Calendrier des blogs
<< juin 2005 >>
lumamejevesadi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
29/06: La BEI et la convention de Aarhus
28/06: Constitution, brevets logiciels : premières manœuvres d’été
25/06: OGM, statut des députés…
23/06: Blair : 15, Karas : 0
22/06: La question des bois
21/06: Bolkestein, brevets logiciels : ça commence mal
20/06: Le retour de la mélancolie
17/06: Parlatino, Europarlement et farines de poisson
13/06: Crochet par l’Argentine
9/06: Le Parlement reprend péniblement ses travaux.
6/06: Décantation d’après Non
2/06: Début du détricotage
1er/06: La défaite a dépassé toutes nos espérances

Poster un message

En réponse à :

Début du détricotage


jeudi 2 juin 2005

Raz de marée « Non » en Hollande. Le mal qui, depuis des années, taraudait ce pays autrefois le plus tolérant du monde, éclate au grand jour. La discussion n’a pas du tout porté sur le plombier polonais ou l’absence de l’avortement dans la constitution. Comme dans l’écrasante majorité du Non français, la (...)


En réponse à :

> Début du détricotage

vendredi 3 juin 2005

Cher Alain,
J’espère que vous n’avez pas manqué l’étude relativement exhaustive d’Hervé Le Bras dans Libération, où de nombreuses cartes soutiennent l’hypothèse suivant laquelle le vote "non" se superpose aux régions votant traditionnellement à gauche, et non aux régions où le FN reçoit usuellement le plus de votes.
c’est là : http://www.liberation.fr/page.php?Article=300741

Je ne partage pas non plus les allusions à une Europe qui refuserait la paix, précisément — comme je suis un peu paresseux ce soir, je me contenterait de recopier les propos d’Arnaud Montebourg dans le Monde d’hier,
[Comment analysez-vous l’ampleur du non ?]
" Comme une gigantesque prise de pouvoir des citoyens européens de France sur la construction européenne. Ils ont rejeté une Europe qui, au lieu de les protéger, les expose à une forme de compétition sauvage et sans règle entre salariés, entre systèmes de protection sociale et niveaux de service public. Après avoir fait la paix, civile et militaire, l’Europe ne pouvait pas consacrer dans une Constitution l’ouverture d’une guerre économique et sociale. Les électeurs ont confié aux dirigeants européens un mandat de renégociation dans ce sens."

Bien cordialement,
CR


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.