Calendrier des blogs
<< mai 2005 >>
lumamejevesadi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
28/05: Derniers meetings, et on repart…
26/05: La campagne se tend
15/05: Les pépites du traité
7/05: Sans-papiers : Amère victoire
5/05: Dans l’antre du Non
1er/05: Bananes, Equateur, Roms, Droits de l’homme…

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Les pépites du traité


dimanche 15 mai 2005

La campagne s’accélère.
Je suis maintenant trop épuisé par mes réunions-débats à travers toute la France et trop peu souvent devant un ordinateur pour tenir correctement ce blog. Je me concentre plutôt sur des articles de fond que je mets directement sur le site. Par exemple : sur l’Otan, sur la date (...)


En réponse à :

> Les pépites du traité

mercredi 25 mai 2005

Bonjour,

Je suis l’étudiant favorable au "oui" qui a participé au débat avec A. Lipietz à Aix.
Je voudrais d’abord remercier Alain Lipietz pour son travail - le plus honnête que je connaisse pour l’instant, au moins au sujet du TCE - et pour le débat qu’il nous a offert. J’étais vraiment honoré de participer à ce débat, et j’espère que ces quelques mots permettront à Alain Lipietz de trouver la force nécessaire pour continuer à se battre...
Ayant participé au débat, je ne crois pas non plus qu’il y ait eu un quelconque acharnement. Si la règle de la démocratie est de savoir reconnaître lorsqu’on est minoritaire (Rosa Luxembourg), la règle d’un débat intellectuel est de savoir reconnaître lorsque les arguments de son opposant sont meilleurs.
Au demeurant les organisateurs du débat ne savent toujorus pas pourquoi Attac, après en avoir accepté le principe, a refusé d’envoyer un intervenant. Le "narcissisme" de M. Lipietz ne nous a jamais été donné comme explication...

Joël Gombin
http://spaces.msn.com/members/gombin/


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.