Poissy-Plaisir : premiers enseignements

Format d'impression Texte sans onglet Texte sans onglet
Lundi 12 octobre 2009

La politique comme l’histoire est une sorte de science expérimentale dont il est difficile (et dangereux ) de monter les expériences, expériences qu’on ne peut pas renouveler et modifier à sa guise. L’expérience de ma candidature « Les Verts- Europe Écologie » dans la 12è circonscription des Yvelines doit donc être analysée avec le plus grand soin. Vous avez ici les résultats globaux mais je citerai des résultats plus fins.

Premier enseignement : l’UMP est en mauvaise posture. Un « people » multi-champion olympique, avec une énorme couverture de presse (qui prend dans le cas du gratuit Direct Matin une dimension qui devrait la faire réintégrer dans ses frais de campagne), se retrouve en position d’être battu dans une circonscription que la droite tient depuis plus d’un quart de siècle. David Douillet obtient 44% en asséchant littéralement ses réserves de voix « divers droite » et extrême droite : 6,5 % au total. Sur le papier la droite n’a donc que 50,5 %. Le socialiste Frédérik Bernard en obtient 21,9 %. Dans la 10e circonscription, à Rambouillet, au soir du premier tour, la droite totalisait 51 % (dont 44% également pour J.F. Poisson), et Anny Poursinoff seulement 20,2%. Et pourtant la droite ne l’a emporté que de 5 voix au second tour !

Le socialiste Frédérik Bernard part donc avec plus de cartes en main que la verte Anny Poursinoff… sur le papier. Rassemblera-t-il aussi bien qu’elle, et cette fois l’emportera-t-il fût-ce de 5 voix ? Ce sera l’enseignement principal du second tour dans cette nouvelle « expérience ».

Reste que D. Douillet a fait un score nettement meilleur que ce que semblaient annoncer de discrets sondages. L’expérience de Rambouillet a été pour l’UMP un véritable électrochoc dont elle a tiré toutes les leçons à Poissy. Le candidat Douillet s’est tu prudemment sur tous les thèmes portés par Nicolas Sarkozy, dont le nom n’était pas cité dans ses tracts. Il s’est ouvertement désolidarisé des projets les plus contestés de l’UMP des Yvelines, qui me servaient de chevaux de bataille : la Formule 1 à Flins, le trajet « Perben » de l’autoroute A104. Surtout, l’UMP a activé tous ses réseaux (notamment sportifs, y compris en dehors de la circonscription), et a mobilisé à fond ses électeurs (personnes âgées, maisons de retraite) dès le premier tour. Résultat : Douillet cartonne (enfin, chez les 25 % de votants…), aussi bien dans les petites communes bourgeoises que dans les quartiers populaires dépolitisés.

Second enseignement : je subis un échec personnel qui ne doit pas cacher qu’Europe Écologie se consolide à un haut niveau. Mon insuccès à renouveler l’exploit d’Anny Poursinoff (qui avait devancé le PS au premier tour à Rambouillet) vient d’une double dissymétrie. J’étais « parachuté dans ma circonscription » (ce à quoi je m’étais refusé tout l’été, pour céder finalement, fin août, à l’invitation pressante des Verts-Yvelines), alors qu’Anny représentait la sienne depuis 16 ans au Conseil régional, avec un lien très fort au milieu associatif.

Surtout, alors que le PS était en crise à Rambouillet (son candidat habituel partait sous l’étiquette Modem !), il est, dans la 12e circonscription, en pleine reconstruction, encore fragile. Depuis l’an dernier, il a emporté les deux villes du nord (Poissy en son propre nom et Carrières avec un PRG qui était son candidat législatif en 2007), et le canton du sud de la circonscription. Même la fragilité de cette reconquête a joué en sa faveur : jusque chez nos partisans, le discours « ne pas fragiliser Frédérik Bernard à la mairie de Poissy » avait du succès.

Le PS est donc resté ici devant les écologistes et aura l’honneur de nous représenter au second tour. Il a, comme je le lui ai promis depuis le début, tout mon soutien. Contrairement aux socialistes (qui ont distribué au dernier moment un tract donnant comme deuxième raison de choisir son candidat : « habiter dans la circonscription »), nous nous sommes bien gardé de toute publicité comparative de ce genre. Ce qui aurait été facile : ayant à peine adopté comme base de sa refondation le refus du cumul des mandats, le PS choisit un candidat qui devra se partager entre la mairie et l’Assemblée nationale !

Ce point est d’ailleurs intéressant. Les électeurs de Poissy qui se sont portés sur leur maire auraient sans doute très majoritairement rejeté le cumul des mandats, dans un sondage abstrait. Mais, s’agissant de leur propre ville, ils n’hésitent pas à choisir la perspective d’un député-maire !

Cet « effet-maire » fut pour moi dévastateur. C’est à Poissy (et à Carrières) que Frédérik Bernard creuse l’écart, alors que je limite le retard sur le canton socialiste du sud et le devance partout ailleurs (mais ce sont de petits bourgs).

Cela dit, cette campagne marque, après le premier tour d’Anny, la consolidation d’Europe Ecologie à un haut niveau. En juin 2007, les Verts pesaient 3,8 % et le PS-PRG : 21,6 %. Deux ans plus tard, l’écart s’est tellement resserré qu’il n’a plus du tout la même signification : de 14,8 % à 21,9 % ! L’écologie politique est désormais du même ordre de grandeur que la sociale-démocratie, avec des variations résultant des spécificités de l’élection : caractère « idéologique » (aux européennes) ou « local » du choix demandé aux électeurs, état local des forces en présence.

Parmi ces rapports de force il faut compter, on l’a vu, le niveau institutionnel (dans la 10è circonscription, Anny était plus « gradée institutionnellement » que sa concurrente socialiste) mais aussi la capacité militante. La 12è circonscription était pour les Verts une terre de mission où nous pouvions compter sur une dizaine de militants disponibles. En outre, quand l’UMP et le PS pouvaient compter sur le secours des circonscriptions voisines pour venir remplir des meetings de 400 personnes, il ne fallait pas compter sur les Verts (sauf leurs dirigeants) pour se déplacer. Même les candidats verts aux prochaines régionales qui avaient une occasion en or de se faire connaître et de roder leurs arguments pour la prochaine campagne ne se sont pas tous dérangés… Sans l’implication, d’abord prudente, puis de plus en plus convaincue des militants associatifs (surtout de Vivre Sa Ville, dont ma suppléante Sophie est secrétaire), les Verts, même en s’arrachant les tripes, n’auraient pu compter sur un tel résultat.

Eh oui , nous nous sommes arraché les tripes. On a vanté sur le site, dans une charmante video, le travail abattu par les femmes de la campagne. On a oublié le back office, Cléo qui assurait la transcription des textes (pour le site lipietz2009.net, pour ce blog-ci, et pour celui d’Alternatives économiques) que je lui dictais chaque nuit jusqu’à 3 heures du matin, avant de les lui transmettre par internet. Rendons hommage aux hommes : Jean-Paul, mon directeur de campagne, Pascal le vidéaste conquis par les charmes du tractage, Joël déjà conquis et… peu d’autres.

Ces multiples handicaps de départ avaient convaincu la presse que nous ne pèserions rien. Pendant près d’un mois, elle a réduit l’enjeu à un affrontement Douillet-le socialiste. Seulement dans la dernière semaine, à force d’affirmer ma confiance dans notre résultat, j’ai pu faire passer le message que la compétition était plus ouverte, et enrayer la « prophétie auto-réalisatrice » des medias. Il y a deux ans , les Verts se demandaient s’ils passeraient la barre des 5%. Il y a six mois, Dany Cohn-Bendit espérait faire « 10+x % » Nous savons maintenant que x est de l’ordre de 5 pour une législative, pouvant pousser à 10% comme avec Anny… Et pour les régionales ? Mystère.

Pour les régionales Ile-de-France par exemple, on va encore partir avec des handicaps : nouveauté de Cécile Duflot face à JP Huchon en place, faible implantation institutionnelle et militante des Verts dans la plupart des départements, etc. Même en supposant que tous les Verts s’arrachent les tripes comme l’on fait ceux de la 12è circonscription, on ne pourra là encore compenser que par une grosse implication des « Europe Ecologie non verts » pour espérer un pareil résultat. Et, si l’on prétend dépasser le PS, il faudra une énorme implication des non-verts.

Et c’est là que le bât blesse. Relevant le nez du guidon, je mesure le chemin à faire. Les partisans de l’ouverture maximale, chez les Verts, sont retoqués dans les élections internes des Verts. C’est le cas de Natalie Gandais, porte parole des Verts Ile de France en charge des relations avec les associations, et reconnues d’elles dans la problématique « agriculture-tiers monde-alimentation-santé ». Les nombreuses personnalités et militants non-verts dont elle avait gagné l’intérêt pour notre future campagne ont été accueillis fraîchement par Jean-Vincent, l’actuel président du groupe vert au Conseil régional. En gros : On prendra les deux plus connus pour « tirer » nos listes… et pour les autres on verra. Le moindre vert ayant de l’entregent (ou pas de concurrent) en interne, mais totalement inconnu à l’extérieur des Verts, semble privilégié par rapport à des militants « hors parti » mais ayant une aura locale ou professionnelle considérable.

Pour mémoire : sur les 4 élus d’Europe-Ecologie en Ile-de –France, 3 sont membres des Verts. Le premier était Dany Cohn-Bendit, le second Pascla Canfin, un des plus remarqués jeunes journalistes de Alternatives économiques, auteur déjà de plusieurs livres très pédagos, la troisième Karima Delli, animatrice de Jeudi noir et de Sauvons les riches, qui avait mis le fils Sarko en difficulté devant les caméras.

Dans ces conditions, la candidature de Cécile Duflot est très mal partie. Il faut d’urgence redresser la barre. Nous pouvons construire une liste Ile-de-France Ecologie du tonnerre, et sur la liste de quelque 250 noms, mettre au moins 125 militant-e-s non verts significatifs, voire plus si cela représente un encore plus large rassemblement.

Car, troisième enseignement : comme le dit Emmanuelle Cosse (ex Act-up), c’est bien « à Europe-Ecologie que ça se passe ». Par rapport à 2007, le Modem dévisse de 12,6 % à 7,75%, la « gauche de la gauche », cette fois unie dans le Front de Gauche avec soutien NPA, passe de 6,3% à 4,9%. Politis n’avait pas daigné consacrer un article à ma candidature et titrait à trois jour du scrutin sur « l’élargissement du Front de gauche » ! Ce qui ne veut pas dire qu’il ne reste plus de militants, parfois extraordinaires, au PCF par exemple. Ainsi, le Front de Gauche me devance au Valibout (quartier difficile de Plaisir) grâce au dévouement d’un de ses militants.

Mais le Front de Gauche et le NPA semblent complètement encombrés de débats byzantins sur les alliances de second tour, le candidat (du Parti de Gauche) François Delapierre posant ses conditions pour accorder au candidat de gauche arrivé en tête le logo du Front de Gauche : « pas si le Modem apporte son soutien » ! Peu importe : le Parti Communiste ne fait pas tant de manières.

Quant au candidat du Modem, Richard Bertrand, il manque lui aussi de chaleur envers Frédérik Bernard, au soir du premier tour. Peu importe : Anny avait dû se passer du soutien du candidat Modem, mais avait conquis ses électeurs.

Rassembler tous les écologistes, la gauche et le centre : Anny y était parvenue, et au delà. Le PS en aura-t-il la capacité ? Encore une fois , comme dans les années 70 entre le PS et le PCF, cette « émulation courtoise » est l’enjeu fondamental de cette élection.

Adresse de cette page : http://lipietz.net/?breve370

Haut de la page


Forum du blog

Il y a 20 contributions à ce blog.
  • Poissy-Plaisir : premiers enseignements

    parler de pourcentages de votes est toujours délicats ... comme si les électeurs de tous bords s´abstenaient de manière équivalente et proportionnelle (évidemment c´est pire quand le taux d´abstention est élevé !!) ... ce qui permet malheureusement toutes sortes d´interprétations aussi valables que contradictoires ... beaucoup de spéculation intellectuelle, mais cela ne fait sans doute pas vraiment avancer le schmilblic ... et la relation avec la vie démocratique organisée, normalisée, padronisée, stérilisée etc ne s´en trouve pas éclaircie ...

    Philippe


    Vendredi 30 octobre 2009 à 10h07mn24s, par philippe (philippe_s_levi@yahoo.com.br)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3547
  • Contre mauvaise fortuna..

    Après tout, après avoir jour la ligue des champions... ça aurait été pénible de se retrouver en Bundesliga à affronter Schalke04 et le FC Köln comme dirait Dany.


    Samedi 24 octobre 2009 à 07h34mn07s, par libraret (libraret@gmail.com)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3542
  • Poissy-Plaisir : premiers enseignements

    Finalement votre score reflète un peu les rapports de force dévoilés par le sondage IFOP pour DLR à l’échelle de l’île-de-FRance : Huchon à 19%, Dulfot à 15%, avec l’UMP loin devant (mais heureusement, minoritaire à l’échelle de la région). Dans ces conditions, la région est gagnable, On croise les doigts. Mais je m’inquiète un peu de voir que l’on est en train de passer d’Europe Ecologie aux classiques "listes vertes et ouvertes", En ce moment, des têtes de listes 100% vertes sont en train d’être désignées partout en France et c’est un très mauvais signal. La PACA ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt.
    Il est bien dommage que vous n’ayez pas été élu député, personne n’explique mieux que vous ce qu’est l’écologie politique et comment en articuler les différents aspects. J’espère que de belles victoires vous attendent pour l’avenir, vous le méritez.


    Dimanche 18 octobre 2009 à 17h47mn33s
    lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3536
    • Poissy-Plaisir : premiers enseignements

      Pouvez-vous nous en dire plus sur cet arbre PACA, y a-t-il un dynamique avec les associations et les mouvements citoyens ?
      Le XXI ème siècle va passer vite, son agenda est chargé et je pense comme vous que seules des équipes sur le modèle Europe Ecologie peuvent amorcer le changement. En fait quand on arrive à faire une équipe de ce type, l’amorce est déjà faite, le vent souffle, on peut s’occuper du cap et de la barre alors qu’avec une liste de parti "à l’ancienne", après le scrutin les élus doivent ramer.


      Mercredi 21 octobre 2009 à 01h56mn12s (oovovoo@laposte.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3539
  • L’ouverture au cœur de la vague verte

    Compte tenu des spécificités locales bien analysées dans ton article, il me semble que ce score est à ranger dans la catégorie des bons résultats. D’accord aussi avec l’importance de l’ouverture, et du dépassement des réflexes un peu corpo des verts-canal historique. On ne dira jamais assez que c’est en grande partie grâce à l’ouverture affichée par europe-écologie que le mouvement progresse actuellement. apparemment ça reste un combat. merci pour ce blog éclairant. Amical salut et bonne route
    philippe mouche


    Vendredi 16 octobre 2009 à 05h41mn16s, par mouche (mouche.philippe@orange.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3535
  • Poissy-Plaisir : premiers enseignements

    Avec tout le respect que je vous dois et l’interet de votre analyse il me vient à l’esprit que vous êtes vraiment un intellectuel assis. Les socialistes vous tolèrent mais vous turons à la première occasion. David Douillet c’est l’UMP mais surtout la société civile.


    Mardi 13 octobre 2009 à 16h39mn05s, par J-F Campion (nouveaucentreconflans@laposte.net)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3532
    • DD : société civile ?

      Société civile... au sens gramsciste ?

      Non, je ne blague pas. Les assoc sportives font partie de la "société civile", elles contribuent à encadrer les masses. Il y a donc plusieurs politiques sportives possibles. DD ne représente pas la mienne. C’est tout.


      Mardi 13 octobre 2009 à 17h07mn04s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3533
  • Poissy-Plaisir : premiers enseignements

    Je ne comprends pas votre analyse sur le score du Front de Gauche.

    En 2007, le PCF faisait 2% et la LCR 2.8%.
    Cette année, la liste fait 4.9% avec un soutient très timide du NPA. C’est donc un score tout à fait encourageant pour le Front de Gauche.


    Mardi 13 octobre 2009 à 09h46mn11s
    lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3527
    • Poissy-Plaisir : premiers enseignements

      Euh... à s’en tenir à ces deux partis (PCF et NPA), la scission Parti de Gauche du PS leur apporte en effet 0,1%, bravo.

      Mais si on fait la somme PCF + LCR + 2 autres EG, la somme en 2007 était bien 6,3 %.

      On reste dans l’épaisseur du trait , mais manifestement PCF+PG+NPA n’entraine pas. Dommage, si la gauche de la gauche avait refait 6,3%, la position de Douillet serait encore plus inconfortable.


      Mardi 13 octobre 2009 à 15h14mn40s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3529
  • Poissy-Plaisir : premiers enseignements

    Votre déception est compréhensible et c’est dommage, un député vert de votre trempe ne ferait pas de mal aux débats au palais bourbon. Vous êtes aussi victime d’une injustice bien française, même en ayant été député européen pendant dix ans vous n’êtes pas une super star. Keep strong et bon courage pour la suite !


    Mardi 13 octobre 2009 à 06h54mn17s, par Samuel (samuelgmfr@gmail.com)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3523
  • Poissy-Plaisir : premiers enseignements

    Bonjour,

    Tout d’abord bravo à Alain pour sa belle campagne. Il ne faut pas évaluer les résultats en absolu (présence ou absence au deuxième tour) mais en relatif (progression par rapport aux élections antérieures) et surtout tenir compte du contexte local (sociologie de l’électorat, présence de candidats implantés).

    A titre d’exemple dans le Val-de-Marne, nous étions tout fier à Sucy-en-Brie d’avoir fait un meilleur score que les communes voisines, notamment Bonneuil où l’implantation des Verts est plus ancienne et plus massive. Mais en effectuant un petit modèle statistique tenant compte de la sociologie des deux communes, on a vu qu’en réalité la performance de Bonneuil était meilleure que celle de Sucy car la sociologie y était beaucoup moins favorable.

    Je ne connais pas bien le cas de Poissy, mais je pense qu’il faudrait procéder à une analyse du même type pour juger la performance d’Alain par rapport à celle d’Anne à Rambouillet.

    Pour plus de détail sur la méthode statistique utilisée, voir le blog Europe Ecologie du Haut Val de Marne :

    http://europeecologie94.canalblog.com/archives/2009/06/08/14006961.html

    http://europeecologie94.canalblog.com/archives/2009/06/21/14161095.html

    Amitiés militantes,

    Claude Grasland


    Mardi 13 octobre 2009 à 05h57mn01s, par Claude GRASLAND (Verts, Sucy-en-Brie, 94) (Claude.grasland@wanadoo.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3522
    • Sociologie, politique et vote

      Études très intéressantes ! Elles ne dévoilent pas vraiment les facteurs explicatifs sociologiques, mais montrent leur rigidité. Ainsi les résultats calamiteux d’Europe-Ecologie à Villeneuve-Saint-Georges et Valenton sont bien dus, comme je l’écrivais, à des facteurs propres à ces villes et qui étaient déjà les mêmes en 2004. Reste à comprendre lesquels. Je persiste à penser qu’il ne sont pas la pure composition sociologique mais sont mâtinés de « perspective de changement » (que capte l’idée « éloignement de Paris, peut-être).

      Il ne faut pas sous-estimer quand même le facteur politique. Si je lis bien l’étude 2004-2009, ma seule présence ou absence en tête de la liste fait gagner ou perdre 2 point et demi à Villejuif. Je pense que « l’effet maire » est décisif à Poissy, plus que sa composition ouvrière.


      Mardi 13 octobre 2009 à 08h21mn33s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3524
  • Poissy-Plaisir : premiers enseignements

    Bonne analyse sauf sur le vainqueur :
    le rejet du politique avec une énorme abstention ...et le score de Douillet...
    d’où effectivement l’importance d’ouvrir les Verts à des candidats de la société civile que je partage...
    Attention aussi aux alliances politiques, après on met tous les partis dans le même sac... et c’est déjà ce qu’on commence à reprocher aux Verts et à juste raison... et plus personne ne va voter... Et regardez comme il est dur pour Duflot de contester la politique de Huchon... ou en Allemagne le spd / Merckel...


    Lundi 12 octobre 2009 à 16h26mn02s, par pancho
    lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3521
    • Politique et abstention

      L’abstention est normale dans une législative partielle : on connait déjà la composition de l’Assemblée avant de voter, l’enjeu est purement symbolique ! Elle est aggravée ici par la corruption : effet dévastateur sur l’électorat. Mais je note aussi que les candidats en faveur d’aucune alliance (Front de Gauche sous la figure du Parti de Gauche) ont sévèrement régressé. Le SPD n’a pas été sanctionné pour s’être allié, mais pour s’être allié avec un partenaire incompatible avec ses valeurs (partenaire qui, lui, a progressé).


      Mardi 13 octobre 2009 à 08h23mn46s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3525
      • Politique et abstention

        Salut Alain et bravo pour ta campagne et tes analyses. Tout à fait d’accord notamment avec la nécessité de l’ouverture (et pas seulement aux écolos).

        A propos de l’alliance du SPD et des Démocrates chrétiens qui a fait chuter le SPD à cause d’une alliance qui ne respecte pas les valeurs (de la gauche), comment se fait-il que ce soit le SPD qui en patisse justement (j’ai bien une petite idée, mais...).

        Et que penses-tu alors de l’alliance dite jamaïcaine en Sarre que les Verts de cet état viennent de signer (voir Libé de ce jour) ? (CDU + FPD + Grünen) ?

        Philippe Delvalée


        Mardi 13 octobre 2009 à 12h28mn01s
        lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3528
        • Politique et abstention

          Dans les faits je crois que c’est Merkel qui a tiré le SPD sur ses positions plutôt que l’inverse ;-) Du coup Lafontaine a récupéré les déçus.

          Et à mon avis il récupèrera les déçus des Grunen sarrois, qui ont fait la même erreur que les Tchèques et les Irlandais.


          Mardi 13 octobre 2009 à 15h20mn27s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
          lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3530
      • Politique et abstention

        Le SPD n’a pas été sanctionné pour s’être allié, mais pour s’être allié avec un partenaire incompatible avec ses valeurs

        Est-ce qu’on ne peut pas dire que c’est la même chose pour le PS, qui a réclamé l’aide du MODEM, lequel MODEM était soutenu par la droite ?

        Il me semble que bon nombre d’électeurs de gauche ont pu se demander s’il n’y avait pas deux candidats de droite au deuxième tour et, de ce fait, ne se sont pas déplacés.
        Mais peut-être estimez-vous que le clivage gauche-droite est dépassé...


        Lundi 19 octobre 2009 à 12h59mn08s, par Gilbert (mi.ducrot@laposte.net)
        lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3537
        • Politique et abstention

          Le cas du Modem me semble un peu différent.

          Évidemment, le clivage gauche-droite n’est pas dépassé, même si l’écologie politique, qui s’inscrit nécessairement à gauche selon moi (pour des tas de raisons, expliquer sur ce site et ailleurs), vise à transformer ce qui clive entre les deux. Autrement dit, l’écologie politique "veut" transformer la gauche.

          Le modem est la "gauche de la droite" (le PS étant selon moi "la droite de la gauche"). Cette "gauche de la droite" cherche à s’émanciper vis à vis du "centre de la droite" qu’est l’UMP, ce qui l’incite à se rapprocher de la "droite de la gauche", le PS, et d’une force montante de la gauche, EE (même si d’autres raisons, notamment la forte proportion d’ex verts dans les cadres du Modem, et la présence de Lepage explique cette tentative, ratée pour le moment, de rapprochement). J’ignore dans le cas de Poissy si le Modem était soutenu par la droite, mais il me semble qu’historiquement, c’est le centre qui soutient la droite, et non l’inverse.

          L’appel du PS est un appel à tout ce qui est à gauche de l’UMP à battre l’UMP. Le Modem est donc concerné. Mais il ne s’agit pas d’un appel à gouverner avec le Modem, même si certain au PS sont tentés par cette option.

          Dans le cas Allemand, le scrutin, en un seul tour, ayant envoyé un peu près autant du SPD que du CDU, le SPD, minoritaire dans une majorité formé avec le CDU, a décidé d’une alliance gouvernemental.

          Autrement dit, nous avons dans un cas un soutien "ponctuel" et électoral, dans l’autre cas un système de "grande coalition" avec un partenaire minoritaire. Je ne suis pas sûr que si on avait eu en Allemagne un système électoral par circonscriptions en deux tours, que le CDU ait appelé à voter SPD (ne serait-ce que parce que le CDU aurait été l’adversaire du SPD au second tour).

          De plus, il me semble que, même si je ne suis pas en faveur de l’alliance avec le Modem, on ne peut comparer le CDU avec lui. A mon avis, la CDU est plus proche de l’UMP, et son nouvel allié, les libéraux, d’un parti comme "alternative libérale" (si, si cela existe !), qui est extrêmement minoritaire en France (le courant libéral important, Droite Libérale, ayant fusionné avec l’UMP. De plus, du peu que je me rappel, ne faisant pas encore de la politique à l’époque de son existence, DL n’était libéral qu’en matière économique, pas en matière de mœurs ni de politique, ce qui n’est pas le cas d’Alternative Libérale).

          Je ne connais pas assez le système politique allemand pour savoir qui pourrait-être comparé au Modem, si tant est que des comparaisons inter-pays aient un sens.


          Mardi 20 octobre 2009 à 17h41mn14s, par Maïeul
          lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3538
  • Poissy-Plaisir : premiers enseignements

    « avec une énorme couverture de presse (qui prend dans le cas du gratuit Direct Matin une dimension qui devrait la faire réintégrer dans ses frais de campagne) »
    Malheureusement, la jurisprudence ne va pas en ce sens. les organes de presse sont libres de soutenir tout candidat, sans que cela constitue une dépense électorale ni, en tout état de cause, le don (prohibé) d’une personne morale.


    Lundi 12 octobre 2009 à 15h15mn38s, par Sylvain Manyach (smanyach@yahoo.com)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3520
    • Soutien de presse et corruption

      Ma remarque était bien sûr ironique. La jurisprudence de presse autorise effectivement un organe de presse à soutenir qui il veut . C’est basé sur le mythe d’une presse d’opinion indépendante car les lecteurs paient ce qu’ils lisent. Cela devient absurde dans le cas d’un gratuit, distribué exactement comme un tract à l’entrée du RER, propriété d’un groupe qui sponsorise les vacances du chef d’un parti, devenu Président, en échange de l’opposition de la France, en Conseil européen, à la répression du trafic de bois illégaux votée par le Parlement européen. Fait d’autant plus grave que l’élection avait lieu à la suite d’un autre fait de corruption.


      Mardi 13 octobre 2009 à 08h30mn19s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve370#forum3526
Calendrier des blogs
<< octobre 2009 >>
lumamejevesadi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
23/10: Europe Ecologie : la nouvelle vague
20/10: Poissy-Plaisir : enseignements seconds
12/10: Poissy-Plaisir : premiers enseignements
7/10: De l’importance de la pole-position dans une élection
5/10: Douillet : l’étrange défense
3/10: Enfin, le Oui Irlandais
1er/10: Sauver la Poste, à Poissy et ailleurs...
les derniers textes du blog du site
Les archives du blog
2014

:: juillet:
18:
:: juin:
3:
:: avril:
24:
:: mars:
22:
:: janvier:
15:
2013

:: décembre:
16: 2:
:: novembre:
17: 3:
:: octobre:
1er:
:: juillet:
27:
:: mai:
14:
:: avril:
25: 4:
:: mars:
19: 16: 11: 8: 4:
:: février:
3:
:: janvier:
26: 24: 22:
2012

:: décembre:
17:
:: novembre:
16: 1er:
:: septembre:
29: 17:
:: août:
4: 1er:
:: juin:
27: 16:
:: mai:
28: 17: 6: 5:
:: avril:
21:
:: mars:
21: 19: 17:
:: février:
23: 17: 10: 4:
:: janvier:
23: 12:
2011

:: décembre:
10:
:: novembre:
29: 21: 8: 7: 4:
:: octobre:
20: 14: 5:
:: septembre:
22: 8:
:: juillet:
15: 2: 1er:
:: juin:
27: 25: 21: 14: 6:
:: mai:
31: 23: 20: 17: 3:
:: avril:
3:
:: mars:
24: 21: 16: 8:
:: février:
23: 2:
:: janvier:
23: 12:
2010

:: décembre:
19: 12: 10:
:: novembre:
23: 22: 12:
:: octobre:
26: 5:
:: septembre:
9: 6:
:: août:
25: 17:
:: juillet:
13: 6:
:: juin:
30: 23: 16: 3:
:: mai:
31: 26: 13:
:: avril:
20:
:: mars:
29: 20: 12:
:: février:
26: 16: 8:
:: janvier:
28: 16: 1er:
2009

:: décembre:
22: 7:
:: novembre:
23: 15: 13: 7: 1er:
:: octobre:
23: 20: 12: 7: 5: 3: 1er:
:: septembre:
28: 25: 21: 13: 8:
:: août:
30: 24: 18:
:: juillet:
26: 24:
:: juin:
28: 10: 9: 6: 5:
:: mai:
30: 23: 17: 10: 2:
:: avril:
24: 20: 11: 5: 1er:
:: mars:
8: 1er:
:: février:
22: 13: 8: 6: 1er:
:: janvier:
21: 16: 10:
2008

:: décembre:
19: 14: 8: 1er:
:: novembre:
23: 19: 13: 5:
:: octobre:
26: 19: 12: 9:
:: septembre:
30: 21: 14: 7:
:: août:
31: 26: 19:
:: juillet:
14: 4:
:: juin:
29: 20: 14: 7:
:: mai:
29: 24: 18: 10: 5:
:: avril:
25: 19: 13: 5:
:: mars:
28: 21: 13: 6: 2:
:: février:
23: 9: 6: 4: 1er:
:: janvier:
24: 18: 11: 6:
2007

:: décembre:
21: 14: 9: 2:
:: novembre:
29: 25: 23: 22: 16: 9: 4:
:: octobre:
28: 26: 20: 12: 9: 7: 4:
:: septembre:
30: 29: 22: 20: 16: 12: 9:
:: août:
29: 19:
:: juillet:
31: 14: 8: 7: 1er:
:: juin:
28: 25: 18: 13: 11: 8: 3:
:: mai:
26: 19: 14: 12: 7: 5: 4:
:: avril:
27: 24: 20: 15: 13: 7: 2:
:: mars:
29: 27: 26: 24: 22: 20: 17: 11: 6:
:: février:
23: 17: 12: 9: 2:
:: janvier:
31: 29: 24: 23: 22: 21: 18: 13: 8: 6:
2006

:: décembre:
23: 17: 15: 10: 6: 3: 1er:
:: novembre:
30: 26: 22: 17: 16: 11: 10: 5:
:: octobre:
29: 27: 24: 12: 8: 6: 1er:
:: septembre:
28: 23: 21: 18: 15: 10: 3:
:: août:
27: 20:
:: juillet:
23: 15: 13: 9: 7: 1er:
:: juin:
26: 21: 12: 7: 3: 1er:
:: mai:
31: 28: 19: 16: 14: 8: 2:
:: avril:
27: 21: 18: 14: 7:
:: mars:
31: 26: 19: 10:
:: février:
25: 23: 21: 19: 17: 14: 10: 2:
:: janvier:
30: 23: 19: 15: 12:
2005

:: décembre:
22: 16: 8: 5:
:: novembre:
26: 23: 17: 13: 10: 6: 3:
:: octobre:
31: 27: 20: 16: 13: 11: 6: 5:
:: septembre:
29: 28: 25: 15: 13: 11: 8: 7: 5: 3:
:: août:
24: 5: 3:
:: juillet:
14: 13: 12: 8: 7: 6: 5: 4: 2:
:: juin:
29: 28: 25: 23: 22: 21: 20: 17: 13: 9: 6: 2: 1er:
:: mai:
28: 26: 15: 7: 5: 1er:
:: avril:
24: 15: 8: 6: 1er:
:: mars:
26: 10: 8: 5: 2:
:: février:
24: 23: 22: 17: 13: 2:
:: janvier:
31: 20: 15: 13: 12: 6:
2004

:: décembre:
15: 11: 8: 7: 6: 2:
:: novembre:
28: 21: 16: 6:
:: octobre:
29: 27: 26: 22: 17: 14: 6: 5:
:: septembre:
25: 24: 22: 21: 1er: