Calendrier des blogs
<< novembre 2006 >>
lumamejevesadi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
30/11: Choquet, Bové, Hulot, élargissement, BEI…
26/11: Les mines du Pérou, en guerre contre le peuple
22/11: Le Pérou en miettes
17/11: Bolkestein, suite et fin.
16/11: Visiteurs de marque. Affaire Onesta. Zone euro.
11/11: Viva Amara
10/11: Triangle énergétique. Difficile naissance d’Eurolat
5/11: Vacances frileuses

Poster un message

En réponse à :

Bolkestein, suite et fin.


vendredi 17 novembre 2006

Mercredi à Strasbourg se confirme ce qu’on pressentait : la Directive « Services » (ex-Bolkestein) est définitivement adoptée par capitulation du Parlement abandonnant ses prérogatives législatives au Conseil. Je raconte les ultimes événements dans l’article que j’actualise depuis près de deux ans, Où en (...)


En réponse à :

Mobilisation et représentation parlementaire

dimanche 26 novembre 2006

Rien à redire à votre analyse : concevez simplement ce que peut coûter à un modeste citoyen de s’impliquer dans un débat par ailleurs alimenté par des dizaines de milliers de professionnels (fonctionnaires et lobbyistes). Peut-être en tant que professionnel de la politique avez-vous du mal à concevoir que les personnes sensées consacrer leur vie aux affaires politique, ce sont les élus, et pas les citoyens, qui ne sont pas là pour vous amuser, vous inspirer ou vous aider, mais qui vous *délèguent* la défense de leurs intérêts.

Vous appellez à la mobilisation en oubliant un détail : à quoi servent les députés si ce n’est pour représenter les citoyens ? Si, comme ce fut le cas pour C2I, il aura fallu vingt six mois pour faire comprendre à un député européen non-partisan ce que les jeunes de seize ans comprennent spontanément, on peut légitimement se poser la question de l’utilité d’un parlement se prononçant et parfois soutenant des textes dont il ne comprend ni les tenants, ni les aboutissants.

En tout état de cause, au vu des efforts auxquels il faut consentir pour faire fonctionner cette europe, il me semble que c’est en 2009 qu’il faudra poser nettement aux aspirant-députés la question de la manière dont ils se représentent leur rôle et leurs missions. Et tout particulièrement aux députés du PS français et de l’UDF, dont il conviendra certainement de tirer le bilan.

Quand au risque d’échec final sur les brevets, dont je suis bien conscient, il ne fera que démontrer davantage ce que les militants savent : que même battus selon leurs règles par une mobilisation inégalée dans son organisation et son respect des règles et de l’esprit, même démocratiquement remis à leur place, les fonctionnaires de la commission européenne n’admettent jamais leurs erreurs et ne changent jamais de route. Et que le Parlement Européen dans son ensemble ne semble pas souhaiter réagir.

Car après tout, et vous le savez fort bien, ce sont des idéaux nobles et généreux qui ont fait que cette défense se créé, pour la défense d’un certaine idée du patrimoine collectif du savoir et de l’histoire humaine. Elle n’a cependant été entendue qu’en s’alliant avec l’industrie, qui n’est, et vous le savez, qu’une fraction infinitésimale du problème. Désormais, c’est à l’industrie de se défendre, si elle le souhaite. Et de subir les conséquences, si elle ne le souhaite pas.

à défaut, se posera la question du bilan de l’UE : est-il positif ou négatif ? Ne vaut-il pas mieux, comme le suggère d’ailleurs le bien trop réaliste Poutine, en revenir à un ensemble d’accords bilatéraux ?

Quand au TCE, Mr Lipietz, excusez-moi : mais dans la mesure où tout votre discours ne revient qu’à nier l’ensemble des arguments déployés pendant la campagne, je ne vois pas que vous répondre.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.