vendredi 24 novembre 2017

















Accueil  > Économiste, auteur > Livres > Green Deal. La crise du libéral-productivisme et la réponse écologiste. (http://lipietz.net/?article2712)

votre référence : 

[2012a] Green Deal. La crise du libéral-productivisme et la réponse écologiste, éd. La Découverte, Paris, 182 pages.

(art. 2712).


par Alain Lipietz | 13 juin 2012

Green Deal. La crise du libéral-productivisme et la réponse écologiste.
LANGUE ET TRADUCTIONS DE L’ARTICLE :
Langue de cet article : français
  • 日本語  :

    [2014e] グリーンディールー自由主義的生産性至上主義の危機とエコロジストの解答、藤原書店、東京、井上泰夫 訳 (Green Deal (in japanese) , Fujiwara-Shoten, Tokyo, trad. Inoue Yasuo)


 Green Deal. La crise du libéral-productivisme et la réponse écologiste.

La crise actuelle n’est pas seulement une crise financière, une crise de la dette, de la folie des traders et de l’économie casino. Plus profonde encore que la crise des années 1930, c’est la crise d’une façon de produire, de consommer, de se nourrir, de se chauffer et transporter… Un monde qui devenait invivable est devenu impossible.

Nous pouvons nous en sortir, à condition de faire retour, non seulement sur trente ans de libéralisme débridé, mais sur un siècle de productivisme irresponsable.

En 1932, Roosevelt avait proposé un New Deal entre les classes sociales. Ce n’est plus suffisant. Face à la crise alimentaire et sanitaire, et à la crise énergie-climat, il faut un aussi un deal avec la nature, un Green Deal. Un retournement dans notre rapport au travail, aux ressources naturelles, dans le rapport du public et du privé, de l’Etat aux individus, aux associations. Des nations à l’Europe, de l’Europe à la Planète.

Partant d’une analyse du modèle en crise, le « libéral-productivisme », ce livre démonte les mécanismes multiples de cette crise, puis il présente les premiers pas d’un Green Deal, de la réponse cohérente aux crises financières, sociales, écologiques.

Mais les obstacles politiques et même psychologiques sont légion. Revenant alors sur la crise des années 1930, le livre recense sans concession les blocages, qui ne sont pas seulement les résistances des profiteurs d’un monde finissant. Il conclut par une pédagogie politique du changement.

 Table de matières

Introduction

1. Le modèle libéral-productiviste

Un taylorisme répressif

Un « régime en retombée » et une économie de dette

Le néolibéralisme

La Chinamérique

2. La crise du modèle libéral-productiviste

Les explications dominantes : une grave crise financière

L’émergence de la contrainte de soutenabilité

L’éclatement des crises écologiques

Le reversement du monde et le grand retour de la Chine

L’état où nous en sommes (début 2012)

3. Feuille de route pour un Green Deal

Régulation financière et budgétaire : nécessaire, mais pas suffisante

La supervision financière

La supervision budgétaire

Un budget fédéral pour l’Europe

Un repartage de la valeur ajoutée

Un régime tiré par l’investissement vert

Un paradigme technologique intensif en emplois

Un régime international coopératif

Effacer le passé, financer l’avenir

La crise anthropologique et l’économie sociale et solidaire

Les excès de l’individuation

L’économie sociale et solidaire

4. La grande transition

Le mouvement social vers la transition

La transition alimentaire


Oui, la Terre peut nourrir les Terriens


Le potentiel français

De la possibilité à la réalisation

La transition énergétique


Des risques de mieux en mieux mesurés

Des exemples en Europe

Le cas de la France

Les instruments de la transition

De la planification écologique

5. Le difficile chemin du Green Deal

La terrible expérience politique de la Grande Dépression

Obstacles à un tournant vert

Le saut difficile vers la coopération

Les intérêts dominants

Les réticences populaires


6. La conquête de la majorité

1. D’abord et avant tout, être clair sur le projet

2. Promouvoir la coopération supranationale, et spécialement le fédéralisme européen

3. Combiner les réformes institutionnelles et les améliorations substantielles

4. Utiliser l’Apocalypse avec modération

5. Mettre en lumière le coût du « non-changement »

6. Mobiliser Pigou avec sagesse

7. Combiner mesures sociales et environnementale

8. Présenter l’intérêt commun comme conforme aux intérêts individuels

9. Être équitable

10. Pas de larmes, mais des roses !

Conclusion




Le blog
  • [18 juillet 2014]
    Gaza, synagogues, etc

    Feu d’artifice du 14 juillet, à Villejuif. Hassane, vieux militant de la gauche marocaine qui nous a donné un coup de main lors de la campagne (...)


  • [3 juin 2014]
    FN, Europe, Villejuif : politique dans la tempête

    La victoire du FN en France aux européennes est une nouvelle page de la chronique d’un désastre annoncé. Bien sûr, la vieille gauche dira : « C’est la (...)


  • [24 avril 2014]
    Villejuif : Un mois de tempêtes

    Ouf ! c’est fait, et on a gagné. Si vous n’avez pas suivi nos aventures sur les sites de L’Avenir à Villejuif et de EELV à Villejuif, il faut que je (...)


  • [22 mars 2014]
    Municipales Villejuif : les dilemmes d'une campagne

    Deux mois sans blog. Et presque pas d’activité sur mon site (voyez en « Une »)... Vous l’avez deviné : je suis en pleine campagne municipale. À la (...)


  • [15 janvier 2014]
    Hollande et sa « politique de l’offre ».

    La conférence de presse de Hollande marque plutôt une confirmation qu’un tournant. On savait depuis plus d’un an que le gouvernement avait dans les (...)


Tous les blogs

Derniers forums du blog
Mots-clés associés
D'autres articles de la même rubrique