Calendrier des blogs
<< mars 2011 >>
lumamejevesadi
28123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
24/03: Entre PCf et FN : la bataille de Villejuif
21/03: Cantonales de Villejuif, 1er tour
16/03: La tragédie japonaise : premières leçons
8/03: Cantonales : Bilan d’étape

Poster un message

En réponse à :

Cantonales de Villejuif, 1er tour


lundi 21 mars 2011

Apres les municipales de 2008, les cantonales de Villejuif étaient un nouveau test du difficile problème de la « conversion verte de la banlieue rouge » (voir ici mes analyses de 2008 sur « changer de gauche dans une élection »
Situation de départ :
Villejuif est tenue par le PCF (marchaisien ) (...)


En réponse à :

Réponse à S. Coloneaux sur la "discipline républicaine" en Val de Marne.

vendredi 1er avril 2011

Cher Monsieur

Je vous remercie pour l’intérêt que vous prenez à mon blog. Cette forme d’expression est, vous pouvez le constater, une minuscule partie de ma réflexion portée sur mon site. Il s’agit plutôt d’un journal de bord ( le blog s’appelle d’ailleurs ainsi dans certains pays latino-américains, « bitacora »).

Comme sa rédaction est prise sur mon temps, je reste donc juge du niveau de répétitions et d’abréviations que je reporte sur chaque billet. Il se trouve que j’ai une très grande admiration pour Marie-Claude Vaillant-Couturier. Après son éviction par Georges Marchais, elle me confia (en me félicitant pour la campagne que nous menions, alors très minoritaires, en faveur de la parité) :« Vous ne pouvez pas savoir comme c’est difficile d’être une femme dans un parti politique ! »…

Quant aux divergences des Verts avec le Parti communiste, elles sont archi-connues : respect de la démocratie même représentative, question du productivisme et notamment du nucléaire, long soutien aux crimes de Staline et Brejnev, etc. Est-il vraiment utile d’y revenir dans un billet d’analyse d’un premier tour d’une cantonale, franchement ? Vous me direz : « c’est du passé ». Sauf que C. Favier vient de virer de son Bureau exécutif, comme par hasard… le VP chargé de la démocratie participative (D. Breuiller) et celui chargé de l’eau et du développement durable (J. Perreux).

Le prétexte de cette éviction (prétexte que vous approuvez) est le fait que ces deux militants appartiennent à EELV et que ce parti n’a pas admis le coup de force sémantique selon lequel la « discipline républicaine » consisterait en le retrait d’un des deux candidats de gauche au second tour.. alors même qu’il n’y a pas de candidat monarchiste, ni même d’ailleurs de droite ! Vous pouvez lire dans mon billet suivant (http://lipietz.net/?breve419 ) la colère des Villejuifois sur le canton Est où le PS s’est retiré pour laisser seul le Pcf. Mais ce fut la même chose à Arcueil, où c’est le PCF qui s’est retiré en laissant seul le candidat EELV (qui avait obtenu 45 % dès le premier tour , excusez du peu).

Savez-vous ce que c’est de se trouver face à un bulletin de vote unique, et en plus « officiel » ? Quelle gifle à l’électeur cyniquement privé de choix par une pseudo-discipline entre appareils ? Quelle image de la démocratie les partis de gauche donnent là ? A Villejuif Est, où je votais le 27, les administratifs devaient expliquer aux électeurs qui étaient quand même venu voter par civisme républicain, comment on fait pour voter nul ! Il s’en est trouvé 25% pour voter nul à Villejuif est, tout comme à Arcueil, où Breuiller a quand même gagné 400 voix supplémentaires, alors que le Pcf, qui l’avait mis lui-même dans cette situation embarrassante, appelait… à l’abstention ! Comprenne qui pourra.

A l’échelle nationale, les écologistes se sont toujours retirés dans les triangulaires gauche/doite/écologistes, et se sont maintenu dans tous les cantons (à l’exception, que je réprouve, de Cachan) quand le duel n’opposait que des candidats de gauche : 30 duels (dont 10 gagnés) avec le PS, 7 duels (dont un gagné) avec le PCF. Symétriquement, le Front de Gauche s’est maintenu en seconde position dans 17 duels avec le/la candidate écologiste, et en a gagné au moins un à ma connaissance. Et tous ont eu raison de laisser les électeurs-trices choisir.

En revanche, le FdG s’et maintenu dans une triangulaire avec l’UMP et un écologiste, et a fait ainsi passer la droite. C’est cela qui n’est pas « républicain ».

Vous demandez enfin si le fait de vouloir modifier la composition de la majorité du Conseil général est admissible, si cela vaut condamnation de la politique de cette majorité à laquelle on a participé. Évidemment non : voyez les explications de Jacques Perreux et celles de Daniel breuiller. Méditez le message de Richard Dethyre (fondateur de l’APEIS, et communiste) à la suite de la lettre de J. Perreux.

Faire évoluer la composition d’une majorité à laquelle on participe signifie « proposer aux électeurs de faire mieux ». Il se trouve que nous étions relativement contents de la politique de C. Favier, mais jugions, en tant qu’écologistes, qu’on peut faire mieux. Légitime, non ? Vous trouvez ici quelques indications sur une politique « plus écologiste » à l’usage des conseils généraux.

Pourrons-nous, comme vous le souhaitez, reprendre une collaboration vers un Val de Marne plus solidaire et plus écologiste ? Nous l’espérions, mais l’éviction de EELV de l’exécutif du Val de Marne, revenant aux pires déviations que l’on croyait révolues de l’histoire du communisme, a brisé cet espoir pour un certain temps. Et vous pouvez constater que ce n’est pas de notre fait.

Bien cordialement

Alain Lipietz


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.