Calendrier des blogs
<< mai 2011 >>
lumamejevesadi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
31/05: L’échec de Dany - José.
23/05: L’affaire DSK et le féminisme
20/05: Ecologie politique et coopérative.
17/05: Affaire DSK : la double présomption d’innocence
3/05: Epouvantable congrès.

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Affaire DSK : la double présomption d’innocence


mardi 17 mai 2011

Impossible de ne pas réagir aujourd’hui sur l’affaire DSK. J’avais pourtant plein de choses à vous raconter sur les évènements des derniers jours. Le Conseil fédéral EELV de samedi, qui a blanchi Dany des accusations colportées par la presse, le colloque de Cerisy sur le PSU, avec un débat final sur le (...)


En réponse à :

Affaire DSK, scénario

samedi 21 mai 2011

Le thème du complot agite les Français concernant l’affaire DSK. Il y a de quoi.

Voici un candidat désigné pour une tragédie antique, qui a prévenu qu’il allait subir des attaques dans la campagne présidentielle, concernant ses points faibles.
Il les cite à la rédaction de Libé comme pour parer les coups du sort, lors d’un déjeuner le 28 avril.

« Le fric, les femmes et ma judéité : Il s’attendait à ce que l’on exploite sa déclaration à Tribune Juive, des années auparavant, assurant se lever chaque matin en se demandant comment il pourrait être utile à Israël) »En ce qui concerne les femmes il aurait imaginé « la façon dont on pourrait le salir par une affaire mettant en scène une femme qu’il aurait violée dans un parking et à qui on promettrait 500 000 ou 1 million d’euros » 1 (Libération 16/05/2011).
Il n’eut pas beaucoup à attendre concernant « le fric » avec la publication de la photo le montrant montant dans une porsche en compagnie d’Anne Sinclair prise le jour de ce déjeuner. Puis l’article de France Soir publié le 12 mai 2 « Des costumes à 35.000 dollars » On pouvait y lire notamment que : « DSK s’est aussi offert les services du tailleur d’Obama ».

Voilà un homme prévenu et même anxieux au point de se confier à des journalistes.
Le drame se noue, trivial : une malheureuse femme de chambre (ah le vieux fantasme de la soubrette nue sous sa blouse) qui entre sans prévenir dans une suite à 3 000 dollars et qui subit les assauts répétés d’un vieux mâle en rut qui sort de sa salle de bains.
Mais du troisième point faible, c’est à dire le soutien inconditionnel à Israël : personne ne parle.
Mais, on peut voir les choses autrement loin de notre campagne présidentielle.
Un printemps arabe et la liquidation de Ben Laden, la poussée de la Chine et de l’Inde, du Brésil et de quelques autres, un poste au FMI auquel s’accroche la vieille Europe, un allié devenu encombrant et toujours hors de prix, je veux parler d’Israël.
Vous remarquerez que Barack Obama prône la création d’un Etat palestinien ce 19 mai 2011 jour de l’inculpation de DSK.
Et si l’affaire DSK était un message en direction d’Israël et de ses inconditionnels, annonciateur
des bouleversements du XXIème siècle.
Un déclin que l’Empire américain désire à tout prix ralentir, avec certainement un rééquilibrage des alliances, moins d’Europe dont Israël n’est que la citadelle avancée et plus d’Asie, des signes
d’apaisement envers le Monde arabe et le désengagement de guerres lointaines trop couteuses elles aussi.
Quant à DSK, on peut imaginer peut être ce scénario, soit un homme qui aime les femmes (c’est lui qui le dit) qui commande une call girl avant un voyage transatlantique suivi d’une réunion avec Angela Merckel et auquel on envoie une femme de chambre, terrible méprise.
Aujourd’hui voici DSK libéré sous caution, doté des meilleurs avocats, et voici la femme de chambre, noire issue du Bronx. Le combat risque d’être inégal et de se conclure par une transaction financière et peut être même par la spécialité anglo-saxonne du plaider coupable. Exit la carrière internationale de DSK, place au G8 des 26 et 27 mai à Deauville.
L’Europe en sortira affaiblie, attendons de voir qui obtiendra le siège tant convoité de directeur du FMI.
Ce scénario, qui tente d’approcher la règle des 24 heures de la grande tragédie se base sur les trois faiblesses annoncées par DSK : « Le fric, les femmes et ma judéité ».

http://m.alterinfo.net/Trois-exercices-de-journalisme-de-recopiage_a58739.html


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.