Calendrier des blogs
<< décembre 2008 >>
lumamejevesadi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
19/12: Victoire sur le temps de travail, défaite sur le climat
14/12: Bilan morose de la lutte pour le climat
8/12: Le New Deal Vert, seule solution.
1er/12: Les femmes et l’Île de France dans les combats de l’Union européenne

Poster un message

En réponse à :

Les femmes et l’Île de France dans les combats de l’Union européenne


lundi 1er décembre 2008

Semaine "émeraude" au Parlement européen. Cela signifie que le Parlement ne se réunit pas, ce sont les semaines réservées au militantisme dans nos circonscriptions ou aux visites des délégations en dehors de l’Europe. Dans mon cas, c’est une semaine "locale", puisque ma délégation est déjà partie en (...)


En réponse à :

Droit de réponse

mardi 30 décembre 2008

Monsieur Lipietz,

Tout d’abord, je suis très heureux en tant qu’écologiste d’avoir eu l’occasion de vous rencontrer à l’occasion du poll Europe d’Ecolo. Vous êtes pour moi et pour bien d’autres avant moi un homme qui nous a confortés dans l’envie de faire de la politique. Je suis du coup très honoré que vous m’accordiez assez d’importance pour parler de moi sur plus de 8 lignes dans votre blog.

Là-dessus, je me permets de répondre car je trouve vos critiques infondées. Vous ne mentionnez pas dans votre compte-rendu que nous n’avions droit qu’à 2 minutes de temps de parole lors de notre discours de présentation. Permettez-moi de douter qu’en ce laps de temps, quiconque puisse faire preuve d’une compréhension éblouissante des problèmes européens et de ce qu’a à faire un député. Je ne trouve pas qu’il soit possible d’évaluer mes « compétences » sur un laps de temps aussi court. Je ne prétends pas que mon deuxième Master en Études Européennes, pas plus que mon stage au Parlement européen, parlent pour moi. Bien évidemment, cela reste un savoir bien théorique, mais contrairement à ce que vous avez l’air de penser, je n’ai aucune prétention à siéger au Parlement européen à court ou moyen terme.

En effet, mon discours était principalement destiné à montrer que j’étais motivé et prêt pour la campagne, sans ambition aucune d’obtenir un poste de député. Ce point vous a peut-être échappé, car le système électoral et institutionnel belge est sensiblement différent du système français, et la Belgique est un petit pays : nous nous battrons pour obtenir au maximum deux députés européens écologistes francophones. Me présentant à une place de suppléant, j’ai donc très peu de chance de siéger dans un avenir prévisible. J’ajouterai que si l’inverse était possible, il y aurait une forme de double langage à faire partie du Parti Vert Européen, qui dans une résolution d’avril dernier recommande d’assurer une large participation des jeunes comme candidats verts au PE, même en ordre utile, et à critiquer ceux qui s’y risqueraient.

Au vrai, je ne pensais pas avoir autant de succès au premier tour du scrutin pour la première suppléance, je me présentais simplement pour avoir ainsi plus de chance de passer en tant que deuxième suppléant. Place à laquelle déjà je n’aurais pas oser prétendre si beaucoup de militants d’Ecolo ( pas seulement « des jeunes » ) ne m’avaient encouragé à le faire. En fait, j’ai obtenu un score inespéré au premier tour, atteignant plus du double d’Inès que vous souteniez, ce qui prouve que les militants écologistes belges, qui me connaissent mieux que vous, ont l’air de me faire confiance. Bien sur Inès a ensuite rassemblé les suffrages autour de sa personne, ce que j’accepte complètement ; elle est en effet plus compétente et expérimentée que moi, et je trouve sa première suppléance pleinement légitime. Tout comme je suis fier d’avoir été spontanément, et pas à ma demande, soutenu par Evelyne Huytebroek, ministre de l’environnement de la région de Bruxelles aujourd’hui, mais aussi militante de la première heure d’Ecolo, qui, selon ses propres mots, a été « séduite » par mon intervention.

Pour tout vous dire, Monsieur Lipietz, je trouve étonnant que la sommité de l’écologie politique que vous êtes ait pu prendre de son temps pour dévaloriser la candidature de quelqu’un comme moi. Il s’agit peut-être là d’une réaction humaine et naturelle à l’ascenseur émotionnel suscité par la crainte, pendant quelques minutes, d’une défaite d’Inès, que vous souteniez, suivie de sa victoire face à un petit jeune.

Au plaisir de vous lire à nouveau, bien à vous,

Olivier


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.