Calendrier des blogs
<< juin 2006 >>
lumamejevesadi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
26/06: Le Non de droite à l’offensive
21/06: Attention ! Blog triste
12/06: Les X, Gergorin, Les Ecossolies, la Sncf
7/06: Victoire posthume de mon père à Toulouse.
3/06: Le PE a bon cœur . Tiers secteur.
1er/06: Pat chez les Verts. Toulouse et Arno Klarsfeld.

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Les X, Gergorin, Les Ecossolies, la Sncf


lundi 12 juin 2006

Jeudi dernier, je participe au forum sur le développement soutenable de l’Ecole Polytechnique. Ils ont invité plein d’anciennes, actuelles ou futures ministres et environnementalistes de la droite (Roseline Bachelot, Corine Lepage, Nathalie Kosciusko-Morizet…). Après le débat, de jeunes X se (...)


En réponse à :

Imperialisme d’historien ou révisionnisme ?

mercredi 14 juin 2006

Sur Arno, c’est maintenant un problème entre Arno, Le Monde, La Sncf et l’ordre des avocats...

Sur René Rémond : il s’agit d’un vrai impérialisme professionnel ! Que des historiens protestent que la loi n’a pas à faire l’histoire, OK. Qu’ils prétendent en plus que la justice n’a pas à faire justice, où va-t-on ????

Deux plaignants demandent une indemnisation. Le tribunal reconnait qu’ils n’ont pu le faire en effet pendant 53 ans (1946-2001) mais que maintenant il est reconnu qu’ils ont le droit. Or, 53 ans avant la demande de réparation, cette même justice, en épurant 490 dirigeants de la Sncf, avait ipso facto établi non seulement leur co-responsabilité mais leur culpabilité. Ou bien Rémond demande la révision des procès de l’époque, au nom de nouveaux éléments découverts dans son activité d’historien, et demande la réhabilitation des Bichelonne et consorts, ou bien il laisse la justice faire enfin son boulot.

Rémond peut à la rigueur plaider que les dirigeants de l’époque ont "seulement" été condamnés pour "intelligence avec l’ennemi" et que cette intelligence s’étendait "seulement" aux transports de panzer-divisions, mais pas aux transports de déportés. Le témoignage de mes parents, les archives mises à jour, les travaux d’autres historiens comme Bachelier, montrent que cette intelligence s’étendait bien au transport de déportés.

Si Rémond veut dire qu’il y a eu culpabilité et responsabilité, mais qu’il y a prescription, soit il refuse de reconnaitre qu’il y a eu crime contre l’Humanité, et c’est grave, soit il entre dans le débat technique sur la prescription quadriennale en droit administratif, critiquant ainsi le tribunal de Toulouse (qui a pris 5 ans pour y réfléchir) pour incompétence. Sans vouloir être méchant, est-ce bien dans ses cordes ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.