Calendrier des blogs
<< octobre 2006 >>
lumamejevesadi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
29/10: Récits de l’immigration-esclavage
27/10: Catastrophe au Prix Sakharov
24/10: La frontière du Sud-Ouest
12/10: CAN, BCE, Mercosur etc
8/10: Lepeltier. Crise de la presse.
6/10: Diversité bioculturelle : Greenpeace, Genève.
1er/10: Week-end à Marseille. Audaces !

Poster un message

En réponse à :

Week-end à Marseille. Audaces !


dimanche 1er octobre 2006

Ce week-end, grosse réussite de la fête des Verts des Bouches du Rhône. L’après-midi du samedi, ateliers suivis d’une plénière consacrée aux rapports Nord-Sud. J’ai le plaisir d’y retrouver Pierre Sané, que j’ai eu pour étudiant d’un cours d’été donné à l’Université d’Ottawa autour de mon livre Mirages et (...)


En réponse à :

Week-end à Marseille. Audaces !

lundi 9 octobre 2006

"Or, il y a encore quelques années, débattre finissait souvent en question d’idéologie ou de confiance : on se disait de droite, communistes, ébloui par Balladur ou Jospin, qu’importe : aujourd’hui, il devient plus fréquent de débattre des sujets eux-mêmes et pas de savoir à qui les confier."

Débattre d’un sujet est une chose, pas besoin d’un contexte politique pour cela. Voter un texte en est une autre. Malheureusement en France, la constitution ne permet pas (au contraire de la Suisse, démcratie directe) aux citoyens de s’approprier le legislatif via des referenda ou des initiatives populaires. Et les principaux partis français (Verts y compris)se gardent bien de changer cette situation.
Les Verts, dans "le monde change avec les Verts, changeons le monde", ne propose que, je cite (page 65) :

"Le referendum d’initiative
populaire (aujourd’hui réduit
à une simple consultation qui
ne s’impose pas à l’exécutif) doit être
inscrit dans la loi, à tous les niveaux
de collectivités publiques. Les questions
posées ne pourront néanmoins
porter sur des sujets remettant en
cause les droits fondamentaux
(question : qu’est ce que les "droits fondamentaux" ?).
Par
ailleurs, un droit d’initiative législative
devrait être conféré aux citoyens :
toute proposition de loi contresignée
par 500 000 citoyens devrait être
automatiquement inscrite à l’ordre
du jour de l’Assemblée nationale."

La deuxièeme partie est un joli copié-collé de l’article I-47-4 du TCE, une poudre de perlin-pin-pin démocratique qui ne donne aucun pouvoir aux citoyens condamnés à n’utiliser leur vote que pour les rendez-vous de la star-academy électorale ("vous aimez nicolas ?, tapez 1, pour dominique, tapez 2..."). On vote pour des personnes, jamais pour des idées. Affligeant. Desespérant :-(

dis moi, Alain, maintenant qu’on peut discuter de la question sur la base d’un texte des verts, qu’est-ce qui fait que vous, les Verts, ne voulez pas donner de pouvoir legislatif aux citoyens ? Alors que ça marche très bien en suisse. Les suisses seraient ils supérieurement intelligents ? Et les français vraiment si stupides ? J’aimerais avoir ton avis la-dessus.
Parce que si votre projet ne vas pas plus loin en terme de démocratie, je ne voterai pas pour vous.
Je me demande ce qu’il en pense, Hulot, de la démocratie directe ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.