Calendrier des blogs
<< juin 2006 >>
lumamejevesadi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
26/06: Le Non de droite à l’offensive
21/06: Attention ! Blog triste
12/06: Les X, Gergorin, Les Ecossolies, la Sncf
7/06: Victoire posthume de mon père à Toulouse.
3/06: Le PE a bon cœur . Tiers secteur.
1er/06: Pat chez les Verts. Toulouse et Arno Klarsfeld.

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Les X, Gergorin, Les Ecossolies, la Sncf


lundi 12 juin 2006

Jeudi dernier, je participe au forum sur le développement soutenable de l’Ecole Polytechnique. Ils ont invité plein d’anciennes, actuelles ou futures ministres et environnementalistes de la droite (Roseline Bachelot, Corine Lepage, Nathalie Kosciusko-Morizet…). Après le débat, de jeunes X se (...)


En réponse à :

Les X, Gergorin, Les Ecossolies, la Sncf

vendredi 16 juin 2006

Mmmm... jolie conclusion. L’idée c’est quoi en gros ? « L’argent n’a pas d’odeur = on accepte sans remords l’argent mal acquis ». Mon père a mal acquis cet argent. En quoi faisant ? en étant déporté. Et pourquoi était-il déporté ? Parce qu’il était supposé être juif. Je sais qu’il ne l’était pas mais sa mère l’était assurément. Donc il n’était pas tout à fait innocent. Et rendez-vous compte : des centaines de plaignants, pas dératisés en 44 dans les chambres à gaz et toujours en vie (c’est incroyable, ces gens !), s’apprêtent à suivre son exemple !

Mais non, ce n’est pas ce que vous vouliez dire ! Cet argent pue, parce qu’il est le fait de criminels. La Sncf est criminelle, donc ses victimes ne doivent pas accepter d’argent d’elle ! D’ailleurs le principe même des plaintes au civil est immoral. Il faut supprimer ces tribunaux. Les victimes ne doivent jamais demander d’argent de leurs bourreaux, sinon ils deviennent leurs complices. La Sncf qui se faisait payer pour les trains de la Déportation a eu pénalement grand tort, mais les déportés se saliraient les doigts en se faisant rembourser les blessures que la Sncf leur a infligé....

Mais non, ce n’est pas ça que vous vouliez dire !! Mon père a mal acquis cet l’argent en obtenant une indemnité réelle alors qu’il n’avait subi qu’un dommage symbolique, une blessure d’amour propre en quelque sorte. Vous admettez qu’il se soit vexé d’être déporté comme du bétail, mais de là à considérer ça comme un dommage réel, non ! Car certes l’Etat français l’a fait interner par la Sncf, qui, après un voyage dantesque, l’a livré dans un camp abominable où des gendarmes français jouaient à terroriser de petits enfants, en braquant sur eux leurs fusils avant de les livrer à un convoi nazi vers Auschwitz, mais ce tort n’était que symbolique et ne valait qu’un euro. Ah ! si on avait publié la photo de mon père dans Gala, sans son autorisation, il aurait pu toucher un pactole... Mais là non, faut pas charrier. Un euro aurait suffi à le guérir des cauchemars des 20 dernières années de sa vie : les médicaments génériques ne sont pas faits pour les chiens.

Mais non, ce n’est pas ce que vous vouliez dire !!! D’ailleurs les biens spoliés ont été remboursés sans qu’aucun contribuable -pas vous en tout cas - y trouve à redire (mes grands parents n’ont pas tout à fait récupéré les leurs, piqués sans doute par les braves Français qui les ont dénoncé), et bon, on peut à la rigueur admettre que la santé et la mémoire, ou des parents, des amis, des amours, partis en fumée à Auschwitz, peuvent être considérés aussi comme des biens spoliés. Mais faut pas en demander le remboursement à la SNCF !!! Faut tout demander à l’Etat ! la Sncf est pauvre et verte, l’Etat est riche, pas endetté, et c’est un vrai productiviste qui oblige la gentille Sncf à faire rien que des TGV tres chers, et à fermer les vertes lignes secondaires, les trains corail...

Vous avez peut-être raison. Mais écrivez donc à la Sncf de se retourner contre l’Etat pour qu’il paie la totalité de l’indemnisation. Y a des tribunaux administratifs pour ça.

Et par la même occasion, demandez au tribunal la réhabilitation des 490 cadres de la Sncf qui ont été épurés à la Libération : ils n’avaient sûrement rien fait. Faites reconstituer leur carrière et leurs retraites, comme celle des généraux de l’OAS : l’Etat a sûrement tout l’argent qu’il faut. Et envoyez la facture du tout aux contribuables.

Je suis sûr que vous avez encore un tas d’objections aussi pertinentes, j’essaie d’y répondre sous forme de FAQ : cliquez ici


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.