mardi 25 septembre 2018

















Accueil  > Vie publique > Articles et débats > Nouveaux partis, signe d’un regain démocratique ? (http://lipietz.net/?article3034)

par Alain Lipietz | 28 février 2014

Nouveaux partis, signe d’un regain démocratique ?
Sous ce titre, Antoine Peillon rassemble un dossier sur les "nouvelles offres" politiques. Ma contribution (légèrement écourtée à la publication)

Les élections européennes, comme le premier tour des présidentielles, sont favorables à l’émergence d’offres politiques nouvelles : le FN, Les Verts , le NPA, le MoDem,
Europe Écologie, le Front de Gauche...

Telle éternelle candidate ne manque pas de retenter sa chance sous l’étiquette du « Nouveau ! » Mais cette fois, la crise est si profonde que c’est l’effondrement des vieux partis qui semble aspirer le nouveau à l’émergence. Le NPA a trop méprisé la question de l’issue politique, Le Front de Gauche à éclaté, le PS a terriblement déçu une France qui ne voulait plus de Sarkozy ni de l’UMP, et Europe Écologie ( « la » nouveauté de 2009) a renoncé à ses immenses apports (l’écologie, l’Europe, la coopérative politique) pour sauvegarder ses postes.

Or la Crise appelle un grand retour de la régulation publique (comme sous Roosevelt), qui ne peut plus s’opérer dans le cadre national étriqué. Mais pas pour vendre des voitures : pour faire la révolution écologique. Le tragique renoncement de Hollande et Duflot ouvre donc la voie à de nouvelles offres.

« Nouvelle Donne » s’inscrit clairement dans cette analyse de la crise matérielle, politique et idéologique. Elle propose de la relance keynésienne, plus : de l’écologie. Mais - erreur théorique autant que pratique – elle ne mise que sur les européennes, et refuse de s’engager dans les municipales. Or, si la révolution écologique du XXIe siècle exige une régulation mondiale et au moins européenne, elle ne se matérialisera qu’un niveau local : la construction de territoires résilients, négociant les compromis qu’exigent la crise énergétique et alimentaire.

A l’autre extrême, le mouvement Colibris de Pierre Rabhi cherche à connecter les initiatives locales, mais en négligeant la nécessaire intervention institutionnelle et la régulation supranationale. Et les listes « écologistes et citoyennes » que l’on voit fleurir partout pour les municipales se cherchent un lieu fédérateur – car tout ne se règle pas en « local ».

Que Europe Écologie ait choisi pour « ouverture » de sa liste en Ile de France (derrière le « hulotiste » Pascal Durand et la juge Eva Joly) l’animateur d’AC le Feu de Clichy sous Bois, Mohamed Mechmache, co-auteur d’un rapport sur la réinvention de la politique de la ville, est significatif d’un monde qui se cherche, entre le local et le global.




Le blog
  • [18 juillet 2014]
    Gaza, synagogues, etc

    Feu d’artifice du 14 juillet, à Villejuif. Hassane, vieux militant de la gauche marocaine qui nous a donné un coup de main lors de la campagne (...)


  • [3 juin 2014]
    FN, Europe, Villejuif : politique dans la tempête

    La victoire du FN en France aux européennes est une nouvelle page de la chronique d’un désastre annoncé. Bien sûr, la vieille gauche dira : « C’est la (...)


  • [24 avril 2014]
    Villejuif : Un mois de tempêtes

    Ouf ! c’est fait, et on a gagné. Si vous n’avez pas suivi nos aventures sur les sites de L’Avenir à Villejuif et de EELV à Villejuif, il faut que je (...)


  • [22 mars 2014]
    Municipales Villejuif : les dilemmes d'une campagne

    Deux mois sans blog. Et presque pas d’activité sur mon site (voyez en « Une »)... Vous l’avez deviné : je suis en pleine campagne municipale. À la (...)


  • [15 janvier 2014]
    Hollande et sa « politique de l’offre ».

    La conférence de presse de Hollande marque plutôt une confirmation qu’un tournant. On savait depuis plus d’un an que le gouvernement avait dans les (...)


Tous les blogs

Derniers forums du blog
Mots-clés associés
D'autres articles de la même rubrique