Campagne Voynet

Format d'impression Texte sans onglet Texte sans onglet
Samedi 7 avril 2007

Cette semaine, vacances du Parlement. J’en profite pour faire un peu la campagne de Dominique. Mon travail au PE et la santé de Francine m’ont jusqu’ici cantonné à la rédaction d’articles présentant les positions des Verts, dans Alternatives internationales, Alternatives économiques, Libération, Politis, L’Economie politique, le Nouvel Obs et à nouveau Politis.

Mission : je dois parler 35 minutes à Strasbourg sur l’emploi et l’Europe, et 7 à 8 minutes à Paris sur l’international et les rapports Nord Sud.

Strasbourg

À Strasbourg, j’ai tout mon temps puisqu’on m’a demandé l’exposé programmatique principal. Insistant sur la différence entre "décroissance" et "décroissance de l’empreinte écologique", je détaille les diverses formes de création d’emplois écologistes : reconversion vers les industries moins polluantes qui sont en général plus intensives en travail, le partage du travail surtout du côté de la durée de vie active, et on m’a demandé d’insister surtout sur le tiers secteur, l’économie sociale et solidaire.

Je ne re-détaille pas ici, vous trouverez mon discours, y compris sa traduction en langage des signes, sur le site de Dominique. Comme cette improvisation sur des sujets que je connais par cœur ne me demande pas beaucoup d’effort, je glisse quelques considérations personnelles sur la difficulté de la campagne. Le fameux problème du « vote utile » rejoint finalement le problème fondamental de l’écologie : la valeur de responsabilité est plus dure à assumer que les valeurs de liberté ou d’égalité. Car elle suppose qu’on n’attende pas que le voisin commence. Or c’est le même problème pour les votes : si les gens ont peur de voter Vert, c’est qu’ils ont peur que, les autres n’en faisant pas autant, leur voix soient perdues…

Le discours de Dominique, extrêmement combatif et même, sur la fin, émouvant, développe d’une autre façon le même thème : la panique qui se propage à gauche devant la perspective Sarkozy amène des électeurs socialistes à voter Bayrou et des électeurs Verts à voter Ségolène !

Je dois dire que j’admire le courage et la ténacité de Dominique face à l’adversité. À la sortie je vais boire un coup avec son équipe. On évoque ma campagne de l’été 2001. « Ca devait être encore plus dur », me disent-ils. « Certes, mais ce n’est pas celui ou celle qui est dans l’épicentre de la bataille, comme Arjuna au début de la Bagavat Gita, qui souffre le plus. Ce sont ses proches. Je suppose que c’est elle qui vous remonte le moral ? – En effet ! »

Paris

Le meeting de Paris remplit à peu près la Mutualité, soit plus que nos rendez-vous précédents au Cirque d’hiver. Ici, l’enthousiasme de la foule des militants est déchaînée, surtout celui des jeunes : on se croirait presque dans un meeting de la gauche ou de l’extrême gauche classique ! Sauf que c’est en Vert…

Dans mon intervention, (vous pouvez suivre chacune des interventions qui suivent en allant à la page « Toute la mutu en video » sur le site de Dominique), beaucoup plus courte qu’à Strasbourg, je ne peux pas cette fois me permettre de développer le fond, alors je développe encore plus fortement cette idée de responsabilité, reprenant le mot de Dostoïevski qu’aime à citer Emmanuel Lévinas : « Nous sommes tous responsable de tout et devant tous, et moi particulièrement » ! Alors moi, particulièrement, je vote Voynet en faisant confiance que beaucoup en feront autant, que beaucoup s’engageront concrètement dans le combat pour sauver la planète.

Le discours de Voynet est un perfectionnement de celui de Strasbourg, mais le plus intéressant est l’intervention des grands témoins. C’est-à-dire Juan Carlos Lecomte, mari d’Ingrid Bétancourt, et les trois syndicalistes ou associatifs. L’intervention de Juan Carlos, que je traduis au fur et à mesure, est très sympa : petit point sur la Colombie mais surtout : « Dominique, ne te soucie pas des sondages ! Quand Ingrid s’est présentée aux sénatoriales de 1998, elle n’était même pas cotée pour les sondeurs et elle a fait le meilleur résultat de tous les sénateurs ! »

Plus délicate est la situation des trois autres grands témoins : l’ancienne secrétaire générale de la FSU, Monique Vuaillat, Sébastien Genest, président de France Nature Environnement, et Régis Hochard, porte-parole national de la Confédération paysanne. Plus difficile puisque il n’est évidemment pas question qu’ils soutiennent explicitement Dominique Voynet (ce serait comme si le secrétaire général de la CGT appelait à voter pour la candidate du parti communiste !) mais en même temps, s’ils sont là, ils indiquent, de fait, leur préférence. Je suis cureux de voir comment ils vont s’y prendre.

Pour Monique Vuaillat, pas de problème. D’abord, elle n’est plus secrétaire générale de la FSU et du SNES, et d’autre part, cela fait plusieurs années que l’on sait qu’elle vote Vert, qu’elle a voté Oui pour la Constitution européenne etc. Elle est là en amie, presque en militante, exposant un programme écologiste pour l’éducation.

Beaucoup plus compliqué est le problème de Sébastien Genest. France Nature Environnement est l’épine dorsale de l’Alliance pour la Planète, réseau d’associations qui s’est trouvé un porte-parole spectaculaire avec Nicolas Hulot. Or, Nicolas, sous-estimant sans doute le cynisme des candidats productivistes, s’est enfermé dans le Pacte qu’il a fait signer à tous les candidats. Du coup, au lieu de politiser l’associationnisme environnementaliste, il a associativisé, dépolitisé le combat écologiste. Je l’ai dit, ce n’est pas le problème principal de cette campagne, mais cela joue dans le faible score que risque de faire Dominique Voynet. Les présidents des grandes associations sont en train de s’en rendre compte, et doivent donc soutenir la candidate de l’écologie sans avoir l’air de trop s’engager politiquement. Jusqu’au dernier moment, je ne douterai pas que Nicolas Hulot trouvera (au niveau de la profession de foi des candidats ?) le moyen d’en faire le maximum pour la candidate verte, mais il est peut-être un peu tard.

Voyons donc comment s’en tire Sébastien Genest. Eh bien tout simplement en soulignant les très larges convergences entre le programme des Verts et le sien… et surtout par une petite incidente qui n’a l’air de rien : « Sur le terrain, pour défendre l’écologie, on trouve les militants associatifs et les élus locaux Verts… ».

C’est très fort et très subtil , car d’abord c’est très juste, cela renvoie à la réalité de qui se bat vraiment pour l’écologie, et, au-delà d’un soutien à Dominique, c’est l’ensemble de notre militantisme, y compris le militantisme anonyme de tous les écologistes associatifs ou politiques, qui se trouve valorisé. Revenu s’asseoir à côté de moi, il me confiera : « Moi même, je suis totalement inconnu… comme toi tu as disparu en devenant député européen ».

Encore plus compliqué est le problème de Régis Hochard, qui n’en est pas à sa première apparition aux côtés de la candidate des Verts : il a déjà fait un voyage à Fribourg, à l’insu de son plein gré, à ses côtés en covoiturage. Le plus célèbre des anciens porte-parole de la Confédération paysanne, José Bové, est candidat, et donc est concurrent de Dominique. La Confédération paysanne a très fermement souligné qu’elle ne le soutenait pas. Il ne peut donc pas, lui, soutenir Dominique. Et pourtant, la Confédération paysanne sait très bien que dans la réalité, ce sont surtout des militants Verts qui les aident dans le combat contre les OGM. Par ailleurs, il est manifeste que, suite à la non-dynamique du Non, ou plutôt, à l’anti-dynamique qui a fait reculer d’un coup la Confédération paysanne 20 ans en arrière dans les résultats aux élections professionnelles, une réflexion a commencé sur l’intérêt qu’il y aurait eu, d’un point de vue syndical, à soutenir les Verts dans leur Oui de combat pour un TCE qui aurait placé enfin l’agriculture sous le contrôle des élus et leur donnait même un droit de veto sur les OGM. 

Tout ce que peut faire Régis, c’est donc affirmer avec force la convergence programmatique toute particulière entre la Confédération paysanne et les Verts, mais en même temps, il doit bien s’en distancer. Et il le fait de façon fort intéressante, sur la question de l’agriculture bio, indiquant qu’eux considèrent que c’est l’ensemble de la qualité de l’agriculture qui doit être améliorée, et qu’il ne suffit pas développer un secteur d’agriculture de très haute qualité environnementale destiné seulement à la consommation des riches. Il s’agit là vraisemblablement d’une allusion subliminale au débat des semaines précédentes sur l’abaissement du seuil de contamination accidentelle par les OGM de 0,9 à 0,1 %. Il croit, apparemment, que les Verts ont voté les amendements (proposés par Nature et progrès Belgique, mais repris de façon assez démagogique par le PS et l’UEN), visant à baisser le seuil de contamination accidentelle à 0,1% mais seulement pour le bio. On se souvient, et Dominique le rassurera sur ce point, que les Verts avaient voté l’abaissement à 0,1% pour tous, et s’étaient abstenus sur cet amendement dangereux.

Régis Hochard, au nom de la Confédération paysanne, conclut en souhaitant à Dominique « Bon courage et bonne chance pour les 15 derniers jours qui restent ». Réflexion faite, ce vœu n’est pas que de pure politesse. Bien sûr, elle ne « décolle » pas dans les sondages publiés ; mais nous savons que ces sondages sont fortement redressés à la baisse pour les intentions de voter Vert. Du coup, ces sondages ne reflètent absolument pas ce que je vois et entends autour de moi, où, Ségolène n’ayant pas véritablement convaincu, et Bayrou apparaissant comme à la fois un danger pour elle et une protection contre le quatrième larron, Le Pen, le temps du vote pour ses propres idées va peut-être arriver ! L’argument du vote utile a sans doute épuisé sa magie. Même en négatif : je rencontre des gens qui me disent : « Je ne sais plus pour qui voter, alors, je voterai Voynet ». Ce qui veut dire « Je ne sais plus ce que me dicte la tactique, alors je voterai stratégiquement, selon mes convictions. ».

Ce n’est pas un si mauvais argument…

Adresse de cette page : http://lipietz.net/?breve227

Haut de la page


Forum du blog

Il y a 7 contributions à ce blog.
  • Voter sur internet pour dire aux Candidats les RAISONS de votre futur vote réel

    Bonjour,

    Influencer le "Vote réel", par un "Vote internet" sur une page indépendante (en quelques clicks : une démocratie indépendante sur internet !)

    "Pourquoi" : Cochez les raisons de votre Vote ... "Pour qui" : Cochez le Candidat pour qui vous votez

    Pour dire ce que vous attendez ... pour dire POURQUOI vous voterez le 22 avril ! : http://toni.mi.free.fr/pg_eco_elections_presidentielles _pour_qui_voter.php

    Et après avoir voté, faites connaitre "pourquoi-nos-votes" à d’autres gens ...

    Aidez-nous "à lancer cette page" pour passer un "message fort" aux Candidats sur le POURQUOI des votes.

    Cordialement, Toni Mi Les Candidats choisis sont classés par ordre de : 1) Capacité de répondre aux problèmes français et mondiaux 2) Capacité de répondre aux problèmes écologiques et de créer de l’emploi dans les nouvelles technologies écolos ...


    Mardi 17 avril 2007 à 05h48mn37s, par Toni Mi (martigrange@aol.com)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve227#forum1467
  • vote utile : veille et lendemain d’élection

    L’appel à "voter utile" (Royal) au 1er tour de l’élection présidentielle repose sur une "arnaque" qui le rend peu "attractif", même pour ceux qui se soucient de l’absence éventuelle de la gauche au 2ème tour : la veille de l’élection, le PS nous dit : "votez Royal, même si vous auriez préféré voter Verts", et le lendemain, il nous dira "voyez le faible score des Verts : cela prouve qu’ils sont peu entendus, peu soutenus, peu utiles".

    Que Royal dise "je connais le poids réel des Verts et de leurs idées (10% pour le moment) ; c’est pourquoi, quelque soit leur score au 1er tour, qui sera diminué par l’effet "vote utile", je les prendrai en compte à leur juste mesure dans l’accord programmatique et dans l’accord électoral des législatives", et alors on pourra repenser à son "vote utile". En attendant, le vote utile, c’est de donner aux idées des Verts la force dont elles ont besoin pour progresser : voter Voynet.


    Lundi 9 avril 2007 à 17h24mn06s, par jseb (j_seb_44@yahoo.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve227#forum1451
    • vote utile : veille et lendemain d’élection

      Le pire étant qu’un Bayrou serait probablement bien plus disposé à négocier avec les Verts qu’un PS aux équilibres internes suffisamment fragiles pour ne guère avoir quoi que ce soit à céder à quelque autre parti que ce soit.

      Par ailleurs, jamais le PS ne soutiendra l’introduction de la proportionnelle aux législatives.

      Et enfin, avec par exemple, parmi les réels proches de Royal Montebourg et Chevènement qui ne cachent guère leurs sympathies pour l’industrie nucléaire, je vois assez mal les Verts peser bien lourd dans les arbitrages à venir : sans doute moins lourd encore que sous Jospin.


      Jeudi 12 avril 2007 à 13h28mn01s, par Gus (skolem@4jn1n.freesurf.fr)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve227#forum1460
      • vote utile : veille et lendemain d’élection Peser avec Bayrou ? Quels députés pour quelle majorité avec Bayrou ? Des députés élus grâce à l’UMP ? Peser avec Sarkozy ? Non, les gens ne s’en foutent pas : l’écologie c’est comme la cigarette pour un fumeur. "Il faut vraiment que j’arrête de fumer. Dès demain." "La planète est vraiment en danger (cf. Hulot). Agir est une priorité. Demain". Tant que le couteau n’est pas sous la gorge.
        Vendredi 13 avril 2007 à 01h59mn54s, par Joke (pj.mi@free.fr)
        lien direct : http://lipietz.net/?breve227#forum1461
      • vote utile : veille et lendemain d’élection ce qu’il y a de fort chez bayrou, c’est qu’il arrive à faire croire à tout le monde qu’il pourrait très bien intégrer leurs idées dans son programme. Et il faudrait voter pour lui sans savoir quel arbitrage sera rendu !!!! Non il n’est pas souhaitable que "tout le monde exerce le pouvoir avec tout le monde". Car oui il est souhaitable que les électeurs puissent exprimer un choix entre des projets politiques différents et que ce choix soit respecté. Que Bayrou présente son projet. Puis qu’il fasse des alliances pour le mettre en oeuvre. Et qu’il assume qu’il devra pour cela affronter une ou des opposition(s). Mais qu’il ne prétende pas que tous les projets sont conciliables. Qu’il cesse de réduire les oppositions politiques et de projets à des oppositions de personnes et de partis (qui existent par ailleurs...) ! Qu’il cesse de réduire la politique à de la technique, à du "bon sens de bon père de famille" !
        Vendredi 13 avril 2007 à 10h50mn50s, par jseb
        lien direct : http://lipietz.net/?breve227#forum1462
        • parti utile : veille et lendemain d’élection

          Tout ce que je veux dire, c’est que l’écologie a plus de chance de peser dans la conduite de quelque gouvernement que ce soit si soixante députés écologistes sont élus plutôt que si vingt sont élus.

          Or, à nombre d’électeurs constants, avec le PS au pouvoir (et donc, pas de proportionnelle) les verts auront 20 députés. Avec la proportionnelle, ils peuvent en espérer 60.

          Reste donc à savoir si les verts se donnent la vocation d’incarner l’écologie sur la scène politique française ou s’il s’agit, comme deux ou trois autres petits partis de gauche, d’incarner une certaine pureté à une certaine idéologie.


          Vendredi 13 avril 2007 à 14h11mn04s, par Gus (skolem@4jn1n.freesurf.fr)
          lien direct : http://lipietz.net/?breve227#forum1463
          • parti utile : veille et lendemain d’élection je crois que les verts ont déjà tranché cette question et c’est précisément la raison pour laquelle je les soutiens. Ils laissent la pureté (et l’inefficacité chronique) à d’autres et cherchent à "rentabiliser" au maximum le poids électoral et la force que leur donnent les électeurs en essayant d’être le plus efficace possible au sein de coalitions de majorité au plan local, régional ou (1 fois) national. Ce qui ne veut pas dire accepter tous les compromis et toutes les alliances... Tout est question de stratégie (tactique ?) pour viser l’efficacité maximum à court et moyen terme !! (plus le temps d’attendre le long terme !!)
            Samedi 14 avril 2007 à 09h46mn08s, par jseb
            lien direct : http://lipietz.net/?breve227#forum1464
Calendrier des blogs
<< avril 2007 >>
lumamejevesadi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
27/04: L’heure de gloire des centristes
24/04: Élection, dures leçons.
20/04: Colombie. Présidentielle. Europe.
15/04: Rocard-Bayrou-Voynet
13/04: Marchés publics, vins, aviation, redistribution
7/04: Campagne Voynet
2/04: C6R. Ecole Rampal. Législatives
les derniers textes du blog du site
Les archives du blog
2014

:: juillet:
18:
:: juin:
3:
:: avril:
24:
:: mars:
22:
:: janvier:
15:
2013

:: décembre:
16: 2:
:: novembre:
17: 3:
:: octobre:
1er:
:: juillet:
27:
:: mai:
14:
:: avril:
25: 4:
:: mars:
19: 16: 11: 8: 4:
:: février:
3:
:: janvier:
26: 24: 22:
2012

:: décembre:
17:
:: novembre:
16: 1er:
:: septembre:
29: 17:
:: août:
4: 1er:
:: juin:
27: 16:
:: mai:
28: 17: 6: 5:
:: avril:
21:
:: mars:
21: 19: 17:
:: février:
23: 17: 10: 4:
:: janvier:
23: 12:
2011

:: décembre:
10:
:: novembre:
29: 21: 8: 7: 4:
:: octobre:
20: 14: 5:
:: septembre:
22: 8:
:: juillet:
15: 2: 1er:
:: juin:
27: 25: 21: 14: 6:
:: mai:
31: 23: 20: 17: 3:
:: avril:
3:
:: mars:
24: 21: 16: 8:
:: février:
23: 2:
:: janvier:
23: 12:
2010

:: décembre:
19: 12: 10:
:: novembre:
23: 22: 12:
:: octobre:
26: 5:
:: septembre:
9: 6:
:: août:
25: 17:
:: juillet:
13: 6:
:: juin:
30: 23: 16: 3:
:: mai:
31: 26: 13:
:: avril:
20:
:: mars:
29: 20: 12:
:: février:
26: 16: 8:
:: janvier:
28: 16: 1er:
2009

:: décembre:
22: 7:
:: novembre:
23: 15: 13: 7: 1er:
:: octobre:
23: 20: 12: 7: 5: 3: 1er:
:: septembre:
28: 25: 21: 13: 8:
:: août:
30: 24: 18:
:: juillet:
26: 24:
:: juin:
28: 10: 9: 6: 5:
:: mai:
30: 23: 17: 10: 2:
:: avril:
24: 20: 11: 5: 1er:
:: mars:
8: 1er:
:: février:
22: 13: 8: 6: 1er:
:: janvier:
21: 16: 10:
2008

:: décembre:
19: 14: 8: 1er:
:: novembre:
23: 19: 13: 5:
:: octobre:
26: 19: 12: 9:
:: septembre:
30: 21: 14: 7:
:: août:
31: 26: 19:
:: juillet:
14: 4:
:: juin:
29: 20: 14: 7:
:: mai:
29: 24: 18: 10: 5:
:: avril:
25: 19: 13: 5:
:: mars:
28: 21: 13: 6: 2:
:: février:
23: 9: 6: 4: 1er:
:: janvier:
24: 18: 11: 6:
2007

:: décembre:
21: 14: 9: 2:
:: novembre:
29: 25: 23: 22: 16: 9: 4:
:: octobre:
28: 26: 20: 12: 9: 7: 4:
:: septembre:
30: 29: 22: 20: 16: 12: 9:
:: août:
29: 19:
:: juillet:
31: 14: 8: 7: 1er:
:: juin:
28: 25: 18: 13: 11: 8: 3:
:: mai:
26: 19: 14: 12: 7: 5: 4:
:: avril:
27: 24: 20: 15: 13: 7: 2:
:: mars:
29: 27: 26: 24: 22: 20: 17: 11: 6:
:: février:
23: 17: 12: 9: 2:
:: janvier:
31: 29: 24: 23: 22: 21: 18: 13: 8: 6:
2006

:: décembre:
23: 17: 15: 10: 6: 3: 1er:
:: novembre:
30: 26: 22: 17: 16: 11: 10: 5:
:: octobre:
29: 27: 24: 12: 8: 6: 1er:
:: septembre:
28: 23: 21: 18: 15: 10: 3:
:: août:
27: 20:
:: juillet:
23: 15: 13: 9: 7: 1er:
:: juin:
26: 21: 12: 7: 3: 1er:
:: mai:
31: 28: 19: 16: 14: 8: 2:
:: avril:
27: 21: 18: 14: 7:
:: mars:
31: 26: 19: 10:
:: février:
25: 23: 21: 19: 17: 14: 10: 2:
:: janvier:
30: 23: 19: 15: 12:
2005

:: décembre:
22: 16: 8: 5:
:: novembre:
26: 23: 17: 13: 10: 6: 3:
:: octobre:
31: 27: 20: 16: 13: 11: 6: 5:
:: septembre:
29: 28: 25: 15: 13: 11: 8: 7: 5: 3:
:: août:
24: 5: 3:
:: juillet:
14: 13: 12: 8: 7: 6: 5: 4: 2:
:: juin:
29: 28: 25: 23: 22: 21: 20: 17: 13: 9: 6: 2: 1er:
:: mai:
28: 26: 15: 7: 5: 1er:
:: avril:
24: 15: 8: 6: 1er:
:: mars:
26: 10: 8: 5: 2:
:: février:
24: 23: 22: 17: 13: 2:
:: janvier:
31: 20: 15: 13: 12: 6:
2004

:: décembre:
15: 11: 8: 7: 6: 2:
:: novembre:
28: 21: 16: 6:
:: octobre:
29: 27: 26: 22: 17: 14: 6: 5:
:: septembre:
25: 24: 22: 21: 1er: