Calendrier des blogs
<< juillet 2006 >>
lumamejevesadi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
23/07: Jennar jette le masque. Bettelheim est mort.
15/07: Barbara se marie
13/07: Clash sur les SIEG. Zizou.
9/07: Blog sur le blog
7/07: Parrainage à Strasbourg
1er/07: Doha rien. Rouges et bruns.

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Doha rien. Rouges et bruns.


samedi 1er juillet 2006

À l’heure où vous lirez ces lignes on aura sans doute les résultats de la « réunion de la dernière chance » interministérielle (une de plus) pour « sauver le cycle de Doha » de l’OMC, à Genève. Le Doha Round, cycle du Millenium qui se voulait centré sur le développement du Tiers-Monde…
On sait depuis (...)


En réponse à :

Doha rien. Rouges et bruns.

lundi 3 juillet 2006

Qui porte la responsabilité de l’arrivée d’Hitler au pouvoir lors des élections législatives de 1933 ? Les historiens (... et l’accès aux archives) ont démontré que la vérité est très différente de la version présentée par la propagande stalinienne.

En effet, On le sait et c’est pas nouveau, voir la littérature de l’opposition de gauche anti-fasciste et anti-stalinienne, c’est le Parti Communiste allemand (KPD) qui a refusé de rejoindre la coalition proposée par le parti social démocrate allemand (SPD) pour empêcher le parti nazi (NSDAP) d’être majoritaire.

Le KPD appliquait à l’époque la ligne classe contre classe définie par Joseph Staline.

L’ennemi principal était la social démocratie accusée par la propagande communiste de trahir la classe ouvrière. Les communistes voulaient prendre la direction du mouvement ouvrier mondial et cherchaient par tous les moyens à diaboliser toute autre alternative stratégique. Jan Valtin, ancien reponsable de la Troisième Internationale, a relaté la manière dont les communistes procédaient sur le terrain dans un ouvrage intitulé "SANS PATRIE, NI FRONTIERE" et édité aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale.

Lors des campagnes électorales, les troupes d’assaut du NSDAP attaquaient les meetings sociaux démocrates aux côtés des militants du Front Rouge qui regroupaient les communistes et des syndicalistes sous leur influence.

Rappelons à ce propos que si le KPD avait accepté la coalition avec le SPD et les partis chrétiens du Centre, Hitler n’aurait pas pu obtenir la majorité en nombre de sièges au Parlement allemand et par conséquent n’aurait pas été élu démocratiquement en 1933 à la tête de la chancellerie du Reich. ...

http://www.raslfront.org/


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.