Calendrier des blogs
<< avril 2005 >>
lumamejevesadi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
24/04: Une semaine fatigante
15/04: Bolkestein, Bulgarie, Roumanie, Alstom, Romans…
8/04: Umea, et le retour dans la neige
6/04: Séminaire à Caracas
1er/04: Bolkestein : Le Parlement débat

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Bolkestein, Bulgarie, Roumanie, Alstom, Romans…


vendredi 15 avril 2005

Nouvelle semaine à Strasbourg. Comme d’habitude, les débats tournent autour des sujets qui sont de fait absorbés par le débat « Constitution » en France. Sauf qu’au Parlement européen, on les traite pour eux mêmes !
Bien sûr, il y a la bataille des brevets logiciels avec l’exposé du professeur Pellegrini (...)


En réponse à :

> Bolkestein, Bulgarie, Roumanie, Alstom, Romans...

vendredi 22 avril 2005

Cher Alain,

Je te sais gré de répondre par des arguments, contrairement à la plupart des partisans du oui.

Tous ne sont pas convaincants. Ainsi, lorsque tu dis que si le non l’emporte, Chirac et Blair seront trop contents de dire que les Français veulent qu’on en reste là. C’est une vue de l’esprit. Tout le monde se rend compte que c’est le non de gauche qui est majoritaire (une majorité des électeurs du PS et des Verts). Tu ne crois pas que si le non l’emporte, ce sera un coup de tonnerre dans toute l’Europe et qu’on en comprendra bien la signification ? Tu ne crois pas que dans les pays d’Europe où il n’y a pas de référendum les militants de gauche, les syndicalistes comptent sur nous ? Cette force là, concrète, n’est-elle pas plus importante qu’une pétition hypothétique de 1 million de signatures (au passage, sais-tu que le droit de pétition existe déjà, qu’il y a un organisme européen chargé d’examiner les pétions ?)
Pourquoi n’as-tu pas confiance en la volonté et la force du peuple ?

Je te cite :
"La Constitution ne nous "donne" pas l’Europe sociale. Elle nous donne les moyens politiques de la conquérir. C’est pourquoi elle ne peut être qu’un premier pas, que relaieront les campagnes pour des millions de signatures, que relaieront les députés européens. Le Oui ne peut être qu’un Oui de combat."

Ne crois-tu pas que ce serait plus facile d’avoir les moyens de conquérir l’Europe sociale s’il n’y avait pas ces notions de "marché libre non faussé", qui n’ont rien à faire dans une constitution.
Crois moi, la plupart des gens de gauche qui votent non partagent cette volonté de construire une Europe politique. Ils s’opposent simplement à ce que la définition de la politique à suivre soit inscrite dans la constitution. Une constitution doit permettre l’alternance. Je ne te parle pas, bien sûr, de l’alternance entre les faux ennemis : les libéraux sociaux et et les "socialistes" à la mode DSK, Hollande, Aubry ou même Fabius. Je te parle de socialiste de gauche.

Voter non, ce ne sera pas un drame ni un coup d’arrêt. Il suffira simplement d’oter du projet de constitution ce qui n’a rien à y faire.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.