Jean le Globalisé


Format d'impression Texte sans onglet Texte sans onglet
Dimanche 6 janvier 2008

J’aurais pu intituler ce billet « Bonne année quand même » tant elle a mal commencé : l’assassinat de Benazir Bhutto, la non-libération de Clara Rojas, le Kenya (siège du dernier FSM) à feu et à sang… Mais je vous les avais déjà présentés avant de partir en vacances, en Jordanie.

Jourdain

Francine (dont les dernières analyses n’étaient pas fameuses) tenait beaucoup à me faire connaître ce pays sur lequel elle a travaillé si longtemps. La Jordanie est en effet la moitié (pauvre) du « Monde de la Bible », sur lequel Francine dirigeait une revue d’archéologie

Bon, je ne vais pas vous raconter nos vacances, la beauté des déserts, de Pétra, des ruines romaines, ce « berceau des civilisations » à l’histoire ultra-complexe, cette impression d’îlot de paix fragile entre deux foyers de guerre, aux routes sillonnées de camions fonçant vers de panneaux « Frontière irakienne », « Frontière syrienne », « Pont Allenby ». Simplement un lieu significatif : le site du baptême du Christ par Jean le Baptiste, à Béthanie-d’outre-Jourdain, rive est, tout près de la Mer morte.

Ce lieu, bien indiqué par l’évangile de Jean, mais à l’une de frontières les plus chaudes du monde, n’a pu être fouillé avant l’accord d’Oslo. En attendant, deux sites sur la rive occidentale se disputaient les faveurs des touristes, pour le plus grand profit d’Israël et de l’Autorité palestinienne.

Les fouilles ont révélé sans contestation possible l’authenticité du lieu : là on est venu en pèlerinage pour des baptêmes de masse dès le premier siècle de l’ère chrétienne. La Jordanie se voit ainsi dotée depuis quelques années d’un des hauts lieux potentiels mondiaux de pèlerinage. Le vaste site est enclos mais débouche sur le ruisseau boueux qu’est devenu le Jourdain. En face, à quelques mètres, une guérite israélienne avec le drapeau à l’étoile de David. Sur les clôtures, partout un seul et même panneau : « Défense de fumer ». Il ne faudrait pas bouter le feu à la maigre forêt fluviale de tamaris !

Car le principal problème ici est environnemental. Le Jourdain est archi-capté depuis le Liban jusqu’à la Mer Morte par les Israéliens et secondairement par les Jordaniens. Le niveau de la Mer Morte baisse d’un mètre par an. Mais en 2003 les pluies furent si fortes que les barrages ont débondé, le Jourdain a gonflé jusqu’à un kilomètre de large et le site fut complètement submergé !

Dans ce ruisseau où les Catholiques prévoient d’installer un vaste site de baptêmes collectifs où l’on s’immergera en aube blanche, dans ce pays musulman et bédouin pudibond, de jeunes femmes russes se précipitent en bikini. Les Russes (comme les Chinois) sont ici archi-présents, ils se promènent torses nus alors que nous gardons nos polaires… Leur présence exprime la richesse retrouvée de la Russie, mais aussi le retour de la Sainte Russie comme protectrice des Chrétiens orthodoxes du Proche et Moyen Orient. (La majorité des Chrétiens jordaniens est de rite grec.)

Car les orthodoxes ont tiré les premiers en matière d’aménagement touristico-religieux. Une petite basilique toute neuve au dôme rutilant d’or a surgi, financée par la Fondation Niarchos. À l’intérieur, fresques de style byzantin, payées par de généreux donateurs achetant leur salut. Comme sur les fresques de la Renaissance, ils ont fait peindre leur dédicace dans un coin. Une première fois en arabe, et à côté… en caractères latins, mais calligraphiés dans un style simili-glagolitique (intermédiaire entre le grec et le cyrillique) et en anglais ! « In memory of Ibrahim Ghassan »…

Bon, mais comme partout dans les Andes, on voit, sur les projets de développement, fleurir les petits drapeaux bleus étoilés de l’Union .

Et ailleurs…

En vacances on lit les journaux en retard. Fin décembre, la France a voté en Conseil contre la directive sur la protection des sols (comme l’avait annoncé en PE Jacques Toubon), et le Conseil a reculé d’un an la date de l’intégration de l’aviation dans le système des quotas d’effet de serre adoptée par le parlement européen. Et pendant ce temps continue la comédie du Grenelle, comme si les ONG ignoraient que la législation sur l’environnement, ça se passe essentiellement à l’Europe, et que donc l’enjeu essentiel d’une négociation locale (en France) doit porter sur ce que le gouvernement français va voter en Conseil…

Et puis il y a eu la triste affaire de la non libération de Clara Rojas et de la sénatrice Consuelo Gonzalez de Perdomo, l’ « opération Emmanuel » vénézuélienne étant bloquée par les bombardements colombiens. Le président Uribe soutient que l’annonce, par l’homme qui l’y avait déposé, de la présence du petit Emmanuel (le fils de Clara) dans un orphelinat de Bogota est la preuve que les Farc ne voulaient libérer personne. La concomitance de cette annonce avec la date prévue de la libération de sa mère me semble plutôt la preuve du contraire…

Clairement Uribe ne veut pas de la libération des otages, les FARC (qui, il faut le rappeler sans cesse, sont les seuls auteurs criminels de la détention de nos deux camarades candidates présidentielles en 2002 pour le Partido Verde, Ingrid et Clara, et de milliers d’autres otages) en rajoutent dans le jeu avec les nerfs, et le président Chavez ne se montre pas un médiateur très diplomate (ce n’est pas sa nature…)

On continue…

Pendant ce temps, Nicolas Sarkozy (et Carla), retour d’Egypte, nous croisent sur le chemin des vacances en Jordanie. Le premier semestre de sa présidence ayant complètement échoué (dette, pouvoir d’achat, paix dans les banlieues…) et l’avenir budgétaire, donc économique et social, étant complètement bouché par les cadeaux faits aux possédants dès l’été, il semble se désintéresser de la suite et passer ses fins de semaine en amoureux. Est-ce plus mal ?

Préparons les municipales, préparons les européennes, contournons-le.

Ce lundi je reprends le boulot au PE. Où en sont les négociations APE avec les pays africains ? A ce propos, vous trouverez en cliquant ici un excellent clip avec notice explicative où vous retrouverez votre serviteur manifestant à Nairobi contre les APE, tels du moins que les souhaitait la Commission.

Adresse de cette page : http://lipietz.net/?breve282

Haut de la page


Forum du blog

Il y a 6 contributions à ce blog.
  • Mercredi 9 janvier 2008 à 08h29mn15s
    lien direct : http://lipietz.net/?breve282#forum2164
  • Et pendant ce teps en France

    4,792 Milliards d’Euros. Oui, vous avez bien lu, 4,792 Milliards d’Euros : c’est le déficit de la balance commerciale pour le seul mois de novembre.

    L’euro surévalué conduit la France au dépôt de bilan. Récupérons notre souveraineté monétaire avant de basculer dans le tiers-monde.


    Mercredi 9 janvier 2008 à 03h41mn22s, par Jean-Pierre B (jp.branchard@wanadoo.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve282#forum2163
    • Pourquoi le déficit de la France ?

      Je ne vous ai pas modéré sur votre seul antiparlementarisme, mais sur l’ensemble de votre trollisme. Vous avez enfourché un nouveau troll sur le thème « l’euro est surévalué », ce que je dis sur ce site depuis bien avant que vous n’y interveniez (et je vous ai déjà répondu sur ce point avec toutes les références nécessaires). Vous êtes donc un pur trolleur n’ayant aucun intérêt pour quelque débat que ce soit, ils ne vous servent qu’à troller. Que vous ayez choisi (entre autres, je suppose) mon site pour vous y défouler m’honore, mais encore une fois perturbe les débats organisés qui s’y déroulent. Pourquoi ne trollez-vous pas ailleurs ?

      Si je valide votre message, c’est que la question de la chute du dollar, dans une ambiance de reprise de l’inflation, pose en effet de graves problèmes que la BCE n’est pas seule à devoir traiter.

      L’Allemagne conserve, avec la même monnaie, une balance commerciale positive, ce qui signifie que ses produits sont de qualité suffisante pour qu’ils restent demandés (et super-rémunérés) même à leur prix international.

      On pointe ici le problème de fond : le formidable retard de la France dans sa politique de redéploiement industriel. Si la France perd en compétititvité, alors que ses travailleurs sont les plus productifs du monde en taux horaire, c’est que la qualité de ses produits laisse à désirer. Cela résulte d’une politique industrielle qui (je le dénonce depuis mes travaux des années 70-80, voir par exemple http://lipietz.net/spip.php?article593 et http://lipietz.net/spip.php?article522) joue le bas coût de la main d’oeuvre plutôt que la qualité, oppressant les fournisseurs plutôt que d’encourager le développement de moyennes entreprises capables de développer leurs départements de recherche et développement, négligeant la qualification professionnelle de ses salariés etc.

      Ajoutons que le déficit d’un pays est la somme du déficit de ses agents ; or la politique de Raffarin-Villepin-Sarkozy, qui creuse les déficits des administrations publiques pour offrir des cadeaux au patronat, est la principale cause d’une dégradation après l’embellie du gouvernement Jospin.

      Actuellement notre déficit commercial n’a aucune importance : l’euro nous dispense de « défendre notre monnaie ».. Si nous sortons de l’Euro, nous commencerons par une chute brutale du franc rétabli, correspondant à notre déficit actuel, d’où brutal bond inflationniste, d’où hausse brutale des taux d’intérêt (dans les années 80 c’était des taux à deux chiffres), d’où baisse brutale du pouvoir d’achat des ménages les plus pauvres (ceux dont le revenu est le moins indexé sur les prix et qui, n’ayant pas de patrimoine, doivent emprunter pour acheter etc)…


      Vendredi 11 janvier 2008 à 12h22mn13s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve282#forum2166
      • Pourquoi le déficit de la France ?

        Si cela vous rassure, j’expose aussi mes idées anti-européennes ailleurs.

        1) Antiparlementarisme ? Quand le parlement hongrois ratifie le TME seulement 5 jours après sa signature, pouvez vous soutenir sans rire que ses membres ont étudié sérieusement le texte avant de voter ? L’antiparlementarisme ne serait-il pas plutôt le fait des parlementaires français qui boycotteront le congrès de Versailles ?

        2) Tous les gens nés avant le premier janvier 2001 ont connu une période où l’euro n’existait pas : les catastrophes que vous annoncez ici ne s’y produisaient pas. Au contraire, les familles modestes achetaient un logement plus facilement qu’aujourd’hui. J’ai acquis un logement en urgence juste avant le passage à l’euro. Aujourd’hui, je ne pourrais plus le faire tellement l’inflation a été forte sous l’euro.

        Il est évident que l’Allemagne n’a pas les mêmes intérêts que la France et c’est précisément pour cela qu’il ne faut plus faire monnaie commune avec elle. Une monnaie ultra-forte convient au pays qui a la meilleure industrie du monde. Ce n’est pas le cas de la France : j’avais aussi remarqué.

        Contrairement à vous, je pense que le déficit commercial a une grande importance. Les français dépensent leur argent à l’étranger. C’est du keynésianisme à l’envers.


        Dimanche 13 janvier 2008 à 18h33mn01s, par Jean-Pierre B (jp.brnchard%wanadoo.fr)
        lien direct : http://lipietz.net/?breve282#forum2190
        • Pourquoi le déficit de la France ?

          1. Je le soutiens. Vous considérez que TME=TCE ? alors le parlement hongrois a donc eu 2 ans et 6 mois pour étudier ce texte. Votre attaque contre les députés hongrois n’a même pas l’excuse du parallélisme des formes puisqu’il n’y avait pas eu de referendum en Hongrie. Votre attaque est donc du pur anti-parlementarisme. Vous les critiquez parce qu’ils sont parlementaires. Si un référendum avait été organisé en France en décembre 2007 "pour rejeter à nouveau le même texte déjà repoussé en 2005 par le Peuple français", vous n’auriez rien objecté. Et je suppose qu’en 2012 vous proclamerez qu’on ne peut remettre en cause l’élection du président Sarkozy déjà acquise en 2007.

          2. Je suis né en 1947, j’ai travaillé au Centre d’études des programmes économiques et d’économie mathématiques appliquées à la planification à partir de I972 (une annexe du Commissariat général du Plan) et j’ai suivi professionnellement toutes les dévaluations destinées à lutter contre le déficit commercial français, l’inflation importée qui rognait le pouvoir d’achat conquis dans le luttes sociales, les taux d’intérêt draconiens des années 80 visant à "casser l’inflation". J’ai étudié (c’est la 3e fois que je vous donne les références sur mon site, mais vous vous en foutez, alors débrouillez vous avec la colonne de gauche) les causes structurelles de ces déficits français , ce qui ne m’a pas empêché de critiquer le franc fort et les taux d’intérêt meurtriers. Ils ont heureusement considérablement baissé avec le passage à l’euro , dès la mise en place du SME (vers la fin des années 90. Je vous rappelle que le passage à l’euro a été arrêté à l’été 1997, même si le pièces ont été mises en circulation le 1.1/2002). Contrecoup : une proportion beaucoup plus importante de résidents - dont vous, semble-t-il - s’est portée propriétaire (consultez les statistiques) avec pour résultat une explosion du prix du logement que vous êtes bien seul à nier, et tendanciellement un risque de crise des subprimes à la française, si , avec l’inflation, les taux variables remontent.

          3. Mes livres en témoignent : je ne pense pas que le déficit commercial ait des causes d’abord monétaires. Il en a aussi. Je ne pense pas qu’il n’ait pas d’effet sur l’emploi (les marchandises qu’on n’exporte plus, parce qu’elles ne sont plus compétitives, ou qu’on les remplace par des importations, c’est des emplois supprimés). C’est pourquoi je milite depuis 20 ans pour une compétitivité fondée non pas sur une contraction salariale mais sur une qualification supérieure et une "implication négociée" des producteurs (ce qu’on appelle aujourd’hui stratégie de Lisbonne, que contrairement à l’Allemagne et la Scandinavie, en pleine expansion de leurs exportations, le patronat français se refuse à pratiquer.)

          Je vous en conjure : allez troller ailleurs. Vous admettez vous-meme que vous ne manquez pas de terrains de jeu. Vos textes dont l’ignorance n’ont d’égale que la mauvaise foi nuisent à la qualité de ce forum. Chacun peut y avoir son opinion, mais le refus de simplement lire les réponses des uns et des autres , ou les documents qui figurent sur le site lui même , le soliloque répétitif n’ont pas leur place dans cet outil , que je destine à la réflexion collective.


          Lundi 14 janvier 2008 à 05h53mn07s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
          lien direct : http://lipietz.net/?breve282#forum2193
      • Pourquoi le déficit de la France ?

        En effectuant une recherche sur internet, je suis tombé par hasard sur votre site et y ai trouvé la réponse à ma question. Merci beaucoup, toutes mes félicitations pour votre site et bonne continuation !

        Jeux - Citation - Blague


        Lundi 21 décembre 2009 à 11h34mn32s
        lien direct : http://lipietz.net/?breve282#forum3572
Calendrier des blogs
<< janvier 2008 >>
lumamejevesadi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
24/01: Néo-colonialismes
18/01: Droit civil. Ingrid. Villejuif.
11/01: Clara Rojas libérée !
6/01: Jean le Globalisé
les derniers textes du blog du site
Les archives du blog
2014

:: juillet:
18:
:: juin:
3:
:: avril:
24:
:: mars:
22:
:: janvier:
15:
2013

:: décembre:
16: 2:
:: novembre:
17: 3:
:: octobre:
1er:
:: juillet:
27:
:: mai:
14:
:: avril:
25: 4:
:: mars:
19: 16: 11: 8: 4:
:: février:
3:
:: janvier:
26: 24: 22:
2012

:: décembre:
17:
:: novembre:
16: 1er:
:: septembre:
29: 17:
:: août:
4: 1er:
:: juin:
27: 16:
:: mai:
28: 17: 6: 5:
:: avril:
21:
:: mars:
21: 19: 17:
:: février:
23: 17: 10: 4:
:: janvier:
23: 12:
2011

:: décembre:
10:
:: novembre:
29: 21: 8: 7: 4:
:: octobre:
20: 14: 5:
:: septembre:
22: 8:
:: juillet:
15: 2: 1er:
:: juin:
27: 25: 21: 14: 6:
:: mai:
31: 23: 20: 17: 3:
:: avril:
3:
:: mars:
24: 21: 16: 8:
:: février:
23: 2:
:: janvier:
23: 12:
2010

:: décembre:
19: 12: 10:
:: novembre:
23: 22: 12:
:: octobre:
26: 5:
:: septembre:
9: 6:
:: août:
25: 17:
:: juillet:
13: 6:
:: juin:
30: 23: 16: 3:
:: mai:
31: 26: 13:
:: avril:
20:
:: mars:
29: 20: 12:
:: février:
26: 16: 8:
:: janvier:
28: 16: 1er:
2009

:: décembre:
22: 7:
:: novembre:
23: 15: 13: 7: 1er:
:: octobre:
23: 20: 12: 7: 5: 3: 1er:
:: septembre:
28: 25: 21: 13: 8:
:: août:
30: 24: 18:
:: juillet:
26: 24:
:: juin:
28: 10: 9: 6: 5:
:: mai:
30: 23: 17: 10: 2:
:: avril:
24: 20: 11: 5: 1er:
:: mars:
8: 1er:
:: février:
22: 13: 8: 6: 1er:
:: janvier:
21: 16: 10:
2008

:: décembre:
19: 14: 8: 1er:
:: novembre:
23: 19: 13: 5:
:: octobre:
26: 19: 12: 9:
:: septembre:
30: 21: 14: 7:
:: août:
31: 26: 19:
:: juillet:
14: 4:
:: juin:
29: 20: 14: 7:
:: mai:
29: 24: 18: 10: 5:
:: avril:
25: 19: 13: 5:
:: mars:
28: 21: 13: 6: 2:
:: février:
23: 9: 6: 4: 1er:
:: janvier:
24: 18: 11: 6:
2007

:: décembre:
21: 14: 9: 2:
:: novembre:
29: 25: 23: 22: 16: 9: 4:
:: octobre:
28: 26: 20: 12: 9: 7: 4:
:: septembre:
30: 29: 22: 20: 16: 12: 9:
:: août:
29: 19:
:: juillet:
31: 14: 8: 7: 1er:
:: juin:
28: 25: 18: 13: 11: 8: 3:
:: mai:
26: 19: 14: 12: 7: 5: 4:
:: avril:
27: 24: 20: 15: 13: 7: 2:
:: mars:
29: 27: 26: 24: 22: 20: 17: 11: 6:
:: février:
23: 17: 12: 9: 2:
:: janvier:
31: 29: 24: 23: 22: 21: 18: 13: 8: 6:
2006

:: décembre:
23: 17: 15: 10: 6: 3: 1er:
:: novembre:
30: 26: 22: 17: 16: 11: 10: 5:
:: octobre:
29: 27: 24: 12: 8: 6: 1er:
:: septembre:
28: 23: 21: 18: 15: 10: 3:
:: août:
27: 20:
:: juillet:
23: 15: 13: 9: 7: 1er:
:: juin:
26: 21: 12: 7: 3: 1er:
:: mai:
31: 28: 19: 16: 14: 8: 2:
:: avril:
27: 21: 18: 14: 7:
:: mars:
31: 26: 19: 10:
:: février:
25: 23: 21: 19: 17: 14: 10: 2:
:: janvier:
30: 23: 19: 15: 12:
2005

:: décembre:
22: 16: 8: 5:
:: novembre:
26: 23: 17: 13: 10: 6: 3:
:: octobre:
31: 27: 20: 16: 13: 11: 6: 5:
:: septembre:
29: 28: 25: 15: 13: 11: 8: 7: 5: 3:
:: août:
24: 5: 3:
:: juillet:
14: 13: 12: 8: 7: 6: 5: 4: 2:
:: juin:
29: 28: 25: 23: 22: 21: 20: 17: 13: 9: 6: 2: 1er:
:: mai:
28: 26: 15: 7: 5: 1er:
:: avril:
24: 15: 8: 6: 1er:
:: mars:
26: 10: 8: 5: 2:
:: février:
24: 23: 22: 17: 13: 2:
:: janvier:
31: 20: 15: 13: 12: 6:
2004

:: décembre:
15: 11: 8: 7: 6: 2:
:: novembre:
28: 21: 16: 6:
:: octobre:
29: 27: 26: 22: 17: 14: 6: 5:
:: septembre:
25: 24: 22: 21: 1er: