Calendrier des blogs
<< janvier 2008 >>
lumamejevesadi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
24/01: Néo-colonialismes
18/01: Droit civil. Ingrid. Villejuif.
11/01: Clara Rojas libérée !
6/01: Jean le Globalisé

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Clara Rojas libérée !


vendredi 11 janvier 2008

La nouvelle est tombée jeudi soir entre deux réunions. Clara Rojas, candidate des Verts colombiens à la vice-présidence de la République en compagnie d’Ingrid Bétancourt, et enlevée avec elle en 2002, vient d’être libérée, ainsi que la sénatrice Consuelo Gonzalez ! On n’en sait pas plus, on ne sait pas ce (...)


En réponse à :

Clara Rojas libérée !

vendredi 11 janvier 2008

Pourquoi un nouveau tunnel sous les Pyrénées ?

Ce tunnel de 42 km relierait Biescas (Espagne) à Pierrefitte-Nestalas. Ce projet est appelé communément TCP,Traversée Centrale des Pyrénées. Ce tunnel serait le tronçon transfrontalier d’un axe transeuropéen et intercontinental de transport de marchandises.

Pour justifier ce nouveau percement , on évoque souvent la croissance du trafic terrestre entre l’Espagne et la France (assuré actuellement à 95 % par camions aux deux extrémités de la chaîne, tandis que le transport maritime assure 42 % du trafic global).
Si l’on approfondit la question, on s’aperçoit vite que l’objectif poursuivi est tout autre : pour reporter le trafic routier sur le fer, des solutions alternatives existent déjà.

C’est une explosion des échanges entre les continents qui est recherchée, et non un allègement du trafic routier sur les littoraux.

Les camions chargeraient leur conteneur sur le port de Sinès (Portugal), prendraient la route jusqu’à Saragosse(Espagne), monteraient sur le train jusqu’à Toulouse, puis, reprendraient la route à travers la France et l’Europe du nord.

Le fret ferroviaire ne se ferait que sur une distance de moins de 450 km.

Qui veut la TCP ? Le lobbying exercé par les présidents des régions Midi-Pyrénées et Aragon est intense. Le gouvernement espagnol défend aussi avec acharnement une traversée des Pyrénées sous le Vignemale. Ensemble, ils souhaitent que le projet européen d’un axe de fret ferroviaire "Sinès / Algésiras - Madrid - Paris" (RTE-T , projet n° 16) s’implante au centre de la chaîne. Ce lobbying bénéficie d’un relais médiatique trop souvent complaisant.

Plus que jamais , refusons :
- Les nuisances visuelles et sonores engendrées par les trains de camions.
- La menace qui pèse sur les sources thermales implantées dans le massif du Vignemale.
- Les préjudices moraux, physiques et financiers localement. Les emplois liés au tourisme, au thermalisme, au commerce et à l’agriculture seront touchés.
- La destruction d’espaces naturels préservés.
- L’escroquerie écologique qui consiste à présenter la TCP comme un projet écologique.
- Un projet économique conçu pour injecter des milliers de tonnes de marchandises en provenance de l‘Asie orientale, via Singapour et le port de Sinès.

Pour le transport transpyrénéen de fret, il faut imposer d’autres solutions, qui respectent la dimension humaine et l‘environnement. Elles existent !


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.