Calendrier des blogs
<< mai 2008 >>
lumamejevesadi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
29/05: L’ECON à Paris
24/05: Un droit pénal européen de l’environnement
18/05: La Martinique entre « dégraissement » et Réparation
10/05: Naissance d’un « planisme européen » ?
5/05: 1er Mai. Verts mondiaux. Arrêt Laval.

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

1er Mai. Verts mondiaux. Arrêt Laval.


lundi 5 mai 2008

La semaine dernière, vacances du Parlement, et aussi de chimio. Normalement, je devais être à Lima pour l’assemblée euro-latino-américaine, mais j’ai préfère rester avec Francine. Et pourtant, je ne peux échapper à un saut à Sao Paulo pour le congrès des Verts mondiaux.
1er Mai
Il n’y a pas foule à Paris (...)


En réponse à :

Referendum et création monétaire

mardi 13 mai 2008

Bonjour, merci pour votre réponse.

A propos de la construction européenne.

N’est elle pas vouée à l’échec dès lors qu’on en écarte les citoyens ?
Est-ce réellement démocratique comme façon de faire alors que nous citoyens n’avons pas pu choisir nos représentants pour écrire ce traité ( alors que nous avions surement des tas de demandes de modifications à formuler ) et avons été écartés de sa ratification ?

Concernant ma deuxième question sur la création monétaire et la dette.

Je pense que vous vous trompez concernant les prêts à taux zero ( sans intérêts ).
Sur le site de la Banque de France figure un historique de ces prêts :
http://www.banque-france.fr/fr/stat_conjoncture/series/annhis/html/annhis_concoursautresor.htm

Comme vous pouvez le constater sur ces documents, leur utilisation a bien été stoppée en 1973-1974 suite à la réforme de la Banque de France.

Concernant ma proposition que vous jugez je pense un peu vite impopulaire, c’est tout un débat à avoir =)

D’abord parceque l’implication création monétaire => inflation
n’est pas si évidente que cela ... Il me semble que c’est simplement l’abus de création monétaire par rapport à la création de richesses réelles qui est susceptible de provoquer une dévaluation de la monnaie et donc une inflation ...

Ensuite parceque malgré l’article 101 du traité de Lisbonne ( ou article 104 du traité de Maastricht ), la création monétaire n’a jamais cessée. Avec cet article justement, ce sont aujourd’hui les banques privées qui font tourner à fond la planche à billet. Pourquoi l’utilisation de la création monétaire par l’état serait elle source d’inflation et pas la création monétaire par les banques privées ?
Les chiffres sont à vérifier, mais il me semble que la masse monétaire augmente de 15% par an ...
Quand la BCE sauve les banques privées lors des crises financières par une énorme création monétaire, pourquoi là non plus cela ne serait pas source d’inflation ?

Ensuite parceque si les salaires augmentent, l’inflation est transparente pour les salariés. Il me semble quand même important de le rappeler. Et ce qui pose grandement problèmes aux salariés c’est plus la stagnation des salaires que l’augmentation des prix ...

Enfin, tout ceci est tout de même à mettre en parallèle avec le fait que cette interdiction soit la raison principale de l’endettement de notre pays. Vu l’importance de la question de la dette dans la vie politique, la droite justifiant par exemple sa casse de notre modèle républicain par l’existence de cette dette, ou encore vu les 50 milliards d’euros qui sont ponctionnés sur le budget de l’état à cause de cette interdiction, qui sont autant de millards d’euros qui pourraient servir à financer des tas d’autres choses ou à réduire les impots, il me semble qu’on peut se poser des questions sur la légitimité de cette interdiction non ?

Concernant votre proposition de prêts à taux sélectifs, ce serait clairement une avancée, c’est sur, mais je pense que le problème est plus profond que cela, comme je l’explique plus haut.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.