Calendrier des blogs
<< avril 2005 >>
lumamejevesadi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
24/04: Une semaine fatigante
15/04: Bolkestein, Bulgarie, Roumanie, Alstom, Romans…
8/04: Umea, et le retour dans la neige
6/04: Séminaire à Caracas
1er/04: Bolkestein : Le Parlement débat

Poster un message

En réponse à :

Une semaine fatigante


dimanche 24 avril 2005

Lundi : petit check up médical, il s’agit de tenir jusqu’au 29 mai… J’ai rarement connu campagne aussi dure, mise à part la présidentielle (et sous certains aspects, pour les même raisons).
Les similitudes et les différences avec Maastricht sont assez importantes. Sur le fond, comme pour Maastricht, je (...)


En réponse à :

Sur les élites

dimanche 1er mai 2005

Cher Philippe

tu prolonges et approfondis ici la réflexion sur la crise des élites fordistes, dont celle de la « noblesse et hobereaux d’Etat » (que j’analyse dans l’article de Libé et dans ma réponse à Yann Forestier) ne constitue qu’un cas extrême. C’est un débat qui devra en effet continuer. Je crois que cette fraction de la France d’en haut (la petite et moyenne bourgeoisie salariée, d’Etat ou des grandes entreprises) va quand même finir par quitter le camp du non. Cela suffira à faire passer le Oui, mais j’aimerais convaincre des couches un peu plus populaires.

Je n’ai pas étudié de près l’idée "voter non pour se débarrasser de la sociale-démocratie". À première vue, c’est une folie. La mise en crise du projet social-démocrate, très largement entamée depuis la crise du fordisme et les années 80, ne peut aboutir, chez ces couches, et faute d’une nouvelle utopie progressiste telle que l’écologie politique supra-nationale, qu’au "New Labour" de Tony Blair. Ce serait la victoire du social-libéralisme !

Je suis pour ma part partisan d’offrir aux élites fordistes (rocardiennes ou communistes, genre Bernard Thibaut) une porte de sortie « vers l’espoir ». Même si je sais qu’on ne refera pas l’Europe post-fordiste écologiste de gauche sur le modèle français (mais plutôt suédois), au moins on fixe une « nouvelle frontière » qui peut les mobiliser à nos côtés.

Celles qui sont fatiguées voteront Non ? Tant pis. Celles qui nous aiment prendront le train.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.