Calendrier des blogs
<< avril 2008 >>
lumamejevesadi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
25/04: La fin du « consensus de Washington ».
19/04: PE : Un groupe Vert efficace. Césaire.
13/04: Batailles contre la droite, batailles écologistes
5/04: Planification européenne ?

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

La fin du « consensus de Washington ».


vendredi 25 avril 2008

Semaine de session plénière à Strasbourg. Débats et votes très intéressants : ça bouge, même à droite. Comme je l’avais indiqué dès le mois de septembre, le consensus de Washington, qui théorisait depuis un quart de siècle le régime libéral-productiviste, commence à être remis en question. C’est évident dans (...)


En réponse à :

La fin du « consensus de Washington ».

samedi 26 avril 2008

A propos de la mise en place d’une Cour des Droits de l’Homme euroméditerranéenne, c’est une idée a priori judicieuse. Il suffirait en fait de négocier la ratification des pays méditerranéens à la convention européenne des droits de l’homme (et aussi de ses protocoles). C’est une cour qui a fait « ses preuves », qui a une jurisprudence bien établie. On pourrait objecter à un éventuel élargissement le risque de blocage futur dans son évolution. On le voit actuellement avec la Russie (elle aussi partie à la convention) qui refuse les réformes introduites par le protocole 14 : sans la ratification de la Russie, la réforme ne peut avoir lieu. A trop vouloir intégrer des pays qui n’ont pas les mêmes pratiques, on perdrait finalement le dynamisme originel pour l’intégration (un peu comme avec l’UE).

Mais l’idée reste intéressante puisqu’elle offrirait une nouvelle perspective au Conseil de l’Europe et que ça pourrait justifier un meilleur appui (politique et financier) des Etats européens à cette institution (30 millions d’Euros annuels venant de la France, c’est-à-dire quasiment rien). L’expérience de la Turquie montre tout le bénéfice de l’adhésion à la CEDH sur les réformes des pratiques pénales. Ensuite, il faudrait étudier qui sur le pourtour méditerranéen pourrait bien accepter un tel contrôle (qui serait vécu comme une ingérence) : pour le moment, ni Israël (pourtant membre observateur du Conseil de l’Europe), ni l’Egypte, ni la Libye, ni la Tunisie, ni l’Algérie, ni le Maroc...


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.