Calendrier des blogs
<< septembre 2008 >>
lumamejevesadi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
30/09: Crises, internet : le Parlement timide
21/09: La vie sur un fil
14/09: Semaine noire
7/09: Géorgie et droits de l’homme

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

La vie sur un fil


dimanche 21 septembre 2008

La situation de Francine est devenue encore plus critique. Cela ne m’a pas empêché de m’éloigner d’elle cette semaine pour mon activité militante (Bruxelles, Annecy, Grenoble). Mais j’ai compris samedi que ce ne serait plus possible, et dorénavant je dors dans sa chambre à l’hôpital.
Francine
Comme je (...)


En réponse à :

Travailler à la décroissance

dimanche 28 septembre 2008

Pas de référence particulière, c’est une évidence pour tous les économistes (Marx, Adam-Smith ou Cobb Douglass), y compris les économistes écologistes : on produit en combinant du capital, du travail et de la nature. Si on utilise moins l’un des facteurs, faut utiliser plus les deux autres (et le capital se fabrique avec du travail : trains, tramways). Faire du vélo ou aller à pied, c’est consommer plus d’huile de coude que d’aller en voiture. Faire du bio c’est beaucoup plus de travail paysan que faire des OGM. Isoler 30 millions de logements c’est plus de travail d’artisan que construire une ou deux tranches de plus de nucléaire.

Et qu’on ne dise pas « on n’a qu’à consommer moins au total ». même en restant assis par terre en retenant son souffle, on ne ferra pas baisser l’excès de CO2 dans l’atmosphère avant 150 ans. Va falloir un boulot énorme pour « l’abattre » comme on dit.

Bon, il doit quand même exister plein d’articles de l’INSEE ou de l’ADEME sur « l’évaluation des emplois verts », mais là j’ai pas le temps de les chercher.

Cordialement


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.