Calendrier des blogs
<< novembre 2007 >>
lumamejevesadi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
29/11: Semaine de déceptions. Climat, SNCF, Villiers-le-bel.
25/11: Clarification chez les Verts. Une grève tactique.
23/11: Moins de pétrole, plus de bananes !
22/11: Equateur : les vieux partis font de la résistance
16/11: Environnement : le Parlement en pointe.
9/11: Pénible semaine européenne.
4/11: Feuillle de route

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Pénible semaine européenne.


vendredi 9 novembre 2007

Semaine de groupe à Bruxelles, donc surtout des discussions, mais aujourd’hui Bruxelles est la capitale disputée d’un pays de l’Union au bord de l’éclatement. Paradoxalement, je m’occupe surtout… des débats intérieurs français sur le TME, et de la préparation de mon voyage en Équateur, en liaison avec les (...)


En réponse à :

Scénario de sortie

dimanche 11 novembre 2007

La voix des citoyens n’étant pas entendue en matière d’Union européenne, il nous faut maintenant envisager de sortir de cette institution. Mais comment ?

A mon avis, il faut commencer par l’euro. L’Euro n’est pas une monnaie commune. L’euro, c’est le Mark allemand. En accrochant sa monnaie au Mark allemand, la France fait la même erreur que l’Argentine lorsqu’elle arrima sa monnaie au dollar. Les conséquences prévisibles sont les mêmes. La surévaluatoin chronique du mark allemand (alias euro) est en passe de ruiner notre économie. Il faut donc en sortir et on en sortira de toutes façons :
- soit volontairement pour sauver notre économie.
- soit nous seront mis à la porte par l’Allemagne quand l’euro nous aura ruiné.

La première chose à faire me semble être une pétition :
- ou bien une pétition française pour sortir de l’euro
- ou bien une pétition européenne pour la suppression de cette monnaie.

L’appel à pétition pourrait comparer certains prix actuels à ceux qui précédaient la mse en place de l’euro (loyers, pain etc..), et détailler les conséquences désastreuses de la surévaluation de celui-ci (délocalisations et donc hypertrophie des transports, déficit du commerce extérieur , entraves aux économies d’énergie...)

La seconde action pourrait être un retrait citoyen de l’Union Européenne, qui pourrait prendre la forme d’un appel au boycott des élections européennes de 2009. L’appel pourrait expliquer que le PE n’a même pas l’initiative des lois, rappeler qu’il ne sert à rien de voter pour l’Europe puisqu’on ne tient pas compte du résultat du vote (référendum) et observer que les députés verts, en s’abstenant, nous montrent la voie à suivre. en refusant de prendre part au vote, les citoyens signifieront leur désapprobation de la construction européenne telle qu’elle se pratique.

La troisième étape serait enfin de présenter un candidat de gauche à la présidentielle de 2012 qui inscrive à son programme le retrait de la zone euro puis de l’UE.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.