Calendrier des blogs
<< octobre 2010 >>
lumamejevesadi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
26/10: Retraites : le débat stratégique est ouvert
5/10: Retraites et immigrés : deux batailles décisives

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Retraites : le débat stratégique est ouvert


mardi 26 octobre 2010

C’est un peu la pause dans la bataille des retraites. On attend la manif de jeudi en comptant les station-services ouvertes. Occasion de réfléchir sur les problèmes stratégiques de la lutte. Deux axes : comment gagner ? que faire après le rejet du projet ?
Comment gagner : c’est une question de plus (...)


En réponse à :

Retraites : le débat stratégique est ouvert

dimanche 14 novembre 2010

Cher Monsieur , si vous lisez ma réponse au commentaire de "lolivier", vous constaterez que nous sommes bien d’accord : nous parlons des piliers 2 et 3 ce qui était parfaitement évident pour qui sait lire. Et les "investisseurs" du 2e et 3e pilier sont évidemment les cotisants (d’une assurance vie ou de toute autre forme d’épargne retraite en capitalisation, comme la Préfon) qui doivent en effet être garantis et surveillés par la puissance publique.

S’agissant de la résolution elle même, elle contient bien des scories, comme les "considérants" du premier vote sur la taxe de Tobin, celui de 2000, au nom de quoi les trotskistes avaient décidé de la faire rejeter. Cette fois le FdG n’y est pas parvenu. Le message de Cyril sur le meme forum montre qu’au moins une partie du PdG est contre.

Les verts européens sont pour. Les scories dont vous parlez, et qui ne concernent plus la retraite (ouf !), scories sans la moindre portée législative, ne sauraient nous en écarter. Mais la bataille ne fait que commencer. J’espère que les élus du Front de gauche sauront désormais l’appuyer.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.