Retraites, Facebook, Rambouillet, Patrick.


Format d'impression Texte sans onglet Texte sans onglet
Mardi 6 juillet 2010

On finit l’année scolaire sur les genoux. La mobilisation sur les retraites est relayée par un sponsor inattendu : Woerth soi-même-parce-qu’il-le-vaut-bien. Quant à moi, je néglige ce blog, car je lui fais des infidélités coté Facebook.

Facebook

Ce dialogue avec de milliers d’amis inconnus est une forme de militantisme très intéressante, mais dévoreuse de temps.

Surtout , contrairement à ce blog et à l’ensemble de mon site, ça ne laisse aucune mémoire organisée, il est impossible de retrouver un « commentaire » dont la rédaction a pu me demander des dizaines de minutes !

Or, depuis près de 20 ans et grâce à la fée Perline, j’utilise mon site comme une mémoire partagée, où je « transforme en conscience une expérience aussi large que possible » et transmets ces théorisations partielles et provisoires, à disposition de qui veut s’en servir… dont moi-même. Impossible sur Facebook, où la mémoire de chaque dialogue se perd en quelques jours. Il faut tacher d’améliorer ça.

Ce que je vais tenter de m’astreindre à faire : d’une part, reprendre sur mon blog des éléments de mes commentaires Facebook, parce que mon site est doté de moteurs de recherche qui permettent de les y retrouver. D’autre part, écrire des textes un peu consistants qui seront placés sur ce site, par exemple à partir des bouts de commentaires déjà improvisés sur Facebook. Ces textes seront indexés et donc facile à retrouversur mon site, et, depuis FB, je n’aurai qu’à y faire référence en donnant le lien.

Mes premiers essais dans ce genre sont :

- D’abord un texte de rupture avec un « faux ami Facebook », Collectif France Multiculturel, qui diffusait des textes anti-sionistes flirtant avec l’anti-sémitisme, puis s’est révélé un bon petit soldat du dictateur négationniste Ahmadinejad. J’y discute d’une part de « ma vie sur Facebook », d’autre part de la « solution » d’Ahmadinejad (et du CFM) au problème israelo-palestinien : « Que chacun retourne chez soi ». C’est là. Je n’ai pas encore rédigé la synthèse annoncée sur mon point de vue sur le sionisme. En revanche , j’ai mis ici le fantastique témoignage d’Alfredo Kaminsky, le faussaire de la Résistance française puis algérienne, qui fut aussi, quoique anti ou non sioniste… celui des rescapés juifs en partance pour la Palestine, en 1946-47.

- Ensuite un petite synthèses sur les théories du complot. Les « conspirationnistes », anti-sémites ou pas, pullulent sur le net et Facebook leur permet une propagande plus agressive, à laquelle je suis confronté. Problème : tous les « non-conformistes » que sont les écologistes peuvent être tentés par une version « complotiste » de l’Histoire ! Je donne ici quelques exemples particulièrement ambigus (Chouard et l’article 104, Meyssan et le 11 septembre, Kokopelli et l’Hypostase des Archontes, etc) et tente une analyse.

- Plutôt une synthèse de débats sur mon blog d’Alternatives économiques : « La crise de l’Europe du Non. ».

- Sur le même sujet, on trouve ici mon débat avec Jacques Sapir, dans Regards. Mensuel post-capitaliste qui reparaît ! Longue vie au nouveau Regards

Retraites

La bataille sur les retraites accélère.

L’opinion s’est maintenant retournée, comme le montrent et les sondages, et l’énorme succès de la manif du 24 juin. Il faut encore doubler la mise d’ici le prochain rendez-vous, le 7 septembre.

Je m’y active au sein du Collectif Citoyen pour les Retraites où les Verts-EE se retrouvent avec la gauche politique et syndicale, soit dans des meetings comme celui de Lille, soit dans les « Lundis au Soleil », que nous n’avons pas voulu appeler « apéros-retraites », soit dans des articles-argumentaires (dans Le Monde, L’Huma…), sans négliger pour autant les réunions-débats sur l’emploi comme à Garges

Le premier « Lundi au Solieil » de Paris est place de la Bourse, ouvert par Jacques Boutault, le maire Vert de l’arrondissement. Vous pouvez voir ici la video (sur Facebook) de mon intervention (merci Ivan Villa !). Si vous ne pouvez pas, elle s’appuie sur trois thèmes que je développe au meeting de Lille

1. Le renversement de l’opinion est permis par cette convergence associatifs/syndicalistes/politiques réussie par ATTAC et la Fondation Copernic : expliquer, s’opposer, réformer. Il a fallu démonter l’argument démographique, refuser une réforme injuste, il faudra proposer notre réforme juste.

2. Cette réforme juste met au centre la conquête du temps libre (qui d’ailleurs explique que l’on vive plus vieux et en meilleur santé), financée par un repartage des richesses. En 2050, la part du PIB consacré aux retraites devra passer de 13 à 16 % du PIB ; or la part des dividendes dans le PIB (marchand) est passée de 2 à 8 % en trente ans…

3. Ce repartage doit en effet essentiellement peser sur les profits distribués. Ce qui remet en cause la vision de la retraite comme « salaire différé », forme d’épargne dépendant de la durée et du montant de cotisations : chose incompréhensible pour les jeunes qui justement n’arrivent pas çà commencer à cotiser ! La retraite est un droit universel de la personne humaine , conquis par 150 ans de luttes des salariés.

Je pense que cette fois on peut gagner ! D’autant que deux sponsors de poids viennent à notre rescousse : le couple Bettencourt, mère et fille, et le couple Woerth, mari et femme. Ils mettent à nu le vrai nom du sarkozysme : non pas le pétainisme, mais la corruption. Et cette corruption (ou l’abus de biens publics) fait système, entraînant quantité des ministres « abuseurs » à l’image du Président : Amara, Blanc, Boutin, Joyandet…

Quand, le jour de l’intronisation de Sarkozy , Libération avait publié ma tribune, j’avais dû me justifier du terme. Aujourd’hui, la réalité provoque un effet de sidération, tant la France se trouve abasourdie d’être réduite au Brésil de Collor, à l’Argentine de Menem. La droite s’en défend, indignée : c’est une honte de mélanger la vie privée de Woerth et celle de sa femme, c’est même du sexisme que de ne pas reconnaître le droit de sa femme d’avoir un métier. Alors, mettons les choses sur la table.

Par définition , la corruption consiste à échanger une faveur publique contre une faveur privée. Donc la « vie privé » peut en effet être l’occasion d’un outrage au bien public. Là dessus se branche le fait que le ou la compagne partage par définition la vie privée. Tous les « hauts faits » classiques de corruption transitent en général par le ou la compagne, quel qu’en soit le sexe, homosexuel ou hétérosexuel ; rien là de sexiste (cf le mari de Benazir Buttho au Pakistan ou de Gloria Arroyo au Philippines, etc…)

M. Woerth est présumé innocent, mais cela n’empêche pas de mettre noir sur blanc l’accusation pour discuter de ce cas proprement ahurissant. Si l’accusation est exacte, voici ce qui se serait passé. Pour simplifier je n’utilise pas le conditionnel.

Eric Woerth, agent public, plus précisément ministre du budget, est chargé entre autres de traquer la fraude fiscale. Il est par ailleurs, à titre privé, militant UMP et même trésorier . A titre privé toujours il est le mari de Florence W.

Or, dans les enregistrements fameux, on entend Patrice de Maistre, chargé d’affaire de Liliane Bettencourt, troisième fortune de France, expliquer que celle-ci fraude le fisc, et qu’il a engagé Florence Woerth pour l’aider à le faire à la demande de son mari ; ou encore évoquer des dons à des candidats UMP, parti dont Eric Woerth est le trésorier.

Donc EW, ministre en charge de la lutte contre la fraude fiscale, est accusé d’avoir échangé une complicité dans la fraude fiscale contre deux avantages privés : l’embauche de sa compagne (180000 euros par an) et le financement de son parti. Pour lui : 7500 euros , pour son candidat à la présidentielle : 150 000 euros en liquide. Et celui-ci une fois élu surélève le bouclier fiscal : Mme Bettencourt reçoit un chèque 30 millions.

Sarkozy s’indigne « On ferait mieux , au lieu de s’intéresser à ça, de s’intéresser à ceux qui soignent les gens. » Tiens oui, les infirmières, dont on supprime les postes en masse. 30 millions= 1200 infirmières (sans les charges sociale , calcul justifié car l’Etat doit de toute façon combler le déficit de la Sécu.)

C’est comme si Eliot Ness faisait embaucher sa femme par Al Capone en échange d’une donation au maire de Chicago. Et cette France-là prétend faire payer le trou de la retraite aux ouvriers….

A part ça, bonnes et mauvaises nouvelles se succèdent chez les Verts/EE.

Une mauvaise : la mort subite de Patrick Benkemoun, un des piliers infatigables des Verts.

Patrick : rondeur, gentillesse, dévouement. Dans ce département de Seine-Saint-Denis où les Verts m’avaient invité à conduire leur liste en 1986 (ils étaient 3…), il fut le premier élu… en 89. Mais il ne cherchait pas à « faire carrière ». Il a porté à bout de bras l’organisation administrative de la campagne Europe-Ecolgie. Il semble que sa crise cardiaque soit due à la fatigue, il parlait de se mettre à temps partiel pour travailler moins…

Oui, aux Verts, un « soutier » peut mourir de fatigue, dans cette période exaltante mais épuisante. Notre dette à son égard, à l’égard de sa compagne, de ses deux enfants, est immense.

La bonne nouvelle : à la législative partielle des Yvelines (Rambouillet), Anny Poursinoff, Verte/EE, avec un suppléant socialiste, est en tête au premier tour ! En septembre, elle avait d’abord dominé la candidate PS, puis avait perdu d’une voix au second tour. Le juge de l’élection avait estimé que c’était trop peu (cf dans le forum plus bas le rappel d’Hélène sur Rémi !)

Cette fois, Anny : 42,62 %, Poisson (UMP) : 40,7 %, FN : 7,5 %, Front de Gauche : 4 %, Nouveau centre : 3,2, « artisans : 1,3 %, Parti pirate : 0,6 %

La droite a sur le papier plus de réserves, mais la participation est si faible (26,5%) que ça se jouera surtout à la capacité de mobiliser les abstentionnistes du premier tour. En septembre, la somme EE+PS n’était que de 32%, l’UMP était à 43 % au premier tour (mais il y avait un Modem, ex-socialiste). La démission de deux des ministres "abuseurs" n’a de pas eu le temps de peser sur le vote, or c’est une circonscription très catho (l’ancienne de Boutin) qui doit maintenant se pincer le nez pour voter UMP.

Bref, jeudi à Maurepas on s’attend à un meeting encore plus extraordinaire que celui de l’entre-2-tours de septembre !

Adresse de cette page : http://lipietz.net/?breve397

Haut de la page


Forum du blog

Il y a 2 contributions à ce blog.
  • Pari en ligne

    Quels sont vos pronostics : Poursinoff cumulera ou ne cumulera pas ? Si elle quitte la Région, son siège revient à un Front de gauche, je trouve que c’est très bien (je n’ai pas de sympathie particulière pour les communistes mais je pense qu’ils nous seront reconnaissants et nous voir agir en accord avec nos principes à leur profit qui plus est, les dissuadera à l’avenir de nous mettre dans le même panier que les socialistes). Je regrette que cette question n’ait pas été abordée avant le scrutin de façon démocratique.
    Mardi 20 juillet 2010 à 05h15mn51s, par Audrey
    lien direct : http://lipietz.net/?breve397#forum3776
  • Patrick et Rémi

    Oui Patrick était quelqu’un d’extraordinaire : je l’ai connu lorsqu’il est arrivé au CR ... Je me suis demandée ce qu’un collaborateur de son genre pouvait nous apporter :

    une pagaille monstre sur son bureau. Je ne l’ai jamais vu écrire... mais il est vrai que je n’étais pas élue dans les commissions dont il assurait le suivi : sports et Lycées...

    Mais mon dernier combat à la Région fût pour obtenir que les élèves des établissements publics d’Etat pour les jeunes aveugles (INJA) et pour les jeunes sourds (INJS) aient droit, comme nos lycéens "standard" à la clé USB à leur entrée en seconde (une 50aine de clefs en plus...).

    Que n’avais-je pas demandé là... ils n’avaient qu’à être scolarisés comme tout le monde ... et oui c’est cela l’égalitarisme des droits à la sauce socialiste...

    LA bataille en sous-main auprès de la vice présidente socialiste, chargée des Lycées, E.GOUREVITCH fut menée de mains de Maitre par Patrick. Et lorsqu’il fallut aller à l’INJA pour remettre les clefs, juste avant Noël c’est lui qui accompagnait Elisabeth G.... étant moi-même retenue en audience...

    et pour les Jeunes aveugles il est devenu le "porteur de clef"... MERCI Patrick :-)

    Sinon un grand BRAVO... parce que tout le monde l’oublie : la victoire devant le Conseil Constitutionnel fût aussi celle de mon tendre et cher REMI, avocat en droit public bien connu qui s’est arraché les cheveux pour faire le recours en urgence et qui a expérimenté la pagaille verte... et Anny qui a déposé le dossier au Conseil Constitutionnel en oubliant de signer le mémoire... quelle crise de rire... a postériori !


    Mercredi 7 juillet 2010 à 03h50mn43s, par la soeur, ex-conseillère régionale, avocate des sans-papiers (helene@lipietz.net)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve397#forum3774
Calendrier des blogs
<< juillet 2010 >>
lumamejevesadi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
13/07: Anny Poursinoff
6/07: Retraites, Facebook, Rambouillet, Patrick.
les derniers textes du blog du site
Les archives du blog
2014

:: juillet:
18:
:: juin:
3:
:: avril:
24:
:: mars:
22:
:: janvier:
15:
2013

:: décembre:
16: 2:
:: novembre:
17: 3:
:: octobre:
1er:
:: juillet:
27:
:: mai:
14:
:: avril:
25: 4:
:: mars:
19: 16: 11: 8: 4:
:: février:
3:
:: janvier:
26: 24: 22:
2012

:: décembre:
17:
:: novembre:
16: 1er:
:: septembre:
29: 17:
:: août:
4: 1er:
:: juin:
27: 16:
:: mai:
28: 17: 6: 5:
:: avril:
21:
:: mars:
21: 19: 17:
:: février:
23: 17: 10: 4:
:: janvier:
23: 12:
2011

:: décembre:
10:
:: novembre:
29: 21: 8: 7: 4:
:: octobre:
20: 14: 5:
:: septembre:
22: 8:
:: juillet:
15: 2: 1er:
:: juin:
27: 25: 21: 14: 6:
:: mai:
31: 23: 20: 17: 3:
:: avril:
3:
:: mars:
24: 21: 16: 8:
:: février:
23: 2:
:: janvier:
23: 12:
2010

:: décembre:
19: 12: 10:
:: novembre:
23: 22: 12:
:: octobre:
26: 5:
:: septembre:
9: 6:
:: août:
25: 17:
:: juillet:
13: 6:
:: juin:
30: 23: 16: 3:
:: mai:
31: 26: 13:
:: avril:
20:
:: mars:
29: 20: 12:
:: février:
26: 16: 8:
:: janvier:
28: 16: 1er:
2009

:: décembre:
22: 7:
:: novembre:
23: 15: 13: 7: 1er:
:: octobre:
23: 20: 12: 7: 5: 3: 1er:
:: septembre:
28: 25: 21: 13: 8:
:: août:
30: 24: 18:
:: juillet:
26: 24:
:: juin:
28: 10: 9: 6: 5:
:: mai:
30: 23: 17: 10: 2:
:: avril:
24: 20: 11: 5: 1er:
:: mars:
8: 1er:
:: février:
22: 13: 8: 6: 1er:
:: janvier:
21: 16: 10:
2008

:: décembre:
19: 14: 8: 1er:
:: novembre:
23: 19: 13: 5:
:: octobre:
26: 19: 12: 9:
:: septembre:
30: 21: 14: 7:
:: août:
31: 26: 19:
:: juillet:
14: 4:
:: juin:
29: 20: 14: 7:
:: mai:
29: 24: 18: 10: 5:
:: avril:
25: 19: 13: 5:
:: mars:
28: 21: 13: 6: 2:
:: février:
23: 9: 6: 4: 1er:
:: janvier:
24: 18: 11: 6:
2007

:: décembre:
21: 14: 9: 2:
:: novembre:
29: 25: 23: 22: 16: 9: 4:
:: octobre:
28: 26: 20: 12: 9: 7: 4:
:: septembre:
30: 29: 22: 20: 16: 12: 9:
:: août:
29: 19:
:: juillet:
31: 14: 8: 7: 1er:
:: juin:
28: 25: 18: 13: 11: 8: 3:
:: mai:
26: 19: 14: 12: 7: 5: 4:
:: avril:
27: 24: 20: 15: 13: 7: 2:
:: mars:
29: 27: 26: 24: 22: 20: 17: 11: 6:
:: février:
23: 17: 12: 9: 2:
:: janvier:
31: 29: 24: 23: 22: 21: 18: 13: 8: 6:
2006

:: décembre:
23: 17: 15: 10: 6: 3: 1er:
:: novembre:
30: 26: 22: 17: 16: 11: 10: 5:
:: octobre:
29: 27: 24: 12: 8: 6: 1er:
:: septembre:
28: 23: 21: 18: 15: 10: 3:
:: août:
27: 20:
:: juillet:
23: 15: 13: 9: 7: 1er:
:: juin:
26: 21: 12: 7: 3: 1er:
:: mai:
31: 28: 19: 16: 14: 8: 2:
:: avril:
27: 21: 18: 14: 7:
:: mars:
31: 26: 19: 10:
:: février:
25: 23: 21: 19: 17: 14: 10: 2:
:: janvier:
30: 23: 19: 15: 12:
2005

:: décembre:
22: 16: 8: 5:
:: novembre:
26: 23: 17: 13: 10: 6: 3:
:: octobre:
31: 27: 20: 16: 13: 11: 6: 5:
:: septembre:
29: 28: 25: 15: 13: 11: 8: 7: 5: 3:
:: août:
24: 5: 3:
:: juillet:
14: 13: 12: 8: 7: 6: 5: 4: 2:
:: juin:
29: 28: 25: 23: 22: 21: 20: 17: 13: 9: 6: 2: 1er:
:: mai:
28: 26: 15: 7: 5: 1er:
:: avril:
24: 15: 8: 6: 1er:
:: mars:
26: 10: 8: 5: 2:
:: février:
24: 23: 22: 17: 13: 2:
:: janvier:
31: 20: 15: 13: 12: 6:
2004

:: décembre:
15: 11: 8: 7: 6: 2:
:: novembre:
28: 21: 16: 6:
:: octobre:
29: 27: 26: 22: 17: 14: 6: 5:
:: septembre:
25: 24: 22: 21: 1er: