Calendrier des blogs
<< octobre 2006 >>
lumamejevesadi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
29/10: Récits de l’immigration-esclavage
27/10: Catastrophe au Prix Sakharov
24/10: La frontière du Sud-Ouest
12/10: CAN, BCE, Mercosur etc
8/10: Lepeltier. Crise de la presse.
6/10: Diversité bioculturelle : Greenpeace, Genève.
1er/10: Week-end à Marseille. Audaces !

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Lepeltier. Crise de la presse.


dimanche 8 octobre 2006

Vendredi, aller-retour à Bourges dont le maire, l’ex-ministre de l’environnement (et sincère altermondialiste), Serge Lepeltier, m’a invité à remplacer au pied levé… José Bové, pour un débat inscrit dans la seconde édition du Festival du film écologique.
J’aime bien Serge Lepeltier, UMP tendance Parti (...)


En réponse à :

écologie vs écologie politique

lundi 9 octobre 2006

Je suis amusé de voir combien la question « l’écologie a-t-elle besoin de se situer entre la droite et la gauche ? Tout le monde n’est-il pas aujourd’hui écologiste ? » qui vous a « évidemment » été posée, et à laquelle vous avez du répondre « comme toujours », illustre parfaitement ce que j’ai écrit sur votre forum il y a quelques jours. Car cette énergie que vous (les Verts) passez à répondre à ces questions, et le quiproquo qui perdure avec les citoyens vient probablement principalement de l’utilisation du mot « écologie ». Quel sens avez-vous imaginé que l’animateur du débat (et le public) donnait à ce mot ? En pratique, ce mot veut dire « protection de l’environnement ». En pratique, un « écologiste » est quelqu’un qui est sensible à ces questions, et un « écologiste politique » est un homme (femme) politique qui veut prendre des mesures de protection de l’environnement. En pratique, donc, ce mot ne signifie que très partiellement ce que les Verts entendent par « écologie (politique) ». Vouloir « imposer » notre définition de l’écologie (politique), contre la définition « courante » des citoyens, me semble une perte de temps et d’énergie considérable. J’ai lu avec intérêt les 2 articles de 2000 que vous citez en lien hypertexte et dans lesquels vous parlez de la 3ème gauche : vous y admettez qu’il s’agit d’un débat théorique (mais intéressant), et dites qu’il suffit aux Verts de se nommer « écologistes ». Et bien moi je pense que le terme « écologistes » est pire que le terme « 3ème gauche » parce qu’au moins, cette dernière dénomination n’a pas de définition pré-établie. Pour autant ce n’est pas l’idéal non plus… A mon avis, il faudrait donc trouver une AUTRE FACON DE DEFINIR LES VERTS qui les place d’emblée dans le champ politique général, et affirme la particularité de leurs convictions et de leurs propositions. Je lance donc un concours d’idée !! Je me permets de préciser qu’il ne s’agit pas d’une question théorique ou de simple vocabulaire : il s’agit pour les Verts d’être identifiés à ce qu’ils sont vraiment aujourd’hui.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.