Calendrier des blogs
<< juin 2005 >>
lumamejevesadi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
29/06: La BEI et la convention de Aarhus
28/06: Constitution, brevets logiciels : premières manœuvres d’été
25/06: OGM, statut des députés…
23/06: Blair : 15, Karas : 0
22/06: La question des bois
21/06: Bolkestein, brevets logiciels : ça commence mal
20/06: Le retour de la mélancolie
17/06: Parlatino, Europarlement et farines de poisson
13/06: Crochet par l’Argentine
9/06: Le Parlement reprend péniblement ses travaux.
6/06: Décantation d’après Non
2/06: Début du détricotage
1er/06: La défaite a dépassé toutes nos espérances

Poster un message

En réponse à :

Début du détricotage


jeudi 2 juin 2005

Raz de marée « Non » en Hollande. Le mal qui, depuis des années, taraudait ce pays autrefois le plus tolérant du monde, éclate au grand jour. La discussion n’a pas du tout porté sur le plombier polonais ou l’absence de l’avortement dans la constitution. Comme dans l’écrasante majorité du Non français, la (...)


En réponse à :

> Non = Nice + b

dimanche 19 juin 2005

"Non=Nice" : Pourquoi réduire le résultat du référendum à sa seule logique immédiate, "TCE" ou-exclusif "Nice" ? Ne raisonnons pas à cadre statique, comme si le Non n’ouvrait pas sur autre chose que simplement Nice. Le Non se joue en deux coups. Pour le moment, c’est certes chaotique, mais ça permet d’expliciter les points de désaccord, au lieu de les étouffer par le compromis tendu du TCE. Par exemple, on entend que l’euro déçoit, voire déplaît — ah, c’est une nouvelle (pour moi en tout cas), triste, mais comment ça se fait ? n’éludons pas ce sujet, ni d’autres. Plus généralement, la crise politique actuelle en Europe montre à quel point l’édifice était bancal et mal construit (sans vexation), et à quel point d’ailleurs le Non n’ouvrait pas seulement sur "Nice" : Non=Nice+b.
J’admets que le TCE était davantage révisable que Nice (petit epsilon, mais >0). So what ? Ce n’est pas une raison pour dire oui à tout ce qui fait gagner epsilon (et perdre eta), à moins de croire fermement à l’équation "NON=ce qu’il y avait avant-qui-était-un-peu-moins-bien" — mais vous-même ne semblez plus y croire ("Nous aurons surement un jour l’occasion de choisir entre Masstricht-Nice et une nouvelle proposition", b), et c’est tant mieux !

Je suis convaincu que b sera bien plus enviable — et votre pari des petits pas qui pourraient converger dix, quinze ans plus tard (?) vaut bien celui-là (maintenant on n’a d’ailleurs plus le choix !).

Sinon, attention : je ne pousse pas la comparaison avec la constitution/construction étatsunienne univoquement : je dis précisément que je ne crois pas que cela puisse se passer aussi bien en Europe qu’aux E.-U. (ou ailleurs, nb). Que tous les Etats déjà-un-peu Unis aient accepté à l’époque d’abandonner les Articles de Confédération (révisables à l’unanimité) ne pouvait résulter que d’une profonde volonté commune.

C’était le sens de la "suite" (obscure ?) de mon msg : les Etats européens qui ont exigé dans le TCE des points qui "nous" dérangent (e.g. partie III), comme contrepartie de l’Europe politique des parties I et II, n’auront précisément aucun intérêt à accepter une constitution moins libre-échangiste, plus tard, dans 10 ans. Ces Etats s’opposeront à une révision de la constitution, ils en auront le droit constitutionnellement, et il sera très délicat de leur dire qu’en fait, tant pis pour eux. A moins d’espérer une happy end à l’américaine (par exemple), ce à quoi je ne crois pas, justement parce que je ne compare pas les pré-Etats-Unis aux Etats de l’UE (et l’épicerie actuelle semble me donner raison). C’était pourquoi j’affirmais que le TCE n’est pas le meilleur trou pour s’en sortir.

Plus généralement, et pour rebondir sur l’allusion à la guerre de sécession, l’histoire des fédérations (pas seulement américaine) nous apprend que les fédérations sont un objet très fragile, et qu’on ne fait pas durer sans un minimum d’enthousiasme populaire (et encore !). C’était le sens de la "fin" (obscure ?) de mon msg : (i) on ne peut pas se contenter d’un accord du bout des lèvres, 50.1% ; il faudrait 70% de votes populaires dans une majorité d’Etats (et la constitution pourrait s’appliquer temporairement dans ces Etats seuls), et (ii) de la même manière que pour l’euro, on pourrait penser à une construction bottom-up (progressive), avec une constitution simplement organique (et plus "subsidiariste") et seulement un "coeur" d’Etats (< 25) qui sont d’accord (ce point (ii) n’est visiblement plus très pertinent en ce moment, c’est dommage).
Encore une fois, même aux Etats-Unis (qui sont quand même convaincus de la construction américaine...), je crois fermement qu’on n’aurait jamais essayé de faire passer ne serait-ce qu’un bout de truc qui ressemblerait à la partie III dans la constitution, à mon avis à raison. Et pourtant ils sont moins farouches sur le libéralisme économique (mais davantage sur la démocratie...), et plus homogènes.

Quand vous dites, "nous c’est le contraire, on s’est fait la guerre, là on aurait été civilisés, on aurait voté", vous semblez dire (fais-je un contre-sens ?) que grâce au TCE il n’y aurait plus jamais eu de désaccords pouvant mener à une guerre ; mais, à la place, des votes, des consensus, et in fine la paix, la fin des divergences, avec rien qui ne puisse pas se résoudre au parlement sweet parlement. Mais combien de constitutions fédérales permettaient encore davantage de marges de manoeuvres, négociations, subsidiarité des Etats, et ont malgré tout amené à une guerre civile ?! comme si quelques articles (un bon contrat exhaustif) garantissaient la paix...
(by the way : l’esclavage était un motif pour la guerre de sécession — important certes — qui masquait mal des divergences bien plus profondes et plus agaçantes, notamment économiques (again)). Ce qui garantit la paix, c’est l’adhésion populaire commune à un projet commun. D’où, à nouveau, mon espoir des 70% d’Européens qui accueillent une constitution Européenne ("subsidiariste" et, rêvé-je ? un minimum fédérale). 70% semble une bonne masse critique...
...avec une autre constitution, bien sûr ; et moins ambitieuse dans un premier temps, s’il le faut.

Il n’est pas trop tard pour bien faire.

Au boulot ! (indeed) Et merci aux Verts d’avoir un discours sainement européano-centré anyway. Mais ça devrait se généraliser, là...

bien cordialement, CR

— 
ps/ pour info, il y a récurremment un "Fatal error : Call to undefined function : generer_url_forum_dist() in /data/www/l/i/pietz.net/html/inc-urls-standard.php3 on line 81" quand on poste un msg (le l/i/pietz.net peut-être) ; du coup on doute de l’envoi.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.