Calendrier des blogs
<< mai 2008 >>
lumamejevesadi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
29/05: L’ECON à Paris
24/05: Un droit pénal européen de l’environnement
18/05: La Martinique entre « dégraissement » et Réparation
10/05: Naissance d’un « planisme européen » ?
5/05: 1er Mai. Verts mondiaux. Arrêt Laval.

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

1er Mai. Verts mondiaux. Arrêt Laval.


lundi 5 mai 2008

La semaine dernière, vacances du Parlement, et aussi de chimio. Normalement, je devais être à Lima pour l’assemblée euro-latino-américaine, mais j’ai préfère rester avec Francine. Et pourtant, je ne peux échapper à un saut à Sao Paulo pour le congrès des Verts mondiaux.
1er Mai
Il n’y a pas foule à Paris (...)


En réponse à :

Logique et mauvaise foi

samedi 24 mai 2008

On m’a reproché jadis de me comporter plus en polytechnicien qu’en politique. Et c’est vrai que dans ma tëte les options politiques (écologistes) sont subordonnées à la démocratie MAIS celle-ci à la logique. De même, Dieu, qui peut tout, ne peut créer une pierre si lourde qu’il ne puisse la soulever.

Ainsi, que l’on soit pour le oui ou pour le Non à Lisbonne, la démocratie dictait un référendum (que les Verts auraient logiquement préféré européen). Mais à partir du moment où le Conseil Constitutionnel, s’appuyant sur des articles formels de la constitution, disait que le traité de Lisbonne ne pouvait être soumis à ratification AVANT la réforme de la constitution française, alors TOUS les partisans d’un referendum auraient dû s’unir pour imposer la révision de la constitution française par le Congrès. Ceux qui s’y opposaient ne voulaient pas de référendum, ils espéraient bloquer Lisbonne à ce stade, sans consulter le peuple.

Eux étaient d’une parfaite mauvaise foi, sortant de leur chapeau face à mes critiques le coup du "référendum sur le référendum" (où ils auraient aussi voté Non... en disant que ça valait comme un Non au "vrai" referendum,) en me traitant (comme Politis) de "juridiste" obtus, pour, quelques jours après, s’indigner que Sarkozy cherche à contourner le Conseil constitutionnel (en consultant la Cour de Cass sur la rétroactivité du maintien en prison des criminels restés dangereux après leur peine).

Je n’ai jamais dit en revanche que la modif de la constitution française était une condition suffisante pour avoir un referendum.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.