vendredi 24 novembre 2017

















Accueil  > Député européen (Verts, France) > Économie > La politique macroéconomique et sociale de l’Europe > Brevetabilité des logiciels (http://lipietz.net/?article1406)

par Les eurodéputés Verts 2004 (Marie Hélène Aubert, Jean-Luc Bennahmias, Hélène Flautre, Alain Lipietz, Marie-Anne Isler Béguin, Gérard Onesta). | 20 décembre 2004

Communiqué de presse
Brevetabilité des logiciels
Les Verts au Parlement européen appellent le Conseil à rejeter demain, mardi 21 décembre, la très controversée directive sur le brevet logiciel (com(2002)092).

Cette directive, visant à légaliser le brevetage des logiciels dans l’Union européenne, avait de justesse fait l’objet d’un accord lors du Conseil du 18 mai dernier, alors que le Parlement s’y était opposé.

Elle compte de moins en moins de supporters parmi les Etats membres de l’UE. En effet, depuis le 18 mai, la situation politique a profondément changé : le parlement néerlandais a demandé à son gouvernement de voter contre le brevet logiciel ; la Pologne et la Lithuanie ont rejoint l’Espagne, la Belgique, l’Italie et l’Autriche dans le non, et le parlement Allemand s’apprête également à voter une résolution afin que le gouvernement refuser cette directive.

Daniel Cohn-Bendit, Co-président du Groupe des Verts au Parlement européen, s’interroge sur la façon dont la directive a été ajoutée in extremis à l’agenda : "La Présidence néerlandaise à chipoté les agendas jusqu’au dernier moment, et ce d’une façon incroyable, à la limite de la légalité. Il y a une volonté manifeste de la part de la présidence néerlandaise de faire à tout prix passer une directive qui, à mon avis, ne rassemblerait plus la majorité qualifiée si les Etats membres devaient se prononcer ! ".

L’eurodéputé Vert français Alain Lipietz regrette que : "En pleine réflexion sur le processus de Lisbonne, qui vise "à faire de l’UE l’économie la plus compétitive basée sur la connaissance", le Conseil n’hésite pas à faire passer une directive anti-innovation, qui verrouillerait les fondations mêmes de la société de l’information, et soumettrait l’économie européenne à une taxe américaine".

Alain Lipietz ajoute : "Il est incompréhensible que le gouvernement français, qui défend "l’exception culturelle" face à Hollywood, s’acharne à placer les PME française de l’informatique sous la coupe de Microsoft".




Sur le Web : Dernières nouvelles sur le site de l’Association pour une infrastructure de l’information libre (FFII)

Le blog
  • [18 juillet 2014]
    Gaza, synagogues, etc

    Feu d’artifice du 14 juillet, à Villejuif. Hassane, vieux militant de la gauche marocaine qui nous a donné un coup de main lors de la campagne (...)


  • [3 juin 2014]
    FN, Europe, Villejuif : politique dans la tempête

    La victoire du FN en France aux européennes est une nouvelle page de la chronique d’un désastre annoncé. Bien sûr, la vieille gauche dira : « C’est la (...)


  • [24 avril 2014]
    Villejuif : Un mois de tempêtes

    Ouf ! c’est fait, et on a gagné. Si vous n’avez pas suivi nos aventures sur les sites de L’Avenir à Villejuif et de EELV à Villejuif, il faut que je (...)


  • [22 mars 2014]
    Municipales Villejuif : les dilemmes d'une campagne

    Deux mois sans blog. Et presque pas d’activité sur mon site (voyez en « Une »)... Vous l’avez deviné : je suis en pleine campagne municipale. À la (...)


  • [15 janvier 2014]
    Hollande et sa « politique de l’offre ».

    La conférence de presse de Hollande marque plutôt une confirmation qu’un tournant. On savait depuis plus d’un an que le gouvernement avait dans les (...)


Tous les blogs

Derniers forums du blog
Mots-clés associés
D'autres articles de la même rubrique