Calendrier des blogs
<< juin 2005 >>
lumamejevesadi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
29/06: La BEI et la convention de Aarhus
28/06: Constitution, brevets logiciels : premières manœuvres d’été
25/06: OGM, statut des députés…
23/06: Blair : 15, Karas : 0
22/06: La question des bois
21/06: Bolkestein, brevets logiciels : ça commence mal
20/06: Le retour de la mélancolie
17/06: Parlatino, Europarlement et farines de poisson
13/06: Crochet par l’Argentine
9/06: Le Parlement reprend péniblement ses travaux.
6/06: Décantation d’après Non
2/06: Début du détricotage
1er/06: La défaite a dépassé toutes nos espérances

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

La défaite a dépassé toutes nos espérances


mercredi 1er juin 2005

Ce qu’il y a de bien avec les sondages, c’est qu’on est prévenu à l’avance. J’ai eu tout le dimanche pour me préparer au communiqué de la défaite.
J’ai passé ma journée comme délégué du Oui Vert sur Villejuif. Comme d’habitude il est plus facile de trouver du monde pour faire la révolution sur internet (« le (...)


En réponse à :

> La défaite était prévisible !

samedi 4 juin 2005

En parlant de ceux qui ont voté non et en laissant de côté ceux qui ne veulent pas de l’europe, il serait bon d’analyser honnêtement pourquoi des européens convaincus ont choisi la contestation. Comme les jeunes des années 70, une partie du peuple de gauche à choisi la contestation. Aujourd’hui cette gauche là à voté contre ceux qu’elle ne peux plus comprendre : les inaccessibles, les élus des deux partis majoritaires français : l’UMP et le PS. Les hauts représentants de ces partis et l’image qu’ils reflettent ne sont plus du goût du peuple. Ils sont trop loin, trop haut, trop hautains, trop décalés dans leurs discours des attentes d’une grande parti de l’éléctorat populaire français. C’est la frustration qui à gagné lors du référundum sur le TCE.

Moi même, 23 ans vivant en Charente j’ai écouté les débats autour de moi, et ce qui m’a marqué c’est que les gens s’interessent autant à la politique. Ce référundum à permis d’isoler le vote des hommes et c’est pourquoi la participation à été si forte. Les hommes politiques à la têtes des partis dominant ne sont plus les amis du peuple.

Comme dans un des post de ce blog, je dirais que moi aussi j’étais profondément divisé pour dire oui ou non, je suis sensible aux arguments des verts mais comme on l’a vu la majorité de l’éléctorat vert a voté non. Pourquoi ? Pour cet éléctorat je crois qu’il est très sensible au mouvement altermondialiste qui avait pour ligne officiel le non. Et comme toute la gauche il s’est divisé entre les pragmatiques et les révolutionnaires.

Ma position :
Le cas de Daniel Cohn Bendit est exemplaire, un ancien révolté qui est devenu pragmatique. Mon analyse est la suivante : nous les jeunes de gauches qui sommes pour une europe sociale et solidaire nous sommes partagés entre un sentiment de révolte qui nous conduit à contester pour avoir exactement ce que l’on veux, mais si l’on y regarde de plus près on désépère vite qu’une révolution heureuse soit possible et l’on devient sensible aux arguments des gauches européennes progressistes. Je pense que dans l’europe à venir de plus en plus vieille et en prois aux frustations, les idées progressistes de gauche comme celle des verts auront énormément de mal à percer face aux extrême-droites, aux droites, aux gauches impuissantes, aux gauches révolutionnaires. Je suis péssimiste mais j’ai peine à croire que les verts européens et toutes les forces allant dans leur sens fassent valoir leurs idées prochainement en France et en Europe. J’ai donc une question pour Alain Lipietz : Comment les verts comptent ils faire progresser leurs idées chez les frustés, chez les personnes âgées, chez les ouvriers, chez les jeunes tentés par la gauche radicale ? Comment convaincre tout ceux qui pour l’avenir auraient de l’interêt à voter à gauche pour construire une alternative à la mondialisation inégalitaire socialement ? Comment leur faire comprendre que c’est l’Europe politique qui est la seule issue alors que les hommes politiques sont sans leur colimateur ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.