Calendrier des blogs
<< janvier 2010 >>
lumamejevesadi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
28/01: La crise d’Europe-Écologie Ile de France
16/01: Haïti. Régionales. Islande. Gnose et Mallarmé.
1er/01: Tous mes voeux ! (enfin, une partie)

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Haïti. Régionales. Islande. Gnose et Mallarmé.


samedi 16 janvier 2010

L’abominable catastrophe haïtienne rend dérisoires tous les vœux de Bonne année. L’Histoire est tragique, la Nature une marâtre, et ce monde est mauvais.
Haïti fut la première république créée, dans le contexte de la Révolution Française, par des Africains déportés en esclavage aux Amériques : symbole (...)


En réponse à :

Jonas, Haiti, la Gnose

vendredi 22 janvier 2010

Je connaissais l’histoire du libre arbitre des criminels pour « absoudre Dieu » — mais dans certaines limites, cf Hans Jonas dans Le concept de Dieu après Auschwitz : « Quel est ce Dieu qui a pu laisser faire ? ». Mais je ne réalisais pas que ça marchait aussi pour les tremblements de terre ! Personnellement je crois que l’idée d’un « fond divin de l’Etre » (si l’on y tient, et je n’y tiens pas : je suis agnostique) n’est éthiquement acceptable que d’un point de vue gnostique, prêt à reconnaître que le Dieu de la Création est mauvais. Jonas reprend d’ailleurs des éléments de la gnose valentinienne présents dans la mystique juive dès Philon d’Alexandrie, y compris l’idée que le Logos (ou la Pistis Sophia) s’est retourné par maladresse voire par excès d’enthousiasme contre le Fond Divin de l’Etre lorsqu’il a créé un monde aussi mauvais.

Je vous rappelle que les gnostiques se disaient aussi chrétiens que vous ! Lorsque Jésus dit « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as tu abandonné ? » ce n’est pas une « private joke » ou une tournure de style équivalente à « Halalala qu’est ce que ça va mal » mais une affirmation solennelle, de portée théologique et à ce titre rapportée par les évangélistes, que le Père ne peut être à la fois Bon et Tout Puissant, et que la question du Pourquoi est légitime. Après, on donne telle ou telle réponse…

Politiquement, ce n’est pas innocent. Car si nous acceptons l’idée de trouver « juste et bon » un Dieu Ponce Pilate, se lavant les mains du libre arbitre des nazis et des plaques tectoniques, pourquoi être, nous, plus sévères à l’égard des colonialistes et des faux libérateurs qui ont fait d’Haïti ce qu’elle était avant même le tremblement de terre ? Pourquoi critiquer Benoit 16 de chercher à sanctifier Pie 12 ?

Je mets bientôt sur ce site un papier détaillé sur le cas islandais. Ethiquement il semble clair en effet que ceux qui depuis la City ont ruiné l’économie islandaise ont des dettes envers le peuple islandais, mais dans un monde où le Droit limite juste un peu la Force, c’est un peu plus difficile à démontrer. Ce n’est pas parce que les contribuables islandais sont moralement innocents des turpitudes d’Icesave que la question est règlée : comme vous dites, il faut malheureusement se défendre contre le libre arbitre de Georges Brown et de DSK si l’ont veut éviter que l’Islande soit le Haiti de demain.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.