Calendrier des blogs
<< janvier 2008 >>
lumamejevesadi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
24/01: Néo-colonialismes
18/01: Droit civil. Ingrid. Villejuif.
11/01: Clara Rojas libérée !
6/01: Jean le Globalisé

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Clara Rojas libérée !


vendredi 11 janvier 2008

La nouvelle est tombée jeudi soir entre deux réunions. Clara Rojas, candidate des Verts colombiens à la vice-présidence de la République en compagnie d’Ingrid Bétancourt, et enlevée avec elle en 2002, vient d’être libérée, ainsi que la sénatrice Consuelo Gonzalez ! On n’en sait pas plus, on ne sait pas ce (...)


En réponse à :

Ne nous énervons pas, raisonnons.

samedi 12 janvier 2008

Un peu héberlué par la violence de ce tombereau d’insultes, j’avais néanmoins validé ce message de M. Elias, sans bien comprendre à quoi il se référait (ma position sur le procès de mon père contre Etat et Sncf ? les APE ? les OGM ?)

Merci à izq (message d’à coté sur ce forum) qui me fait comprendre qu’il s’agit du développement fleuri d’un message initial de M. Elias publié sur le forum de Politis, à propos d’un article intitulé « Emmanuelli s’énerve » sur la position de ceux des socialistes qui souhaitent bloquer tout referendum sur le TME à la source, c’est à dire en refusant de modifier la constitution française (Fabius, Emmanuelli). Voici donc ma réponse à M. Elias telle que je l’ai écrite sur le forum de Politis.

Ne nous énervons pas, raisonnons. - Alain Lipietz

Monsieur Elias peut bien recourir à l’insulte, deux faits massifs demeurent.

1. Selon les termes de l’arrêt du conseil constitutionnel, le TME est incompatible avec la constitution française, donc, si on envisage de le ratifier, il faut d’abord une (petite) modification constitutionnelle. Si on ne la fait pas, il est exclu, inconstitutionnel, d’organiser un referendum pour ou contre le TME. Fabius et Emmanuelli le savent parfaitement (et sans doute M. Elias aussi, d’où la violence de sa diatribe) : voter non à la modification de la constitution française, c’est s’opposer à ce que la question même de la ratification du TME soit posée, au peuple (par voie référendaire) ou au parlement (par voie tout aussi constitutionnelle). Les Verts sont pour un referendum, et ont déposé avec les communistes une proposition de loi en ce sens, donc admettent qu’on modifie la constitution.

2. Si malgré l’opposition de MM Emmanuelli, Fabius, Elias et consorts, le peuple (ou ses élus) est consulté, il faut se poser la question "quelle réponse ?". Il est aujourd’hui patent que l’Europe de Maastricht a donné le pouvoir au marché et que l’Europe de Nice a donné le droit de veto à chacun des 27 gouvernements contre toute évolution sociale ou écologiste que pourraient souhaiter les peuples européens. C’est pourquoi j’avais fait campagne et voté en leur temps contre ces deux traités, que MM. Fabius, Emmanuelli, et sans doute Elias avait approuvé. J’avais averti, dans de multiples livres et articles, du cortège de malheurs où nous entraîneraient ces deux traités (voir par exemple les articles rappelés en http://lipietz.net/spip.php ?article1437, sans compter mes multiples tribunes dans Politis).

J’ai considéré, après comparaison attentive, paragraphe par paragraphe, que le TCE était nettement moins libéral que Maastricht-Nice (tout en restant loin de mes voeux, mais ce n’était pas une raison suffisante pour en rester à Maastricht-Nice).

Cohérent avec mon Non à ces deux traités, j’ai donc voté Oui au TCE. Je considère, après nouvel examen minutieux, et comme cette fois la quasi-unanimité des verts, que le TME est une forme affaiblie du TCE, mais quand même mieux que Maastricht-Nice. Si MM. Fabius et Emmanuelli nous laissent nous exprimer en ne bloquant pas le processus de décision démocratique par leur astuce de procédure, nous voterons donc Oui au referendum (ou par la voie parlementaire si Sarkozy refuse le référendum). Cf http://lipietz.net/spip.php ?article1437.

La bordée d’insultes de M. Elias traduit simplement une incompréhension totale de la nature de l’Europe actuelle (celle de Maastricht Nice pour le maintien de laquelle il se bat) : la constitution enfin trouvée du néolibéralisme. Ce résultat est lui-même le fruit d’une évolution englobant le dernier quart du XXe siècle, que j’essaie de résumer en : http://lipietz.net/spip.php ?article2090.

J’admets que certain-e-s lecteurs et lectrices puissent se laisser troubler par des poses théatrales. Mais je pense que quelques minutes de réflexion suffisent à comprendre que voter Non à la modification de la Constitution française afin de la laisser TME-incompatible, c’est voter contre l’organisation d’un referendum sur le TME, et que voter systématiquement Non à toute modification de Maastricht-Nice, c’est voter pour le maintien de l’Europe de Maastricht-Nice


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.