme.org/article.php3 ?id_article=1104&titre=La-derniere-trahison-de-Rocard

      On constate en effet une tension très forte : "gauche" et "droite" du PS, comme ils disent, ont-ils encore ne serait-ce qu’un langage commun ?


      Vendredi 20 avril 2007 à 10h55mn11s, par kawouede
      lien direct : http://lipietz.net/?breve229#forum1485
  • Pour les groupies Sur lemonde.fr, Une photo de notre hôte en pleine méditation. (n° 16)
    Mardi 17 avril 2007 à 18h35mn41s
    lien direct : http://lipietz.net/?breve229#forum1471
  • Rocard-Bayrou-Voynet Pourquoi parle t-on si peux d’un appel d’union UDF-PS-Les Verts, qui avait été lancé bien avant celui de Rocard : celui de Daniel Cohn-Bendit ?
    Mardi 17 avril 2007 à 07h34mn37s, par Mart’1 (nombrilecolo@free.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve229#forum1468
    • Rocard-Bayrou-Voynet "Qu’est-ce qui lui a pris à celui-là ?" commentaire de la secrétaire départementale du PS de mon département, candidate PS aux prochaines législatives. Il faut dire une chose : Bayrou paraît avoir changé. Dans le sens où maintenant il paraît s’être jeté à l’eau. Je ne pense pas que Sarkozy lui pardonnera son non-soutien (pour ne pas dire son opposition frontale) lors des législatives. Et évidemment ça aide les "tout-sauf-sarkozy". Si Bayrou était deuxième dimanche, il n’aurait maintenant pas d’autre alternative qu’un majorité avec le PS - ce qui n’était pas le cas il y a quelques semaines. Bien sûr l’épreuve de vérité, c’est si Ségolène est deuxième. Je l’ai vu l’autre soir sur france 2. Il a accepté sans corriger la formule : "Sarkozy est votre adversaire, Ségolène Royal votre concurrente". Let’s wait and see...
      Mercredi 18 avril 2007 à 02h55mn51s, par Joke
      lien direct : http://lipietz.net/?breve229#forum1472
    • Rocard-Bayrou-Voynet "Qu’est-ce qui lui a pris à celui-là !" il s’agissait de Dany Cohn-Bendit, bien sûr !
      Mercredi 18 avril 2007 à 02h57mn45s, par Joke
      lien direct : http://lipietz.net/?breve229#forum1473
  • Rocard-Bayrou-Voynet je vois des points positifs et négatifs dans l’appel de Rocard : d’abord il appelle Bayrou à assumer son nouveau positionnement (en tout cas si on en croit la force de ses attaques contre Sarkozy), en se plaçant au centre gauche, et non plus au centre droit. Il appelle donc à un déplacement de la "ligne de confrontation" des projets politiques principaux ce qui, vues les déclarations de Bayrou et vue la popularité de Sarkozy, n’est pas illégitime : si un jour Le Pen est en passe d’être élu, il semblera logique de faire glisser encore plus vers la droite cette "ligne", et de faire alliance avec l’UMP (je croise les doigts pour que ça n’arrive pas, évidemment !!). L’aspect positif de cete appel, et contrairement à ce que vous dites Mr Lipietz (à mon avis !!), c’est que c’est sensé "libérer les électeurs socialistes" (et par ricochet, écologistes) en leur disant : peu importe que ce soit Royal ou Bayrou qui arrive 2è, de toute façon, nous ferons alliance contre Sarkozy : votez donc pour celui ou celle qui défend le projet de société que vous préférez (notamment verts si c’est celui que vous préférez) !! Le gros hic, et donc aspect négatif, c’est que l’appel de Rocard semble s’adresser plus à Royal qu’à Bayrou alors que c’est bien à celui-ci de clarifier son positionnement !! Bayrou fait mine que Rocard soutient sa démarche : pas du tout !!! Bayrou prétend pouvoir faire travailler ensemble PS et UMP, comme s’il n’y avait pas de confrontation de projets (tout en tapant sur Sarkozy...). Ce n’est pas l’idée de Rocard qui entend bien rester dans un schéma de confrontation d’idées !! Pour résumer, je trouve que c’est vraiment sur Bayrou qu’il faut mettre la pression : soit il se place dans la perspective d’une alliance à gauche, et alors pourquoi pas y réfléchir (sauf que je ne sais pas si les verts et leurs idées y gagneraient... à voir), soit il reste dans une posture molle qui prétend ne pas avoir à trancher et qui conduira à une politique forcément trop à droite pour nous...
    Lundi 16 avril 2007 à 06h05mn26s, par jseb (j_seb_44@yahoo.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve229#forum1466
  • Rocard-Bayrou-Voynet

    Merci pour votre "éclairage" de la proposition de Michel Rocard. J’ai vu que Kouchner suivait... J’ai aussi lu l’article sur Sarkozy dans Marianne http://www.marianne-en-ligne.fr/exclusif/virtual/urgent/e-docs/00/00/F2/A7/document_web.phtml Ou bien ce qui est dit est vrai... De quoi frémir... Ce type-là Président ! Ou bien c’est faux et Sarkozy engagera des poursuites judiciaires...

    Enfin, croisons les doigts. Dernières illusions sur nos compatriotes ?


    Dimanche 15 avril 2007 à 16h27mn22s, par Joke (pj.mi@free.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve229#forum1465
Calendrier des blogs
<< avril 2007 >>
lumamejevesadi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
27/04: L’heure de gloire des centristes
24/04: Élection, dures leçons.
20/04: Colombie. Présidentielle. Europe.
15/04: Rocard-Bayrou-Voynet
13/04: Marchés publics, vins, aviation, redistribution
7/04: Campagne Voynet
2/04: C6R. Ecole Rampal. Législatives
les derniers textes du blog du site
Les archives du blog
2014

:: juillet:
18:
:: juin:
3:
:: avril:
24:
:: mars:
22:
:: janvier:
15:
2013

:: décembre:
16: 2:
:: novembre:
17: 3:
:: octobre:
1er:
:: juillet:
27:
:: mai:
14:
:: avril:
25: 4:
:: mars:
19: 16: 11: 8: 4:
:: février:
3:
:: janvier:
26: 24: 22:
2012

:: décembre:
17:
:: novembre:
16: 1er:
:: septembre:
29: 17:
:: août:
4: 1er:
:: juin:
27: 16:
:: mai:
28: 17: 6: 5:
:: avril:
21:
:: mars:
21: 19: 17:
:: février:
23: 17: 10: 4:
:: janvier:
23: 12:
2011

:: décembre:
10:
:: novembre:
29: 21: 8: 7: 4:
:: octobre:
20: 14: 5:
:: septembre:
22: 8:
:: juillet:
15: 2: 1er:
:: juin:
27: 25: 21: 14: 6:
:: mai:
31: 23: 20: 17: 3:
:: avril:
3:
:: mars:
24: 21: 16: 8:
:: février:
23: 2:
:: janvier:
23: 12:
2010

:: décembre:
19: 12: 10:
:: novembre:
23: 22: 12:
:: octobre:
26: 5:
:: septembre:
9: 6:
:: août:
25: 17:
:: juillet:
13: 6:
:: juin:
30: 23: 16: 3:
:: mai:
31: 26: 13:
:: avril:
20:
:: mars:
29: 20: 12:
:: février:
26: 16: 8:
:: janvier:
28: 16: 1er:
2009

:: décembre:
22: 7:
:: novembre:
23: 15: 13: 7: 1er:
:: octobre:
23: 20: 12: 7: 5: 3: 1er:
:: septembre:
28: 25: 21: 13: 8:
:: août:
30: 24: 18:
:: juillet:
26: 24:
:: juin:
28: 10: 9: 6: 5:
:: mai:
30: 23: 17: 10: 2:
:: avril:
24: 20: 11: 5: 1er:
:: mars:
8: 1er:
:: février:
22: 13: 8: 6: 1er:
:: janvier:
21: 16: 10:
2008

:: décembre:
19: 14: 8: 1er:
:: novembre:
23: 19: 13: 5:
:: octobre:
26: 19: 12: 9:
:: septembre:
30: 21: 14: 7:
:: août:
31: 26: 19:
:: juillet:
14: 4:
:: juin:
29: 20: 14: 7:
:: mai:
29: 24: 18: 10: 5:
:: avril:
25: 19: 13: 5:
:: mars:
28: 21: 13: 6: 2:
:: février:
23: 9: 6: 4: 1er:
:: janvier:
24: 18: 11: 6:
2007

:: décembre:
21: 14: 9: 2:
:: novembre:
29: 25: 23: 22: 16: 9: 4:
:: octobre:
28: 26: 20: 12: 9: 7: 4:
:: septembre:
30: 29: 22: 20: 16: 12: 9:
:: août:
29: 19:
:: juillet:
31: 14: 8: 7: 1er:
:: juin:
28: 25: 18: 13: 11: 8: 3:
:: mai:
26: 19: 14: 12: 7: 5: 4:
:: avril:
27: 24: 20: 15: 13: 7: 2:
:: mars:
29: 27: 26: 24: 22: 20: 17: 11: 6:
:: février:
23: 17: 12: 9: 2:
:: janvier:
31: 29: 24: 23: 22: 21: 18: 13: 8: 6:
2006

:: décembre:
23: 17: 15: 10: 6: 3: 1er:
:: novembre:
30: 26: 22: 17: 16: 11: 10: 5:
:: octobre:
29: 27: 24: 12: 8: 6: 1er:
:: septembre:
28: 23: 21: 18: 15: 10: 3:
:: août:
27: 20:
:: juillet:
23: 15: 13: 9: 7: 1er:
:: juin:
26: 21: 12: 7: 3: 1er:
:: mai:
31: 28: 19: 16: 14: 8: 2:
:: avril:
27: 21: 18: 14: 7:
:: mars:
31: 26: 19: 10:
:: février:
25: 23: 21: 19: 17: 14: 10: 2:
:: janvier:
30: 23: 19: 15: 12:
2005

:: décembre:
22: 16: 8: 5:
:: novembre:
26: 23: 17: 13: 10: 6: 3:
:: octobre:
31: 27: 20: 16: 13: 11: 6: 5:
:: septembre:
29: 28: 25: 15: 13: 11: 8: 7: 5: 3:
:: août:
24: 5: 3:
:: juillet:
14: 13: 12: 8: 7: 6: 5: 4: 2:
:: juin:
29: 28: 25: 23: 22: 21: 20: 17: 13: 9: 6: 2: 1er:
:: mai:
28: 26: 15: 7: 5: 1er:
:: avril:
24: 15: 8: 6: 1er:
:: mars:
26: 10: 8: 5: 2:
:: février:
24: 23: 22: 17: 13: 2:
:: janvier:
31: 20: 15: 13: 12: 6:
2004

:: décembre:
15: 11: 8: 7: 6: 2:
:: novembre:
28: 21: 16: 6:
:: octobre:
29: 27: 26: 22: 17: 14: 6: 5:
:: septembre:
25: 24: 22: 21: 1er: