Calendrier des blogs
<< mars 2010 >>
lumamejevesadi
28123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
29/03: La fragile victoire de la gauche et l’avenir d’Europe-Écologie.
20/03: Veillée d’armes et premier bilan
12/03: Europe-Écologie : dernières impressions de campagne.

Poster un message

En réponse à :

Veillée d’armes et premier bilan


samedi 20 mars 2010

Demain, le tour décisif, le retour de la majorité plurielle de 97 mais dans un tout autre rapport de force, avec l’écologie comme allié/rival incontournable du PS !
L’ « émulation courtoise » a tourné à l’avantage du PS. J’essaie dans un texte de mon site d’expliquer pourquoi (cliquer ici). Il faut (...)


En réponse à :

Partage gauche/droite : seulement le respect de la souveraineté populaire ou le contenu de ce qui est voté ?

mercredi 24 mars 2010

Pour « nous », aussi bien moi que Cohn-Bendit, Onesta que Mamère, ou Caroline Mécary (présidente de la Fondation Copernic), il est clair que le Traité constitutionnel européen, donnant plus de pouvoir aux électeurs, était plus démocratique que le traité qu’il remplaçait (le traité de Maastricht-Nice). Par ailleurs, dans la mesure où il permettait au politique de mieux contrôler l’économique (grâce au recul de la règle de l’unanimité), il était également moins libéral. Celles et ceux qui ont voté NON ont donc voté pour garder le plus anti-démocratique des traité et le plus libéral.

Mais nous avons respecté la démocratie formelle. C’est la base de tout, meme si, bien sûr, la volonté populaire peut choisir d’élire Sarkozy (ce n’est donc pas le vrai clivage droite-gauche). Noius espérions que, soit par voie parlementaire comme en 1997 soit par voie réferendaire, le peuple changerait un jour d’avis.

Puis est venu le traité de Lisbonne. Il nous a semblé intermédiaire entre Maastricht et le TCE, mais c’était déjà ça. Nous aurions souhaité que pour abolir le traité de droite, Maastricht (qui avait été voté par le peuple par referendum), on recourre à un referendum. En fait ce fut la chambre élue en 2007 qui adopta ce texte, mais là encore les règles de la démocratie formelles étaient respectées.

Le FdG au contraire s’est constamment et souvent hypocritement opposé, y compris par de sordides manœuvres à Versailles (cf http://lipietz.net/spip.php?article2163 ), pour le maintien à tout prix le traité de Maastricht contre toute évolution permettant aux peuples européens de mieux contrôler, fût-ce un tout petit peu mieux, le marché européen, . Cela, au nom du souverainisme nationaliste. Mais comme le FdG n’ose pas réclamer le rétablissement des barrières douanières entre la France et la Belgique, ce nationalisme politique devient libéralisme économique au niveau européen (puisque cela signifie le désarmement du politique face au marché).

Dans les coalitions tripartites PS-EE-PdG, nous sommes donc contre le FdG sur ce point (et contre de nombreux cadres du PS, de Fabius à Vauzelle, cf http://lipietz.net/spip.php?article2160 ), contre le FdG et des cadres du PS (souvent les mêmes) sur d’autres points comme le nucléaire, mais parfois nous sommes plus proches du FdG que du PS.

Sur le difficile débat européen voyez http://lipietz.net/spip.php?mot131 , en particulier (et pour résumer) : http://lipietz.net/spip.php?article2090 .

Quant à l’Economie Sociale et Solidaire et les réformes qu’elle implique, j’y ai consacré un rapport officiel à la demande de la ministre Aubry : http://lipietz.net/spip.php?article317

Bien cordialement.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.