Calendrier des blogs
<< septembre 2005 >>
lumamejevesadi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
29/09: Tiers secteur à Forcalquier
28/09: Amertume turque, défaite ferroviaire
25/09: Retour à Bruxelles : Paquet ferroviaire et Colombie
15/09: Un peuple en grève contre lui-même
13/09: L’eau et la coca
11/09: Bolivie sous la neige
8/09: Santé des femmes : un échec du Parlement
7/09: Rayons solaires : travailleurs, la Droite vous cuit !
5/09: Retour sur les incendies
3/09: Tragique rentrée

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Retour sur les incendies


lundi 5 septembre 2005

Dimanche matin, alors que je mets la dernière main à mon précédent blog, la nouvelle tombe par e-mail : nouvel incendie à L’Haÿ-les-Roses, à deux pas de chez moi. Mais cette fois c’est tout différent, il s’agit d’un immeuble HLM classique. L’enquête va très vite : à l’heure où j’écris, il semble que quatre (...)


En réponse à :

> Retour sur les incendies

mercredi 7 septembre 2005

Cher Alain
Ne crois-tu pas que les Verts, dans le cadre de la coélaboration de leur programme ,devraient reprendre une réflexion sur le problème de la spéculation foncière. Ayant travaillé 23 ans à la Sonacotra le drame de ces incendies me renvoie aux incendies de cités de transits à Nanterre notamment
Toi qui a collaboré à la commission Cadre de vVe du PSU, il y avait à l’époque, je crois, des propositions de municipalisation des sols. Le problème de la mise en chantier de logements sociaux ne règle pas le fait que les organismes HLM absorbent dans la charge foncère cette spéculation sur les terrains qui en ce moment sévit partout en France. Il me semble par ailleurs que tu as fait une étude sur les problèmes fonciers mais je n’ai pas réussi à en retrouver la trace.
Amicalement
Jean Chambeau Groupe des Verts de Vichy.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.