Calendrier des blogs
<< juin 2007 >>
lumamejevesadi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
28/06: Une journée climatique.
25/06: Derniers jours avant le Sommet de Bruxelles
18/06: Moins pire…
13/06: Bref retour à Bruxelles.
11/06: Complet désastre.
8/06: Le Parlement européen contre Sarkozy
3/06: Une vraie semaine de circonscription

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Moins pire…


lundi 18 juin 2007

Ouf, ça a été moins pire que si ça avait été pire ! N’exagérons rien, le gros de la vague bleue était déjà acquis le 10 juin, et le 17 ne pouvait être qu’un correctif, mais quel correctif ! Les Verts gagnent un quatrième député, Juppé tombe. Pas mal.
Jeudi, journée hyper-chargée. Déjeuner à Paris avec (...)


En réponse à :

TVA sociale

lundi 25 juin 2007

Pour la déductabilité d’accord il n’y a rien à objecter là dessus. Bien que vous savez et il me semble vous êtes le premier à le dire le facteur coût des produits dans la concurrence est quand même fortement à relativiser.

Pour ce qui est de la fiscalisation de la cotisation sociale, ou pour le dire autrement l’élargissement de l’assiette, je vais peut être faire du marxisme d’école primaire mais on peut avoir des objections. Peut importe comment on regarde la chose, in fine la valeur vient du travail et c’est elle qui est taxé et il parait normal qu’elle soit taxé au plus prés là ou ça se voit au niveau du salaire sur la feuille de paie. La seule logique de taxer les profits vient quand celui ci dégage du sur-profit celui qui n’est pas reinvesti et dans ce cas l’état peut le taxer et jouer son role d’investisseur à la place des actionnaires ou des banques qui le récupérerait autrement. C’est l’impot sur les sociétes qui taxent explicitement le sur-profit. Quant à la TVA j’ai pas l’impression qu’elle va faire la distinction entre le sur-profit et le profit et dans ce cas elle peut aussi mordre sur l’investissement dans les industries à forte capitalisation. De plus la forte capitaliation ca veut aussi dire a fort contenu de travail fortement qualifié (celui qu’on voudrait favoriser). Ainsi c’est ce travail là le plus hautement qualifié qui est taxé plus ....
Mais est ce le but ? (peut être un transfert de charges des bas salaires vers les gros salaires ?)
Bref je trouve qu’avec la TVA on s’y perd pour savoir qui au bout du compte paie.
Les cotisations colle au salaire là ou il y a la véritable distribution et véritable lutte avec le profit et donc c’est clair.
Pour reprendre un slogan auquel j’adhére : "la meilleure taxe sur les profits c’est le salaire !"


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.