mardi 23 juillet 2019

















Accueil  > Vie publique > Articles et débats > Sur la Défense européenne. Le débat EELV/LFI (http://lipietz.net/?article3229)

par Alain Lipietz | 13 mai 2019

Sur la Défense européenne. Le débat EELV/LFI
J’ai représenté la Liste Jadot (EELV etc) pour le débat à la Faculté de Dauphine organisé par les Jeunes IHEDN et Dauphine Stratégie Défense. N’étaient représentées que les 5 « grandes listes » (hihihi…) : celles qui sont sûres d’avoir des eurodéputés, c’est-à-dire le RN, Les Républicains, LREM, LFI et nous.

Voici la vidéo intégrale du débat. Ça ne commence qu’à la 25e minute !

Quoique annoncé, il n’y a guère eu de débat sur la politique étrangère commune (la PESC), tout s’est centré d’emblée sur la Défense, et même sur les armements. C’est assez étrange : ces étudiants ne connaissent pas Clausewitz ? Il fallait ramer pour évoquer en passant la géopolitique, et même essayer d’en placer une sur la critique de la « dissuasion nucléaire » (je n’y suis pas arrivé) ou sur les opérations extérieures réellement existantes plus ou moins européanisées (le Sahel,) ou Otanisées (la Lybie, la Syrie). On ne partit jamais de la réalité des conflits pour se poser ensuite la question de notre politique face à ces tensions, de l’action militaire comme poursuite de cette politique par « d’autres moyens », pour en déduire les outils nécessaires.

Débat plutôt courtois. Assez classiquement, les prises de bec n’ont opposé que les partis vraiment en concurrence, c’est-à-dire entre RN et LR, LREM et LR, EELV et LFI. C’est sur ce dernier débat que je vais dire ici quelques mots. LFI est représentée par le député national de Seine-Saint-Denis, Bastien Lachaud (ex-PS).

Première surprise : je suis le seul, en tant que EELV, à évoquer les crises écologiques comme racines de conflits, l’importance de la lutte pour le désarmement (et notamment le bannissement de certaines armes particulièrement et durablement nocives pour les populations des territoires), et l’action pour le maintien de la paix. Tous les autres se rangent simplement selon une échelle plus ou moins nationale ou européenne dans la politique de défense militaire. Soit , des plus nationalistes aux plus européistes : LFI, RN, LR, LREM, EELV.

Bien sûr, je ne nie pas que malgré nos efforts (la Yougoslavie...) les conflits peuvent déboucher sur les violences et la guerre, et je prends fermement position pour une Europe fédérale y compris de défense, avec une forte responsabilité du Parlement dans la prise de décision sur les questions de la guerre et de la paix. Par ailleurs nous sommes visiblement les seuls à discuter politique étrangère européenne dans le cadre d’un Parti (Vert) Européen… qui inclut des pays européens non membres de l’UE.

Avec LFI nous sommes tout-à-fait d’accord pour regretter l’absence de débat, en France même, y compris à l’Assemblée Nationale, sur ces questions. Les prisses de bec entre nous ne portent pas sur le désarmement (dont LFI ne parle même pas) ni sur la politique extérieure (où l’on sent seulement la sympathie étrange de LFI pour le régime poutinien – et là il est en phase avec le représentant du RN, beaucoup plus légitime aux yeux de Poutine lui-même), mais sur l’Europe. Clairement, son représentant est déjà en plein plan B, déjà « sorti des traités ». Pourtant il n’y pas grand-chose sur la Défense dans « les traités », comme le souligne tranquillement le RN (et pour lui c’est très bien comme çà).

Première conséquence : LFI est comme nous pour la sortie de l’Otan, mais quand je souligne que les pays de l’Europe de l’Est (typiquement la Lituanie) ne voudront jamais quitter l’Otan s’il n’y a pas de défense européenne, il se contente de répondre que « les traités » obligent une défense européenne à être compatible avec les objectifs de l’Otan… comme si l’Otan pouvait être « pour » l’invasion du couloir de Koenigsberg (Kaliningrad) par la Russie !

Seconde conséquence plus étonnante : LFI se révèle défenseur de la stratégie de dissuasion nucléaire, et du « meilleur avion du monde : le Rafale ». La discussion s’enclenche sur : « Mais pourquoi les Européens ne nous achètent-ils pas le Rafale », « Pourquoi les Européens n’achètent-ils pas des armes européennes, mais des F-35 américains », oubliant simplement que l’Europe a choisi… l’Eurofighter, qui contrairement au Rafale est vendu en Europe. Sauf, en effet, dans les pays de l’Est, qui en l’absence de défense européenne n’ont confiance qu’en l’Otan (bis). Et du coup, la France fait la danse du ventre pour vendre quelques Rafales aux dictatures (Égypte d’Al-Sissi, Arabie Saoudite) et aux régimes bellicistes comme l’Inde de Modi, pour faire la guerre au Yémen et au Cachemire. Ce que regrette LFI… en ce qui concerne l’Égypte, mais pas l’Inde (« puisque Modi a été élu »).

Et pourtant B. Lachaud est contre une politique européenne de la défense, contre les marchés qui vont avec, contre le partage des emplois que cela implique. Et surtout contre… les Allemands.

Et gag, le RN et LFI sont d’accord pour interdire aux peuples britanniques (écossais, irlandais, gallois et anglais) de se prononcer sur la poursuite du Brexit ! Ah mais non, ils ont dit « Brexit » il y a trois ans, cochons s’ils s’en dédient ! On se demande un peu pourquoi LFI participe à de nouvelles élections : il y en a déjà eu et « le peuple » a voté Macron.

Et, selon LFI, c’est la faute à l’UE si le Brexit ne peut pas se faire dans de bonnes conditions. On aimerait savoir quelles conditions un commissaire européen LFI aurait posées à Mme May (sur l’Irlande ? Sur l’accès au marché européen sans libre circulation des personnes ?). Mais ça ne faisait pas partie du débat.




Le blog
  • [18 juillet 2014]
    Gaza, synagogues, etc

    Feu d’artifice du 14 juillet, à Villejuif. Hassane, vieux militant de la gauche marocaine qui nous a donné un coup de main lors de la campagne (...)


  • [3 juin 2014]
    FN, Europe, Villejuif : politique dans la tempête

    La victoire du FN en France aux européennes est une nouvelle page de la chronique d’un désastre annoncé. Bien sûr, la vieille gauche dira : « C’est la (...)


  • [24 avril 2014]
    Villejuif : Un mois de tempêtes

    Ouf ! c’est fait, et on a gagné. Si vous n’avez pas suivi nos aventures sur les sites de L’Avenir à Villejuif et de EELV à Villejuif, il faut que je (...)


  • [22 mars 2014]
    Municipales Villejuif : les dilemmes d'une campagne

    Deux mois sans blog. Et presque pas d’activité sur mon site (voyez en « Une »)... Vous l’avez deviné : je suis en pleine campagne municipale. À la (...)


  • [15 janvier 2014]
    Hollande et sa « politique de l’offre ».

    La conférence de presse de Hollande marque plutôt une confirmation qu’un tournant. On savait depuis plus d’un an que le gouvernement avait dans les (...)


Tous les blogs

Derniers forums du blog
Mots-clés associés
D'autres articles de la même rubrique