Calendrier des blogs
<< juillet 2006 >>
lumamejevesadi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
23/07: Jennar jette le masque. Bettelheim est mort.
15/07: Barbara se marie
13/07: Clash sur les SIEG. Zizou.
9/07: Blog sur le blog
7/07: Parrainage à Strasbourg
1er/07: Doha rien. Rouges et bruns.

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Doha rien. Rouges et bruns.


samedi 1er juillet 2006

À l’heure où vous lirez ces lignes on aura sans doute les résultats de la « réunion de la dernière chance » interministérielle (une de plus) pour « sauver le cycle de Doha » de l’OMC, à Genève. Le Doha Round, cycle du Millenium qui se voulait centré sur le développement du Tiers-Monde…
On sait depuis (...)


En réponse à :

Doha rien. Rouges et bruns.

dimanche 2 juillet 2006

Je m’étonne encore et toujours que vous soyez si sombre. Par contre, je trouve d’un optimisme étonnant lorsque vous affirmez que "... ouvrant la voie à la mise en place d’un droit pénal fédéral, dont une des premières cible serait l’exploitation sexuelle des femmes et des enfants." qui me semble être une double inexactitude.

Même s’il n’a pas l’inimitable saveur du papier timbré, le droit pénal européen existe suffisamment de par les axes variés par lesquels il se construit par l’imposition de normes minimales en matière de sanctions en cas de délit dont la définition se décide parfois tout simplement au Conseil (sans d’ailleurs que la Commission ou le Parlement en soient informés) : je pense notamment aux travaux relatifs à IPRED, mais aussi à bien d’autres :

http://publiusleuropeen.typepad.com/publius/2006/05/relvement_des_n.html
http://publiusleuropeen.typepad.com/publius/2005/12/arrt_relatif_au.html
http://publiusleuropeen.typepad.com/publius/2005/02/quelques_ides_s.html

Tout ceci pouvant se résumer au constat par lequel l’Union ne m’a jamais semblé terriblement gênée par les défauts évidents de ses traités dès lors qu’il s’agissait de restreindre la liberté de ses citoyens ou des individus aspirant à y résider : quel dommage qu’il semble si difficile alors de s’accomoder de tels défauts pour donner des obligations à l’Union envers ses citoyens, ou peut-être même, osons rêver... des droits ?

Oui, je sais : demander des droits, c’est mal.

La seconde inexactitude découle alors de la première : les premiers usages de ce droit pénal européen ne sont pas de poursuivre les citoyens des pays riches succombant à leurs bas instincts, mais surtout, les entrepreneurs se mettant en capacité de remettre en question l’ordre social établi à l’intérieur de l’Union entre grands capitalistes et autres propriétaires et simples entrepreneurs.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.