Jours tranquilles à Poissy. Les "primaires".

Format d'impression Texte sans onglet Texte sans onglet
Dimanche 30 août 2009

Ça y est, j’ai présenté ma candidature dans la 12è cironscription des Yvelines, à Poissy, et commencé l’étude du terrain et les dossiers de la circonscription. Pendant ce temps – là, la France politique s’occupe (déjà !) de la présidentielle de 2012, avec l a fameuse question des primaires.

Poissy

Bonne presse à Poissy mercredi pour le lancement de notre candidature.

Le Parisien titrera « Un poids lourd débarque à Poissy ». C’est moi. Comment dois prendre cela ? en fait de PL, les écologistes préfèrent les autobus…

La veille j’avais fait la connaissance de ma suppléante, Sophie Renard, jeune ingénieure chez Peugeot et animatrice de l’association citoyenne « Vivre Sa Ville ». Typiquement associative, elle est un peu intimidée par le passage au politique, mais fait une très bonne intervention. Les journalistes restent longtemps, posent des questions de fond. Visiblement ils sont contents de parler de choses sérieuses. On ne m’embête pas sur « pas du coin, parachuté, etc ». Tout le monde a compris, après l’expérience d’Europe Ecologie et la déconvenue du Modem, du NPA et du FN, qu’il ne faut plus se tromper de campagne. Ceux qui seraient tentés de jouer une élection à l’Assemblée nationale comme une municipale connaîtraient le même sort que ceux qui ont joué les élections européennes comme une présidentielle.

Ce qui n’empêche pas que la 12è des Yvelines soit un bijou de miniaturisation des problèmes nationaux. Elle a voté exactement comme l’Ile de France aux Européennes. On y trouve le centre de recherche, le pole tertiaire et une usine de Peugeot, et d’autre part l’INRA et l’Agro de Grignon (pole « Agro-Paris-Tech »), donc les deux thématiques centrales de la conversion verte ! Plus une grande mobilisation populaire contre l’autoroute A104 et pour la Tangentielle Ouest (transport en commun rail), contre la transformation de la plaine agricole en « vallée de l’automobile « (projet de circuit F1 juste à côté, projet de Grand Paris jusqu’au Havre), un incinérateur contesté, etc . Une vraie circonscription de démonstration !

En outre il y a élection parce que le député UMP, Masdeu-Arus, comme son premier adjoint et le président du Conseil régional, Bédier, ont été condamnés très lourdement pour corruption (cette bande est le prolongement Yvelines du foyer de corruption Hauts-de-Seine dit « Système Pasqua », centré sur Neuilly…) Et qui incarne la lutte contre la corruption ? Eva Joly, notre eurodéputée qui présidera mon comité de soutien et ouvrira ma campagne.

Politiquement aussi c’est très intéressant.

La circonscription se compose de deux pôles urbains totalement distincts : Poissy -Carrières et Plaisir – Les Clayes, les communes rurales intermédiaires étant d’une importance capitale comme poumon et, éventuellement, verger et potager bio de l’Ile de France, mais peu peuplées. Le pôle sud, Plaisir-Les Clayes, a un peu plus d’électeurs que le pole nord et a voté pour Europe Ecologie à 20 % (PS 16, Modem 10, UMP 28), le pole nord n’a voté EE « qu’à » 18% (PS 14, Modem 9, UMP 31). Le Front de gauche plus le NPA ont obtenu 8 % au nord et 9 % au sud.La situation la plus difficile est donc le « pole nord », bien que, par le jeu des alliances, ses deux villes sont passées à gauche aux municipales de 2008, ce qui n’est pas le cas au sud.

Les Verts de Poissy travaillent depuis longtemps main dans la main avec les associatifs au sein de « Vivre Sa Ville ». En 2008 VSV a proposé de faire liste commune au PS qui l’a traité de haut. VSV (dont Les Verts) a fait alors au premier tour liste commune avec le Modem, et cette liste a fait jeu égal avec la gauche classique (27%). Mais celle-ci l’a quand même emporté d’une trentaine de voix. La fusion s’est donc faite sous tête de liste PS, et la liste fusionnée l’a emporté de quelques centaines de voix sur la droite. Poissy, ville ouvrière avec bords de Seine bourgeois, avec un maire de droite depuis un quart de siècle, a désormais une municipalité PC-PS-Verts-Associatifs-Modem, comme… Lille, ville de Martine Aubry.

L’autre ville du pôle nord, Carrières, a pour maire le candidat PRG-soutien PS de la législative 2007. De façon un peu désinvolte, au lieu de reconduire ce candidat PRG de 2007 (qui avait quand même fait 47,7 % !), le PS impose unilatéralement la candidature du nouveau maire PS de Poissy, Frédérik Bernard…. Le maire de Carrières, Eddie Aït, n’a pas pris position.

Quant au leader du Modem municipal de Poissy, Richard Bertrand, il se présente aussi. Si l’on compte que l’UMP a aussi deux candidats qui se disputent le leadership devenu vacant sur la droite pisciacaise (là j’arrête sur les détails de leurs titres locaux, je m’y perds), on a effectivement l’impression que la législative se présentait à Poissy comme une préparation de la municipale de 2014 !!!

Les Verts et VSV souhaitent le succès collectif de la municipalité PC-PS-Verts-VSV-Modem, ils n’ont pas voulu ajouter à la confusion en présentant un candidat ou une suppléante de plus issu de cette équipe, et (outre le fait que le pôle sud est tout aussi important) cela a joué dans leur choix dune candidature « au dessus de la mêlée ».

En tout cas, comme je l’ai précisé à la conférence de presse, j’attends de tous ces partis et du PRG le même soutien au second tour, si les électeurs confirment leur vote du 7 juin, que je leur accorderais si ce n’était pas le cas.

Quant à la situation sociale, Poissy est l’exemple d’une reconversion réussie industriellement et ratée socialement. C’est là, dans l’usine SIMCA devenue Chrysler, Talbot, et enfin Peugeot, qu’eut lieu la révolte des OS contre le système du syndicat-maison (la CSL). Des affrontements très violents qui amorcèrent la rupture entre la gauche gouvernementale et le mouvement ouvrier, le Premier ministre Pierre Mauroy traitant les OS en lutte d’islamistes (en 1983, déjà !)

L’usine a par la suite été formidablement « redimensionnée », passant de 30000 à 8000 salariés… dont la moitié tertiaires, par le regroupement sur Poissy des fonctions tertiaires du groupe PSA. Résultat : la plupart des salariés arrivent en RER de toute la banlieue. Et les ouvriers sont restés sur le carreau , ruminant leur rancœur dans les grands ensembles de Beauregard et La Coudraie.Voyez sur le forum de mon billet précédent le récit par Jacqueline Lorthois de cette triste histoire.

Avec elle et notre directeur de campagne, Jean-Paul Hedrich, nous visitons La Coudraie. Jamais vu un grand ensemble aussi désespérant, aussi délabré, même à Surville (Montereau). Des jeunes viennent nous voir, on commence à leur parler Economie sociale et solidaire, que ça occuperait facilement un tiers de la cité. Ils nous disent « Pour retaper cette cité, il faudrait tous les habitants de la cité ». Eux sont maçons et ont déjà un emploi, mais ils ont pris leurs congés pour la période du ramadan. Seules affiches visibles : celles de Dieudonné. Mais la grande majorité s’abstient. Mon objectif : leur rendre l’envie de voter.

Primaires

Pendant ce temps, et sans aucun projet pour « ces gens-là », le PS prépare le plus urgent : la désignation de son-sa candidat-e aux présidentielles de 2012.

C’est le fameux débat des « primaires »

La bizarrerie du débat est d’une part qu’on ne définit pas le corps électoral (aux USA ça varie d’un Etat à l’autre : tantôt votent les affiliés d’un parti, tantôt tous ceux qui veulent), d’autre part que le résultat doit être... un socialiste. D’où la formule étrange : "des primaires ouvertes à tous les progressistes pour désigner le candidat socialiste".

On voit bien l’idée : tirer jusqu’au bout sur la corde usée « Ne pas refaire comme en 2002 » où la soi-disant dispersion des gauches aurait empêché Jospin de figurer au second tour et de gagner (alors que le total des voix de gauche au premier tour était à tout casser 45 %). Se confirme la ligne Schramek-Jospin qui a si bien réussi à la droite : on désigne un Président et après on voit. Plus besoin de programme commun cimentant une majorité parlementaire, le Président (socialiste bien sûr, même si « son projet n’est pas socialiste », et encore moins écologiste, faut pas charrier) décidera quoi faire.

Cécile Duflot, à Nîmes, et Dany Cohn-Bendit, devant le courant Peillon du PS, ont donné une réponse de bon sens. On discute d’abord projet, et ensuite on peut concevoir à la rigueur qu’il y ait des primaires dont le corps électoral serait "ceux qui partagent le projet." (Dany propose de l’appeler « Charte de l’espoir »). Mais alors les candidats possibles sont aussi bien PS que Verts ou personnalités indépendantes. En Italie, la mise en œuvre de ce modèle avait donné pour résultat tantôt Rutelli (Vert), tantôt Prodi (centriste indépendant). Mais il y avait un accord sur le programme gouvernemental. Le fait que la majorité parlementaire ait éclaté, ramenant au pouvoir Berlusconi, est un problème de fond qu’il faudra un jour méditer (programme trop à gauche ? trop à droite ? pas assez porteur des nouvelle valeurs de l’écologie ? ou trop ?).

On objectera qu’aux USA les primaires désignent dans les faits et le candidat et le projet, et que c’est ainsi que se rénovent chacun des deux partis dominants. Mais justement : parce que le scrutin uninominal impose qu’il n’y ait que deux partis. Les primaires, où s’affrontent les « poulains » de think-tanks et autres Fondations sont les premiers tours des élections américaines.

Est-ce la bonne formule pour battre Sarkozy ?

- Contre : le PS n’acceptera jamais (mais on peut toujours essayer) et surtout on risque que les primaires désignent Bayrou (quoique ce n’est pas ce qu’indiquent les européennes), auquel cas les couches populaires continueront à s’abstenir ou à voter à droite.

- Pour : ça évite l’effet "peur de 2002" qui a donné aux Verts un résultat désastreux en 2007 alors que la même candidate, Dominique Voynet, un an plus tard, allait prendre Montreuil contre tous les autres partis. On peut objecter que, Sarkozy ayant unifié presque toutes les droites, on ne risque plus d’avoir Le Pen en n°2. Ainsi, je vois assez bien un premier tour donnant Sarkozy à 30 %, Le Pen sous les 5%, et chacun des PS, Verts, Modem, FdG à plus de dix %, l’ordre étant fixé par l’électorat.

Mieux vaut s’en tenir pour le moment à la proposition exprimée par Cécile et Dany. Sur la tactique, on y verra plus clair après les régionales. Le problème de l’heure, c’est l’absence d’un projet progressiste partagé, face à la crise écologique et sociale.

Adresse de cette page : http://lipietz.net/?breve360

Haut de la page


Forum du blog

Il y a 4 contributions à ce blog.
  • Jours tranquilles à Poissy. Les "primaires".

    Lettre ouverte aux candidats Election législative partielle de la 12eme circonscription des Yvelines les 11 et 18 Octobre 2009 L’Association Ader A13, demande solennellement aux candidats d’exprimer leurs positions quant à l’amélioration de la qualité environnementale des habitants de la 12e circonscription. Dans notre circonscription, Poissy, Villennes, Orgeval et Morainvilliers Bures sont traversés par l’autoroute A13. Cet axe de circulation génère des pollutions qui ne sont pas sans conséquence sur la santé des riverains. Que proposez-vous pour solutionner les problèmes spécifiques engendrés par l’A13 dans ces communes ? Les réponses des candidats seront commentées et diffusées par l’association ADER A13, notamment sur son site internet : http://adera13.over-blog.com/

    Le vice président Michel Dupart 06 45 26 32 79


    Lundi 14 septembre 2009 à 06h28mn53s, par Michel Dupart (michel.dupart@gmail.com)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve360#forum3486
    • Jours tranquilles à Poissy. Les "primaires".

      bonjour , je viens de visiter un terrain à Bures Morainvilliers situé à 300 mètres de l’autoroute, ma question ets de savoir si on peut prétendre à un mur anti bruit d’ici 2 ans ? et la pollution est vraiment très présente dans ce secteur ?
      Samedi 14 novembre 2009 à 13h07mn16s (christinelavandier@yahoo.fr)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve360#forum3559
  • Jours tranquilles à Poissy. Les "primaires".

    Alain , Je lis tout ceci avec une certaine délectation . Les analyses semblent assez réelles et synthétiques . Je voulais dire à Alain que j’aimerais qu’on se contacte car j’aurais des infos à lui donner sur Médan/ Villennes . Et les projets locaux de mega hôtel pour séminaires . Mais je suis un peu débordé en ce moment par ma situation d’enseignant . L’UMP local semble un peu perdu en ce moment : j’ai été contacté mardi et marecredi par l’IFOP puis la Sofres pour savoir mon opinion sur tous les candidats dont David DOUILLET (le judoka) qui habite à Meulan .... Candidature envisagée donc , qui prouverait que bequcoup d’autres ne tirndraient pas la route . Merci de me contacter si besoin .

    Jean-Jacques Bré , Verts de Médan


    Jeudi 3 septembre 2009 à 12h34mn57s, par Bré Jean-Jacques (jean-jacques.bre@wanadoo.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve360#forum3481
  • Jours tranquilles à Poissy

    Enfin, une présentation de la circonscription pisciacaise. Enfin une analyse des questions qui se posent localement et qui constituent - comme LIPIETZ le dit si bien- une "miniature" des défis posés au niveau de toute notre société occidentale. Enfin, on quitte les bagarres de légitimité entre concurrents et on parle de la population, ou plutôt "des" populations qu’il s’agit de prendre en compte dans leur globalité et leurs différences.

    Je n’aime pas le mot "poids lourd" consommateur d’énergie fossile qui fait en plus penser aux bagarres d’"éléphants" (du PS) dans le magasin de porcelaine de la nécessaire recomposition politique au service des citoyens. Je propose de l’échanger contre "gros poisson" qui correspond beaucoup mieux à la réalité locale et à l’étymologie de ce beau nom de Poissy, du latin "piscis". En plus, les Verts préfèrent le vivant aux objets de consommation (surtout de pétrole)... De plus, cela répond à l’inquiétude de certains : né à Charenton, Alain saura-t-il traverser la Seine et s’occuper de Poissy ??? Quand on est comme un poisson dans l’eau par rapport aux défis qui se posent et qui ont été listés par Lipietz sur cette circonscription qui a perdu confiance en des politiques corrompus (cf taux d’abstention), il n’y a pas d’inquiétude à avoir sur la légitimité de sa candidature.... ça baigne !!! Il ne me reste plus qu’à souhaiter bonne pêche dans ces jours tranquilles aux pisciacaises et pisciacais.

    javascript:emoticon(’smiley’)


    Lundi 31 août 2009 à 05h22mn48s, par LORTHIOIS (jacqueline.lorthiois@free.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve360#forum3473
Calendrier des blogs
<< août 2009 >>
lumamejevesadi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
30/08: Jours tranquilles à Poissy. Les "primaires".
24/08: Fabulous Journées d’Été des Verts. Poissy.
18/08: De Victor Hugo à Orhan Pamuk
les derniers textes du blog du site
Les archives du blog
2014

:: juillet:
18:
:: juin:
3:
:: avril:
24:
:: mars:
22:
:: janvier:
15:
2013

:: décembre:
16: 2:
:: novembre:
17: 3:
:: octobre:
1er:
:: juillet:
27:
:: mai:
14:
:: avril:
25: 4:
:: mars:
19: 16: 11: 8: 4:
:: février:
3:
:: janvier:
26: 24: 22:
2012

:: décembre:
17:
:: novembre:
16: 1er:
:: septembre:
29: 17:
:: août:
4: 1er:
:: juin:
27: 16:
:: mai:
28: 17: 6: 5:
:: avril:
21:
:: mars:
21: 19: 17:
:: février:
23: 17: 10: 4:
:: janvier:
23: 12:
2011

:: décembre:
10:
:: novembre:
29: 21: 8: 7: 4:
:: octobre:
20: 14: 5:
:: septembre:
22: 8:
:: juillet:
15: 2: 1er:
:: juin:
27: 25: 21: 14: 6:
:: mai:
31: 23: 20: 17: 3:
:: avril:
3:
:: mars:
24: 21: 16: 8:
:: février:
23: 2:
:: janvier:
23: 12:
2010

:: décembre:
19: 12: 10:
:: novembre:
23: 22: 12:
:: octobre:
26: 5:
:: septembre:
9: 6:
:: août:
25: 17:
:: juillet:
13: 6:
:: juin:
30: 23: 16: 3:
:: mai:
31: 26: 13:
:: avril:
20:
:: mars:
29: 20: 12:
:: février:
26: 16: 8:
:: janvier:
28: 16: 1er:
2009

:: décembre:
22: 7:
:: novembre:
23: 15: 13: 7: 1er:
:: octobre:
23: 20: 12: 7: 5: 3: 1er:
:: septembre:
28: 25: 21: 13: 8:
:: août:
30: 24: 18:
:: juillet:
26: 24:
:: juin:
28: 10: 9: 6: 5:
:: mai:
30: 23: 17: 10: 2:
:: avril:
24: 20: 11: 5: 1er:
:: mars:
8: 1er:
:: février:
22: 13: 8: 6: 1er:
:: janvier:
21: 16: 10:
2008

:: décembre:
19: 14: 8: 1er:
:: novembre:
23: 19: 13: 5:
:: octobre:
26: 19: 12: 9:
:: septembre:
30: 21: 14: 7:
:: août:
31: 26: 19:
:: juillet:
14: 4:
:: juin:
29: 20: 14: 7:
:: mai:
29: 24: 18: 10: 5:
:: avril:
25: 19: 13: 5:
:: mars:
28: 21: 13: 6: 2:
:: février:
23: 9: 6: 4: 1er:
:: janvier:
24: 18: 11: 6:
2007

:: décembre:
21: 14: 9: 2:
:: novembre:
29: 25: 23: 22: 16: 9: 4:
:: octobre:
28: 26: 20: 12: 9: 7: 4:
:: septembre:
30: 29: 22: 20: 16: 12: 9:
:: août:
29: 19:
:: juillet:
31: 14: 8: 7: 1er:
:: juin:
28: 25: 18: 13: 11: 8: 3:
:: mai:
26: 19: 14: 12: 7: 5: 4:
:: avril:
27: 24: 20: 15: 13: 7: 2:
:: mars:
29: 27: 26: 24: 22: 20: 17: 11: 6:
:: février:
23: 17: 12: 9: 2:
:: janvier:
31: 29: 24: 23: 22: 21: 18: 13: 8: 6:
2006

:: décembre:
23: 17: 15: 10: 6: 3: 1er:
:: novembre:
30: 26: 22: 17: 16: 11: 10: 5:
:: octobre:
29: 27: 24: 12: 8: 6: 1er:
:: septembre:
28: 23: 21: 18: 15: 10: 3:
:: août:
27: 20:
:: juillet:
23: 15: 13: 9: 7: 1er:
:: juin:
26: 21: 12: 7: 3: 1er:
:: mai:
31: 28: 19: 16: 14: 8: 2:
:: avril:
27: 21: 18: 14: 7:
:: mars:
31: 26: 19: 10:
:: février:
25: 23: 21: 19: 17: 14: 10: 2:
:: janvier:
30: 23: 19: 15: 12:
2005

:: décembre:
22: 16: 8: 5:
:: novembre:
26: 23: 17: 13: 10: 6: 3:
:: octobre:
31: 27: 20: 16: 13: 11: 6: 5:
:: septembre:
29: 28: 25: 15: 13: 11: 8: 7: 5: 3:
:: août:
24: 5: 3:
:: juillet:
14: 13: 12: 8: 7: 6: 5: 4: 2:
:: juin:
29: 28: 25: 23: 22: 21: 20: 17: 13: 9: 6: 2: 1er:
:: mai:
28: 26: 15: 7: 5: 1er:
:: avril:
24: 15: 8: 6: 1er:
:: mars:
26: 10: 8: 5: 2:
:: février:
24: 23: 22: 17: 13: 2:
:: janvier:
31: 20: 15: 13: 12: 6:
2004

:: décembre:
15: 11: 8: 7: 6: 2:
:: novembre:
28: 21: 16: 6:
:: octobre:
29: 27: 26: 22: 17: 14: 6: 5:
:: septembre:
25: 24: 22: 21: 1er: