Calendrier des blogs
<< juin 2005 >>
lumamejevesadi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
29/06: La BEI et la convention de Aarhus
28/06: Constitution, brevets logiciels : premières manœuvres d’été
25/06: OGM, statut des députés…
23/06: Blair : 15, Karas : 0
22/06: La question des bois
21/06: Bolkestein, brevets logiciels : ça commence mal
20/06: Le retour de la mélancolie
17/06: Parlatino, Europarlement et farines de poisson
13/06: Crochet par l’Argentine
9/06: Le Parlement reprend péniblement ses travaux.
6/06: Décantation d’après Non
2/06: Début du détricotage
1er/06: La défaite a dépassé toutes nos espérances

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Le Parlement reprend péniblement ses travaux.


jeudi 9 juin 2005

Semaine de reprise morose. Nous avons beau nous battre les flancs, dans les multiples discussions internes du Groupe Verts, on ne voit plus très bien quoi faire pour l’Europe. Comme après un deuil, on découvre jour après jour ce qui va nous manquer.
Par exemple : les Verts avaient jadis demandé que (...)


En réponse à :

> Le Parlement reprend péniblement ses travaux.

samedi 18 juin 2005

Bonjour,

Je suis Vert (Presqu’ïle Guérandaise France, ce n’est pas une revendication mais une simple localisation). J’ai voté NON parce que j’ai lu le TCE. Je ne dis pas aujourd’hui qu’il faille arrêter le processus.

Que le plan B soit le plan de Blair, c’est un peu joué le slogan pour simple réponse aux questions posées par les "NON".

Pour ma part , j’estime que le plan B est en train de se mettre en place. Bien sûr en éditant ton billet le 9 tu ne pouvais pas savoir ce qui allait se passer lors du dernier conseil européen.

Une remise en cause de la PAC, qui si je ne m’abuse ne profite pas à une agriculture écologique en France, contre une redistribution des fonds à la recherche , moi cela ne me gêne pas du tout.

Alors , si d’autres remises en cause de ce type pouvaient avoir lieu et que cela soit une conséquence du NON, et bien je ne regretterai pas mon vote.

Mais je suis et resterai démocrate, si effectivement le OUI l’emportait au bout du processus de ratification, je ne demanderai pas à en sortir. Et je ne descendrai pas dans la rue aux cotés des souverainistes.

Alors, n’essayer pas de nous culpabiliser. Il y autant d’arrogance à prétendre que le NON Français devrait pouvoir changer à lui seul le cours des choses, que de dire que le OUI Français aurait empêché les votes qui se sont déroulés à la reprise des travaux du parlement. La droite européenne n’aurait pas changée de visage au lendemain du vote Français en cas de victoire du OUI.

Il t’aurait alors fallu pourfendre les Hollandais.

Aujourd’hui, je souhaite que nous puissions travailler à ce que nous devons faire, pour que la gauche l’emporte partout en Europe, pour enfin élaborer une constitution digne de ce nom.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.