Calendrier des blogs
<< août 2009 >>
lumamejevesadi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
30/08: Jours tranquilles à Poissy. Les "primaires".
24/08: Fabulous Journées d’Été des Verts. Poissy.
18/08: De Victor Hugo à Orhan Pamuk

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Fabulous Journées d’Été des Verts. Poissy.


lundi 24 août 2009

On s’y attendait, mais ce fut au-delà de toute espérance : les « Jd’E » des Verts à Nîmes furent fantastiques. Mais pas le temps de digérer : j’ai dû accepter de « candidater » à la législative partielle de Poissy.
Nîmes
Enormément de monde (plus de 1500 personnes).
Les plénières, dans des amphis limités à (...)


En réponse à :

Fabulous Journées d’Été des Verts. Poissy.

mardi 1er septembre 2009

Cher Alain

Je suis bien entendu d’accord avec toi, le "projet de taxe carbonne" à la sauce Sarko est très loin d’être celui que nous (les Verts et Europe Ecologie) portons, et il est donc nécessaire d’être attentifs et critiques vis à vis de ce qui est proposé et encore très flou, comme tu le rappelles dans ton billet de février 2009.

Mais ce qui m’a fait réagir, c’est l’angle d’attaque pris par Ségolène Royal. Du pur populisme (ce qui ne me surprend pas totalement de sa part).

En effet, associer la "taxe carbonne" uniquement à l’aspect "punitif" (comme elle l’a fait, et comme vient également de le faire un député UMP entendu ce matin sur France Inter, qui a ajouté "A la présidentielle, j’ai voté Sarko, je n’ai pas voté Hulot." avant de s’en prendre à ce projet de taxe porté, selon lui, par des technocrates évidemment irresponsables, c’est porter un mauvais coup (parfaitement médité) contre la nécessité de nous désintoxiquer de l’économie carbonnée et de nous engager fermement et résolument dans une autre direction.

En mettant en oeuvre non seulement des alternatives (comme le réclame à juste titre SR tels le développement de moyens de transport collectif à chaque fois que c’est possible, mais aussi d’autres, y compris peut-être la voiture électrique mise en exergue par SR).

Mais également et c’est tout aussi indispensable (comme tu le dis très bien dans ton rapport de 1998) en rétablissant une certaine vérité des coûts (c’est le débat coûts sociaux versus coûts privés bien connu des économistes).

Or, bien loin de participer à clarifier le débat sur ces questions importantes, Ségolène Royal avait manifestement d’autres idées en tête :

tacler NS,

tacler une partie des dirigeants socialistes (qui se seraient ralliés imprudemment à cette idée sans avoir (soi-disant) pensé aux plus démunis ou aux campagnards contraints) ce qui du même coup la met en position interne d’être reconnue comme celle qui est la meilleure porte-parole des "plus faibles"

et enfin tacler les "écolos" qui sont ainsi rangés dans la catégorie des promotteurs d’une "écologie punitive".

Elle a partiellement réussi son coup hélas (tant il est vrai que les arguments populistes peuvent très souvent être résumés en deux ou trois phrases bien senties, alors qu’il faut déployer bcp plus d’énergie pour en démonter le caractère pernicieux et surtout factice), mais la suite va dépendre notamment de la manière dont nous (écologistes) seront capables de tenir bon sur le cap (dont Copenhague est une étape importante !!!) tout en démontrant que nous sommes capables de neutraliser (au moins partiellement) les milieux les plus hostiles car objectivement les plus touchés par l’instauration d’une véritable fiscalité écologique (d’où la nécessité de compensations, telles le "chèque vert").

Quant à toi, je suis sûr que tes véritables talents d’éducateur populaire (que j’ai pu encore vérifier lors des tes différentes interventions lors de ces journées d’été de Nîmes), te permettront de convaincre le plus d’électeurs (notamment populaires) possibles.

Cette législative partielle tombe à pic ! Nous avons confiance et nous allons démontrer avec toi et ta collistière (que je salue), je l’espère de tout coeur que l’écologie politique est devenue aujourd’hui en France aussi incontournable que le socialisme de Jaurès (qui était lui aussi un formidable éducateur populaire) il y a un siècle !

Bien à toi.
Philippe Delvalée


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.