Calendrier des blogs
<< mai 2011 >>
lumamejevesadi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
31/05: L’échec de Dany - José.
23/05: L’affaire DSK et le féminisme
20/05: Ecologie politique et coopérative.
17/05: Affaire DSK : la double présomption d’innocence
3/05: Epouvantable congrès.

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Affaire DSK : la double présomption d’innocence


mardi 17 mai 2011

Impossible de ne pas réagir aujourd’hui sur l’affaire DSK. J’avais pourtant plein de choses à vous raconter sur les évènements des derniers jours. Le Conseil fédéral EELV de samedi, qui a blanchi Dany des accusations colportées par la presse, le colloque de Cerisy sur le PSU, avec un débat final sur le (...)


En réponse à :

Souhaiter qu’elle n’ait pas été violée....

mercredi 25 mai 2011

Cette affaire est piégeuse, de quelque côté qu’on la prenne. Vous le dites vous-même dans votre texte, je vous cite : « le problème, dans ces circonstances où s’affrontent deux personnes s’accusant mutuellement, est que la formule « présomption d’innocence » est bidon et auto destructrice, puisqu’elle signifie « présomption de culpabilité » de l’autre. » Franchement, Strauss Kahn ne nous a pas facilité la tâche : si on avait trouvé la femme étranglée dans sa chambre, avec les traces indubitables d’un viol, on était absolument certain d’avoir une victime sous la main…

Et le paradoxe de votre texte, sa contradiction même, c’est que vous faites fond précisément sur cette double présomption d’innocence pour développer votre argumentation. Et avec ce résultat inévitable et prévisible, c’est qu’à force d’insister sur la présumée victime, vous ne faites qu’accabler Strauss Kahn. Votre « système » est vicié à la base.

Et comme vous ne pouvez pas l’ignorer, vous ne faites que confirmer le lourd soupçon que je formule à votre encontre. On voit bien que ce qui vous importe, c’est de confirmer à tout prix le statut de victime de la femme. D’ailleurs, vous en rajoutez une petite couche, juste en passant, sans avoir l’air d’y toucher : les avocats de Strauss Kahn vont s’attacher à la déconsidérer ou bien, ce qui est encore pire, vont essayer de « racheter son passé », seule façon pour elle d’éviter la honte dans son village. La malheureuse, on n’aimerait pas être à sa place ! C’est vraiment une victime. Et pour bien enfoncer le clou, vous rattachez cette affaire au long combat des femmes violées pour faire reconnaître leur statut de victime !

Voilà ce que vous voulez démontrer, ou plutôt fortement suggérer, avec une singulière perfidie. Vous appelez cela : « maintenir ouverte une possibilité ». Comme vous dites bien les choses, avec délicatesse …. Ou comment condamner un homme avant qu’il ne soit jugé, en évitant soigneusement de le dire. Car si cette femme est une victime, c’est que Strauss Kahn est coupable. Comment pourrait-il en être autrement ? Tout compte fait, je préfère l’attitude de Bernard Debré : lui au moins il joue franc-jeu, il annonce clairement la couleur.

Pour résumer, l’attitude qui consiste à tenir la balance égale, à laisser ouverte toutes les possibilités, comme vous dites, est pratiquement intenable. Ou bien on ne dit rien, ce qui est probablement la meilleure chose à faire, ou bien on s’exprime, et on est amené à prendre partie.

Pour ma part, je veux absolument croire en l’innocence de Strauss Kahn. Je suis tellement incrédule devant les accusations portées contre lui, et ces accusations sont tellement effroyables, et même insupportables, que j’ai instinctivement un mouvement de refus et de dénégation. Oui, je l’avoue, je ne souhaite qu’une chose : que cette femme n’ait pas été violée. Et je n’ai pas honte de le penser, ni de le dire. C’est un souhait évidemment, ou plutôt une croyance. Nullement un « traitement » de l’affaire (pour reprendre votre vocabulaire) qui, en l’occurrence, est du seul ressort de la justice.

Bien entendu, si vous souhaitez répondre, je vous laisserai le dernier mot sur cet échange.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.