Calendrier des blogs
<< mars 2010 >>
lumamejevesadi
28123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
29/03: La fragile victoire de la gauche et l’avenir d’Europe-Écologie.
20/03: Veillée d’armes et premier bilan
12/03: Europe-Écologie : dernières impressions de campagne.

Poster un message

En réponse à :

Veillée d’armes et premier bilan


samedi 20 mars 2010

Demain, le tour décisif, le retour de la majorité plurielle de 97 mais dans un tout autre rapport de force, avec l’écologie comme allié/rival incontournable du PS !
L’ « émulation courtoise » a tourné à l’avantage du PS. J’essaie dans un texte de mon site d’expliquer pourquoi (cliquer ici). Il faut (...)


En réponse à :

Veillée d’armes et premier bilan

samedi 20 mars 2010

Concernant ton analyse : http://lipietz.net/spip.php?article2531, il est dommage que tu ne parle pas des questions de reports de voix. Certes on n’a que des sondages prévisionnels et pas encore des sondages post urnes. Mais ils indiquent quand même une perte non négligeable du report de voix vers les listes d’unions de la gauche : http://www.lunion.presse.fr/article/a-la-une/le-ps-capte-la-majorite-des-voix-ecologistes : de l’ordre de 8 % allant vers les listes UMP.

Il me semble que cela traduit bien une tendance que tu a noté chez EE pour les régionales, à savoir oublier le social et le tier secteur. EE a attiré les écologistes de tout bord, y compris les partisans du "ni-ni" qui de facto se retrouvent à droite. On a donc un glissement des votes EE "de gauche" vers des votes EE "de centre" voir "de droite". Concrètement ce glissement s’est déjà en parti vu dans les programmes (mais est-ce les programmes qui ont provoqué ce glissement ou l’inverse ?).

Je suis donc assez sceptique sur la possibilité pour EE de peser réellement à gauche, dans la mesure où il y a une tendance à confondre le discours "troisième voix différente du PS et l’UMP" avec un discours type "troisième voix entre la gauche et la droite" (discours du Modem).

Et DCB a beau dire que le vote de dimanche dernier permettrait de changer les rapports de forces au sein de la gauche, il n’empêche que par un certains nombres de ses choix stratégiques d’alliances (cf. sa rencontre avec le Modem et surtout l’alliance avec Waechter en Alsace) il tire vers la droite le mouvement écologiste.

La question est donc de savoir : est-il possible d’attirer les électeurs du centre en leur proposant un programme clairement à gauche mais écologique, ou ne peut-on le faire qu’en "modérant" la dimension social ? Si c’est la seconde solution, alors personnellement je considère que le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Autre chose concernant "l’oubli" des cathos de gauche. Je ne sais pas vraiment quel est son poids, mais je l’ai vu concrètement, par exemple dans le fait que TC était beaucoup moins enthousiaste vis a vis d’EE aux régionales qu’aux Européennes. Surtout je trouve cela d’autant plus stupide et idiot que

* Cécile Duflot est elle-même issue de l’action catholique
* La veille des régionales, grand raout national du CCFD sur le thème "Bouge ta Planète". Et à mon avis EE aurait plus de chose à dire dessus que le PS.

A mon avis aussi le choix de faire 50-50 verts / non verts a du rebouter une partie des verts pour la campagne, et n’a pas été compensé par la qualité des choix des non verts.

Sinon, oui, score globalement décevant mais confirmant une implantation. Voir par exemple Le Monde qui parle du changement de l’axe PS-PCF avec une ouverture aux écolos vers un axe PS-Ecolo avec une ouverture au PCF. Ceci dit, il faudra attendre de voir avec des scrutins attirant plus les foules.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.